[Chronique par La fille de Saint Jean] La jeune fille et la nuit de Guillaume Musso, coup de coeur pour cet habile thriller

Chers lecteurs,

Petit rappel. Avant de laisser la parole à ma chroniqueuse, je tenais à vous la présenter. Il n’était pas du tout dans mes intentions de recruter des chroniqueurs pour mon blog, mais La fille de St Jean n’est pas n’importe qui puisqu’il s’agit de ma maman. Eh oui, elle aussi aime lire et elle a bien un blog mais ne s’y sent pas vraiment à l’aise. Alors je lui ai proposé de chroniquer les lectures de son choix et d’en poster de temps en temps ici.


Publié aux éditions Calmann-Lévy – Avril 2018 – 440 pages

 

 

Un campus prestigieux figé sous la neige
Trois amis liés par un secret tragique
Une jeune fille emportée par la nuit
Côte d’Azur – Hiver 1992
Une nuit glaciale, alors que le campus de son lycée est paralysé  par une tempête de neige, Vinca Rockwell, 19 ans, l’une des  plus  brillantes élèves de classes prépas, s’enfuit avec son professeur  de philo avec qui elle entretenait une relation secrète. Pour la jeune fille, « l’amour est tout ou il n’est rien ».
Personne ne la reverra jamais.
Côte d’Azur – Printemps 2017
Autrefois inséparables, Fanny, Thomas et Maxime – les meilleurs  amis de Vinca – ne se sont plus parlé depuis la fin de leurs études.  Ils se retrouvent lors d’une réunion d’anciens élèves. Vingt-cinq  ans plus tôt, dans des circonstances terribles, ils ont tous les trois  commis un meurtre et emmuré le cadavre dans le gymnase du lycée. Celui que l’on doit entièrement détruire aujourd’hui pour  construire un autre bâtiment.
Dès lors, plus rien ne s’oppose à ce qu’éclate la vérité.
Dérangeante
    Douloureuse
    Démoniaque… 

Addictif dès les premières pages. Un thriller déroutant, plein de rebondissments et de suspens qui nous tient en haleine.

Guillaume Musso embarque ses lecteurs sur des chemins parsemés d’embûches, angoissants, il fait valser les personnages d’une profondeur psychologique surprenante, le tout sous fond de ciel bleu, la côte d’Azur, sa région natale.

Fanny, Thomas et Maxime, les meilleurs amis de Vinca la mystérieuse, la disparue… mais a-t-elle vraiment disparue ? Le suspens est gardé du début à la fin !

L’écriture est fluide, les énigmes rondement menées. Une belle histoire d’amitiés, d’amour compliqué, de complicité à toutes épreuves. Rattrapés par leur passé, les protagonistes ne baisseront pas les bras et iront de surprises en surprises au fil de révélations inattendues.

« Très jeune, grâce aux livres, j’ai compris que je ne serai jamais seul »

« Les romans ne m’ont pas guéri, mais ils m’ont soulagé un instant de la pesanteur d’être moi. Ils m’ont offert un sas de décompression. Ils ont constitué une digue contre la terreur qui déferlait sur moi ».

« A défaut de maîtriser ma vie, je m’inventais des mondes lumineux, délestés des angoisses qui me rongeaient. Les baguettes magiques existent. Pour moi, elles prenaient la forme d’un Bic Cristal. Pour un franc cinquante, on vous donait accès à un instrument capable de transfigurer la réalité, de la réparer, voir de la nier »

« Je voudrais n’être qu’une âme sans corps pour ne te quitter jamais. T’aimer, c’est vivre »

« La passion est un no man’s land, une zone de guerre bombardée, situé quelque part entre la douleur, la folie et la mort »

« Mais comme la plupart des gens qui vivent leur premier amour, je pensais que jamais plu je n’éprouverais un sentiment si profond pour quelqu’un. Et sur ce point, l’avenir devait malheureusement me donner raison. »

« Le plus souvent, le destin est un salopard pervers et vicieux qui prend sont pied en broyant la vie des plus faibles alors que tant de connards mènent une existence longue et heureuse ».

 

Bref, pour moi ce roman est un Grand Guillaume Musso.

Coup de coeur !

5 réflexions sur “[Chronique par La fille de Saint Jean] La jeune fille et la nuit de Guillaume Musso, coup de coeur pour cet habile thriller

  1. Miss Cherry dit :

    Bienvenue à la fille de Saint Jean alors!! Je n’ai toujours pas tenté Guillaume Musso, pourtant je vois tellement de monde dire du bien de lui qu’il faudrait que je me lance un jour. Merci de me le rappeler!

    J'aime

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.