Les nouveautés du juin qui me font (très) envie

Chers lecteurs,

C’est la même histoire chaque mois : quels livres acheter parmi le panel de nouveautés toutes plus tentantes les unes que les autres ? Je ne sais pas comment vous faites pour choisir vos achats livresques mais j’ai ma petite méthode désormais :

  1. Est-ce que je vais le recevoir en service de presse —> Bah oui, vaut mieux être prévenus. Remarquez au pire, ça fait un livre à vous faire gagner si j’ai un doublon.
  2. Aurais-je vraiment le temps de le lire prochainement ? (Sous entendu : suis-je à jour dans mes lectures ? Sans se mettre la pression pour autant, juste s’organiser)
  3. Est-il vraiment ce dont j’ai envie/besoin en ce moment ?
  4. Son prix rentre-t-il dans mon réel budget ? Pas le fameux budget « ça passe ou ça casse, je m’en fiche il me le faut ».

Bon ce ne sont que des questions préliminaires à mon achat potentiel. Ajoutez y que j’aime aller voir la note moyenne du livre sur Livraddict, Goodreads et Babelio pour prendre la température. Toutefois, je fais souvent selon mon instinct malgré tout… Oui, je sais, un peu paradoxal. Bref, si on entrait enfin dans le vif du sujet ? Quelles sont les sorties de juin qui me font vraiment envie ? Voyons cela !

Quelques livres de juin qui me font envie 

/!\ Liste totalement incomplète – Je ne pouvais vraiment pas tout balancer. /!\
Et second avertissement : je ne vous colle pas toutes les informations afin de ne pas alourdir l’article, Google est notre ami (ou tout autre moteur de recherche qu’il vous plaira d’utiliser.)

L’atelier des sorciers, Tome 2 de Kamome Shirahama – Manga –
C’est un tome 2, j’avais beaucoup aimé le premier. J’ai hâte de lire la suite.

Follow me back, Livre 2 de A.V. Geiger. Même chose, tome 2 et vu la fin du 1, j’ai plus que hâte, je ne tiens pas en place ! En tant que Serial Readers de la collection R, je vais le recevoir prochainement.

Toi plus que tout de Mia Sheridan – Parce que cette autrice me fait toujours vivre de chouettes émotions. Il est déjà dans ma PAL, merci Hugo !

La vie n’a pas épargné Ellie. Elle a perdu sa mère très tôt et a été élevée par un père qui n’a jamais voulu d’elle. Son enfance a été cauchemardesque.

Maintenant adulte, Ellie est devenue Crystal, stripteaseuse dans un club minable. Cela lui permet d’assurer difficilement son indépendance financière mais elle n’a pas vraiment le choix. Lorsqu’elle découvre un homme, qui l’observe au fond de la salle du club, elle croit avoir affaire à ceux qu’elle rencontre régulièrement pour une danse très privée, mais Gabriel n’est pas là pour ça et son enfance a, elle aussi, été fracassée par une terrible histoire. Victime d’un enlèvement alors qu’il était encore un petit garçon, il a passé plusieurs années, prisonnier de son kidnappeur. Quand il aperçoit Crystal, belle et fragile, il est sous le charme et lui demande si elle peut l’aider à apprivoiser la peur des autres et de leur contact, une des conséquences de son enlèvement.

Crystal ne croit pas un instant qu’elle peut être celle dont Gabriel a besoin. Mais peut-être se trompe-t-elle ; et surtout, il pourrait se révéler celui qui peut l’aider, elle et lui offrir une seconde chance dans sa vie.

Our summer love de Takeru Furemoto – Couverture provisoire mais qui donne envie !

Naoto revient sur son île natale 7 ans après l’avoir quittée suite à la mort de la fille dont il était amoureux. À l’aéroport, il tombe sur la petite sœur de cette dernière et se remémore l’été qui a changé sa vie. On suit d’une part son histoire avec la petite sœur devenue grande, et d’autre part les évènements qui ont causé la mort de son premier amour durant ce tragique été 7 ans plus tôt…

Interfeel de Antonin Atger – Cette nouveau de chez Pocket Jeunesse m’a de suite attirée. Et si La Poste ne fait pas de bêtises, il sera très bientôt à la maison, merci PKJ. En parlant de nouveautés PKJ, n’hésitez pas à vous pencher sur Marqués, dont je vous parlerai bientôt.

Et si le monde entier avait accès à vos émotions ?

Nathan et ses amis sont en permanence connectés à Interfeel, un réseau social qui permet de partager ses émotions. Pour l’immense majorité des habitants de la planète, connaître les émotions de chacun est tout aussi naturel que téléphoner. Mais un événement tragique va se produire sous leurs yeux et bouleverser Nathan. Fasciné par Elizabeth, une « sans-Réseau » qui vit en marge de la société, il voit toutes ses certitudes vaciller. Ce que les deux adolescents découvriront pourrait bien changer le monde à jamais…

L’ile des absents de Carolin Eriksson – Ce roman semble être fascinant ! Rien que le titre et la couverture me donnent envie d’en savoir plus. De plus, roman suédois, on imagine sans mal la psychologie et le suspens !

Rester à la surface des souvenirs, ou tomber dans l’abîme.
On l’appelle le Cauchemar. C’est un lac à l’eau noire et stagnante, quelque part en Suède, dont la légende raconte qu’il est maudit. Au milieu du Cauchemar, il y a un îlot. Sur cet îlot, Alex et la petite Smilla vont faire une promenade, tandis que Greta les attend dans la barque amarrée au rivage, puis s’endort. A son réveil, la nuit tombe et seuls retentissent au loin les cris lugubres des oiseaux aquatiques. L’homme et la fillette ont disparu. De retour dans le cottage que la petite famille occupe au village, Greta fouille chaque pièce et tente en vain de joindre Alex. En proie à la panique, elle décide de se rendre au commissariat.
Seulement, sur place, un policier lui annonce qu’elle n’est pas mariée et n’a jamais eu d’enfants. Qui sont Alex et Smilla ?

Plébiscité par la critique et le public à sa parution en Suède, le thriller de Caroline Eriksson fait mugir les forêts du Nord et étourdit le lecteur à grand renfort de twists et de montée d’adrénaline. Mais c’est surtout la finesse de la construction psychologique et la réflexion documentée sur les traumas de l’enfance qui font de L’île des absents un incontournable du genre.

L’irrésistible histoire du café myrtille de Mary Simses – Non mais cette couverture, déjà ! Cette charte graphique est une bombe. Et puis l’histoire m’attire, j’ai envie d’y plonger ! Une petite comédie romantique en été, ça passe toujours très bien.

Ellen Branford, ravissante avocate new-yorkaise, se doit d’exaucer le voeu qu’a formulé sa grand-mère avant de mourir : retrouver son amour de jeunesse et lui remettre sa dernière lettre. Ellen part sur la route, pour s’arrêter à Beacon, petite ville côtière du Maine. Alors qu’elle explore les lieux, elle manque de se noyer – une mésaventure qui fait d’elle une célébrité locale et la pousse littéralement dans les bras d’un certain Roy.
Et tandis qu’elle lève le voile sur le passé de sa grand-mère et qu’elle poursuit sa quête, Ellen comprend qu’elle n’aura pas assez d’un séjour de vingt-quatre heures. Mais lorsque son fiancé vient jusqu’à Beacon à sa rescousse, la jeune femme doit repenser la vie qu’elle veut vraiment avoir….

Une irrésistible comédie romantique qui prône les plaisirs d’une vie simple.

Roomies de Christina Lauren– Les autrices ont su me séduire avec Hantée puis encore plus avec Autoboyographie ! Je ne résisterai sûrement pas longtemps à ce roman, même si j’attends encore quelques avis francophones (ceci n’est autre qu’un moyen pour ne pas se jeter sur le roman et blesser son compte en banque).

Sauvée par Calvin de ce qui aurait pu être une agression dans le métro, Holland s’acquitte de sa dette en obtenant au brillant musicien une audition avec son oncle, un producteur influent du monde de la musique. L’audition se passe encore mieux qu’Holland elle-même aurait pu l’imaginer, on promet alors à Calvin un grand avenir à Broadway –; jusqu’à ce qu’il admette que son visa d’étudiant a expiré et qu’il vit aux Etats-Unis dans l’illégalité.
Sur un coup de tête, Holland propose alors à l’Irlandais de l’épouser pour lui permettre de rester à New York. Ce qu’elle ressent pour lui, n’est un secret que pour… le principal intéréssé. Leur étrange cohabitation se mue en amour fou, Calvin devient l’enfant chéri de Broadway. Que faudra-t-il pour qu’Holland et Calvin réalisent qu’ils ont tous les deux arrêté de jouer la comédie depuis un moment ?
Les mariages de convenance font tellement des… convenances !

L’éternité c’est compliqué de J.L. Armentrout – Juste parce que c’est une autrice que j’aime et que j’ai confiance.

« Ne fais pas de bruit… »
Depuis sa plus tendre enfance, Mallory Dodge se drape dans le silence. Se taire, c’était survivre. Voilà quatre ans que son cauchemar a pris fin, quatre ans qu’elle n’a pas revu Rider Stark, son protecteur.
Entourée de parents adoptifs aimants et à l’aide de cours particuliers, Mallory a repris le chemin des mots. Elle s’apprête également à faire le grand saut en reprenant celui du lycée pour son année de terminale.
Le jour de sa rentrée, la jeune fille était loin de s’imaginer qu’elle tomberait sur son ami. Leur complicité est intacte, mais si Rider n’a plus rien d’un enfant, il reste habité par de nombreux démons.
Quand les ombres du passé menaceront de les séparer, Mallory aura-t-elle le courage de prendre la parole pour exprimer ce qui doit l’être ?

Pour ne pas allonger plus ma liste et donc mon article, les prochains vous sont présentés en galerie. Ils me font tous autant envie dans tout ce que j’ai cité. Et je rappelle que je n’ai pas tout mis !

En vous souhaitant un bon dimanche et de belles lectures ! À demain pour de nouvelles chroniques !

19 réflexions sur “Les nouveautés du juin qui me font (très) envie

  1. Interfeel, Our Summer Love & Roomies me donnent trop envie mais j’ai déjà fais beaucoup d’achats pour le mois de juin ma PÀL est déjà trop énorme >.< je me dois d’être raisonnable…

    J'aime

  2. Beaucoup de lectures me plaisent dans ta sélection, avec des attirances particulières toutefois, notamment pour Toi plus que tout ; Roomies ; L’irrésistible histoire du café Myrtille et L’éternité est compliquée…

    J'aime

    • Toi plus que tout = dans ma PAL
      Roomies = je le veux vraiment !
      L’éternité c’est compliqué = sort le 13 juin !
      L’irrésistible histoire du café Myrtille est… irrésistible. Rien que cette couverture !

      J'aime

  3. Pingback: Les nouveautés du juin qui me font (très) envie — BettieRose books - Association La Maison écologique

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.