[Chronique] Le plus bel endroit du monde est ici de Francesc Miralles & Care Santos

81LulYAJiXL (1)

Editions Pocket – 188 pages

resumeIris a 36 ans et des idées noires plein la tête : ses parents viennent de disparaître dans un tragique accident et, en une seconde, toute sa vie a basculé. Par un après-midi froid et gris, elle songe même à en finir. Son regard se pose alors sur la devanture d’un café auquel elle n’avait jamais prêté attention auparavant. Son nom étrange, Le plus bel endroit du monde est ici, éveille sa curiosité. L’intérieur est plus intrigant encore, comme sorti d’un rêve. Tout y semble magique, à commencer par Luca, bel Italien porteur d’une promesse : le bonheur. « MONAVISV2

Iris souhaite en finir avec la vie, mais un élément inattendu la détourne de son geste. Iris est seule, ses parents sont décédés, elle n’a pas d’amis et n’aime pas particulièrement son job. Des idées noires plein la tête elle ne voit plus la lumière et se demande ce qui pourrait la rendre heureuse. Retournant sur ses pas, elle découvre alors un café à l’aspect bien particulier. Ce qui lui parait encore plus étrange c’est qu’elle parcourt ce quartier chaque jour et qu’elle n’avais jamais vu ce café au nom pourtant inoubliable « Le plus bel endroit du monde est ici ». Iris pousse la porte et le tenancier du bar l’invite à s’asseoir à la table restante…Iris est loin, très loin d’imaginer que tout ceci va changer sa vie…Elle y rencontre Luca mais surtout Iris va y rencontrer sa vie et de l’espoir.

Le plus bel endroit du monde est ici est le genre de livre qui se lit d’une traite et que vous ne pouvez plus reposer une fois commencé. Un coup de blues ? Lisez ce livre il est feelgood par excellence. L’écriture se fait douce et mélodieuse, belle et lumineuse. Nous ne ressentons pas l’écriture à 4 mains en soit, tout est fluide. Nous prenons plaisir à découvrir le pouvoir des 6 tables du café…Car vous vous en doutez, ce café n’est pas comme les autres et ses tables ont chacune une particularité qui vont aider Iris à y voir plus clair, à trouver sa lumière…Iris va donc, avec Luca, découvrir les tables les unes après les autres…Et au 7ième jour, que reste-t-il à découvrir ?

Les personnages sont attachants. J’ai apprécié Iris, sa façon si réaliste de voir les choses et de percevoir le monde quand tout vous semble perdu, quand vous avez l’impression d’avancer dans les ténèbres. Et puis une rencontre, magique, obsédante, porteuse d’espoir, même si ce n’est pas sous le forme imaginée au départ. Iris réapprend à sourire, à vivre autrement, à s’accepter et faire des choix…à abandonner les regrets, à comprendre ce qui appartient au passé, au présent et au futur. Toutefois, nous resterons assez à distance de la jeune femme, peut être pour nous laisser place à notre propre vécu..

Luca est un personnage clé bien sûr, charmeur, énigmatique et qui fait tout pour aider Iris. Il reste mystérieux jusqu’au bout où nous finirons bien sûr par comprendre son histoire à lui aussi. Le tenancier, dit le magicien ou l’illusionniste est un personnage que j’ai beaucoup aimé, qui donne les clés tout en vous laissant les comprendre…Olivier est terriblement attachant (même s’il arrive un peu comme un cheveu sur la soupe dans l’histoire) tout comme la très amusante Angela. Iris va trouver un lieu qui lui fera comprendre tout ce que la vie à lui offrir et que tout n’est pas perdu, qu’au bout du tunnel empli de ténèbres, il existe un rayon de lumière rien que pour elle…il ne tient qu’à elle de le trouver et de s’y accrocher.

Bien sûr ce livre inclut une part de magie, de surnaturel, de miracles et laisse de côté sans doute le réalisme. Etant court, certains aspects de la vie des personnages sont survolés ce qui peut laisser parfois un peu de distance. Le tout garde un rythme plaisant, donné par les décisions d’Iris et par la découverte du « pouvoir » de chaque table. Prenez cette histoire comme un petit moment hors du temps, une parenthèse d’espoir et de lumière et vous serez comblés.enbref

Un joli conte philosophique à l’aspect magique et presque surnaturel, bourré d’espoir, de lumière et d’amour. Un livre à l’odeur de chocolat chaud qui vous réchauffe le cœur. A conseiller en cas de coup de blues, vous aurez forcément le sourire. Une histoire mignonne et qui se croque comme un cœur en chocolat…

MANOTE

17/20

7 réflexions sur “[Chronique] Le plus bel endroit du monde est ici de Francesc Miralles & Care Santos

  1. Harlow Queen dit :

    Ce livre a l’air très intéressant! C’est surtout ce côté magie dont tu parles qui m’attire!
    En ce moment j’ai bien besoin de me remonter le moral alors je vais de suite l’ajouter à ma wish list! 🙂
    Super chronique!

    J'aime

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.