[Chronique] Charisma de Jeanne Ryan, et si la thérapie génique faisait du vous une personne populaire ?

Publié aux éditions Collection R – Juin 2018 – 396 pages
Traduction Anais Goacolou
Merci à la Collection R pour cette lecture

Prêt(e) à tout pour devenir populaire ?
Aislyn est d’une timidité maladive : impossible pour elle de prendre la parole en public, et c’est encore pire quand il s’agit de discuter avec un garçon…
Alors quand on lui propose du Charisma, drogue de thérapie génique supposée la guérir, elle n’hésite pas bien longtemps. Du jour au lendemain, la voilà devenue charmante et populaire.
Mais Aislyn n’est pas la seule à avoir subi l’injection, et il s’avère que ce traitement miracle a de terribles effets secondaires…
Par l’auteure d’Addict, le roman à l’origine du film Nerve.

Aislyn n’est absolument pas à l’aise en public et même si elle est très intelligente et dispose d’un esprit scientifique excellent, elle ne peut pas prendre la parole. Parler en public lui est donc totalement impossible, et imaginez avec les garçons. De nombreuses situations lui posent problème, provoquant des crises de paniques très invalidantes. Sa meilleure amie lui conseille sans cesse la thérapie de l’exposition, mais rien à faire. La phobie sociale de la jeune femme lui fait perdre tous ses moyens et peut la mettre dans tous ses états. Aislyn, je te comprends, je souffre de la même chose ! Par contre, aurais-je fait comme toi ? Hum, peut être à 16 ans oui, qui sait ? N’est-ce pas l’âge où nous sommes prêts à tout ? Surtout quand il va s’agir de trouver la meilleure université… C’est donc assez naturellement qu’elle fait confiance à une chercheuse très réputée de l’établissement de thérapie génique qui suit son petit frère, atteint de mucoviscidose. Après l’injection de Charisma, la vie d’Aislyn va basculer. Et pas seulement la sienne.

Définition utile : la thérapie génique (lien direct)
La thérapie génique ou génothérapie est une stratégie thérapeutique qui consiste à faire pénétrer des gènes dans les cellules ou les tissus d’un individu pour traiter une maladie. La thérapie génique vise à remplacer ou complémenter un allèle mutant défectueux par un allèle fonctionnel ou à surexprimer une protéine dont l’activité aurait un impact thérapeutique.

La première chose que j’ai envie d’aborder au sujet de ce roman, c’est cette notion de thérapie génique qui nous suit tout du long du roman et qui a ses opposants et ses investisseurs. Ainsi, cette thérapie qui agit sur l’ADN permettrait de guérir bien des maladies. Et pourquoi pas des traits de caractère handicapants comme la phobie sociale de notre héroïne. Rapidement, nous comprenons les limites de cette science, prenons conscience des dangers et dérives, nous interrogeons fortement sur l’éthique et pour obtenir une réponse, il ne reste alors plus qu’à suivre la jeune femme. Dès le lendemain de son injection, elle est transformée et se fait enfin remarquer. Le garçon qui lui plait tant peut enfin s’approcher d’elle sans qu’elle ne parte en courant. Toutefois, elle va ressentir quelques désagréments… Et lors d’une soirée où les jeunes du laboratoire (accompagnateurs eux aussi d’un frère ou une sœur malade) présentent des symptômes similaires, voire beaucoup plus graves, elle sait qu’elle a eu tort de faire confiance et que sa vie risque désormais d’être entre les mains de la thérapie génique… à condition de pouvoir à nouveau s’y fier et de trouver l’antidote !

Les moments où Aislyn prend confiance en elle nous font plaisir à lire même si l’on peut s’empêcher de sentir venir l’entourloupe de l’histoire. Cela lui permettra de se faire des amis, qui comme elle, on reçu Charisma et de lutter alors contre les corps médical qui ne semble pas du tout prêt à s’en occuper. Débats, opinions controversées, « haters » et défenseurs, les patients de Dr SansScrupules vont devenir véritablement populaire. Était-ce qu’ils avaient en tête ? Certainement pas. Aislyn va faire équipe avec un garçon arrogant, mais charmant, Shane. Ils veulent sauver leurs amis et aussi la population. Mais ne risquent-ils pas d’être traqués ?

Dommage, le personnage d’Aislyn est un peu fade, même si son esprit est vif. J’ai ressenti certaines longueurs introspectives à ce sujet. Si Aislyn avait un peu plus de relief et de caractère (je ne parle pas de charisme bien entendu) ou de ténacité, nous serions passés à un niveau supérieur de l’histoire. De même, sa romance avec Jack vient parfois couper le déroulé et ne donne pas forcément quelque chose de fascinant. En revanche, le personnage de Shane est terriblement attachant et craquant, c’est un garçon déterminé qui ne peut que marquer les esprits. Les scientifiques, eux, auront tous leurs personnalités, tout comme la famille et les amis d’Aislyn. Mention spéciale pour l’adorable petit frère et pour la mère qui ne lâche rien.

La question éthique est donc au centre du problème, surtout quand on voit que le Charisma, illégal, entraine des effets secondaires absolument dévastateurs. L’injection qui devait être discrète et offrir aux patients ce qu’ils voulaient à savoir de la présence, du caractère, du charisme, est un véritable fiasco et même fléau qui se répand à la vitesse de la poudre ! Mauvaise foi de scientifiques, protection des uns et des autres, folie de vouloir toujours aller plus loin, conflit d’intérêts et argent se mêlent dans cette histoire où le patient semble alors devenir secondaire. Cela nous entraine vers une belle réflexion sur les laboratoires pharmaceutiques et leur rapport à la maladie, sans pour autant nous enfoncer la tête dans un jargon médical et bancaire trop complexe.

L’action n’est pas vraiment au rendez-vous, mais le sablier s’égraine et il va falloir faire vite. Les vies sont en jeu et malheureusement, un antidote ne se conçoit pas si facilement. Bref, c’est une course contre la montre, mais qui reste dans la passivité un peu trop à mon goût. En même temps, avouons qu’il n’est pas évident de trouver quoi faire, et que les épreuves de Shane et Aislyn nous en apprennent beaucoup sur la perversion de l’âme humaine.

Toutefois, le roman est addictif, car on a un certain aspect thriller, enquête et voir Aislyn se découvrir jour après jour et prendre confiance est agréable. On a envie de lui souhaiter d’être heureuse, ce qui aurait dû se passer si l’injection ne provoquait pas d’effets secondaires. Cela m’a un peu rappelé le roman Sweet dont je vous avais parlé, puisque les passagers d’une croisière deviennent accros à une drogue/sucre qui fait maigrir et sont prêts à se trucider pour en avoir. Ici, c’est moins sanguinaire, mais l’effet psychologique fonctionne à merveille… Je ne sais pas si je suis prête à me faire injecter quoi que ce soit à l’avenir. Dans Charisma, on se dit qu’il ne s’agit que de science-fiction et que cela ne nous atteindra pas. Pourtant, nous ne pouvons pas en être si sûrs, après tout, n’est-il pas légende urbaine, mais persistante, le fait que l’armée voudrait créer des soldats parfaits et résistants à tout. Alors pourquoi pas du Charisma pour les personnes trop timides ? La thérapie génique : avenir ou calamité ? Comment en limiter les dérives et établir l’éthique de ce genre de science ? Jusqu’où peut-on aller ?

En revanche, soyez prévenus, l’autrice a un côté sadique et ne vous épargnera pas lors de son roman. Ne vous attachez pas trop vite aux personnages que vous croisez. Sa plume est efficace et sait ménager le suspens quand c’est nécessaire, donner la température à chaque scène et nous entrainer jusqu’à la fin en un tour de main. Son ajout de jargon médical et d’explications permet de mieux situer ce qu’est le fameux produit injecté, mais aussi ce que pourra offrir cette thérapie génique. 

Charisma est un roman efficace et addictif, qui certes manque parfois d’un peu d’action, mais au profit d’une réflexion pertinente sur les limites de la science appliquée à l’être humain. Une galerie de personnages touchants, des épreuves douloureuses et une héroïne qui se découvre au fur et mesure de son avancée. Prête à tout, même à payer pour son erreur, elle ne souhaite qu’une chose : que la thérapie génique soit au service des maladies. Nous serons donc amenés à réfléchir et comparer avec notre monde. Après tout, qu’est-ce qui est important pour les laboratoires pharmaceutiques ? Le progrès ? Nous ? L’argent ?

Une histoire très intéressante, qui se lit bien, mais qui est un peu desservie par son héroïne trop fade et son rythme plutôt plat. Toutefois, l’effet psychologique de l’intrigue fonctionne, les questions se posent et nous voulons en savoir plus. Un très bon moment qui aurait mérité plus.

20 réflexions sur “[Chronique] Charisma de Jeanne Ryan, et si la thérapie génique faisait du vous une personne populaire ?

  1. Chagaz'. et vous? dit :

    tu as un avis mitigé, mais il me donne quand même envie de le lire car le thème n’est pas celui que l’on retrouve dans d’autres ouvrages et ça me plait bien. Je note pour une éventuelle prochaine lecture 😉

    J'aime

  2. Dress Me and My Kids dit :

    Hello, le sujet de ce livre est intéressant et original. J’avoue que le côté sadique n’est pas pour me déplaire car je n’aime pas trop quand tout le monde s’en sort bien, que ce soit dans les livres ou les films/séries d’ailleurs !

    J'aime

  3. Girls n Nantes Eva (@GirlsnNantes) dit :

    coucou

    même si tu as trouvé le rythme un peu plat ben moi j’ai bien aimé car le thème est vraiment top et pile dans ce que j’adore ^^
    Je trouve qu’il fait bien cogiter (peut être un peu trop lol)
    mais c’est vrai que j’ai bien adoré.
    Alors oui pas le coup de cœur de l’année mais pas loin !

    J'aime

  4. Serena dit :

    Coucou,
    Oh c’est dommage que le rythme soit plat et fade car j’aime assez l’idée de la thérapie génique, je trouve le thème intéressant et j’aime bien tout ce qui touche à la science en roman, ça passe bien car il y a une histoire autour donc c’est pas trop torp technique en général 🙂
    Des bisous !

    J'aime

  5. apprendreareverblog dit :

    hello!

    C’est assez drôle car je l’ai lu et il a joué un sacré rôle dans mon nouveau départ! Il fait bien réfléchir et j’adore. Pourtant ce n’est pas du tout le style de livre que je lis habituellement mais pourtant.
    Je ne sais pas si je peux dire que j’ai eu un vrai coup de coeur mais en tout cas il a fait tilt chez moi et m’a fait grandement réfléchir!

    J'aime

  6. Vampilou fait son Cinéma dit :

    Tiens, c’est marrant, j’ai posté mon avis vendredi ! Gros coup de coeur pour moi, c’est un sujet qui me tient à coeur, du coup, je m’y suis beaucoup identifiée et je suis entièrement d’accord avec toi, c’est un roman bien plus profond qu’il n’y paraît…

    J'aime

  7. mimibead dit :

    Je ne connais pas ce livre mais j’ai vue le film nerve et je pense que l’histoire va être intéressante , méme si tu m’a décourager en fin d’article en disant que le personnage principale était fade chose que je n’aime pas, je préfère les caractères qui attachent leurs lecteurs, je me dit aussi que peut être l’auteur voulais plus que tout mettre la lumière sur les limites de la science et les mystères de l’ADN.

    J'aime

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.