[Chronique] Cité 19 de Stéphane Michaka

CITE19

Publié chez PKJ – 2015 – 349 pages

resumeQue faisait le père de Faustine à minuit au sommet de la tour Saint-Jacques ? Et qui l’a précipité dans le vide ? Convoquée pour identifier le corps, Faustine ne reconnaît pas les mains de son père. Persuadée qu’il a été kidnappé par une secte mystérieuse, elle se lance sur la piste d’un inquiétant personnage. Elle suit l’homme dans une station de métro, trébuche, perd connaissance et se réveille… 150 ans plus tôt. Pour Faustine, c’est le début d’une série d’aventures, aux confins du thriller, de la science-fiction et de l’Histoire.

Un petit conseil : ne lisez pas le résumé donné sur Livraddict car il spoile beaucoup trop.

MONAVISV2Cité 19 est un roman qui m’intriguait beaucoup pour le côté voyage dans le temps. J’avais vraiment hâte de découvrir l’histoire de Faustine et de son père et de comprendre comment elle se retrouve plongée dans le passé. Ce que je peux dores et déjà vous dire c’est que c’est un roman rempli de surprises et très déconcertant. L’intrigue est partagée en deux parties et je dois avouer que n’ayant lu volontairement aucune chronique avant ma lecture, j’ignorais qu’il y aurait une telle « fracture » époustouflante entre ces deux parties, nous entraînant sur une toute nouvelle piste à laquelle je n’aurais jamais pensé. Je n’en dirai pas beaucoup plus sur la seconde partie car vraiment la découverte vaut le coup et que je ne veux pas vous gâcher le plaisir. Sachez que si vous pensez lire un « simple » roman historique, vous êtes loin du compte et devrez passer en plus par une phase science fiction. Soulignons d’ailleurs qu’il n’y a pas énormément de livres historiques en young adult et que ça fait du bien de sortir un peu des genres habituels.SMCITE19

Nous suivons donc l’histoire de Faustine, jeune femme assez indépendante qui a perdu sa mère très jeune et a demandé à avoir son propre appartement alors qu’elle est encore au lycée. Son père travaillant au musée, Faustine y va très souvent et, héritage de sa mère également, elle est une mordue d’histoire, en particulier du 19ième siècle. Adolescente plutôt rebelle, un peu garçon manqué elle n’a pas froid aux yeux. Mais quand on lui annonce la mort de son père, c’est tout son univers qui s’écroule. Surtout qu’un mystérieux personnage semble la suivre, la surveiller. A son tour, elle le prendra en chasse avant de sombrer dans l’inconscience et de se réveiller 150 ans plus tôt, dans une France alors totalement différente : en plein dans les bouleversements Haussmann, pas de tour Eiffel…Mais en quelle année Faustine a-t-elle bien pu arriver ? Va-t-elle pouvoir retrouver son père dans cette époque ? Et comment survivre dans ce Paris qu’elle ne connaît pas ? Très débrouillarde, la question de la survie ne va pas se poser super longtemps pour la jeune fille mais le reste est un épais brouillard. Elle fera des rencontres clés et n’aura pas peur de se mêler au peuple de l’époque. De sombres meurtres ont lieu dans la Cité et Faustine en est persuadée : ceux là, elle ne les a jamais appris dans les livres d’Histoire. Jusqu’où peut la mener cette sordide enquête ?

Notre personnage principal a du caractère, c’est une jeune femme qui sait prendre des décisions et se débrouiller seule. N’aimant compter que sur elle même nous pouvons vraiment sentir en elle toute sa force, sa détermination. Faustine veut retrouver son père, comprendre ce qu’il s’est passé, car elle est persuadée que l’homme de la morgue n’était pas son père. Pourquoi lui mentir ? Qui a pu s’emparer de son père ? A-t-il lui aussi suivi ce mystérieux étranger qui semble appartenir à une secte ? Comment est-elle arrivée dans cette époque dont elle ne parvient pas à connaître précisément la date ? Faustine a du pain sur la planche pour dénouer tous les fils du mystère. Toute la première partie du roman nous allons donc la suivre au cœur de la Cité, cherchant alliés et indices.

La seconde partie du roman est incroyable, surprenante, déroutante. Elle vient casser tout à coup toutes les idées, théories ou pistes que nous aurions pu alors élaborer et nous plonge dans une vérité floue et effrayante. Nous rencontrons de nouveaux personnages, certains sympathiques, d’autres beaucoup moins et comprenons beaucoup plus de choses sur l’aventure de Faustine. Tout ce que je peux en dire c’est que je ne m’attendais pas à un tel côté science fiction mais que j’ai adoré ce concept, ce retournement de situation, cette transition. L’auteur m’a bluffé par ses idées et par le déroulement parfaitement maîtrisé de son intrigue. Tout s’emboîte parfaitement.

Le style d’écriture est également très surprenant au départ. Différente mais bien adaptée au récit et surtout au personnage, la plume nous entraîne dans cette histoire fabuleuse et nous fait découvrir un Paris de cartes postales anciennes tout en nous faisant frissonner sur le côté SF. Le côté historique est parfaitement documenté et n’est jamais lourd, nous saisissons pleinement ce que l’auteur nous décrit et voyons sans aucun mal le Paris de Faustine. A aucun moment on ne peut s’ennuyer tant il y a de choses à découvrir, à voir. Le rythme est soutenu et régulier, prenant toutefois le temps de poser des bases nécessaires et d’introduire les concepts nouveaux. A partir de la seconde partie c’est une course vertigineuse qui surprend le lecteur et l’entraîne jusqu’au bout, assoiffé de réponses. L’auteur aborde également avec brio un autre sujet, celui de l’identité sexuelle, je ne vais pas en dire plus, je vous laisse découvrir mais c’est vraiment bien joué, bien mené. Ce roman un régal à lire, les pages défilent sans qu’on s’en rende compte et à la fin on ne peut qu’attendre avec impatience le tome 2.

enbref

Un roman qui part du thème assez classique du voyage dans le temps (tout en nous baladant dans un Paris XIXième parfaitement reconstitué) avant d’enchaîner sur un twist hallucinant, qui casse toutes les théories imaginées par le lecteur, nous entraînant alors à 100 à l’heure dans une histoire captivante. Les pistes se mêlent et se démêlent et notre personnage principal est atypique, pour son caractère et bien d’autres raisons à découvrir dans le livre. Un premier tome réussi qui nous fait attendre le second avec grande impatience.

MANOTE18/20

La tome 2 est annoncé pour mars 2016.

Edit du 05 janvier, PKJ vient de dévoiler la couverture officielle du tome 2 et voici :cité19 tome 2

Publicités

26 réflexions sur “[Chronique] Cité 19 de Stéphane Michaka

  1. Ok c’est décidé. Je veux vraiment lire ce livre. Ton avis me donne vraiment très envie! Je me demande si le twist intègre des notions Steampunk! C’est décidé! Ce sera un de mes achats de janvier 2016. 🙂 Pour le réconfort post-partiel!

    J'aime

  2. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous ? #26 | BettieRose books

  3. Pingback: Test/Tag de la rentrée de Pocket Jeunesse | BettieRose books

  4. Pingback: Throwback Thursday #35 : Ce ne pas ce que j’attendais ! | BettieRose books

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s