[Chronique] Angelica Varinen – Tome 1 Le voleur de bijoux de N.M. Zimmerman et illustré par Noémie Chevalier

Publié aux éditions Flammarion jeunesse – janvier 2018 – 208 pages
Illustré par Noémie Chevalier
Merci à Flammarion Jeunesse pour cette lecture

Angelica, une détective prête à tout pour résoudre les mystères !
Angelica Varinen n’est pas une princesse comme les autres : elle est détective. Lorsqu’elle apprend le vol des bijoux de son amie Éloïse, elle fonce à l’aventure.
Accompagnée de sa renarde magique Naali et de son chat surdoué Buffon, la voilà partie sur la piste des voleurs…

Voici un second roman middle grade totalement différent pour ce mercredi jeunes ados ! Angelica Varinen est une nouvelle série merveilleusement illustrée par Noémie Chevalier.

Angelica Varinen, Le voleur de bijoux est le tout premier tome d’une série annoncée chez Flammarion Jeunesse. Si vous vous souvenez de mes explications concernant la classification des romans jeunesse, celui-ci incarne le parfait Middle-Grade, mais disons en début de ce cycle. En effet, il peut être lu dès 8/9 ans, les caractères sont relativement gros, le vocabulaire simple, mais pas dépouillé pour autant. Je dois avouer qu’en tant qu’adulte, je me suis régalée avec cette jolie histoire qui plus est, illustrée. Un peu de magie, un peu de fantasy, un peu de steampunk et même une pointe de futurisme et voilà, secouez bien la potion, Angela et ses amis vont en sortir.

Angelica est une princesse qui s’ennuie. Ses parents, toujours absents, l’ont laissé aux bons soins du majordome et de la gouvernante, tout en la forçant à suivre des cours de piano et aussi une éducation avec sa perceptrice. Mais la jeune fille, un petit peu rebelle, mais pas trop, adore mettre son nez où il ne faudrait pas. Dans les affaires des autres. Criminelles si possible. Quand un mystérieux vol de bijoux est déclaré et que le coupable passe sous le nez de l’enfant, c’est décidé, elle le retrouvera ! Plus déterminée que jamais, elle va embarquer ses amies avec elle dans l’aventure, mais aussi ses animaux. N’en déplaise au chat Bouffon, un peu… bougon. Bien entendu, la route sera semée d’embûches, mais rien ne saurait résister au flair et au sens de l’observation d’Angelica !

L’univers du roman est bien particulier, à la croisée de divers mondes utilisés dans la littérature jeunesse. Entre un chat qui parle, enfin quand il le veut, une renarde arctique qui peut se téléporter, des dragons, de la magie, du steampunk et une pointe de futurisme, on ne s’ennuie pas une seule seconde à découvrir les différentes options d’Angelica pour résoudre son enquête. Jeune fille bien élevée, Angelica n’hésite pas à parfois mentir pour sa passion, celle d’enquêter. Et il faut dire qu’elle est redoutablement efficace. Bien plus en tout cas que les forces de police du coin. Loin de se dérouler uniquement dans la cage dorée du château des Varinen, l’enquête nous entraîne en ville, dans d’autres habitations, mais aussi dans un curieux lieu que je vous laisse le soin de découvrir alors.

L’intrigue du vol de bijoux est particulièrement bien construite, Angelica, certes, devine assez facilement les choses, mais n’oublions pas que nous sommes dans un récit d’aventures pour enfants et pré adolescents. Ce roman se lire seul, dès que le lecteur est suffisamment indépendant pour, mais pourra aussi être partagé en lecture avec les parents ou proches. Ce n’est pas un roman difficile d’accès, donc les enfants pourront se faire véritablement plaisir. Après avoir dévoré ce premier tome, j’ai incité mes amies mamans à craquer et je sais que je poursuivrais ma lecture de la série !

Car non seulement l’intrigue est bien faite, avec juste ce qu’il faut de suspens, de frissons, de mystères et aussi de pointe d’humour, mais en plus l’objet livre est absolument magnifique. Les illustrations de Noémie Chevallier s’accordent à merveille au récit et donnent vie à l’ensemble de l’aventure. De plus, au-delà de la sublime couverture, nous pouvons retrouver à l’intérieur des portraits illustrés de nos personnages, ce qui est parfait pour les voir alors s’incarner au cours de l’aventure et de la progression de l’enquête ! Chaque page est joliment et soigneusement décorée, le texte bien placé pour offrir la meilleure expérience de lecture possible et nous retrouvons avec bonheur d’autres illustrations tout au cours de roman. D’ailleurs, une idée comme ça, émise par mon mari : ces dessins sont de parfaits supports à colorier ! Il met donc sa patte à ma chronique en proposant aux parents de photocopier les œuvres de Noémie Chevalier pour que vos enfants puissent poursuivre l’aventure en les coloriant. (Nous ne sommes pas parents, n’hésitez pas à nous dire si cette idée est juste… nulle.).

Le seul tout petit bémol que je mets quand même à cette histoire c’est le côté un peu « vaniteux » d’Angelica qui garde le secret de l’enquête pour elle jusqu’à trouver un dénouement un peu plus explosif. De même, bien qu’elle nous explique son cheminement pour résoudre l’enquête, le lecteur, dans ce premier tome, ne le comprendra peut-être pas si facilement, car il repose sur un élément qui nous alors totalement inconnu. Toutefois, la scène de confrontation avec le voleur est juste magique et efface bien vite le léger désappointement qui, je le pense, est aussi lié à mon stade d’adulte. (Redonnez-moi mon enfance svp!).

Ce premier tome des aventures d’Angelica Varinen affiche la couleur : notre princesse, si elle est relativement sage, est une insatiable curieuse et elle sera prête à tout pour enquêter dès que possible. Il faut dire qu’elle s’ennuie dans sa cage dorée, mais heureusement elle peut compter sur son personnel et les animaux bien particuliers qui l’entourent. Le monde de cette saga semble riche en possibilités et j’ai déjà hâte de découvrir ce que nous réserve l’auteure, mais aussi l’illustratrice dans les prochains tomes ! 

J’ai passé un super moment ! Ce n’est jamais facile de noter un livre enfant en tant qu’adulte, mais très franchement, il est excellent et ne manquera pas de plaire aux enquêteurs en herbe ou aux princesses rêvant d’un peu plus d’aventure. Le texte est accessible et attrayant, les illustrations donnent vie à l’ensemble, le livre est de très belle qualité… Bref, un cadeau parfait pour vos lecteurs en herbe qu’ils soient déjà capables de lire seuls ou que vous deviez leur raconter l’histoire. Promis, vous aussi vous partiez volontiers à l’aventure avec Angelica (j’ai 35 ans… et ça marche, je suis sûre que c’est grâce à une poudre magique quelconque trouvée on ne sait où dans le château).

Cette chronique rentre dans la catégorie des Mercredi de l’enfance ou jeunes adolescents !

 

16 réflexions sur “[Chronique] Angelica Varinen – Tome 1 Le voleur de bijoux de N.M. Zimmerman et illustré par Noémie Chevalier

  1. Serena dit :

    Coucou,
    Je ne connaissais pas mais l’intrigue a l’air bien présente et les illustrations magnifiques alors c’est chouette pour les petits comme les grands je dirais^^
    Des bisous 🙂

    J'aime

  2. Sarah_Croft dit :

    Oh la la cette histoire à l’air top ! Je ne suis plus jeune (lol), mais tu me donne envie de la lire car c’est totalement le style d’histoires que j’aime 🙂

    J'aime

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.