[Chronique] Dark Net de Benjamin Percy

Publié aux éditions Super 8 – septembre 2017 – 400 pages
Merci à Netgalley et Super 8 pour cette lecture

Fermez toutes vos fenêtres !
Le Dark Net, vous connaissez ? Sous les fondations du réseau, un second Internet prospère : un eldorado sulfureux où rien n’est impossible et où on trouve de tout – drogues, armes à feu, instructions terroristes, etc.
Mais aujourd’hui, les forces obscures s’assemblent dans ces profondeurs. Des démons qui menacent d’envahir notre mon physique en « hackant » les esprit des utilisateurs pour les transformer en tueurs psychotiques.

Pour les arrêter, quatre personnages que rien ne destinait à se rencontrer : Hannah, une jeune aveugle de 12 ans ayant récemment recouvré la vue (mais pas seulement) grâce à une prothèse futuriste ; Mike Juniper, un ancien évangéliste qui combat ses propres démons et veille, dans le sous-sol de son refuge pour sans-abri, sur un impressionnant arsenal d’armes à feu ; Derek, un hacker aux allures d’Anonymous qui entend faire régner la justice au sein du réseau ; et Lela, une journaliste technophobe persuadée d’être tombée sur une histoire que personne ne veut entendre.

Bientôt, les portes de l’enfer vont s’ouvrir. Sont-ils prêts ?

Parmi les nombreux titres de cette rentrée littéraire, je dois avouer que Dark Net m’appelait comme un phare dans la nuit. J’ignore exactement pourquoi, mais probablement ce titre puis la couverture. En lisant la 4e, je me rendis compte que je n’en savais définitivement pas assez sur ce roman et qu’une seule solution s’imposait alors à moi : découvrir par moi-même. Et quelle expérience ! Si ce roman n’est pas un coup de cœur, il m’aura vraiment entrainée dans ses couloirs ténébreux et surprise au fil des pages. C’est une histoire sombre et atypique, et attention aux ombres dans la nuit, lisez-le peut-être lumières allumées. Je l’ai lu sur ma liseuse, dans le noir pour ne pas réveiller mon mari, et les frissons sont plus intenses. Bref, amateurs de sensations fortes et de passages qui peuvent faire peur, entrez dans ce roman sombre ésotérique sous fond d’hyper connexion et de données accumulées à vous rendre paranoïaque.

Tout d’abord, j’ai rendu visite à un ami accessible sur l’internet du quotidien, à savoir Wikipedia car savez-vous ce qu’est le darknet ?

Un darknet est un réseau superposé (ou réseau overlay) qui utilise des protocoles spécifiques intégrant des fonctions d’anonymisation. Certains se limitent à l’échange de fichiers comme RetroShare, d’autres permettent la construction d’un écosystème anonyme complet (web, blog, mail, irc) comme Freenet.
Les darknets sont distincts des autres réseaux pair à pair distribués car le partage y est anonyme (c’est-à-dire que les adresses IP ne sont pas partagées publiquement) et donc les utilisateurs peuvent communiquer avec peu de crainte d’interférence gouvernementale ou d’entreprise. Pour ces raisons, les darknets sont souvent associés avec la communication de type dissidence politique et les activités illégales (ex. : cybercrime). Plus généralement, le « Darknet » peut être utilisé pour décrire tout type de sites non-commerciaux sur Internet3, ou pour référer à toutes les technologies et communications web « underground », plus communément associés avec les activités illégales ou dissidentes.
Le terme darknet ne doit pas être confondu avec « deepweb » lequel signifie web profond. « Darknet » ne doit pas non plus être confondu avec le néologisme « darkweb ». Lien de la source.

Lire la suite

Publicités

[Chronique] La fille sous la glace de Robert Bryndza

Publication aux éditions France Loisirs – 9 août 2017 – 512 pages
Merci à France Loisirs et Alexandra pour cette lecture 

Le thriller qui a fait fondre le monde entier
La glace a immortalisé sa jeunesse, sa beauté… et son mystère : qui était vraiment Andrea ? Victime ou manipulatrice ?

Encore marquée par la mort en service de son mari, l’inspectrice en chef Erika Foster découvre son nouveau poste dans un commissariat de Londres. Premier jour, première affaire et non des moindres : le corps d’Andrea Douglas-Brown, fille d’un riche industriel, a été retrouvé dans le lac gelé du Horniman Museum de Forest Hill. Que faisait la jeune femme mondaine dans ce quartier mal famé ?
Effondrée par la disparition d’Andrea, sa famille semble pourtant redouter ce que l’enquête pourrait dévoiler d’eux. Hasard ? Vengeance ? Crime passionnel ? Pour faire éclater la vérité, Erika Foster devra faire la lumière entre règne des apparences et sombres secrets.

Pourquoi France Loisirs a choisi ce roman :

Dans le monde, ils sont près de 2 millions à avoir succombé au premier polar de Robert Bryndza, ancien comédien qui s’est d’abord adonné, en tant qu’auteur, aux comédies romantiques. Changement de style plus que réussi : nous n’avons pas hésité longtemps à vous faire découvrir ce roman pour son intrigue bien menée, suspense garanti jusqu’à la dernière page !
Robert Bryndza nous offre, qui plus est, une peinture sans concessions de la société londonienne. Autre point fort du roman : son héroïne, Erika Foster, flic d’expérience, courageuse, intègre, et pourtant malmenée par sa hiérarchie. On s’accroche à sa détermination, elle nous emmène jusqu’au bout de cette enquête étonnante !
Lire la suite

Comme une envie de frissons, de thrillers et d’enquêtes

Voici un thème que trop peu abordé sur cet espace rose qu’est mon blog. Pourtant j’aime beaucoup le genre mais je me suis rendue compte hier, en entamant justement un thriller, que je n’en lisais que peu. J’ai alors cherché à comprendre pourquoi ? Quand je remonte à mon adolescence et même pré adolescence je lisais du Stephen King et du Mary Higgings Clark. Quelques rares fois du Agatha Christie.

Alors pourquoi est-ce que je ne lis pas plus de livres frissons et suspens ? Lire la suite

Top Ten Tuesday : Les 10 personnages psychopathes qui vous donnent la chair-de-poule

Bonjour mes flamants,

C’est avec beaucoup de fatigue que je vous rédige ce petit article TTT. J’ai aimé ce thème, même si je me suis quand même creusé la tête !

Les 10 personnages psychopathes qui vous donnent la chair-de-poule

Cette semaine, je respecte le thème ! Oui ! Mais en revanche vous pourrez constater que mon TTT est moins argumenté que d’habitude, je m’excuse, je ne suis pas au top de ma forme depuis hier. Lire la suite

[Chronique] La fille idéale de Gilly MacMillan

Publié aux éditions Les Escales Noires – mai 2017 – 465 pages
Merci aux éditions Les Escales (Jade) pour cette lecture

Zoe est la fille idéale : élève brillante, enfant modèle, musicienne talentueuse… Pourtant, l’adolescente cache un lourd secret : quelques années auparavant, elle a été à l’origine d’un tragique accident.

Zoe tente à présent de se reconstruire. Sa mère, Maria, et elle ont emménagé dans une autre ville. Maria s’est remariée avec un homme qui ignore tout de leur passé. Pour la mère, l’accident et ses répercussions n’ont plus aucune place dans le cocon de la  » famille idéale  » qu’elle a créée.

Le soir où Zoe doit donner le concert pour lequel elle se prépare depuis des mois, la nuit tourne au cauchemar et un meurtre est commis. Alors que tous essayent de comprendre les raisons de ce crime, Zoe sait que la vérité n’est jamais aussi simple que l’on pourrait le penser et que les apparences sont souvent trompeuses.

Lire la suite

[Chronique] L’île aux mensonges de Frances Hardinge

Publié aux éditions Gallimard (on lit plus fort) – 11 mai 2017 – 371 pages
Merci à Gallimard pour cette lecture

Faith Sunderly, 14 ans, est la fille d’un révérend et éminent naturaliste. Accusé d’avoir trompé la communauté scientifique, il part s’exiler avec sa famille sur une île au large des côtes anglaises. Mais les rumeurs l’accablent et bientôt il est retrouvé mort. Suicide déshonorant comme le fait croire la respectable société victorienne ? Ou assassinat, comme en est persuadée sa fille ? Avec son insatiable curiosité, Faith mène seule son enquête, qui l’entraine de révélations en secrets précieusement dissimulés. Elle est prête à défier toutes les convenances sociales pour faire surgir la vérité. Mais cette vérité pourrait se révéler dangereuse…

Une héroïne passionnée, follement audacieuse et féministe avant l’heure. Une intrigue captivante, une écriture magnifique.
Un thriller victorien haletant d’une élégance rare.

Lire la suite

Blog Tour Ragnar Jónasson : L’Islande en quelques clichés personnels

Blue Lagoon 2011

L’Islande et nous (« nous » incluant mon mari et moi) ça a commencé en 2010/2011. Nous nous sommes mariés en 2010 et nos amis nous ont offert une cagnotte pour réaliser notre rêve : partir en voyage au Japon. Malheureusement, le budget était bien plus important qu’on ne le pensait et nous avons donc dû opter pour une autre destination. Moi, je rêvais d’Islande. Mon homme ? Il se demandait bien ce qu’on allait y faire. Il faut dire qu’en 2010, ce n’était pas une destination tendance ni à la mode sur les blogs et compagnie si vous voyez ce que je veux dire. Et il ne lui a fallu que quelques clics pour tomber amoureux du pays. Une fois sur place ? Un enchantement. Certes, un climat particulier, mais de l’espace, de la nature, de la beauté. Des gens qui parlent anglais facilement et sont accueillants. Et cette sensation d’être seul au monde mais pas trop, juste parfait. Nous ne connaissons que le sud de l’Islande et nous ne rêvons que d’une chose : y retourner. D’ailleurs, mon mari l’a fait l’an dernier, en juin. Il est photographe et il est parti en quête de clichés et de vidéos. Il m’en a confié une dizaine, juste pour vous ici sur le blog et ce en l’honneur du Blog Tour Ragnar Jónasson. Alors non, nous ne sommes pas au Nord comme Ari Thór et ici, le climat est un peu plus doux mais retenez bien que l’Islande est un pays fabuleux, fait de contrastes et de nature.

This is Iceland…

Lire la suite