[Chronique] Close-up de Jane Devreaux – Tome 1 Indomptable Sandre

COUV CLOSE UP_OK.indd

Publié aux éditions Hugo New Romance – 09 février 2017 – 371 pages
Merci à Hugo pour cette lecture. 

resumeLa rumeur dit que la rebelle a de lourds secrets familiaux. On la craint. Tout le contraire du beau gosse dont la vie parait simple, déjà tracée. Pourtant… Une seule provocation de Sandre va suffire à bouleverser leurs vies, pour une incroyable histoire.
Pour se protéger, elle va le provoquer. Pour la protéger, il lui confiera ses secrets.
Elle, c’est Sandre River. Ses yeux noirs trop maquillés en ont déjà fait trembler plus d’un. Elle est solitaire, mystérieuse, et tous craignent ses réparties.
Lui, c’est Joshua Anderson, le rugbyman le plus populaire du lycée. Celui qui sort avec la sublime et trop prude Marcy Shepard, et dont la vie paraît tellement droite, que cela ne peut que cacher des secrets.
Jamais, Sandre ne reconnaîtra qu’il lui plait. Jamais, Josh n’avouera que ses hormones le travaillent et qu’il n’en peut plus d’attendre. Une seule provocation de Sandre va suffire à bouleverser leur vie : « Tu sais quoi, mon vieux, t’as les couilles en ébullition et tu n’arrives plus à penser avec ta tête. »
Qui aurait pu imaginer que ces mots donneraient naissance à une incroyable histoire où les deux héros adolescents vont découvrir leur corps et peut être s’aimer… ?

MONAVISV2

Quelle surprise que ce roman ! Je ne m’attendais pas à tomber dedans aussi facilement et à le dévorer avec autant d’avidité. Jamais je n’aurais cru que les personnages me plairaient autant. Oui, je l’avoue, je voulais absolument le lire, pourtant j’étais pleine de réserves sur ce roman, basée sur mes craintes de « déjà vu », de « trop d’hormones adolescentes en ébullition » et de « encore une héroïne qui cache ses blessures bla-bla-bla. ». Alors voilà, l’erreur est humaine et j’ai vite compris que la romance que nous livre ici Jeanne Devreaux recèle d’une certaine complexité, d’une psychologie aboutie et que nous devrions avoir bien des surprises dans les deux prochains tomes. Car, si elle instaure un suspens, un pseudo triangle amoureux, c’est pour mieux nous laisser en plan sans trop de réponses à la fin… Quoique…

Close-up est donc une trilogie qui avait déjà été audo-éditée mais ici c’est une version retravaillée, corrigée et approfondie qui nous est proposée. Nous allons, dans ce premier tome, suivre Sandre et Josh, en alternance des points de vue. A priori, ils n’ont rien en commun. D’ailleurs, Sandre pense que le beau sportif qui sort avec la fille parfaite du lycée ne l’a jamais remarqué. Mais elle s’interroge sur cette Marcy, poupée lisse et prude qui prône l’abstinence jusqu’au mariage. Comment un garçon aussi canon que Josh ne peut-il pas avoir envie d’aller plus loin à 18 ans?  Toutefois, Sandre aura beaucoup de mal à nous avouer qu’il lui plait, ce jeune homme. Parce que c’est évident, un garçon comme lui ne s’intéresse pas à une fille comme elle. Bien sûr que Josh l’a déjà vue, elle ne passe pas inaperçue, la rebelle, avec son look improbable et informe et ses yeux peints en noir, donnant à son regard des airs durs et distants. Solitaire, elle n’attire ni les ennuis ni les amis. D’ailleurs, elle ne veut surtout pas qu’on s’approche d’elle, Sandre. Car alors, il lui faudrait s’ouvrir et accepter ses failles. Quand la professeur qu’ils ont en commun sur un cours les désigne comme binôme du mois pour un exposé, ils ne vont pas avoir le choix, ils vont devoir collaborer et donc se voir en dehors du lycée. Dès la première entrevue, les choses partent en vrille ou plus exactement, car ici, nous pouvons nous permettre de le dire… en couilles. Oui, Josh se retrouve totalement secoué et les hormones encore plus en ébullition quand Sandre lui lance :

« Tu sais quoi, mon vieux, t’as les couilles en ébullition et tu n’arrives plus à penser avec ta tête. »

Ainsi commence l’histoire de Sandre et de Josh. Oh vous l’aurez remarqué, Sandre ne verse pas dans le romantisme. Sandre ne verse pas dans grand-chose d’autre que la peur et les secrets. Mais Josh la déstabilise et si elle parvient à produire un effet assez radical sur le jeune homme, elle tombera, elle aussi, dans le piège d’une addiction toute nouvelle : celle du sexe entre deux personnes qui finalement se ressemblent bien plus qu’elles ne le pensaient. Et si Josh était celui qu’elle recherchait ? Serait-il capable de rompre avec sa parfaite petite princesse ? Si les rendez-vous érotiques s’accumulent et que Josh découvre enfin les plaisirs intimes, les questions et les doutes également. Qui est vraiment Sandre ? Pourquoi ses parents sont-ils toujours absents ? Et si quelqu’un apprenait leur histoire ? Car, croyez-moi, tout cela est bien plus qu’un simple « plan cul » et nos deux jeunes âmes blessées vont le découvrir petit à petit. Ils vont devoir casser les murs érigés autour d’eux, se déjouer des doutes de leurs proches, mais surtout faire des choix.

« Cette fille n’ouvre la bouche que pour dire des horreurs. Je me rappelle encore quand elle a débarqué ici avec son regard déstabilisant. Le vieux Soulier ne s’en est pas remis. Je revois son sourire provocateur lorsqu’elle lui a répondu « C’est tout ce qui reste quand la passion se consume ». Après ça, plus un prof n’a osé lui demander la signification de son prénom. »

Portée par une écriture fluide et addictive, l’histoire devient rapidement passionnante et parvient à sortir des clichés ou schémas types du genre New Adult sans toutefois en faire totalement abstraction. Notre héroïne ici, n’est pas véritablement une jeune fille en détresse et n’avouera jamais avoir besoin d’aide. Sandre s’en moque de tout ou du moins le fait croire, Sandre veut se sentir vivante et Josh lui plait tellement qu’elle en devient accro. S’il n’est pas commun pour une héroïne de NA d’être « rebelle » ou « badass », nous pourrons également signaler son vocabulaire vulgaire, grossier, sans filtre, bref, totalement hors-norme et convenance. L’opposé total de Marcy, jolie blonde au corps parfait, riche et sage, présidente du comité contre le sexe irréfléchi. Cette dernière viendra sans arrêt calmer les ardeurs de son petit copain et préférera la bise et une distance règlementaire entre eux, et ce, au bout de deux ans de relations. C’est bien simple, elle refuse l’intimité et Josh doit s’y plier, la respecter. Si on peut comprendre le choix de la jeune femme, rien n’excuse qu’elle puisse parfois manipuler son mec et l’exciter avant de le rejeter. On se rendra vite compte du côté insupportable et mauvais de la jeune femme et nous préférerons bien entendu les moments que Josh passe avec Sandre. D’ailleurs, peu à peu, et même s’il tentera sans arrêt de se convaincre du contraire et que Marcy est la femme de sa vie parce que c’est comme ça que cela doit être, Josh sera lui aussi accro à Sandre et bien plus à elle qu’à leurs découvertes érotiques.

« C’est trop bon !
-Dis-moi que tu as ce qu’il faut, susurre-t-il contre ma bouche.
Son corps qui se presse contre le mien et nos membres enchevêtrés m’empêchent tout mouvement. Il est immobile sur moi. Je sens sous souffle chaud qui s’échappe bruyamment. Il n’en peut plus et moi non plus. Je lui indique le petit sachet brillant que je viens de poser sur ma table et nuit et il sourit en empoignant la capote phosphorescente. 
– Tu avais peur de me perdre ?
Je retiens un tremblement pour ne pas trahir l’effet que le double sens de sa phrase à sur moi. Je ne veux surtout pas qu’il sache et je ne veux pas penser que ça puisse avoir de l’importance. »

Car Close-up c’est aussi la découverte de la sexualité, les débuts, les premières sensations et émotions. Responsable, l’auteure toujours indiquera le port de préservatif et le respect entre les partenaires. Les pratiques sont tout à fait convenables et dignes de l’âge des protagonistes. Josh et Sandre ressemblent tout simplement à un vrai couple qui apprend à se découvrir et qui grandit. Mais même s’ils s’épanouissent en secret dans les bras l’un de l’autre, la moindre évidence de leur relation pourrait détruire tout ce qu’ils possèdent ainsi que ceux qui les entourent. Sandre cache un lourd secret, mais Josh aussi. Quant à ce dernier, son couple et l’opinion de ses parents sont également en jeu. Mais non contente de mettre tout cela en péril, Jeanne Devreaux parvient à nous rajouter des personnages qui viennent nous déposer un grain de sel plutôt explosif, l’un comme l’autre, dans la balance. Et quand nous arrivons sur les dernières lignes, nous sommes, plus que jamais avides de connaitre la suite de cette histoire hautement addictive. Alors non, Close-up n’est pas non plus 100% innovant ni absolument parfait, mais il est totalement jouissif (sans mauvais jeu de mots) et nos personnages particulièrement attachants. La rebelle et le sportif nous réservent des surprises, mais quelque chose me dit que le personnage de Steve pourrait bien aussi venir nous surprendre. Vivement donc les mois de mars et d’avril pour les deux prochains tomes ! Une lecture agréable, des personnages atypiques et une histoire pas si facile que cela, il y a un sacré potentiel pour la suite.

« Les filles adorent les coupes gens « J’ai baisé comme une bête avant de venir ». » 

enbref

Close-up nous offre, dans ce premier tome, une romance NA fascinante et complexe. Les personnages, qu’à première vue, tout oppose auront bien plus à partager qu’ils ne l’imaginent, en tout cas bien plus que la découverte de la sexualité. Rebondissements, personnages secondaires qui interviennent, aucune place n’est laissée à la monotonie. Un couple hautement addictif, vivement le tome 2.

4flamants

A paraitre : Close-up Tome 2 Inoubliable Josh le 09 mars et Close-up Tome 3 Insaisissable Steve le 13 avril

Advertisements

13 réflexions sur “[Chronique] Close-up de Jane Devreaux – Tome 1 Indomptable Sandre

  1. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous ? #76 | BettieRose books

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s