Top Ten Tuesday : une maison d’édition en 10 livres

Oui, oui, je sais, ce n’est pas le thème.


Mais depuis que j’ai eu cette idée, elle ne m’est plus sortie de la tête. Vous savez comment c’est quand quelque chose vous obsède. Alors, certes, j’aurais pu le faire dans un billet à part sans en passer par un TTT. Sauf que, voilà, moi je trouvais que 10 livres c’est parfait pour parler d’une ME. Bien entendu, ce ne sera pas exhaustif mais c’est plutôt l’occasion pour moi de vous dire en 10 livres pourquoi j’aime une ME. Tout simplement. Sans trop de surprise pour cette première édition du TTT ME, j’ai choisi Hugo Roman !

Lire la suite

[Chronique] Make Me Bad, Tome 1 de Elle Seveno

Publié aux éditions Hugo Poche – New Romance – Mai 2017 – 436 pages
Merci à Hugo Romans pour cette lecture

 

Que cela soit au travail ou dans sa vie personnelle, Laure est une gentille fille : dévouée, attentionnée, presque bonne poire. Elle est prête à tout pour faire plaisir aux autres, y compris à s’oublier.
Cependant, lorsqu’elle découvre qu’elle est victime de la pire trahison possible de la part de ceux qu’elle aime le plus, deux choix s’offrent à elle : pleurer sur son sort ou laisser exprimer sa colère.
Les gentilles jeunes filles ne choisissent pas la seconde option, elles ne décident pas de se venger et elles ne demandent pas à un très mauvais garçon de les aider. Mais si elles le faisaient, jusqu’où seraient-elles prêtes à aller ?

Succomberez-vous à la vengeance ? Lire la suite

[Chronique] Leo de Mia Sheridan

leosheridanPublié aux éditions Hugo New Romance – Septembre 2016 – 286 pages

resume

Evie et Leo se sont rencontrés à l’orphelinat où ils se sont liés d’une amitié indéfectible. En grandissant, leur amitié s’est transformée en un amour profond. Ils se sont promis que dès qu’ils auraient dix-huit ans et qu’ils sortiraient de leur foyer d’accueil, ils vivraient ensemble et construiraient une vie.
Mais, contre toute attente, Leo est adopté alors qu’il est adolescent et quitte le foyer pour une autre ville. En partant, il promet à Evie de l’appeler dès qu’il est installé et, surtout, de revenir la chercher dès sa majorité. Mais elle n’aura plus jamais de ses nouvelles…
Huit ans plus tard, Evie s’est reconstruite. Elle a un travail, des amis, elle est heureuse. Jusqu’à ce qu’un homme étrange fasse irruption dans sa vie, lui expliquant qu’il est là de la part de Leo qui souhaite savoir si elle va bien. Evie est attirée par cet homme au charme dévastateur, mais elle ne sait pas si elle peut lui faire confiance ou s’il cache un secret au sujet de la disparition de Leo.
Saura-t-elle faire la part des choses ?

Lire la suite

[Chronique] Archer’s Voice de Mia Sheridan

archersvoice

Publié aux éditions Hugo Roman – 2016 – 394 pages

resume

Quand Bree Prescott arrive dans la petite ville du Maine, elle espère y trouver la paix qu’elle recherche désespérément. Elle est là pour oublier le traumatisme qu’elle a subi dans sa ville natale et recommencer une nouvelle vie. Mais à peine installée dans sa nouvelle maison près du lac, elle va croiser Archer Hale, un homme solitaire et mystérieux, qui cache au fond de lui une profonde souffrance. Un homme que personne ne voit, un homme sans voix. Archer’s voice parle de la rencontre d’une femme dont la mémoire reste bloquée sur une nuit d’horreur et d’un homme pour qui l’amour est la clé de sa liberté. C’est l’histoire d’un homme silencieux qui vit avec une blessure terrible et de la femme qui va l’aider à retrouver sa voix. C’est une histoire de souffrance, de destin, et du pouvoir de l’amour. Un roman poignant et captivant. Un héros sensuel et émouvant. Une héroïne blessée.

MONAVISV2

J’ai mis du temps à me décider à lire ce livre parce que la couverture française est juste horrible. Certes une couverture ne doit pas nous arrêter sur nos choix de lectures mais des fois, ça coince quand même. Bref passons sur ce désagrément, au moins en numérique j’ai pas eu à me taper la couverture en permanence. Je ne regrette absolument pas de m’être lancée dans ce roman qui aurait pu être un coup de coeur, il s’en est fallu de peu mais je vous explique tout plus bas.

Bree est une jeune femme qui souhaite prendre un nouveau départ après les terribles évènements qu’elle a vécu dans sa ville natale. Elle part donc façon road trip et décide de poser ses valises dans une adorable petite ville du Maine où il lui est possible d’être au calme et au coeur de la nature. Sa maison près du lac est un vrai havre de paix et Bree espère pouvoir avancer et aller mieux. Sa voisine est très accueillante et permettra à Bree de tout de suite se sentir à l’aise dans la ville tout comme le fait qu’elle trouve rapidement un emploi avec des patrons adorables. Elle se fait également remarquer par LE beau gosse du coin si convoité, le policier le plus connu de la ville dont la mère détient les principales terres de la ville. Mais Bree sera vraiment surprise le jour où elle tombera par hasard sur Archer. Cet homme qui ne parle pas et que personne n’approche. Ce solitaire, vivant enfermé dans son silence et dans la maison où il a grandi. Sans savoir vraiment pourquoi, Bree est fasciné par cet homme et va tout faire pour percer ses mystères, ses silences. Alors qu’elle est traumatisée par une nuit cauchemardesque au cours de laquelle sa vie a basculé, Bree peut se sentir mieux auprès de lui. Et elle, serait-elle la clé du silence et des souffrances de Archer ?

Le gros point fort de ce roman n’est autre que le personnage masculin principal Archer. Indéniablement sensuel, mystérieux, émouvant et touchant, nous ne pouvons que craquer pour ce solitaire blessé qui n’attend rien de la vie. Sa rencontre avec Bree venant bousculer toutes ses habitudes et sa morosité, il va devoir envisager les choses d’une manière différente pour la première fois. Enfin, il s’avère capable d’entrer en communication avec quelqu’un…et pas n’importe qui. Très vite les sentiments vont naître entre nos deux personnages principaux et cette histoire passionnelle, sensuelle et amoureuse est tellement forte qu’elle fait battre notre coeur page après page. On s’attache énormément à Archer, on l’aime vite dans ses imperfections et sa naïveté sur certains aspects de la vie. Quant à Bree on ne peut que la trouver courageuse, elle qui doit affronter ses propres démons, se retrouve aussi à aider l’homme qui fait battre son coeur à s’en sortir.

Rien ne sera simple car ce qu’a vécu Archer est lourd, très lourd et son cousin (le fameux policier) fera tout pour saboter sa relation naissante avec Bree. De même, sa tante ne souhaite pas le voir réapparaître car il pourrait bien sortir du silence et révéler des choses compromettantes au sujet de l’accident qui lui a valu de perdre sa voix. C’est grâce à l’aide et à la détermination de Bree qu’Archer va revenir à la vie. Et même si leur chemin est semé d’embuches et de combats, c’est une histoire d’amour sublime que nous livre Mia Sheridan et mon coeur s’est serré un bon paquet de fois.

Nous apprécierons également les lieux qui sont vraiment très agréables et la population de ce village qui a besoin d’évoluer, d’avancer et de se débarrasser de celle qui les tyrannise. Chaque personne que rencontre Bree semble prête à l’intégrer dans la ville et à faire d’elle une nouvelle habitante de leur commune et non une étrangère. Elle se fera ainsi rapidement des amies, mais aussi une ennemie. Quant à sa relation avec le cousin d’Archer, policier, elle sera plus d’une fois tendue, même si au fond Bree a une certaine affection pour lui. La vérité qui attend Archer et son cousin est terrible et Bree sera là pour les aider à l’affronter. Un livre qui vous fera vivre tout un tas d’émotions et pleurer des torrents de larmes.

Alors pourquoi n’est-ce pas un coup de coeur ? Et bien j’ignore s’il s’agit d’un problème de traduction ou s’il en est de même dans la version originale mais le vocabulaire est parfois bien trop pauvre, maladroit. Si les scènes du quotidien ou les conversations sont belles, sensuelles et également « vraies », les scènes érotiques qui sont quand même assez nombreuses sont elles d’une vulgarité bien trop contrastante avec le reste du livre. Le langage se fait doux et beau pour tout à coup tomber dans la grossièreté ce qui coupe selon moi tout intérêt à ses scènes qui auraient pu continuer dans la même sensualité et la même passion. Dommage d’avoir un tel décalage de vocabulaire au coeur d’un même roman. Voilà pourquoi je n’ai pas eu un coup de coeur total pour cette histoire. Si l’ensemble du livre était dans le ton de base, je pense vraiment que j’aurais pu mettre un 20/20 à ce livre. Il n’en reste pas moins que c’est une très belle histoire d’amour et de nouveau départ avec des personnages attachants. Enfin, je n’ai pas spécialement apprécié l’épilogue qui une fois encore fait dans le cliché pour moi et n’était pas forcément nécessaire.

enbref

Une magnifique romance portée par des personnages vraiment touchants. Difficile de ne pas succomber au charme d’Archer. Une ambiance conviviale dans cette petite ville du Maine et des rencontres intéressantes. L’histoire d’amour aurait pu être encore plus belle si elle n’avait pas été plombée par de la vulgarité sans intérêt dans les scènes érotiques. Sortez les mouchoirs, l’émotion est au rendez-vous.

 

MANOTE18/20

4flamants

(J’inaugure mon nouveau système de notation, complémentaire à la note que je vous donne ici et qui correspond toujours à celle que je laisse sur Livraddict)

[Chronique] Blacklistée de Cole Gibsen

61DZtsNFnlL._SL1500_

Paru aux éditons Hugo Roman collection New Way – octobre 2015 – 336 pagesresume

En apparence, Regan Flay a tout ce dont on peut rêver. A 17 ans, elle est populaire, étudie dans l’un des meilleurs lycées du monde, et ses parents ont les moyens de satisfaire le moindre de ses souhaits. Mais sa vie bascule le jour où, en arrivant en cours, Regan découvre ses textos et messages privés Facebook placardés sur les murs du lycée. Vacheries, mensonges, insultes, manipulations : tout est là, exposé aux yeux de chacun. En une seconde, elle passe du statut de princesse à celui de véritable paria. Ses amis lui tournent le dos, et les autres élèves du lycée commencent à lui faire vivre un véritable enfer. Elle trouve du soutien auprès de Nolan, un jeune homme plutôt beau garçon mais légèrement dysfonctionnel socialement. Ce dernier découvre vite que Regan est tout sauf la miss Parfaite qu’elle voulait bien montrer. Sous sa carapace, c’est une jeune fille angoissée, qui a du mal à supporter les exigences de sa mère concernant son avenir. Car rester toujours au top demande une sacrée dose d’énergie, et aucun échec n’est envisageable. Pourtant, la chute de Regan n’est qu’un début, et personne n’en sortira indemne…

MONAVISV2

Voici une toute nouveauté que j’ai dévoré en l’espace d’une soirée. Le sujet du harcèlement scolaire m’a toujours intéressée et ce livre le traite de manière complète, sans jugement, sans côté moralisateur ou accusateur, nous proposant plutôt des pistes de réflexion. Quand le harceleur devient le harcelé, que peut il se passer ? Que peut il en ressortir de bon ? Est-ce la solution ?

C’est en tout cas ce qui va arriver à notre héroïne Regan, fille populaire du lycée, qui sous la pression de sa mère, sénatrice en campagne de réélection doit se montrer parfaite et pour cela mener des alliances qui ne sont pas forcément les bonnes. C’est ainsi qu’elle se retrouve à se faire passer pour miss parfaite au milieu de son troupeau de pestes et pom pom girl. Mais un matin, Regan arrive au lycée et l’atmosphère semble différente…tous ses messages privés échangés avec ses « amies » sont placardées dans l’ensemble du lycée, les autres noms floutés. Ragots, vacheries, mensonges, plans machiavéliques et autre saloperies sont alors à la vue de tout le lycée dont le regard change sur Regan. Rejetée de tous, harcelée, insultée, bousculée elle devient la fille à fuir du lycée. Seul Nolan, le mystérieux frère de sa meilleure amie (ou plutôt ex meilleure amie) semble ne pas la fuir et prêt à tout pour l’aider. Pourtant, ces deux là ne s’aiment pas et ne se supportent pas. Ils vont cependant traverser cela ensemble…et une jolie romance va s’installer pour instiller de la douceur dans ce roman, la romance n’étant jamais envahissante et ne venant jamais troubler l’intrigue de départ.

Regan est une héroïne particulièrement intéressante. Alors qu’elle a l’obligation de perfection et que tout ce qu’elle peut faire est passée à la loupe, nous comprenons qu’elle souffre de terribles troubles de l’anxiété et qu’elle est obligée de s’accrocher à ses médicaments en de nombreuses circonstances. Bien sûr, l’épreuve qu’elle va devoir affronter est compliquée mais elle va surtout lui faire comprendre qu’elle n’est pas celle qu’elle croyait ni celle que les autres attendaient qu’elle soit. Elle va prendre du recul et avec, conscience de ses actes. A aucun moment elle ne se victimise, préférant assumer ce qu’elle a fait et s’excuser. Et pourtant, il en faut de la force pour s’excuser et s’avouer coupable. Poussée par Nolan et les sentiments naissants pour lui, Regan va s’avérer être bien plus forte qu’elle ne le croyait. Nolan est très attachant. Beau garçon, peu d’amis car jugé lui aussi différent, il connait bien le sujet du harcèlement, son ex petite amie en ayant été victime elle-même. Il va tout faire pour aider Regan à comprendre qu’elle a un cœur pur et qu’elle vaut mieux que tout cela, qu’elle peut faire bouger les choses.

Dans ce roman, le sujet du harcèlement scolaire est abordé de manière complète, traité avec justesse sans jamais faire dans le mélodramatique ni dans le jugement. Les faits sont exposés avec simplicité et il appartient au lecteur de comprendre ce qui est en jeu dans chaque décision. Se venger d’un harceleur et en faire un harcelé est-il la solution ? N’existe-t-il pas une méthode plus positive pour mettre fin à ces souffrances scolaires ? La plume est parfaitement adaptée au thème, laissant place à des réflexions et discussions intéressantes et pertinentes, sculptant des personnages crédibles et attachants. La fin est très optimiste, pleine d’espoir et de positivité (mais peut être un peu trop bisounours). Mais c’est vraiment est touchant et encourageant. Un roman juste et sincère sur le harcèlement scolaire, véritable fléau de la société mais nous apportant une idée géniale qui ne mérite que d’être répandue dans le monde entier.

enbref

Un livre qui fait le tour complet de la question du harcèlement scolaire, sans poser de jugements mais proposant des pistes de réflexion. Une fin pleine d’espoir et de positivité même si un peu trop idéalisée par rapport à la réalité des choses. A faire lire dans les écoles pour que peut être, chacun prenne conscience des conséquences de ses actes et paroles et des séquelles parfois irréversibles que cela peut laisser. Nous laisse réfléchir sur le comportement à adopter et à ne pas vouloir se venger pour ne pas alimenter un cercle vicieux. Le tout porté par une héroïne forte et sincère et un personnage masculin mystérieux et attachant.

MANOTE

16/20

[Chronique] Le premier jour de ma mort de Phillippe Sohier

couv

Paru aux Editions Hugo & Cie – Septembre 2015 – 168 pages

Merci à Babelio et Hugo Roman pour cette lecture dans le cadre de la Masse Critique. 

resume« C’est pas vrai ! Pas moi ! Je ne vais pas crever maintenant ! J’ai encore rien dis !  » se répétait Albert qui croyait rêver. […]  » Je vais crever !  » se répétait-il. Ses mots résonnaient dans son crâne et il avait infiniment peur, peur au point de se pisser dessus. À quelques centimètres de lui, sa femme Clara dormait d’un sommeil profond. Elle était allongée sur le dos.  » Ce matin-là, Albert se réveille avec la certitude qu’il va mourir aujourd’hui. À ses côtés, sa femme dort et il n’ose pas la réveiller et préfère laisser son angoisse de la mort l’envahir. Il fait ainsi défiler le cours de sa vie aux côtés de cette femme qui l’a aimé au-delà du possible, renonçant même à avoir cet enfant qu’elle désirait tant. C’est cette longue journée que nous fait vivre Philippe Sohier en nous faisant découvrir une vie faite de renoncements, de mensonges et de non-dits qui rongent… Un roman poignant, vrai et sincère sur la vie, l’amour, le temps qui passe.MONAVISV2

Albert se réveille et en est certain, c’est aujourd’hui qu’il va mourir, sa douleur ne peut pas le tromper. Il n’ose pas en parler à sa femme, n’en trouve pas le courage et n’avertit pas pour autant le corps médical. ll reste dans sa torpeur, incapable d’agir. Cette journée est alors pour lui l’occasion de se repasser le film de sa vie : désirs inassouvis, frustration sexuelle, mensonges et non-dits, piège du mariage et de ses conventions, routine d’une vie ordinaire…Bien trop orgueilleux et fier il est incapable de parler de tout cela à sa femme. Lui rêvait d’une vie de jeunesse éternelle, sous fond de sexe, alcool, drogue et rock’n’roll et s’est retrouvé embarqué dans un mariage dont il n’a pas vraiment voulu, et dans toutes les convenances qui vont avec. Mais il est trop tard pour regretter…A côté Clara ne nous apparaît pas spécialement épanouie, frustrée de ne pas avoir eu d’enfant mais Albert ne semble pas trop s’en préoccuper. Nous avons aussi son ami de toujours et copain de comptoir Emile, pauvre gars pas très heureux et bien trop porté sur l’alcool.

C’est un roman qui traite de la vie et du temps qui passe irrémédiablement. Il y est questions de choix, de décisions, des conséquences de nos choix, de nos actes, de l’importance de prendre nos propres décisions et non celles qu’on attend de nous par convenance ou « parce que c’est comme ça ». On y aborde aussi largement la frustration sexuelle qui s’est instauré dans le couple marié, eux qui pourtant étaient épanouis sexuellement avant, mettant en avant le cliché du mariage qui brise toute la passion. Les regrets, le temps qui détruit les espoirs et les envies et la routine qui emprisonne notre personnage sont au cœur du roman. C’est la vie d’Albert, Clara et Emile qui nous est peinte, mais après tout, nous pourrions être eux et que ferions nous, que regretterions nous si c’était le jour de notre mort ?

Le style de l’auteur est franc, cru, sans détours et les 168 pages défilent rapidement et nous font passer un bon moment dans la vie de Français moyens. Pour ma part, j’aurais apprécié une histoire un peu moins chaotique, un peu moins tirée par les cheveux sur certains détails et plus proche d’une vie « ordinaire ». L’auteur nous peint une jeunesse rocambolesque et passionnée, remplies d’aventures sexuelles et qui s’éteint sitôt le mariage prononcé…très cliché. Certains choix du personnage principal sont quelque peu égoïste et ne le rendent pas forcément sympathique et bien trop égocentrique voir lâche dans certaines situations, le personnage d’Emile est plus touchant.

enbref

Un introspection crue et poignante d’un homme qui croit sa dernière heure venue. A l’heure de sa mort il contemple sa vie et ses erreurs exprimant mentalement regrets et amertume sans être capable de les formuler à sa femme. Un roman sur l’amour, le mariage, la vie et le temps qui passe mais qui n’échappe pas à certains clichés et rendu un peu « lourd » par un personnage principal bien immature qui au fond aurait voulu rester un adolescent sans contrainte ni responsabilités. Un roman qui se lit toutefois facilement puisque très court. On passe malgré tout un bon moment.

MANOTE

14/20

L’histoire est un peu trop clichée et le personnage principal pas assez attachant, exprimant des regrets plus dignes d’un adolescent que d’un homme d’une bonne quarantaine d’années…

Ces sorties que j’attends avec impatience #1

sortiesenvies

J’ai décidé de vous faire régulièrement un petit point sur les sorties qui me font envie. Alors vu qu’il y en a beaucoup, j’ai décidé de faire une sélection seulement (en gros ce que j’ai pré-commandé) sinon on ne s’en sort pas. C’est parti, attention les envies, le banquier, il ne va pas aimer !

La Rose Blanche de Amy Ewing, tome 2 de la saga Le Joyau

51TCw-MApBL

« Après que la Duchesse du Lac l’a surprise avec Ash, le compagnon loué pour sa fille, Violet n’a plus le choix : elle doit s’évader du Joyau sous peine d’être exécutée. Accompagnée de sa meilleure amie, Raven, et d’Ash, Violet laisse donc derrière elle cette vie de servitude. Mais personne n’a dit que sortir du Joyau serait une partie de plaisir : à mesure qu’ils traversent les anneaux de la Cité solitaire, les régimentaires les traquent sans pitié, et ce n’est que de justesse qu’ils atteignent le lieu sûr qu’on leur avait promis. Cependant, la rébellion gronde et Violet s’y retrouve malgré elle en plein cœur. Au côté d’un nouvel allié, Violet va découvrir que ses Augures sont largement plus puissants qu’elle ne l’avait imaginé. Mais aura-t-elle pour autant la force de se dresser contre le Joyau et contre tout ce qu’elle a toujours connu ? »

Sortie le 15 octobre. Ayant adoré le tome 1, j’ai vraiment hâte de me replonger dans cette dystopie. J’ai envie de voir comment Violet peut prendre son envol et si elle aura suffisamment de caractère pour affronter son monde cruel.

La Passe-Miroir tome 2, Les Disparus du Clairdelune de Christelle DabosB1IDo7jyIYS

« Officiellement introduite à la cour comme Vice-conteuse, Ophélie découvre les mondanités d’un univers où complots et tensions politiques sont à l’ oeuvre derrière les belles apparences. Entre l’arrivée de sa famille au Pôle et les exigences de Farouk, elle n’a d’autre choix que de s’appuyer sur Thorn, son énigmatique fiancé. Quand des nobles disparaissent les uns après les autres, la liseuse d’Anima doit user de ses talents pour mener l’enquête. Une mission qui va l’entraîner beaucoup plus loin que prévu, au cœur d’une vérité plus redoutable que tout ce à quoi elle s’était préparée… »

Sortie le 29 octobre, trop hâte ! Parution aux Editions Gallimard Jeunesse. Je me demande comment va évoluer Ophélie dans ce monde si différent du sien et j’ai également en tête que Thorn peut nous réserver bien des surprises…

Les Cartographes, livre 1 de S.E.Grove612jtfjSQoL

« Sophia vit à Boston, en Nouvel Occident. Depuis huit ans, lorsque ses parents explorateurs ont disparu en mission, elle est élevée par son oncle Shadrack, le plus célèbre cartographe de Boston. Mais voilà qu’il est brutalement kidnappé… La jeune fille s’élance alors sur ses traces. Elle n’a qu’une piste : une mystérieuse carte de verre accompagnée d’un message, que Shadrack est parvenu à lui laisser. Avec son nouvel ami Théo, elle va traverser terres, mers… et se confronter à des mondes complètement différents. »

J’avoue que ce livre, qui sort le 1ier octobre aux Editions Nathan m’intrigue beaucoup. La couverture est y sûrement pour quelque chose et le fait qu’on nous promet la découverte de mondes différents. De l’aventure, ça ne fait jamais de mal.

Zodiaque, tome 1 de Romina Russel51vrmC28XWL

« Sur la planète du Cancer, comme dans le reste de la constellation du Zodiaque, l’astrologie régit la vie quotidienne. Pas de place pour les imprévus, et encore moins pour une catastrophe. Pourtant, Rhoma, jeune étudiante Zodaï, est hantée par de terribles visions. Personne ne la croit mais l’impensable se produit brutalement : une des lunes du Cancer explose. Raz-de-marée, pluies de météorites, tout l’univers de la jeune fille est plongé dans le chaos. Aidée de son mentor, le flegmatique Mathias, et d’Hysan, l’excentrique émissaire du signe de la Balance, Rhoma se lance alors dans une course contre la montre au travers de la galaxie pour prévenir les autres civilisations de la menace ancestrale qui plane sur elles. Car les douze signes du zodiaque étaient à l’origine treize… et, dans l’ombre, le dernier attend son heure. Celle de la destruction. »

A paraître le 22 octobre aux éditions Michel Lafon. Moi cette histoire m’intrigue, j’aime l’astrologie et j’ai hâte de me plonger dans ce monde qui est régi par cette science.

Ugly Love de Colleen Hoover51hLvfnbCPL

« Quand Tate Collins rencontre Miles Archer, elle sait que ce n’est pas le coup de foudre. Et pour cause, le beau pilote n’a de temps que pour les aventures sans lendemain. Ils ne peuvent pourtant pas nier leur attraction mutuelle, aussi immédiate que brûlante. Alors pourquoi ne pas se laisser séduire, quand le sexe est si bon ? Pas d’attaches, simplement la passion… Leur arrangement semble parfait, tant que Tate accepte de respecter les deux règles de Miles : Pas de question sur le passé, Ne pas espérer de futur. Cependant, ils vont vite comprendre que le coeur ne suit pas d’autres règles que les siennes. L’amour, même quand il n’est pas une évidence, sera-t-il plus fort que leurs promesses »

Sortie prévue le 5 novembre. Comment résister à Colleen Hoover ? Comment ? Parution chez Hugo Roman (New Romance)

Ma raison d’espérer de Rebecca Donovan (second tome de Ma Raison de Vivre)ma-raison-de-vivre,-tome-2---ma-raison-d-esperer-640926-250-400

« Des questions sans réponses. Un désir brûlant. Des conséquences déchirantes.
Les scandaleux secrets de l’enfer d’Emma sont révélés, mais elle a encore beaucoup à apprendre sur son passé. Pourquoi sa mère l’a-t-elle laissée toutes ces années plus tôt ? Que s’est-il vraiment passé la nuit où le père d’Emma est décédé ? Ses souvenirs d’avoir été heureuse sont-ils juste un rêve ?
Les répercussions d’une nuit terrible ont affecté les vies de tous ceux qui l’entourent. Mais avec la promesse d’un amour véritable et de nouvelles relations, Emma laissera-t-elle cette nuit ruiner sa vie pour de bon ? »

J’ai vraiment envie de voir comment Emma survit à tout cela et si elle prend vraiment le chemin de la guérison…Visiblement il y a bien d’autres secrets à découvrir. Sortie le 15 octobre chez PKJ

The Revolution of Ivy de Amy Engel, tome 2 de la duologie The Book Of Ivy12028795_1692795810955989_7201714150384386710_o

J’ai tout perdu. Mon foyer. Ma famille. L’homme que j’aime.
Ce serait si facile de capituler, de fermer les yeux et d’attendre que la faim et la soif aient raison de moi. Ou bien qu’une bête sauvage me trouve. Ou même un autre survivant… Mais je refuse d’abandonner. J’en ai terminé avec la lâcheté. Il est temps pour moi d’agir, enfin.
Bishop me l’avait bien dit, cet univers hostile ne pardonne pas la moindre erreur. Et au-delà de la barrière, c’est encore pire. L’hiver approche, et si je veux survivre, il va me falloir trouver de l’eau, des vivres, un abri. D’autres condamnés avec lesquels m’allier. Mais surtout, je vais devoir faire un choix : dois-je oublier ma vie d’avant, me venger de ceux qui m’ont trahie… ou mener, purement et simplement, la révolution ?
Car je ne suis plus une Westfall, ni une Lattimer. Simplement Ivy. Et je suis enfin libre.

A paraitre le 5 novembre aux Editions Lumen. Le tome 1 m’a tellement plu, j’ai tellement aimé Bishop et Ivy que j’ai hâte de connaître la suite de cette histoire, l’attente est juste trop longue. Et cette couverture est juste parfaite.

Comme vous le savez, j’attends aussi avec impatience le second tome de Phobos de Victore Dixen mais la couverture n’est pas encore révélée…Sortie prévue le 12 novembre. Et il y a bien sûr l’édition illustrée d’Harry Potter (tome 1) dont je vous ai aussi parlé dans mon TTT cette semaine, livraison prévue le 19 octobre.

Ca c’est un peu moi avec ma PAL quand je reçois mes nouveaux livres :

Bettierose

Et vous, quels livres attendez-vous plus que tout ?