[Chronique] Invincible de Amy Reed

Invincible-dAmy-Reed

A paraître aux Editions Mosaïc (Harlequin) le 28 octobre 2015 – 336 pages

Livre lu en partenariat avec Netgalley et les éditions Mosaïc

resumeTout le monde prévoit de mourir. Mais qui prévoit de SURVIVRE ?
Je ne vous apprends rien : l’hôpital, ça craint. Surtout quand on pense qu’on va mourir et qu’on voit les autres qui ont toute la vie devant eux.
Alors vous allez me trouver sacrément ingrate si je vous dis que finalement, la maladie ne m’a pas eue, que je suis bien vivante, et que pourtant je suis sonnée. A terre. Agressive. En colère.
Parce que je n’avais pas prévu ça. VIVRE.
Parce que tout le monde attend de moi que je sois heureuse.
Ce que je suis ? Une fille qui cherche sa route. Et le seul qui me prend telle que je suis, c’est Marcus…
Le 1er volet de l’histoire d’Evie.
Le parcours cash et poignant d’une adolescente en quête de bonheur

MONAVISV2

Evie nous accueille dans son monde : l’hôpital, dans le secteur des adolescents. Evie le sait il lui reste quelques semaines à vivre, et elle refuse tout traitement tant ses chances sont minces de s’en sortir. Le cancer a gagné et Evie dit au revoir à sa façon à tous ses proches. Un soir, sa meilleure amie d’hôpital, Stella décide, à l’aide de son petit ami, de faire une surprise à Evie et de l’emmener dans un endroit magnifique…Evie est loin d’imaginer que ce moment d’innocence, de pur bonheur et de liberté va bouleverser sa vie. Quelques jours plus tard, l’impossible se produit : le cancer d’Evie a totalement et mystérieusement disparu. Evie passe subitement du camp des mourantes à celle des survivantes. Sauf qu’elle n’avait pas prévu de vivre et qu’elle n’est plus la même. Alors que tout le monde s’attend à ce qu’elle reprenne sa vie là où elle l’avait laissée tout en la surprotégeant, Evie explose, dérive, va mal…ne trouve plus sa place dans ce monde qui était pourtant le sien, ni dans sa famille, ni auprès de sa meilleure amie et encore moins dans les bras de Will son petit ami qui ne l’a jamais laissée tomber même en la sachant condamnée.

Ce livre aborde bien sûr le thème lourd et tragique des vies jeunes déjà détruites par la maladie. Dans les premiers temps de l’histoire nous découvrons la formidable amitié entre Evie, Stella et Caleb. Tous sont condamnés et se soutiennent, se comprennent et n’ont plus peur de la mort. Evie est fasciné par le caractère impulsif, rock’n’roll et rebelle de Stella et comme elle, elle veut vivre sa vie à fond, profiter des derniers instants même si elle a toujours été la parfaite petite fille sage pour ses parents et son entourage. Quand Evie quitte l’hôpital, elle est totalement chamboulée par cette vie dont elle ne veut plus. Elle peut nous paraître ingrate et parfois on a envie de la secouer et de lui dire « mais réveille toi, tu as une chance, tu es une miraculée », et c’est précisément ce qu’elle ne supporte pas d’entendre. Pourquoi elle et non Stella ? Pourquoi a-t-elle une seconde chance et comment est-elle censée la saisir ? Evie se perd et tombe bas, très bas dans un gouffre d’addiction. Sa rencontre avec Marcus pourrait tout changer dans un sens, comme dans l’autre…

Dans ce roman, la psychologie et les pensées d’Evie sont au coeur de l’intrigue grâce à une narration à la première personne. Nous apprenons à connaître Evie et à ressentir une forte empathie pour elle. Même si parfois on trouve ses choix égoïstes ou qu’on trouve qu’elle manque de reconnaissance on ne peut s’empêcher de se demander ce que cela fait réellement de passer du monde des morts au monde des vivants. Evie déconne, Evie tombe dans l’addiction pour ne pas avoir à affronter cette réalité, cette nouvelle vie dont elle ne veut plus. Evie et le cancer formaient un duo destinés à la mort, et désormais Evie est guérie mais psychologiquement au plus mal. Elle ne sait absolument plus qui elle est mais une chose est sûre : elle n’est plus celle qu’elle était, même si cela serait beaucoup plus simple. Le personnage d’Evie est celui d’une adolescente perdue qui commence à faire n’importe quoi pour trouver son chemin…

Les autres personnages ont une psychologie moins développée mais sont tous très attachants et intéressants. Bien sûr il est facile de s’attacher à Stella et Caleb, ces deux ados condamnés et la personnalité exubérante de Stella la rend irrésistible. La famille d’Evie est vraiment une famille ordinaire et pour eux c’est un miracle qu’elle soit là. Elle ne s’entend pas avec sa soeur et avec ses parents cela devient compliqué au fur et à mesure de l’avancée d’Evie. Will, son petit ami est un vrai prince charmant, tout ce dont Evie ne veut plus dans cette vie. Marcus, qu’elle rencontre par hasard a un goût de liberté, de drogue et d’alcool, d’insouciance et Evie veut tout oublier auprès de lui…Mais Marcus n’est peut être pas celui qu’elle croit ? Marcus est un garçon attachant, pas si différent d’Evie et ensemble ils se sentent compris, ils se sentent bien. Mais Marcus a vécu des choses qu’il s’est promis de ne jamais revivre.

La dérive de cette adolescente est extrêmement touchante à suivre. La plume est cash, sans détours, sans faux sentiments. La colère, l’agressivité et la dérive d’Evie nous sont exposées sans détours. Evie nous apparaît parfois ingrate, méchante, égoïste mais nous sommes forcément pris d’empathie et voulons qu’elle s’en sorte, qu’elle trouve qui elle est et qu’elle laisse la maladie derrière elle. Quand on vous enlève quelque chose qui faisait partie de vous, il faut vous reconstruire, Evie le sait et fuit la pitié et les regards surprotecteurs de son entourage. L’auteure nous délivre un récit plein d’émotions, un regard sur la maladie et le quotidien des enfants malades, mais également une vision de l’adolescence et de la difficulté de trouver sa place. Il est question bien sûr de rémission et de retour à une vie « normale » alors qu’on se préparait à la quitter, cette vie… On termine le livre sur un événement qui nous incite à vouloir lire la suite vite, très vite.

enbref

Le parcours poignant d’une adolescence qui pensait mourir et repasse soudainement dans le camp des vivants, mais qui n’y trouve plus sa place. La maladie l’ayant changée, Evie est une adolescente encore plus perdue que les autres et tombe dans une spirale auto-destructrice que nous suivons avec angoisse, et avec l’envie qu’elle s’en sorte. Une lecture touchante, des personnages bien sculptés, un roman addictif, vivement la suite. Une plume simple, cash et évoquant parfaitement la colère d’Evie mais pleine d’émotions.

MANOTE

19/20

Merci à Netgalley et aux Editions Mosaïc pour cette lecture

Publicités

13 réflexions sur “[Chronique] Invincible de Amy Reed

  1. Ce livre à l’air super sympa. Enfin triste aussi. Bouleversant. Et la couverture est adorable. En la voyant, je n’aurais pas imaginé une histoire de ce genre cependant, plus une histoire enfantine et mignonne.
    En tout cas, tu m’as donnée envie de lire ce livre. Merci.

    J'aime

  2. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous ? #15 | BettieRose books

  3. Pingback: [Bilan lecture] Mois d’octobre et novembre 2015 | BettieRose books

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s