[Chronique] Les Amateurs, Tome 2 : Compte à rebours de Sara Shepard, les enquêteurs seraient-ils devenus les proies ?

Publié aux éditions Pocket Jeunesse – Novembre 2017 – 352 pages
Traduction Maud DESURVIRE
Merci à PKJ pour cette lecture

Une star des réseaux sociaux vient d’être enlevée…
Un mystérieux message concernant l’affaire est posté sur le forum Classés sans suite…
Notre équipe d’enquêteurs amateurs n’a pas le choix : ils doivent se réunir à nouveau. Mais le suspect a déjà un coup d’avance, et il est prêt à jouer avec eux…

Peut-être vous souvenez-vous de ma découverte de la saga Les Amateurs, avec le tome 1 en août dernier. J’avais adoré ma lecture, qui d’ailleurs frôla le coup de cœur. Alors naturellement quand le second tome est sorti, j’ai voulu le découvrir ! Par contre, j’ignore pourquoi je ne l’ai pas chroniqué plus tôt. Heureusement que pour les livres j’ai une bonne mémoire ! Alors ce tome 2 est-il à la hauteur du premier ? Me donnera-t-il envie de lire la suite ? Nos Amateurs ont-ils progressé sur leur enquête dangereuse ? Bien entendu, chers lecteurs, nous allons parler d’un tome 2 ALORS si vous n’avez pas lu le premier tome et en avez l’intention, merci de quitter cette chronique (je vous fais des bisous au passage hein) qui risque donc de vous donner trop d’infos sur le premier tome. En gros :

/!\ ALERTE SPOILERS SUR TOME 1 /!\

S’il y a bien une série 15+ sur laquelle je vais désormais compter chez PKJ, c’est bien Les Amateurs. Après avoir adoré le premier tome dans lequel nous faisions la connaissance d’une sympathique troupe d’enquêteurs amateurs, ce n’est que du bonheur de les retrouver dans ce deuxième opus. Attention, comme indiqué, je vais revenir sur la fin du tome 1 pour pouvoir lancer la chronique du tome 2. Rappelez-vous, si vous l’avez lu, la fin du premier tome était plus qu’explosive puisque nos amateurs détectives découvraient « l’identité » du tueur, celui responsable de la mort de la mère de Seneca, mais aussi de la sœur de Aerin. Toutefois, cette découverte intervenait trop tardivement et le criminel, qui avait parfaitement réussi à les infiltrer leur file entre les doigts. Il est évident que Seneca n’a pas le moral, elle qui tenait tant à faire coffrer l’assassin de sa maman. Pour Aerin, les choses sont un peu plus simples, car au moins a-t-elle eu ses réponses tant attendues et ses vérités. Mais l’assassin n’en a pas fini avec eux, il a envie, très très envie de jouer. Il va alors commettre un nouveau forfait et les attirer sur place. Le piège va-t-il se refermer sur eux ? Pourquoi s’obstine-t-il à leur sujet ? Alors qu’une célèbre instagrammeuse a disparu, les amateurs enquêtent, mais se font promener par leur ennemi. Sauront-ils faire les bons choix ? Et qui est vraiment leur tueur qu’ils surnomment Brett, mais dont ce n’est pas du tout la véritable identité ? Dans une ville un peu hostile, ils vont devoir s’armer de patience… Car une chose est certaine, si leur ennemi est un psychopathe en puissance, il a toujours une longueur d’avance et est particulièrement intelligent. Enjeux corsés et suspens sont au rendez-vous.

Les retrouvailles entre les membres de la troupe d’enquêteurs ne sont pas si faciles que l’on pourrait le croire. Certains éléments sont devenus blessants ou gênants et même s’ils veillent à être amis, la tension rôde. Chacun se reproche d’avoir eu le coupable sous les yeux et de n’avoir rien fait. Chacun mène une vie bien différente également et cela ne facilite pas toujours la compréhension entre eux. Nous retrouvons donc Maddie et Maddox, Aerin, Seneca et même tardivement Thomas. Pour comprendre ce qui est arrivé à la jeune femme populaire, ils vont devoir interroger le plus de monde possible et surtout parvenir à s’introduire dans le milieu des riches surfeurs du coin qui organisaient une fête ce soir-là. Si leur rencontre avec l’ex-petit ami de la victime est plutôt facile, il est évident que les autres ont trop à y perdre. Quant aux forces de police locale… leur inefficacité brille sous le soleil du coin ! Il en faut bien plus à nos Amateurs pour se décourager, mais quand leur proie se met à les chasser et leur faire prendre conscience de son avance, voire de sa supériorité, l’angoisse monte. Après tout, ils ne sont que des jeunes gens à peine sortis de l’adolescence, passionnés d’un site d’enquête. Sont-ils vraiment de taille à affronter le démon qui les attire comme des mouches ?

Encore une fois, action, réflexion, retournement de situation et suspens sont au rendez-vous. Si le rythme n’est pas survolté, il sera suffisamment haletant pour retenir le lecteur qui ne voudra plus poser son livre tant que l’assassin ne sera pas capturé. Nous allons nous passionner nous aussi pour l’enquête, échafauder des plans et théories qui se trouveront vite mis en pièces comme celles de nos enquêteurs. Les voir sillonner la ville en quête d’indices et de pistes exploitables est tout à fait fascinant et nous retenons notre souffle à chaque découverte. Encore plus quand les fameuses découvertes proviennent de leur ancien camarade-psychopathe. Pour Seneca, ce tome va être particulièrement difficile. En effet, la jeune femme n’a jamais été aussi proche de connaitre la vérité sur la mort de sa mère et si elle ne parvient pas à attraper son assassin, elle commence à en savoir plus sur les circonstances de sa disparition et de son meurtre. Et c’est un coup dur pour elle, très dur. Heureusement, Maddox, épris de la jeune femme sera là pour elle et petit à petit nous verrons, pour notre plus grand plaisir et toujours en des proportions appartenant à l’intrigue secondaire, une histoire se tisser délicatement entre eux. C’est certain, quelque chose les attend, et il faut qu’ils le vivent.

Aerin et Maddie seront fidèles à elles-mêmes et donnent une certaine énergie et joie de vivre à l’histoire. Jamais à court d’énergie, elles emportent tout ce petit monde dans leur propre univers. Mais pour elles aussi, le danger rôde et il leur sera sans cesse rappelé de faire attention. En effet, les amateurs vont vivre des évènements inattendus et tragiques dans ce tome et l’un d’eux nous laissera sur une immense surprise ! Depuis qu’ils ont tous compris que Brett peut être un véritable caméléon, l’ambiance vire à la paranoïa. En effet, ils doivent, plus que jamais être sur leurs gardes et chercher le jeune homme dans chacune des rencontres qu’ils font. Nous serons d’ailleurs particulièrement surpris quand nous apprendrons l’identité, pour ce tome, de notre assassin si futé !

La plume ou plutôt, rappelons-le, celle de la traductrice (Coucou Filippa) reste conforme au premier tome et c’est vraiment une suite que nous tenons dans les mains. Tout est fait pour nous replonger, sans lourdeur, dans le tome passé et faire repartir l’intrigue sur le cliffhanger précédent. Les personnages évoluent, leur psychologie s’affine, nous avons l’impression de les connaitre de mieux en mieux et par conséquent de nous rapprocher d’eux et d’anticiper leurs émotions, réactions. En revanche, avec un esprit vif comme celui de Seneca, il est toujours difficile de savoir quel sera son prochain coup, sa prochaine idée. Et à force de réfléchir ensemble, l’esprit d’équipe se renforce, les relations se nouent et la solidarité prend vie. L’esprit d’équipe et le travail collaboratif, mais aussi la protection de chacun devient une priorité pour nous petit club.

Si ce tome m’a semblé moins profond au sujet de l’enquête, c’est pour nous réserver une autre surprise de taille ! En effet, maintenant que nous connaissons l’identité de l’assassin, enfin du moins celle qu’il a donnée, l’auteure nous permet de suivre ses mouvements à lui aussi et ses pensées au sujet de ses petits copains enquêteurs. Les parties qui lui sont consacrées brouillent les pistes, mais nous enseignent des choses précieuses au sujet de la psychologie plutôt alambiquée de notre assassin. Une chose est certaine, il n’en a pas fini avec les Amateurs et Classés sans suite restera son terrain de jeu favori pour happer ses proies. Enfin, notons que ce tome se termine sur un cliffhanger encore plus énorme que dans le tome 1 et que pour ma part, je n’en peux déjà plus d’attendre le tome 3 ! Pauline Mardoc, l’éditrice responsable de ces publications m’avait promis un très bel objet livre et c’est le cas. Les impressions en vernis sélectif sont soignées et la couverture est d’une belle qualité. Enfin, futile, mais je le précise, les deux tomes vont à merveille ensemble.

Ce deuxième tome monte en pression et notre club d’amateurs enquêteurs va vite se rendre compte qu’ils sont devenus les proies de celui qu’ils veulent attraper. Les liens se resserrent, mais la peur augmente au fur et à mesure des coups d’avance de « Brett » sur le petit groupe. Particulièrement difficile pour Seneca, ce tome permettra quand même d’éclaircir certains points. Nous prenons un réel plaisir à lire leurs progressions et nous nous attachons encore un peu plus au groupe. Vu la fin de ce tome, vivement la suite !

Une suite à la hauteur même si, évidemment, nous n’avons pas toutes les surprises et les frissons de la rencontre entre nos enquêteurs. Toutefois, l’auteure nous a réservé de belles surprises et de sacrées révélations et n’hésitera pas à nous torturer un peu. Le suspens est là, la paranoïa nous entoure et le tout monte crescendo jusqu’à un final en apothéose et totalement inattendu ! De quoi mettre l’ambiance sous haute tension pour le troisième tome que j’espère rapidement pouvoir lire. J’ai donc un tout petit peu moins aimé ce tome, mais alors vraiment un tout petit peu moins ! Je me suis régalée, vite la suite. Pitié !


Chronique du tome 1 

 

28 réflexions sur “[Chronique] Les Amateurs, Tome 2 : Compte à rebours de Sara Shepard, les enquêteurs seraient-ils devenus les proies ?

  1. Je n’ai pas lu la partie spoiler (ne sait on jamais que je me décide un jour) mais j’ai lu le début et ton ressenti final.
    Je ne sais pas si je le lirais un jour, c’est bizarre, mais depuis son autre série, j’ai eu un drôle d’effet, tu sais lorsque l’on voit constamment des infos sur quelque chose et qui finalement nous fait l’effet inverse (ok,ok ce n’est pas très clair) disons que j’ai l’impression d’avoir été gavé au sens propre du terme par l’histoire et du coup, je n’arrive plus à m’y intéresser..
    Ca m’a aussi fait ça avec Outlander, trop de Outlander, tue Outlander… tu vois ce que je veux dire ?
    Bon, sinon, ton enthousiasme est tentant, un jour peut-être 🙂

    J'aime

    • Oh je comprends ce que tu veux dire. D’ailleurs si on prend l’exemple d’Outlander, je n’ai toujours pas acheté le tome 2…
      Je n’ai pas lu ses autres séries donc ça reste super agréable. (Et je n’ai pas vu plus de 4/5 épisodes de l’adaptation en série)

      J'aime

  2. J’ai vu ton post sur facebook alors me voilà Par contre, même si il s’agit de littérature jeunesse/ado, j’ai bien envie de le lire aussi ! J’ai donc zappé une grande partie de ton article pour passer pratiquement à la fin gloups ! Je veux me garder la surprise de la découverte du premier! J’espère que je vais aimer.

    J'aime

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.