[Chronique] La princesse des glaces de Camilla Läckberg

la-princesse-des-glaces-de-camilla-laeckberg

Publié aux éditions Babel Noir – 2012 – 509 pages
Retrouvez la discussion du BOOKCLUB Livraddict 

 

resume

Erica Falck, trente-cinq ans, auteur de biographies installée dans une petite ville paisible de la côte ouest suédoise, découvre le cadavre aux poignets tailladés d’une amie d’enfance, Alexandra Wijkner, nue dans une baignoire d’eau gelée. Impliquée malgré elle dans l’enquête (à moins qu’une certaine tendance naturelle à fouiller la vie des autres ne soit ici à l’œuvre), Erica se convainc très vite qu’il ne s’agit pas d’un suicide. Sur ce point – et sur beaucoup d’autres -, l’inspecteur Patrik Hedström, amoureux transi, la rejoint.
A la conquête de la vérité, stimulée par un amour naissant, Erica, enquêtrice au foyer façon Desperate Housewives, plonge clans les strates d’une petite société provinciale qu’elle croyait bien connaître et découvre ses secrets, d’autant plus sombres que sera bientôt trouvé le corps d’un peintre clochard – autre mise en scène de suicide.

Au-delà d’une maîtrise évidente des règles de l’enquête et de ses rebondissements, Camilla Läckberg sait à merveille croquer des personnages complexes et – tout à fait dans la ligne de créateurs comme Simenon ou Chabrol – disséquer une petite communauté dont la surface tranquille cache des eaux bien plus troubles qu’on ne le pense.

MONAVISV2

Camilla Läckberg est une auteure dont j’avais déjà entendu parler et bien entendu vu les livres en librairies. Avouons que l’éditeur abat une carte infaillible avec des couvertures qui sautent aux yeux, impossibles à manquer au rayon thriller. Fascinantes et attirantes, quand j’ai enfin choisi d’embarquer un peu de Camilla dans ma bibliothèque ce fut avec les deux premiers volets des aventures d’Erica et Patrick. Cependant, ils ne bougeaient pas de ma PAL. Une certaine crainte peut-être de ne pas bien savoir où j’allais mettre les pieds ? Sûrement oui. Les thrillers nordiques ne jouissent pas de la réputation d’incarner le genre le plus facile à aborder. Glaçants sombres, pourtant, ça me plait ça ! Et puis la révélation eut lieu quand le titre fut choisi pour le book club Livraddict de novembre. J’ai donc enfin découvert la plume d’une auteure incroyablement intéressante et les aventures d’un duo très agréable.

Tout commence quand dans un petit village côtier et presque enchanteur suédois est retrouvé le cadavre d’une jeune femme bien connue du coin. Morte dans sa baignoire, la maison, non chauffée lui a offert sa prison de glace, mais aussi une excellente conservation du corps. Alertée par un voisin chargé de remettre en marche chaque semaine la chaudière, Erica est la première arrivée sur les lieux. Erica qui vient de perdre ses parents dans un accident de la route et qui est de retour dans le coin pour continuer à écrire son roman, mais surtout trier les affaires parentales. Son choc est mesuré, mais la surprise n’est reste pas moins importante : sous ses yeux, la princesse emprisonnée dans son cercueil de glace n’est autre que sa meilleure amie d’enfance, Alexandra. Meilleure amie qui avait disparu de sa vie du jour au lendemain, brisant le cœur d’Erica. D’une nature curieuse et animée par son instinct d’écrivain (et de fouine?), Erica va vouloir en savoir plus et va commencer à fouiller au cœur de cette tragique et sordide fin. Une chose se révèle très vite certaine : Alexandra ne s’est pas suicidée. Dans ce petit village où tout se sait, l’assassin ne peut pas se cacher bien longtemps. Sur les différentes pistes suivies, Erica croisera le chemin de Patrick, un ami d’enfance qui a toujours été amoureux d’elle. Vont-ils pouvoir s’associer et mutualiser leurs talents pour cette affaire sordide ? Et quand un autre crime, maquillé en suicide vient secouer le village, la situation s’accélère, mais surtout les indices s’accumulent !

La première chose à souligner dans ce roman est la capacité de Camilla Läckerg de nous immerger dans le décor, dans l’enquête tout en étant pourtant parfois avare en descriptions. Elle n’insiste jamais sur les aspects qui entourent nos personnages préférant se consacrer aux échanges verbaux et visuels, à la psychologie et aux indices comportementaux. Si les personnages principaux sont relativement soignés, peu jouiront d’une vie en dehors de leurs interventions dans l’enquête. En revanche, la vie d’Erica nous sera exposée afin de mieux comprendre ses tourments et surtout l’affaire qui la garde au village pendant ce temps. D’une nature plutôt résistante, Erica encaisse les coups, les échecs sans broncher et trouve toujours le moyen de rebondir. Disons-le clairement, elle est un personnage attachant, mais pour moi ne constitue en rien une Desperate Housewives ! En effet, elle est célibataire et son caractère n’est certainement pas des plus faciles pour quiconque voudrait l’aimer, mais elle apprécie aussi sa solitude pour l’écriture. Si le cas la passionne autant dans un premier temps, c’est bel et bien parce qu’il s’agit d’Alex qu’elle eut si bien connu à l’enfance et que des tas de choses sur sa disparition de l’époque restent mystérieux. Mais Erica, petite fouine du village a un atout en poche : elle fut absente pendant longtemps, ses parents viennent de mourir et les gens ont alors tendance à ouvrir leur porte plus facilement.

Patrick, lui, est certainement le flic le plus prometteur du bureau local, si son supérieur ultra zélé et, pardon, ultra cliché ne le freinait pas autant. S’attribuant tous les mérites, ce dernier ne lève pas le petit doigt et maltraite son équipe. Mais grâce au dynamisme et aux sentiments qu’il porte à Erica, Patrick va se retrouver bien plus impliqué dans la résolution de l’affaire qu’il ne l’aurait cru possible. Qu’importe le chef, lui aussi désormais n’est animé que par une chose (en dehors d’Erica) : retrouver le meurtrier. Déjà, est-il le même pour les deux victimes ? Quel est le mobile ? Quand certaines pièces se mettent en place et que les masques tombent, il faut du courage pour affronter familles et suspects. D’autant plus qu’une certaine famille se montre peu encline à collaborer. Mais c’est sans compter sur les ruses d’Erica.

Pour certains, la romance qui nait entre Patrick et Erica peut sembler superflue, mais pour ma part j’ai trouvé qu’elle donnait un peu de douceur et de chaleur dans cet univers glacial piégé dans la neige en permanence. Pour une fois, nous suivons deux personnages, certes intelligents, mais tout à fait ordinaires qui travaillent sur la même chose et qui tombent amoureux. Mais Patrick ayant été amoureux d’Erica depuis qu’il la connait, ce n’est que le passé qui vient lui offrir, dans cette nouvelle vie peu agréable qu’il mène, une seconde chance. Et vu qu’Erica est une femme qui a toujours fait attention à elle, Patrick n’en est que plus ravi. Certes, je comprends les agacements de certains avec ces moments partagés en couple, mais j’ai pris plaisir à respirer un peu dans ces parenthèses où il n’y a plus trop à réfléchir, ou du moins, moins et il semblerait que cela prépare le terrain pour les prochains opus livresques.

Quant à l’enquête elle s’avère plutôt bien menée, l’intrigue bien ficelée et si quelques fils apparaissent comme un peu gros, je n’avais absolument pas deviné l’identité de l’assassin. Les nombreux personnages impliqués nous amènent à supposer tout un tas de possibilités, certaines s’écartent plus vite que d’autre et surtout l’auteur laisse volontairement en suspens, pour nous lecteurs, quelques indices découverts par Erica par exemple. Ceci pour mieux l’abattre quelques pages plus tard, mais toujours est-il que le tout est bien joué. Pourtant, nous ne pouvons pas dire que l’intrigue soit si palpitante que cela, mais on s’y prend, on se perd dans la neige, les indices et certains personnages bien atypiques. Malheureusement, à l’instar de l’ignoble chef de la police certains personnages secondaires sont un peu façonnés par les clichés, par exemple le mari de la sœur d’Erica… d’ailleurs cette histoire de sœur et de beau-frère ne manquera pas aussi de nous tenir en alerte pour comprendre les aboutissements. Cette trame permet alors de nous faire assimiler le fait qu’Erica dispose d’un flair évident et que son instinct ne semble pas la trahir. À tous les coups, son prochain roman incarnera un succès florissant et peut-être enfin sa consécration en tant qu’auteure. Quant à Camilla Läckberg, laissez-moi vous dire que j’ai d’ores et déjà hâte de la retrouver dans Le Prédicateur. Vu la façon qu’elle a de saisir les secrets, mensonges et instantanés d’une communauté aux apparences paisibles, il apparait évident que nous ne pouvons que nous régaler de ses futures histoires.

enbref

Une très belle découverte d’une plume que j’ai déjà hâte de retrouver. Même si l’on peut reprocher certaines facilités, le roman reste glaçant et incarne une fascinante facette du thriller nordique. Camilla dispose d’un style efficace qui sait tenir en haleine sans avoir à forcer les rebondissements. Erica et Patrick forment un duo irrésistible qui semble bien parti pour résoudre toutes les affaires sordides du paisible village côtier. MANOTE

17/20

4flamants

Publicités

32 réflexions sur “[Chronique] La princesse des glaces de Camilla Läckberg

  1. Je suis contente de voir que tu as aimé ce roman! J’aime beaucoup cet auteur et j’ai la collection complète dans ma bibliothèque! Les thrillers nordiques c’est vrai sont parfois difficiles à aborder mais le style de l’auteur comme tu le dis est très efficace pour nous tenir en haleine.
    J’ai plus aimé le Prédicateur que le premier et le troisième Le Tailleur de Pierre est pour moi l’un des meilleurs. J’ai hâte de voir ce que tu penses des suites!
    Bonne lecture!

    J'aime

    • Beaucoup de lecteurs m’ont dit que ce premier « tome » n’est pas du tout le meilleur c’est pour cela que j’ai hâte de continuer tout cela.
      J’ai trouvé qu’en effet ici on aborde les choses de manière presque naturelle et que l’ambiance nordique, même si présente n’est ni glauque ni étouffante.

      Aimé par 1 personne

  2. Je te mets au défi de trouver tous les coupables des enquêtes de Camilla Lackberg ahah 🙂 je n’ai jamais réussi à en trouver un et je suis rendu au tome « Le gardien de phare » que je me réserve pour Noël !
    Je suis contente qu’il t’ait plu, c’est une saga qui m’a réconcilié avec le genre policier dont je ne suis pas friande ^^

    J'aime

  3. J’aime beaucoup Camilla Lackberg, moi qui ne supportait plus les inspecteurs alcooliques et bourrus clichés bdes polars, elle m’a rapidement séduite! 😉 Je les ai presque tous lu, il me manque le dernier en date. Malgré un schéma un peu identique dans ses romans, ils m’ont tous fait passer un bon moment!

    J'aime

  4. on m’a offert un thriller nordique l’année dernière que je n’ai tjs pas lu, mais tu vois ta chronique me donne envie de découvrir cet univers glacial ! Mais surtout de lire celui-là ! Je verrai si il est à la médiathèque 😉

    J'aime

  5. Ta chronique me rappelle pleins de bons souvenirs!! J’aime beaucoup les livres de Camilla Läckberg même si on ne peut pas non plus les considérer comme les thrillers de l’année, c’est une ambiance particulière de petite ville à laquelle on s’attache vite.
    C’est mon auteure « doudou »!

    J'aime

  6. J’avais bien aimé cette histoire, même si je fais justement partie de celles et ceux qui ont un peu levé les yeux au ciel en ce qui concerne l’histoire d’amour … Mais j’ai aimé l’enquête et le fait de ne pas deviner à l’avance qui était l’assassin 😉

    J'aime

  7. J’aime beaucoup moi aussi les couvertures d’Actes Sud, elles ont leur propre identité et il est très facile de les reconnaître en rayon 🙂 Je n’ai encore jamais participé au club de lecture Livraddict, shame on me. J’ai offert ce roman à mon père il y a un mois, je le lirai donc à mon tour un jour ou l’autre 🙂 et je suis curieuse de voir ce que ça peut donner !

    J'aime

  8. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous ? #66 | BettieRose books

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s