[Chronique – La Fille de St Jean] L’ivresse des libellules de Laure Manel

Publié aux éditions Michel Lafon – avril 2019
Merci à Camille et Michel Lafon pour ce roman

Quatre couples d’amis dans la quarantaine décident de s’octroyer des vacances sans enfants dans une villa de rêve.
Mais l’ambiance qui se voulait insouciante et idyllique ne tarde pas à se charger d’électricité. La faute aux caractères (et petites névroses) de chacun, aux modes de vie différents, à l’usure et la routine qui guettent les amoureux quand s’invite le quotidien, et à des parents qui ont oublié ce qu’était leur vie lorsqu’ils ne l’étaient pas encore…
Quand débarque une jeune et jolie célibataire, le groupe est plus que jamais au bord de l’implosion.
On ne badine pas avec l’amour.

Lire la suite

[Chroniqu’Express] Acid Summer de Christophe Lamber, back to 69

Publié aux éditions Milan – Page Turners que je remercie pour cette lecture

Vendredi 15 août 1969, John Hudson, 18 ans, est en route pour Woodstock. Il prend en stop Penelope, blonde, délurée, et en tombe immédiatement amoureux. Mais la belle s’évapore. Comment la retrouver parmi le demi-million de spectateurs qui assistent au plus grand festival de l’histoire du rock ? 
Sa recherche éperdue va le mener de rencontre en rencontre, dessinant un portrait de l’Amérique en cette fin des années 1960.

Lire la suite

[Chronique] Coup de coeur pour Magic Charly d’Audrey Alwett

Tome 1 – L’apprenti
Merci aux éditions Gallimard pour cette lecture.
Disponible depuis le 6 juin en librairie

On peut avoir un chat doué de capacités hors du commun et tout ignorer de l’existence des magiciers. C’est le cas de Charly Vernier, jusqu’à ce qu’il découvre que sa grand-mère pourrait être un membre éminent de cette société. Mais elle court un grave danger. S’il veut la sauver -et se sauver lui-même- Charly n’a pas le choix, il lui faut devenir apprenti magicier.

Beignets de prédiction, grimoires volants, serpillière enchantée et pilleur d’âmes… Bienvenue dans le monde ensorcelant de Magic Charly!

Audrey Alwett nous plonge dans une aventure de grande fantaisie, à la croisée des univers de Terry Pratchett, J.K. Rowling et Miyazaki.

Lire la suite

[Chroniqu’Express] Everless de Sara Holland, quand le temps est monnayable

Publié aux éditions Bayard – Pages Turners que je remercie pour l’envoi.
MAi 2019 – 445 pages – Traduction Ericc Moreau

Julie vit dans la misère avec son père. Pour pouvoir payer ses dettes, celui-ci va consulter l’extracteur de temps. Car au royaume de Sempera, tout se paie en temps. On peut en effet transformer en métal précieux le temps de vie contenu dans le sang…
Pour éviter que son père, déjà très affaibli, se condamne en procédant à une nouvelle saignée, Julie se fait engager comme domestique à Everless, la résidence des Gerling, la famille la plus puissante du royaume. On va y célébrer les noces de Roan, le fils cadet de la famille, avec la fille adoptive de la reine. Cette dernière est agée de plusieurs centaines d’années grâce à ses richesses (la monnaie créée à partir du sang peut aussi se consommer pour allonger la vie…)
Or, Julie est depuis toujours secrètement amoureuse de Roan. Car elle a vécu à Everless dans son enfance. Mais suite à un tragique accident, son père et elle ont dû s’enfuir. Et son père lui a toujours interdit de retourner à Everless…

Lire la suite

[Chroniqu’Express] La maison des oiseaux de Allan Stratton

Publié aux éditions Milan – Page Turners – Mai 2019

Harcelée par sa cousine, rejetée par ses camarades et incomprise de ses parents, Zoe Bird entretient une relation très forte avec sa grand-mère, qui semble pourtant perdre peu à peu la tête. Lorsque ses parents placent la grand-mère dans une maison de retraite, Zoe décide que le moment est venu de se libérer. Elle fait sortir clandestinement sa grand-mère de la maison de retraite, et, ensemble, elles partent dans un voyage à travers le pays à la recherche de l’oncle de Zoe dont personne n’a de nouvelles depuis longtemps.
Mais la réalité crue et les secrets de famille bien enfouis vont s’inviter sur leur chemin…

Lire la suite

Coup de coeur pour Long Way Down, le roman en vers de Jason Reynolds et traduit par Ina Sane

J’ai rarement de déceptions en lisant les romans Page Turners. Mais celui-ci s’annonçait quand même différent. Certes, on a déjà parlé ici de Songe à la Douceur, roman également écrit en vers. Mais Long Way Down est vraiment à part, bien plus que je ne l’aurais imaginé. Pour faire court : ce n’est pas du tout ce à quoi je m’attendais mais c’est un coup de coeur. Ou plutôt : coup de poing, claque, descente subite d’un ascenseur au cours des soixante secondes les plus longues de notre jeune protagoniste.

Résumé officiel (oui ma chronique change d’ordre pour aujourd’hui)

Soixante secondes. 
Six étages.
Trois lois.
Un flingue.

Quand quelqu’un est tué par balle dans le quartier de Will, il y’a trois lois :
1) Ne pas pleurer
2) Ne pas balancer
3) Se venger
Et Shawn, le frère de Will, vient d’être assassiné. 

Lire la suite