[Chronique] Stand-Out Tome 2 Diego et Tome 3 Collin de Jane Devreaux, clap de fin pour la série

Comme j’en ai déjà parlé par ici et sur Instagram, j’ai quelques soucis de mémoire. Voilà donc que j’avais oublié ces deux chroniques. Oui, sauf que mes lectures commencent à remonter et je me dis « mais je ne vais jamais savoir me souvenir de tout ce que je voulais dire ». Alors vous êtes prévenus, ma chronique ne sera pas vraiment détaillée, cependant je vais les aborder tome après tome puis faire un récap de chroniques de cette série, composée des trois tomes de Close-up, série de départ, et de 3 tome de Stand-Out, dérivés de Close-up. Sans plus tarder, entrons dans le vif du sujet. 

Publié aux éditions Hugo New Romance – Mars 2018 – 360 pages
Merci à Hugo New Romance pour cette lecture

 

Stand out – tome 2 Diego

Alors que Mélanie commence à flirter avec Luke, un bruit se fait entendre dans la maison. Luke s’enfuit et Mélanie décide d’affronter l’importun. Elle découvre alors un homme installé dans la cuisine, manifestement affamé. C’est Diego, un jeune Mexicain qui survit de petits larcins et du commerce de son corps. Au premier coup d’œil elle tombe sous le charme… Et c’est réciproque ! Elle va réussir à le faire accepter par sa famille, sans se douter qu’elle le précipite dans la gueule du loup… Fille d’enseignants de son lycée, Mélanie est tenue à l’écart des plaisirs de son âge et ce n’est pas l’arrivée de Diego, pourtant bien accepté par les parents et amis de Mélanie, qui change la donne. Mais Mélanie est têtue et devient vite accro à Diego. Alors pourquoi la pousse-t-il dans les bras des autres ? Que cache-t-il qu’elle ne peut savoir ? Il faudra toute la force de caractère de Diego et la ténacité de Mélanie pour mettre fin à l’engrenage sordide dans lequel les adultes ont enfermé les deux héros….

Dans ce tome là nous apprenons à connaitre Diego, personnage rencontré de manière brève dans le tome 1 sur Bobby. Si les personnages sont attachants, je les ai trouvés moins creusé que les précédents (Bobby, Steve, Josh, Sandre). L’intrigue est en revanche plus délicate, un soupçon de danger et de décisions à prendre. Avec Stand-Out nous étions entrés dans des romances prenant place dans des milieux difficiles et avec un danger omniprésent. Après tout, les personnages que nous suivons sont plutôt issus de la rue que de maisons de bonne famille. Pourtant et c’est évident, l’amour ne s’arrête pas à une condition sociale. Reconnaissons ici à Mélanie une ténacité incroyable car il est hors de question de laisser tomber. Diego et Mélanie sont faits l’un pour l’autre, quoiqu’on en dise. Le point commun de ses deux héros avec les autres personnages des autres tomes ? Ils sont perdus, chacun d’une manière différente et vont poursuivre leur quête identitaire.

Pour être honnête, je crois que m’arrêter à Bobby aurait été la meilleure solution. Ce tome m’est apparu un peu plus fade et en même temps comment ne pas comprendre l’autrice ? Ce sont quand même 6 tomes en tout, 6 histoires d’amour et si je « compare » à Marked Men, le dernier tome n’était pas non plus à la hauteur, enfin à mon sens. Vous vous doutez donc que j’ai attaqué le dernier tome avec moins d’entrain. Mais je tiens à préciser que les lectures furent agréables malgré tout et que je suis heureuse d’avoir rencontré ces personnage, héros ordinaires en quête d’amour et de fureur de vivre. 


Publié aux éditions Hugo New Romance – Avril 2018 – 360 pages
Merci à Hugo New Romance pour cette lecture

 

Stand out – tome 3 Colin

Lorsque Colin rencontre Arava, il s’éprend de son corps et de sa liberté. Elle poursuit des études d’architecture, vit en coloc avec Sally qu’elle materne, s’aventure dans des jeux intrépides et semble affranchie des contraintes familiales et sociales. Tout le contraire du trop charmant Colin, que son entourage compare sans cesse à son frère Josh au point de l’empêcher de trouver sa propre voie. Commence alors entre eux une relation sensuelle qui semble les satisfaire. Sauf qu’Arava cache sa nudité à Colin, tout comme elle cache leur liaison à ses amis. Colin voudrait bien percer à jour le secret de cet interdit, mais rien n’y fait, le mystère s’épaissit. Pourtant, petit à petit, Arava entrouvre quelques portes de sa vie et Colin commence à se rendre compte qu’il ne sera pas aisé de lui faire avouer et accepter les stigmates de son douloureux passé. Comment faire comprendre à la fille qui est entrée dans son coeur que rien ne peut empêcher leur histoire ? Devra-t-il, comme le lui conseillent Mila et Sandre, révéler ses propres failles à Arava pour lui prouver sa confiance et la force de ses sentiments ?

Comme vous l’avez peut-être lu au-dessus, la lecture de ce tome fut accueillie avec moins d’enthousiasme puisque le tome Diego ne m’avait pas laissé la meilleure impression. C’est, comme je l’expliquais, l’effet de lassitude. Au delà de m’être lassée de l’univers crée par Jane Devreaux, je crois que c’est le new adult/ la new romance qui me lasse avec ses schémas répétitifs. Cela arrive, sans doute ai-je besoin de « prendre l’air » niveau genre littéraire. En revanche, la plume de l’autrice est toujours aussi agréable, c’est fluide, même si on sent parfois des légers freins et des discrètes longueurs. Les personnages ont le mérite d’être authentiques, formés, modelés dans une authenticité tenace. Belle prestation que d’avoir réussi à faire vivre 6 couples. Ce dernier tome nous proposera une romance touchante en évoquant des thèmes intéressants.

Histoire de mieux situer le personnage, rappelons que Colin est le petit frère de Josh, toujours un peu dans l’ombre et discret. Il se révèlera donc totalement dans ce dernier opus et nous pouvons dire que la boucle est alors bouclée. Comme Josh, le jeune homme en a assez de toujours bien se tenir, d’être l’enfant modèle et prendra en mains son émancipation. Après une rupture avec la petite amie qu’il a toujours eu, c’est à l’université qu’il rencontre Arava, qui elle, sait s’amuser. Mais s’il y a bien une chose que les premiers tomes nous ont déjà appris, c’est que les apparences sont parfois et même souvent, trompeuses. Ici, ça vaudra pour Collin comme pour Arava. Jane Devreaux les as de nouveau rendus authentiques et touchants et cela nous donne une jolie romance sensible et pleine d’émotions. Malheureusement pour moi, le schéma s’est un peu trop répété. Pour les nostalgiques, l’apparition des personnages des précédents tomes devrait vous combler et vous permettre de faire vos au revoir en douceur. Ou presque, on sait bien qu’il n’est jamais facile de quitter nos amis littéraires.

 


BILAN DE LA SAGA DE JANE DEVREAUX

LES TROIS TOMES DE CLOSE-UP

J’avais beaucoup aimé les trois tomes de cette série, y compris celui sur Steve qui s’est avéré très surprenant. Des personnages intéressants, dont les comportements sont parfois agaçants mais un réel effort est fait pour se diriger vers la maturité. N’oublions pas la très particulière Sandre, indomptable rebelle.
Chronique Close-up Tome 1 Indomptable Sandre
Chronique Close-up Tome 2 Inoubliable Josh
Chronique Close-Up Tome2 Insaisissable Steve

LES TROIS TOMES DE STAND-OUT

C’est une série qui fut très agréable à lire même si j’ai un peu décroché après l’histoire de Bobby. Forcément, dans ce genre d’histoire, le schéma peut apparaitre redondant et même si j’adore l’a plume de l’autrice, là, sur cet univers, j’en avais assez. Cela reste très agréable à lire et les personnages sont convaincants et plutôt atypiques, ne se calquant par forcément sur les personnages auxquels les lecteurs peuvent être habitués en New Romance ou new adult. À noter que le personnage de Sandre est absolument fantastique, on l’aime autant qu’on la déteste, mais finalement on l’aime vraiment beaucoup. Coup de coeur pour Sandre donc et pour Bobby qui est un mec en or !

Chronique Tome 1 Stand Out : Bobby
Chronique Tome 2 Stand Out : Diego
Chronique Tome 3 Stand Out : Colin
Ces deux derniers tomes se trouvent juste au-dessus.

8 réflexions sur “[Chronique] Stand-Out Tome 2 Diego et Tome 3 Collin de Jane Devreaux, clap de fin pour la série

    • BettieRose dit :

      Voilà, c’est exactement cela : lire de façon espacée. Quelque part, les séries qui sortent rapidement, sans l’horrible attente entre des tomes, c’est bien, mais c’est à double tranchant. Car si tu es un peu lassée du schéma… et ça, tu ne sais jamais quand cela va arriver.
      Si j’avais su que j’éprouverai une telle lassitude, j’aurais arrêté après Bobby, ça me suffisait. Mais comme on ne sait jamais ce que contienne les autres tomes…

      Aimé par 1 personne

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.