Premières lignes #7 : Les mondes de Sam de Keith Stuart

Chers lecteurs,

Je vous rappelle que ce rendez-vous du dimanche est orchestré par Ma Lecturothèque.

Voici le principe de « Premières Lignes » expliqué par la créatrice du rendez-vous :

Chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit. Mettez le lien de votre RDV en commentaire de l’article, et je dresserai une petite liste. Elle est actualisée chaque semaine en fonction des participant.e.s.

Facile et sympa, non ? Alors, c’est parti !

Le roman que j’ai choisi aujourd’hui est classé dans une catégorie feel-good. En effet, Milady n’hésite plus à afficher clairement la couleur et ça, moi, ça me plait. Le sujet est particulièrement touchant et j’ai vraiment hâte de voir comment l’auteur y mêle un univers tel que Minecraft. À noter que l’auteur s’est inspiré de sa propre histoire avec son fils.

Chapitre premier

Je suis en retard.
C’est la première pensée qui me vient alors que je quitte la maison, travers la route, et monde dans notre vieux break essoufflé. Il me semble que l’expression exacte serait « Nous sommes en froid », mais je crois que c’est surtout ma faute. Je jette un oeil dans le rétroviseur, Jody, ma femme se tien sur le pas de la porte, ses long cheveux emmêlés. À ses côtés, Sam, notre fils de huit ans, enfouit le visage dans sa robe. Il essaie de se cacher à la fois les yeux et les oreilles, mais je sais que ce n’est pas pour éviter de me voir partir. Il appréhende le bruit du moteur, qui sera trop fort pour lui.
Je lève la main dans un geste d’excuse un peu niais, comme quand on grille la priorité à quelqu’un par inadvertance. Puis, je mets le contact et fais marche arrière. L’instant d’après, Jody frappe doucement à ma vitre. Je tourne la manivelle.
-Prends soin de toi, Alex, dit-elle. Et essaie de réfléchir… Tu aurais dû le faire il y a des années, quand on était heureux. Peut-être que si ça avait été le cas… Je ne sais pas. Peut-être qu’on serait toujours heureux maintenant.
Elle essuie une larme d’un geste rageur du dos de la main. Puis elle m’observe longuement, et la tristesse et la culpabilité qui se lisent sur mon visage apaisent sa colère. Son regard embué s’adoucit.
-Tu te souviens de la fois où on est allés camper en Cumbria ? reprend-elle. Quand les chèvres ont mangé notre tente et que tu as eu les pieds gelés ? Dis-toi que quoi qu’il se passe en ce moment, ça ne peut pas être pire que ça.
Je réponds d’un hochement de tête, passe une vitesse et remonte la rue. Un nouveau coup d’oeil dans le rétroviseur me montre que Jody et Sam sont déjà rentrés. La porte est fermée.
Ça y est. Dix années de vie commune et c’est peut-être la fin. Me voilà dans notre vieille guimbarde, parti, mais sans savoir où.

Les mondes de Sam par Keith Stuart – Milady, mars 2018 – 512 pages

Résumé :
Le pédiatre nous a annoncé que Sam se situait dans la partie haute du spectre de l’autisme. Les moins atteints. Il a des difficultés de langage, redoute les interactions sociales, déteste le bruit, et devient agressif quand il a peur. Mais le message est clair : nous ne sommes pas à plaindre par rapport à d’autres parents. 

Avant, Alex et Jody s’aimaient. Mais leur couple est mis à rude épreuve depuis la naissance de Sam. Leur fils, atteint d’autisme, n’est pas un enfant comme les autres. À force de fuir ses responsabilités de père, Alex condamne Jody à porter un fardeau trop lourd, et la séparation devient inévitable. Du jour au lendemain, il se retrouve au chômage, à squatter le canapé de son ami Dan, et se sent totalement démuni quand il doit assumer la garde de son fils. Mais ce dernier va l’initier à un jeu vidéo qui va l’aider à se sortir de cette impasse : Minecraft. Ensemble, ils vont poser les bases d’un autre monde et d’une relation nouvelle.

 

Il sera très bientôt chroniqué sur le blog !

Je vous souhaite un bon dimanche  et de belles lectures.

11 réflexions sur “Premières lignes #7 : Les mondes de Sam de Keith Stuart

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.