[Chronique] Les filles de l’astrologue de Laurence Schaack et Françoise de Guibert, quand l’aventure se lit dans les étoiles

Tome 1 Les filles de l'astrologue

Publié aux éditions Rageot – 21 mars 2018 – 352 pages
Merci à Rageot pour cette lecture

Quatre destins guidés par les étoiles dans un roman d’aventures au féminin.

Thérèse : née sous le signe du Capricorne, élément Terre. Ariane : née sous le signe du Verseau, élément Air. Philomène : née sous le signe du Verseau, élément Air. Soledad : née sous le signe du Lion, élément Feu.

Elles sont filles d’astrologue. Et elles sont en danger, car le monde change. Suite à l’arrestation de leur père par le roi Louis  XIV qui a interdit la pratique de l’astrologie, elles doivent quitter le domaine familial et se séparer. Avec les astres pour seuls guides, chacune doit désormais suivre sa voie.

Ceux qui me connaissent un peu ne seront pas vraiment surpris par ce choix de lecture. En effet, quand Rageot nous a envoyé son programme et que j’ai vu ce titre, je me suis dit qu’il fallait absolument que je le lise. Je n’ai même pas pris la peine de me renseigner sur les auteures, la 4e ainsi que la couverture en elles-mêmes me suffisaient amplement. J’avais tellement hâte de voir comment elles avaient pu combiner l’astrologie à leur histoire en l’absence du père, astrologue. Résultat, j’ai passé un super moment. De plus, Mlle Rageot nous a envoyé un badge avec notre signe astrologique ainsi qu’un horoscope personnalisé par ses soins ! J’ai adoré ce « plus » (je ne sais pas comment le formuler, la Nouvelle Lune anéantit mes neurones à priori) qui rajoute quelque chose à l’expérience. Toutefois, Mlle Rageot me recommandait d’être très prudente avec la panne de lecture qui pourrait bien me tomber sur le coin des lunettes. Rassurez-vous, Mlle, Les filles de l’astrologue m’ont permis de suivre ma voie, et elle est bien celle de lire, à défaut de pouvoir faire plus pour le moment.

L’ouvrage nous immerge dans les étoiles dès les premières pages puisque nous pouvons lire la fiche astrale de chacune des filles : Thérèse, l’ainée, est Capricorne, Ariane est Verseau comme sa jumelle Philomène, toutefois l’heure de naissance de chacune fait varier leur élément. Elles sont les filles de l’astrologue, mais l’homme a également pris sous son aile sa nièce dont la famille fut décimée. Soledad est Lion. Nous sommes sous Louis XIV, Roi Soleil, et le monde est en train de connaitre des bouleversements. En effet, le scandale des empoisonneuses est venu aux oreilles de tous les citoyens français et la peur se lit sur les visages. Par conséquent, le Roi, qui fait construire Versailles, n’hésite pas à proposer des exécutions publiques pour repousser sorcières, mages et voyants. L’astrologie pourrait sembler hors de cause, toutefois, tout dépend sur quel registre de vocabulaire nous jouons. Toujours est-il que les filles, qui se préparent pourtant au retour de leur père, vont comprendre que celui-ci ne rentrera pas. Il indique sa position sur Paris, mais quand Thérèse et Soledad y arrivent, elles apprennent qu’il fut arrêté. Commence alors une véritable enquête et un parcours au cœur de la France pour retrouver sa trace. Avec, pour seuls guides, les astres et les connaissances solides en astrologie des jeunes filles.

Lesfillesdelastrologue astrologie oracle

Un roman très féminin et efficace, voilà comme j’ai perçu ce premier tome. Certes, il est très introductif et les retournements de situations pas si intenses que cela, mais j’ai adoré chaque action, chaque révélation et chaque lecture dans les astres. Au-delà d’un contexte historique précis, les auteures ont pris le soin de vraiment comprendre l’astrologie et de nous partager leurs connaissances. Rassurez-vous, on ne va pas vous apprendre à calculer votre thème astral, mais chaque chapitre nous indique où en sont les signes dans les maisons et ce que cela peut donner comme ambiance générale. Ainsi, à chaque début de chapitre on sait si l’on doit s’attendre à des complications ou encore de bonnes nouvelles. L’astrologie est une science que le père des jeunes filles pratique depuis toujours et il a accumulé énormément de connaissances et d’ouvrages sur le sujet. Il est probablement l’un des meilleurs astrologues de France, mais tant qu’il est coincé en cellule il ne risque pas de faire de thèmes ou prévisions. Il ne peut même pas entrer en contact avec ses filles.

Les quatre filles vont se retrouver séparées à plusieurs reprises, ce dont elles n’ont pas du tout l’habitude, en particulier les jumelles. Mais les différents caractères correspondent parfaitement aux différents fils à remonter pour comprendre ce qu’il se passe. Thérèse est l’ainée, la plus sage, la plus sérieuse et montre l’exemple en même temps qu’elle porte les responsabilités, Arianne est la scientifique, qui suit son père de près pour tout apprendre des astres qu’elle aime tant. Son esprit mathématique sera bien utile dans certaines situations et ses précisions de calcul sont indéniables. Philomène est la sauvage, l’indépendante, l’intrépide et de temps à autre l’agaçante égoïste, mais elle est aussi très intéressante de par son don (que je vous laisse découvrir), qui peut ouvrir, à l’avenir, de très grandes portes. Enfin, la cousine espagnole, Soledad est quelque peu vaniteuse, orgueilleuse parfois, elle aime parader, se montrer et séduire. Ses atouts ne sont pas négligeables pour se faire une place à la cour et en apprendre plus sur l’emprisonnement de son oncle.

Mes années scolaires remontant à un paquet de temps, n’ayons pas peur de le dire, j’ai fait appel à mon grand ami Wikipédia, pratique pour le résumés d’un fait historique, donc voici pour que vous puissiez mieux situer le contexte du roman :

L’affaire des poisons est une série de scandales impliquant des empoisonnements survenus entre 1679 et 1682, sous le règne de Louis XIV, qui secouèrent Paris et la Cour. Plusieurs personnalités éminentes de l’aristocratie furent impliquées, et ces affaires installèrent un climat hystérique de « chasse aux sorcières » et aux empoisonneuses.

Autant vous dire que ça ne rigolait pas sous Louis XIV et que les cellules n’avaient rien d’une cure thermale. Il était même fréquent d’y croupir, remarquez comme ça, un ou deux de moins à exécuter, c’est pratique niveau « éthique », pas vu pas pris. Bref, nos 4 demoiselles vont devoir faire preuve de courage et de patience. Chacune va mener une quête pour tenter d’en apprendre plus sur la localisation de leur père et aussi sur les réelles accusations. Ce seront des parcours particulièrement difficiles et semés d’embûches, car tout le monde ne se révélera pas d’un grand soutien. Nous étions dans une époque où la solidarité passait largement après la vanité et la course à la cour. Nous allons donc suivre nos jeunes femmes qui s’appuient un peu sur les astres, mais également sur leur intuition et un autre don de l’une d’entre d’elles. L’occasion pour le lecteur de voyager dans des conditions bien ancestrales à travers la France, de découvrir la France d’alors et ses coutumes. L’aspect historique est présent, mais sans jamais tomber dans une reconstitution quelconque. Il s’agit vraiment de contexte et c’est parfait pour notre avancement.

Le seul point négatif ou du moins sur lequel je suis moins enthousiaste, va au rythme du roman. Si les situations changent très souvent, elles ne donnent pas d’allure pour autant et les considérations autour de chaque fille peuvent parfois faire perdre la cadence. Cependant, c’est aussi ce qui permet de bien asseoir la personnalité des filles, avec une psychologie simple, mais efficace, à vrai dire nous les cernons très vite même si elles peuvent nous réserver des surprises. Les épreuves sont certes plutôt difficiles, mais pas toujours assez creusées à mon sens. Toutefois, ce point négatif ne m’a pas détournée de ma lecture et de la fascination que j’ai éprouvée pour cette idée d’ouvrir chaque chapitre sur une tendance astrale. De plus, les filles sont très différentes les unes des autres et cela créera des situations radicalement différentes pour chacune d’entre elles. J’ai aimé les 4 filles pour ce qu’elles étaient, et les auteures n’ont pas hésité à afficher leurs défauts.

Toujours est-il que c’est un roman qui se lit avec une immense facilité et qui m’a rendue totalement accro. Je ne voulais pas aller me coucher avant de connaitre la fin de ce premier tome. Je me suis mise au lit très tard, mais j’ai tenu. Si la fin reste ouverte à une suite, elle n’est pas non plus sur le mode de l’énorme cliffhanger qui rend l’attente à la limite du supportable (roh oui, ça arrive, non ?). Forcément, les touches ésotériques du roman m’ont convaincue et ont même relancé mon attrait pour l’astrologie, science laissée de côté pour ma part en raison de sa grande complexité et de ses calculs particulièrement difficiles. Mais vu que je suis de très près la Lune (au quotidien avec une application iPhone), je me dis qu’un peu d’astrologie dans ma vie ne me fera pas de mal. Et nous sommes d’accord, on parle d’astrologie et pas uniquement d’horoscope. 

Ce premier tome de la série Les filles de l’astrologue prend le temps de poser les bases et de nous immerger dans le fascinant contexte de l’astrologie. Quatre filles guidées par les astres, leur caractère, leur motivation personnelle et les rencontres qu’elles feront, vont tout donner pour retrouver leur père et le sauver. Et nous lecteurs, on se prend de passion pour l’histoire, pour les filles auxquelles on s’attache, on a notre préférée, on s’interroge sur des tas de points soulevés dans une intrigue au rythme plutôt plat, mais parfait pour un tome 1. Accrochez-vous aux étoiles !

J’ai adoré ! J’ai passé un moment génial et je balaie sans difficulté les quelques points négatifs que j’ai pu relever. Cependant, ce n’est pas un coup de cœur. J’attends en revanche le second tome très bientôt, qui, il me semble, est annoncé pour l’équinoxe d’été. Vivement !

PS : Je suis Gémeaux, et vous ?

10 réflexions sur “[Chronique] Les filles de l’astrologue de Laurence Schaack et Françoise de Guibert, quand l’aventure se lit dans les étoiles

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.