[Chronique] Make Me Bad, Tome 1 de Elle Seveno

Publié aux éditions Hugo Poche – New Romance – Mai 2017 – 436 pages
Merci à Hugo Romans pour cette lecture

 

Que cela soit au travail ou dans sa vie personnelle, Laure est une gentille fille : dévouée, attentionnée, presque bonne poire. Elle est prête à tout pour faire plaisir aux autres, y compris à s’oublier.
Cependant, lorsqu’elle découvre qu’elle est victime de la pire trahison possible de la part de ceux qu’elle aime le plus, deux choix s’offrent à elle : pleurer sur son sort ou laisser exprimer sa colère.
Les gentilles jeunes filles ne choisissent pas la seconde option, elles ne décident pas de se venger et elles ne demandent pas à un très mauvais garçon de les aider. Mais si elles le faisaient, jusqu’où seraient-elles prêtes à aller ?

Succomberez-vous à la vengeance ?

Quand Hugo Roman a annoncé la parution de la toute nouvelle collection poche, j’ai trouvé l’idée formidable. Et puis cela permet de se procurer des titres qu’on n’aurait pas forcément pu lire en grand format. Par exemple, vous y rencontrerez la saga Off Campus qui est absolument géniale. Pour ma part, j’ai eu très envie de découvrir Make Me Bad de Elle Seveno. D’abord publié sur Fyctia, le roman a connu un succès fulgurant et explosant même des records. Assurément, cela confirme que nous tenons entre les mains un livre addictif et bien construit. Eh bien, laissez-moi vous dire que l’addiction fut au rendez-vous et que j’ai eu beaucoup de mal à poser ce roman tant j’ai aimé voir la vengeance prendre forme et Laure devenir autre. Quant au mauvais garçon de l’histoire, il devient très vite difficile de s’en passer. Et pour ce qui est de ceux qui ont trahi, nous n’avons qu’une envie, les voir tomber et payer, souffrir comme ils ont fait souffrir. Pourtant, à part la série TV Revenge, les histoires de vengeances ne sont pas celles qui séduisent le plus. Mais s’il était temps de briser la carapace de gentille jeune fille et d’arrêter de se la fermer ? S’il était l’heure de se libérer et de s’exprimer au lieu de se faire toujours passer après les autres ? Par contre, jusqu’où notre héroïne est-elle prête à aller ?

La vengeance est-elle la réponse à la trahison ? Notre héroïne ne s’expose-t-elle pas à quelque chose de malsain en laissant sa colère se transformer en une rage sourde ? Ce thème amène forcément un certain débat. Si vous avez une idée pure des choses et ne supportez pas les revanches, alors ce livre ne sera pas pour vous. Ou plutôt, peut-être pas. Car il se pourrait que pour vous aussi il soit temps de vous imposer et d’arrêter de faire passer tout le monde avant vous. Rassurez-vous, personne ne vous incite à pourrir la vie des autres, mais bien de vous rendre justice et de faire payer ceux qui ont joué avec vous, vous mentent effrontément au quotidien et avec le sourire. Ceux qui sont si proches de vous et que vous aimez tellement. Ceux qui jouent une comédie, et qui dorénavant, sous la lumière de la cruelle vérité, vous donnent envie de vomir. Ravalez vos larmes, vous valez mieux que cela. Ils ne méritent que vos griffes acérées… Ajoutez à ce plan de vengeance, un séduisant bad boy, irrésistible et au tempérament de feu, laissez monter la chaleur, parsemer de scènes érotiques et sexy tout aussi irrésistibles et vous obtenez le parfait cocktail de ce premier tome addictif et qui nous quitte sur un cliffhanger insoutenable.

Laure est une jeune femme séduisante, mais qui a perdu confiance en elle il y a déjà un moment. Tentant de faire ses preuves dans son entreprise, elle passe sa vie au travail et rejoint, chaque soir, Matt l’homme « idéal » qui partage sa vie depuis 5 ans. Laure se sent épanouie, entourée de ses deux meilleures amies et de sa soeur, et son amour pour Matt fait son bonheur. Mais un soir, tout l’univers de Laure va basculer et elle va découvrir une sombre et triste vérité, bien plus douloureuse que tout ce qu’elle aurait pu imaginer. Passées les premières larmes, la colère l’emporte et Laure décide alors de se venger. Mais pour cela, il lui faut un allié… Elle fait ainsi appel à celui qu’elle déteste depuis 5 ans, le meilleur ami de Matt, Alexandre. Alexandre est un mec sûr de lui et qui ne s’encombre pas de sentiments. Solitaire, il collectionne les femmes comme les piques assassines. Intrigué par Laure, il ne saura résister à sa demande. Mais toute collaboration a un prix, Laure pourra-t-elle le payer sans s’y brûler les ailes ? Peut-elle réellement sortir ses mauvais penchants et assouvir sa soif de vengeance ? Alexandre va alors se charger de transformer la jeune et sage Laure en la bad girl qu’elle aurait toujours dû assumer d’être. Et il se pourrait bien qu’il y trouve lui aussi son avantage… Prêts à entrer dans le jeu ?

Si le thème de la trahison est le point de base de ce roman, il ne sert qu’à mieux alimenter la colère et les sentiments contenus depuis bien trop longtemps tout au fond de notre héroïne. Concrètement, Laure est une femme à qui il est difficile de reprocher quoi que ce soit si ce n’est, peut-être, sa naïveté. Mais nous comprenons rapidement qu’elle n’est pas dépourvue de ressources et que si le chemin vers la vengeance va entraîner de sacrées turbulences dans sa vie et dans son cœur, Laure s’avèrera parfaitement capable de gérer. Certes parfois avec une grande difficulté et de puissantes douleurs. Mais cette trahison, la pire qui soit ne peut rester impunie. Confronter les concernés aux faits ne serait que bien trop sympathique, empathique. Finis les bons sentiments, l’auteure préfère nous entrainer sur une pente vertigineuse ou aucun retour en arrière ne sera possible. Manipulation et plans seront à l’œuvre et la tension monte tout au long du roman. L’auteure prend même soin de nous laisser un suspens continuel en ne nous dévoilant jamais vraiment le plan de Laure et de son nouvel allié. Ainsi, nous les voyons abattre leurs cartes une à une et si, bien entendu, tout ne se passe pas toujours comme espéré, nous jouissons d’observer les véritables méchants de l’histoire tomber. L’une des personnes impliquées dans la souffrance de Laure est à vomir et nous n’avons qu’une envie, la gifler. Les autres ne sont pas beaucoup mieux, mais Laure devra faire le tri dans ses sentiments.

Évidemment, s’associer avec un séduisant bad boy va amener son lot de tensions érotiques. Alternant les points de vue entre Alexandre et Laure (même si Laure a la majorité), l’auteure nous permet de comprendre parfaitement les sentiments et pulsions qui animent nos personnages. Ainsi, Alexandre dont Laure nous brosse un portrait horrible se révèle bien différent de ce à quoi on s’attendait. S’il semble cacher quelque chose, il n’en est pas moins démuni face à l’attirance qu’il ressent pour Laure. Malgré elle, Laure va finir par éprouver de troublants sentiments pour le mauvais garçon et avoir de grandes difficultés à s’en passer. Si au départ l’un comme l’autre s’utilisent pour leurs fins personnelles, aucun ne parvient à garder le dessus et ils se retrouvent tous les deux piégés dans une passion érotique et fusionnelle sans précédent. Aux côtés d’Alex, Laure apprend à vivre, à ressentir des émotions, à être elle-même. Quant à ce que Laure apporte à Alexandre, c’est un peu plus mystérieux, mais fascinant. Cette relation qui se construit nous tient en haleine et nous ne vivons plus que pour les moments de rencontre entre les héros. S’ils ne sont pas en train de comploter, ils partent à la découverte de leurs corps. Et autant dire qu’Elle Seveno sait faire monter la chaleur rapidement. Sans vulgarité pour autant, les scènes sont chaudes et sexy et dévoilent bien plus de choses qu’on ne pourrait l’imaginer. Mis à nu, nos héros n’ont plus vraiment de masques pour se cacher.

L’écriture est fluide, moderne, efficace. Les bons mots sont posés aux bons moments. Même si chacun se pose beaucoup de questions et que, parfois, cela peut s’avérer redondant, cela ne nous permet que de mieux les comprendre et surtout de réaliser que se venger est une chose, mais le faire sans culpabilité ou hésitations, une autre. Laure qui a toujours été la gentille fille doit apprendre à se montrer séductrice et machiavélique. Elle devra se faire actrice. Et dans tout cela, les émotions nous sont délivrées à la perfection. Finalement, la revanche assumée n’est pas si malsaine que cela et se fait libératrice, juste retour des choses. Pourquoi Laure devrait-elle être la seule à souffrir de la situation ? Elle Seveno nous entraine sur la piste d’une véritable réflexion : et nous, jusqu’où irions-nous à sa place ? Pourrions-nous, gentilles filles sages, nous associer aux mauvais garçons, mais terriblement irrésistibles ? Serions-nous capables de jouer à son jeu sans nous perdre ? Ces réponses, à nous de les chercher, mais surtout, il faudra désormais attendre le tome 2 pour voir si les espoirs de vengeance de Laure sont accomplis. Pour comprendre comment elle et Alexandre peuvent s’entendre, s’allier et s’ouvrir encore plus l’un à l’autre. Le langage du corps et de la sexualité est une chose, celui des sentiments s’avère bien plus compliqué à exprimer véritablement.

Un premier tome qui permet de bien mettre en place les personnages, leurs liens et le plan de vengeance. Une gentille fille s’associe à un séduisant mauvais garçon pour faire tomber ceux qui viennent de détruire toute sa vie. La vengeance est-elle un plat qui se mange froid alors que la tension érotique réchauffe l’atmosphère ? Vivement le tome 2 pour obtenir les réponses tant attendues. Addictif !

 

18 réflexions sur “[Chronique] Make Me Bad, Tome 1 de Elle Seveno

  1. J’ai failli me l’acheter la semaine dernière mais n’ayant encore lu aucun avis, je m’étais abstenu. Mais là, c’est le deuxième article élogieux que je lis sur ce roman donc je pense que je vais craquer^^

    J'aime

  2. Nan mais le deux est encore meilleur ! Beaucoup plus d’Alexandre. Tu vas adorer. Quand Fyctia m’a proposée de le lire en janvier, j’ai fait des bonds et je peux te dire que la suite, je l’ai dévoré. Non vraiment, tu vas adorer ! 🙂

    J'aime

    • Pour ma part, si le thème de la trahison m’attirait, celui de la vengeance me laissais dubitative. Et finalement c’est si bien abordé que ça le fait totalement et qu’on prend plaisir à ce côté bad girl ^^

      J'aime

  3. Pingback: [Chronique] Make me bad – Tome 2 de Elle Seveno | BettieRose books

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s