[Chronique] The Paper Magician, tome 2 : The Glass Magician de Charlie N. Holmberg

Publié aux éditions Amazon Crossing – 30 mai 2017 – 228 pages
Merci à Netgalley et Amazon pour cette lecture

 

Trois mois après avoir rendu son cœur au magicien Emery Thanes, Ceony Twill est bien partie pour devenir Plieur. Malheureusement, toutes ses pensées ne sont pas uniquement tournées vers la magie du papier : bien qu’on lui ait prédit une histoire d’amour, Ceony n’a toujours pas réussi à dépasser la barrière étudiant-professeur qui la sépare d’Emery, en dépit de leur intimité grandissante.

Lorsqu’un magicien revanchard est persuadé que Ceony possède un secret, il fait le vœu de le découvrir… même si cela doit compromettre l’essence même de leur magie.  Ceony comprend qu’elle devra trouver les vraies limites de ses pouvoirs quand ceux qu’elle aime le plus se retrouvent victimes d’une série d’attaques dirigées contre elle… tout en faisant en sorte que son savoir ne tombe pas entre de mauvaises mains. Lire la suite

[Chronique] The Paper Magician de Charlie N.Holmberg

paper

Publié aux éditions Amazon Crossing – Septembre 2016 – 221 pages

Merci à Netgalley et Amazon Crossing pour cette lecture

resumeC’est le cœur brisé que Ceony Twill, 19 ans, débarque chez le magicien Emery Thane. Sortie major de sa promotion à l’école Tagis Praff, elle se voit contrainte d’embrasser la magie du papier, elle qui rêvait de travailler le métal. Or une fois qu’elle sera liée au papier, matériau qu’elle dédaigne, elle sait que c’est pour le restant de sa vie.
Dès le début de son apprentissage chez l’excentrique mais si charmant Emery, Ceony découvre un monde merveilleux qu’elle ne soupçonnait pas : animer des créatures de papier, donner vie à des récits grâce aux images qui les illustrent, prédire l’avenir… Mais son bonheur se ternit quand elle se trouve confrontée aux dangers de la magie interdite.
Une Exciseuse – pratiquant la magie noire liée à l’élément de chair – attaque le magicien et lui arrache le cœur avant de s’enfuir avec son précieux butin. Pour le sauver, Ceony devra affronter l’horrible sorcière assoiffée de sang et se lancer dans un périlleux périple qui la mènera dans les méandres du cœur de son mentor dont elle va découvrir les lourds secrets.

Lire la suite

[Chronique] Dan et Celia les jumeaux d’Autremonde – L’impossible Mission de Sophie Audouin-Mamikonian

danetcelia

Publié aux éditions XO – Octobre 2016 – 373 pages

Merci à XO pour cette sympathique découverte et lecture.

resumeIls ont désormais treize ans.
Celia et Dan, les jumeaux de Tara Duncan et de Caliban Dal Salan, ont grandi sur Terre, loin des turpitudes d’AutreMonde. Alors que Dan fait preuve d’un caractère fort et téméraire, Celia, elle, est une adolescente plutôt timide et fragile.
Pour suivre les traces de ses légendaires parents, Dan n’invente rien de mieux que de se laisser kidnapper. Où se trouve-t-il?? Personne ne le sait. Jusqu’à ce message reçu par Tara et Cal : leur fils sera exécuté s’ils entreprennent la moindre recherche !
Les deux Hauts Mages n’ont pas le choix : ils doivent obéir. Mais Celia, elle, a les mains libres. Accompagnée par Luck, le demi-vampyr, et Dred, le dragon rouge, la discrète jeune fille se révolte, bien décidée à sauver son jumeau.
L’affaire, pourtant, se complique. Les enfants de l’ancien roi des démons n’ont pas dit leur dernier mot. Celia se retrouve bientôt au cœur d’un dangereux complot : une conspiration qui menace d’ébranler l’entente cordiale régnant depuis treize ans entre les différentes planètes.
Le suspense est à son comble : Celia et ses amis parviendront-ils à libérer Dan et à sauvegarder la paix ?

Lire la suite

[Chronique] The Graces de Laure Eve

thegracesPublié aux éditions Hachette – Black Moon – 14 septembre 2016 – 408 pages

Merci à Netgalley et Hachette pour cette lecture

resume

Comme tout le monde, River Page est fascinée par les Grace, frère et sœurs. Comme tout le monde, elle est persuadée qu’ils ont la magie dans le sang. Et, comme tout le monde, elle brûle d’envie de devenir leur amie.

Elle se rapproche de Summer, la benjamine, et tombe sous le charme du ravissant Fenrin, l’aîné. Mais, au grand désespoir de River, la magie ne résout pas tout les problèmes… Lire la suite

[Chronique] La Rose Blanche (Le Joyau tome 2) de Amy Ewing + rappel tome 1

laroseblanche

Publié dans la CollectionR – Robert Laffont – 2015 – 396 pages

resume

Le Joyau, haut lieu et coeur de la Cité Solitaire, représente la vanité, la cruauté et la servitude. Après que la Duchesse du Lac l’a surprise avec Ash, le compagnon loué pour sa nièce, Violet n’a plus le choix : elle doit s’évader du Joyau sous peine d’être exécutée. Accompagnée de sa meilleure amie, Raven, et d’Ash, Violet laisse donc derrière elle cette vie d’esclave. Mais personne n’a dit que sortir du Joyau serait une partie de plaisir : à mesure qu’ils traversent les anneaux de la Cité solitaire, les régimentaires les traquent sans pitié, et ce n’est que de justesse qu’ils atteignent le lieu sûr qu’on leur avait promis. Cependant, la rébellion gronde et Violet s’y retrouve malgré elle en plein cœur. Au côté d’un nouvel allié, Violet va découvrir que ses Augures sont largement plus puissants qu’elle ne l’avait imaginé. Mais aura-t-elle pour autant la force de se dresser contre le Joyau et contre tout ce qu’elle a toujours connu ?

MONAVISV2

BLA BLA sur le tome 1 :
lejoyau

Je me rends compte en écrivant cette chronique que je n’ai jamais chroniqué sur le blog le premier tome du Joyau, quel dommage ! Bon pour faire bref, j’avais beaucoup aimé le premier tome de cette dystopie originale. Dans le premier tome nous faisions connaissance avec Violet, mère porteuse désignée par son sang et achetée par la Duchesse du Lac, une femme cruelle et machiavélique. Mais rien ne se passe comme prévu et Violet tombe éperdument amoureuse de Ash, compagnon loué pour la nièce de la Duchesse. Les Compagnons sont, comme les mères porteuses, arrachés par la royauté du Joyau à leur familles et forcés à accomplir une tâche qu’ils n’ont pas choisis. Mais Violet a surtout découvert un secret terrifiant au sujet des mères porteuses et s’y refuse. 


 

Dans ce second tome, nous reprenons où nous en étions à la fin du premier. La Duchesse est très en colère après Violet qu’elle prive alors de tout privilège et compagnie et décide de faire exécuter Ash. Mais Violet s’y refuse. Alors que grâce à un objet magique elle peut communiquer avec ses alliés du château elle devait suivre un plan précis, le caractère de la jeune demoiselle prend le dessus et elle ne respecte pas l’intégralité du plan : elle veut sauver son amie Raven et aussi Ash. C’est ainsi qu’elle parvient à s’échapper avec eux et à atteindre un lieu de sûreté. Là bas, elle va apprendre que sa vie est basée sur un mensonge et que ses Augures sont tout autre qu’elle l’imaginait. Elle est dotée d’une puissance énorme qui pourrait la conduire à prendre la tête d’une rébellion pour sauver tous les cercles soumis à la cruauté et à la vanité du Joyau. Mais est-elle prête à cela ?

Dans ce tome, Violet renforce son caractères, ses convictions, ses choix et sa détermination. Jeune femme au grand cœur elle aimerait sauver toutes les mères porteuses. Éperdument amoureuse de Ash, elle va tenter de mieux le comprendre et surtout d’entendre son effroyable passé. Nous en apprendrons ainsi beaucoup plus sur les Compagnons et leur « école » mais aussi sur la nature profondément nauséabonde du Joyau…Violet va devoir se trouver des alliées de taille si elle veut faire tomber le Joyau. Et surtout elle va devoir apprendre beaucoup de choses sur ses pouvoirs et sur elle même.

Ce tome nous permet aussi de mieux comprendre encore la dystopie, l’environnement dans lequel nos personnages évoluent. Alors qu’elle prend la fuite, Violet va devoir traverser les différents anneaux du royaume et donc les différentes classes sociales. Elle découvrira des choses qu’elle était loin d’imaginer, ayant à peine conscience du monde qui l’entoure, manipulée par l’école des mères porteuses. Elle réalisera que le Joyau profite des autres en toute impunité. De même ce tome nous permet de plonger plus au coeur de la mythologie qui entoure les mères porteuses et de leur magie. Nous en apprendrons bien plus sur les Augures et surtout sur tout ce que les mères porteuses ignorent encore au sujet de leurs pouvoirs et capacités. Un bel hommage rendu à la nature et aux ancêtres des mères porteuses.

Ce second tome est très intéressant et bien rythmé. Nous suivons nos personnages avec avidité, espérant qu’ils vont s’en sortir et trouver une solution à leur vie gâchée par leurs origines dans le cas des mères porteuses, par leur physique dans le cas des Compagnons. Mais Violet va aussi traverser les différents anneaux qui entourent le Joyau et découvrir que ce monde est pourri, violent, impitoyable et que les pauvres triment pour les riches du Joyau sans en tirer le moindre droit ou avantage. On regrettera juste que la jolie romance Ash/Violet soit un peu mise de côté dans ce tome, elle qui nous embarquait pourtant dans le premier. De même le personnage de Ash nous apparaît moins agréable dans ce tome, moins charmant, il est en retrait et d’ailleurs en souffre mais l’auteure n’a pas fait l’effort de continuer à nous séduire à l’aide de son principal atout masculin, ce qui est un peu dommage. L’écriture est cependant toujours aussi efficace, toujours addictive même s’il se passe un peu moins de choses dans ce second tome. Nous attendons donc le troisième tome avec impatience pour découvrir si une révolution peut être menée. Une fin assez cruelle…cliffhanger redouté et un peu prévisible mais qui nous fait attendre le tome 3 fébrilement. enbref

Un second tome qui nous conduit hors du Joyau à travers la fuite de Violet et ses amis. Un nouveau lieu d’aventure et d’apprentissages sympathique où Violet découvre qui elle est vraiment et l’étendue de ses capacités grâce à une nouvelle alliée de taille et qui souhaite monter une révolution. Un tome plus riche en magie et surprises. Alors que Violet commence à mettre ses plans en place la Duchesse n’a pas dit son dernier mot…Qui l’emportera dans le tome 3 ?

MANOTE17/20

[Chronique] Captive, tome 1, Les nuits de Shéhérazade de Renée Ahdieh

captive

Paru aux Editions Hachette – 2015 – 448 pages

resumeMême consciente du terrible sort qui l’attend, Shéhérazade se porte volontaire pour épouser le jeune calife Khalid Ibn al-Rashid. Même si elle sait qu’elle est promise à la mort au lendemain de ses noces, elle est prête à tout pour venger son amie Shiva, l’une de ses récentes épousées. Pour cela, elle doit d’abord gagner du temps, en narrant des contes à rallonge au calife. Chaque jour est une menace de mort et la jeune fille échappe plusieurs fois à l’exécution. À l’extérieur, les proches de Shéhérazade préparent le sauvetage de la jeune fille. Shéhérazade n’oublie pas qu’elle doit mettre au point une stratégie pour tuer celui qui est désormais son époux. Mais c’est sans compter l’amour qu’elle se met peu à peu à éprouver pour Khalid…

blabla

J’ai lu ce livre dans le cadre du book club de ma blogueuse adorée My Pretty Books. Très honnêtement, je ne connaissais pas ce livre avant et je ne sais pas si je me serai penchée dessus sans cette occasion de book club. Bref, en quelques clics il était sur mon kindle, je l’ai dévoré, coup de coeur, j’ai commandé la version papier, et oui, on se refait pas. Puis il faut admettre que cette couverture est juste sublime. Au début, en lisant le résumé, j’avais un peu peur que cela ressemble à The Book of Ivy, jeune fille qui est née pour tuer son mari Bishop mais qui se met à éprouver des sentiments pour lui. Il n’en est rien, aucune ressemblance. C’est un roman tellement addictif qu’on veut la suite. Malheureusement il va nous falloir être patients pour le tome 2 qui est annoncé en anglais pour mai ou juin 2016…Espérons que la traduction se fera assez rapidement et que nous aurons le plaisir de savourer la suite des aventures de Shéhérazade et du calife le plus vite possible. Si vous voulez lire le résumé en anglais du tome 2 et je vous joins juste la couverture originale pour « rêver ».captive 2

Trêves de blabla, voici ma chronique vraiment. 

MONAVISV2

Shéhérazade s’est portée volontaire pour épouser le calife à qui elle voue une haine terrible. En effet, celui-ci fait exécuter chaque matin, à l’aube sa nouvelle épouse qui n’a donc qu’une nuit dans le Palais. Shiva, la meilleure amie de Shéhérazade fut choisie et exécutée. Shéhérazade s’est donc mis en tête d’infiltrer le palais et de tuer le calife pour venger son amie et toutes ces innocentes tuées au petit matin. Elle ignore tout des raisons qui poussent l’homme à agir ainsi mais elle va tout faire pour gagner du temps, survivre à la première nuit, observer son ennemi dans le but de l’assassiner. Pendant ce temps, à l’extérieur, son amour d’adolescence, qui lui a juré fidélité, et sa famille préparent son sauvetage quitte à employer des méthodes particulières et à dresser une rébellion.

Shéhérazade, jeune femme magnifique et pleine de ressources survit à la première nuit en contant une histoire au calife qu’elle n’a pas le temps d’achever. Ainsi espère-t-elle gagner du temps et des nuits pour conter ses histoires et préparer sa vengeance. Mais elle ne s’attendait pas à ce que le calife tombe réellement amoureux d’elle et fasse tout pour la protéger et ce malgré de gros risques pour sa propre vie et celle du Royaume. Shéhérazade, très débrouillarde, insolente, de fort caractère et rusée va tenter de découvrir quelles sont les faiblesses du calife. Mais elle se rendra compte que Khalid n’est pas l’homme sans coeur qu’elle imagine, qu’il n’est pas qu’un assassin et qu’il a lui aussi un passé et des « obligations » qui dépassent l’entendement. Alors qu’il se livre peu à peu, Shéhérazade brûle d’en savoir plus, non pour se venger mais pour l’aimer encore plus. Bien qu’elle s’interdise de tomber amoureuse, son désir de vengeance devant surpasser ses sentiments personnels, c’est bien une véritable romance entre le calife et sa Reine que nous allons suivre, avec le plein de mystères et d’émotions.

L’univers crée par l’auteure nous fait voyager, nous envoûte. Nous avons les odeurs des fleurs, nos yeux accrochent les couleurs des tenues et de leurs pierres précieuses, notre bouche salive au goût des aliments et le palais nous fait rêver. Les décors nous transportent, nous dépaysent. Les mots spécifiques à ce monde merveilleux deviennent naturels pour nous. En y ajoutant une légère touche de magique nous succombons au merveilleux et à l’imaginaire. L’univers nous happe, nous fait rêver et la plume au langage un peu soutenu est juste fabuleuse. Les conversations sont poétiques, pleines d’amour, de promesses mais aussi de cruauté quand il s’agit de certaines réalités. L’auteure a aussi su créer des personnages fabuleux, hauts en couleurs, avec des personnalités affirmées, marquées par leur passé et les épreuves du quotidien. Nous nous retrouvons nous aussi à nous attacher à Khalid, essayant de le comprendre et priant pour que Shéhérazade lui accorde une chance. Khalid, jouet d’une manipulation, enfant mal aimé et traumatisé cache des secrets si lourds qu’il n’ose en parler à son épouse. Mais ce qui le rend le plus vulnérable, c’est son amour pour elle justement, elle est sa faiblesse et il fera tout pour la protéger. C’est un amour pur et véritable que le calife porte à Shéhérazade et elle sera surprise elle aussi de ressentir des choses pour cet homme qu’elle méprisait. Les apparences sont parfois trompeuses.

Les deux personnages sont captivants. Chacun est fait de lumière et d’ombre, de mystères et de sentiments, de passions et de colère. Chacun se préserve, chacun avance avec le poids des secrets et du passé. J’avoue avoir eu un coup de coeur pour Khalid et sa sensibilité tellement bien dissimulée. Shéhérazade m’impressionne par son caractère, son insolence, sa beauté, sa détermination. Les personnages secondaires sont également très intéressants, apportant chacun des éléments différents, que ce soit du conflit ou de l’aide.

C’est donc une sublime romance qui est nous contée ici. Ne vous attendez pas, contrairement à ce que le titre pourrait laisser penser à passer des nuits aux côtés de Shéhérazade qui conterait des histoires à Khalid, ce n’est pas focalisé là dessus, mais plus sur la romance entre nos deux héros, de conflits qui en naissent et de la population qui commence à se révolter contre ce calife que personne ne comprend et que tout le monde craint. C’est une interprétation merveilleuse des 1001 nuits et on succombe à cet univers empli de poésie et d’amour, de pierres précieuses et de mets savoureux, de fleurs et de senteurs plus belles les unes que les autres, dans un palais majestueux et dépaysant.

enbref

Un univers merveilleux et dépaysant, riche en couleurs et sentiments. Une héroïne déterminée et au caractère insolent, affirmé qui se voit tomber amoureuse de son ennemi juré, remettant en cause ses certitudes et sa soif de vengeance. Un calife touchant, brisé, poète et amoureux qui fera tout pour sa nouvelle Reine. Une romance sublime mais complexe, une plume habille qui sait nous faire voyager et attendre la suite avec impatience.

MANOTE

20/20

coupdecoeur


CITATIONS

« C’est un cadeau du destin que de trouver le grand et véritable amour. L’amour qui donne plus qu’il ne prend. »

« Les gens tombent amoureux au lever du soleil et se déprennent au coucher du soleil. Comme les enfants qui, un jour, aiment le vert pour découvrir le lendemain qu’ils aiment mieux le bleu. »

« Un passé tragique ne justifie pas des décisions criminelles et des actes tyranniques. »

« Je vivrai ! Je verrai le soleil se coucher demain. Je le jure. Je garderai la vie sauve, je reverrai l’aube et le crépuscule, tant que je vivrai.
Longtemps ! Mais toi… toi, je te tuerai.
De mes propres mains »

« -Cela m’a déplu quand tu as dit que j’étais ton ami. Une lueur jaillit dans son regard ambré. Il prit son visage en coupe et le lui leva.
– Vous préférez « mon roi » ou « sayidi » ? balbutia-t-elle à contrecœur. Il s’inclina sur elle et effleura son front du sien.
– Je préfère que tu m’appelles Khalid. Et que tu continues de me tutoyer. »

« – Je ne veux voir l’aube qu’avec toi. »

[Chronique] Le plus bel endroit du monde est ici de Francesc Miralles & Care Santos

81LulYAJiXL (1)

Editions Pocket – 188 pages

resumeIris a 36 ans et des idées noires plein la tête : ses parents viennent de disparaître dans un tragique accident et, en une seconde, toute sa vie a basculé. Par un après-midi froid et gris, elle songe même à en finir. Son regard se pose alors sur la devanture d’un café auquel elle n’avait jamais prêté attention auparavant. Son nom étrange, Le plus bel endroit du monde est ici, éveille sa curiosité. L’intérieur est plus intrigant encore, comme sorti d’un rêve. Tout y semble magique, à commencer par Luca, bel Italien porteur d’une promesse : le bonheur. « MONAVISV2

Iris souhaite en finir avec la vie, mais un élément inattendu la détourne de son geste. Iris est seule, ses parents sont décédés, elle n’a pas d’amis et n’aime pas particulièrement son job. Des idées noires plein la tête elle ne voit plus la lumière et se demande ce qui pourrait la rendre heureuse. Retournant sur ses pas, elle découvre alors un café à l’aspect bien particulier. Ce qui lui parait encore plus étrange c’est qu’elle parcourt ce quartier chaque jour et qu’elle n’avais jamais vu ce café au nom pourtant inoubliable « Le plus bel endroit du monde est ici ». Iris pousse la porte et le tenancier du bar l’invite à s’asseoir à la table restante…Iris est loin, très loin d’imaginer que tout ceci va changer sa vie…Elle y rencontre Luca mais surtout Iris va y rencontrer sa vie et de l’espoir.

Le plus bel endroit du monde est ici est le genre de livre qui se lit d’une traite et que vous ne pouvez plus reposer une fois commencé. Un coup de blues ? Lisez ce livre il est feelgood par excellence. L’écriture se fait douce et mélodieuse, belle et lumineuse. Nous ne ressentons pas l’écriture à 4 mains en soit, tout est fluide. Nous prenons plaisir à découvrir le pouvoir des 6 tables du café…Car vous vous en doutez, ce café n’est pas comme les autres et ses tables ont chacune une particularité qui vont aider Iris à y voir plus clair, à trouver sa lumière…Iris va donc, avec Luca, découvrir les tables les unes après les autres…Et au 7ième jour, que reste-t-il à découvrir ?

Les personnages sont attachants. J’ai apprécié Iris, sa façon si réaliste de voir les choses et de percevoir le monde quand tout vous semble perdu, quand vous avez l’impression d’avancer dans les ténèbres. Et puis une rencontre, magique, obsédante, porteuse d’espoir, même si ce n’est pas sous le forme imaginée au départ. Iris réapprend à sourire, à vivre autrement, à s’accepter et faire des choix…à abandonner les regrets, à comprendre ce qui appartient au passé, au présent et au futur. Toutefois, nous resterons assez à distance de la jeune femme, peut être pour nous laisser place à notre propre vécu..

Luca est un personnage clé bien sûr, charmeur, énigmatique et qui fait tout pour aider Iris. Il reste mystérieux jusqu’au bout où nous finirons bien sûr par comprendre son histoire à lui aussi. Le tenancier, dit le magicien ou l’illusionniste est un personnage que j’ai beaucoup aimé, qui donne les clés tout en vous laissant les comprendre…Olivier est terriblement attachant (même s’il arrive un peu comme un cheveu sur la soupe dans l’histoire) tout comme la très amusante Angela. Iris va trouver un lieu qui lui fera comprendre tout ce que la vie à lui offrir et que tout n’est pas perdu, qu’au bout du tunnel empli de ténèbres, il existe un rayon de lumière rien que pour elle…il ne tient qu’à elle de le trouver et de s’y accrocher.

Bien sûr ce livre inclut une part de magie, de surnaturel, de miracles et laisse de côté sans doute le réalisme. Etant court, certains aspects de la vie des personnages sont survolés ce qui peut laisser parfois un peu de distance. Le tout garde un rythme plaisant, donné par les décisions d’Iris et par la découverte du « pouvoir » de chaque table. Prenez cette histoire comme un petit moment hors du temps, une parenthèse d’espoir et de lumière et vous serez comblés.enbref

Un joli conte philosophique à l’aspect magique et presque surnaturel, bourré d’espoir, de lumière et d’amour. Un livre à l’odeur de chocolat chaud qui vous réchauffe le cœur. A conseiller en cas de coup de blues, vous aurez forcément le sourire. Une histoire mignonne et qui se croque comme un cœur en chocolat…

MANOTE

17/20