[Chronique] Du bruit dans les tuyaux de Aude E. Lynésis

couv55736844

Auto-publié – 23 pages

resumeParis. XIXe siècle. Zélie travaille comme vendeuse dans une boutique de mode. Elle crée dans l’ombre ses propres vêtements, les « robes à babioles » utiles, surprenantes et surtout uniques. En rentrant chez elle, à bord de son drôle d’engin à vapeur, Zélie rejoint son entrepôt abandonné, près de la Seine et tombe sur une singulière rencontre : un rat qui « parle ». Celui-ci la prévient d’une menace imminente. Intriguée, Zélie suit le rongeur en compagnie de son chat Miette dans les dessous de Paris. La jeune femme ne se doute pas que toute sa vie et ses convictions vont prendre un nouveau tournant.
N’avez-vous jamais entendu des bruits curieux dans vos tuyaux ? Pensez-vous être seul dans l’univers ? Non, non, ne regardez pas en haut dans le ciel, mais sous vos pieds ! Ceci dit, le danger ne se trouve pas là où l’on croit.

MONAVISV2ATTENTION MIRACLE : j’ai acheté une nouvelle ! Oui c’est assez rare pour être signalé. Et même que j’ai acheté en version papier (et avec une très jolie dédicace de l’auteure en plus (merci). Et en plus c’est de l’auto-édition, chose que j’achète rarement. Vous voyez, ne jamais dire jamais. Allez, j’arrête de papoter.

Du bruit dans les tuyaux est une nouvelle introduisant un futur roman pour l’auteur, prélude donc de Dans le Ventre de la Terre. L’univers est clairement steampunk et c’est ce qui a fait que je me suis décidée pour cette lecture. Et ce que je peux vous dire de cette nouvelle c’est qu’il y a du steampunk entre chaque ligne et que ce n’est pas juste un univers de fond. Chaque phrase, chaque description ou élément est trempé dans cet univers addictif et cela donne une nouvelle qui, certes, se lit très vite, mais qui ne nous promet que du bien pour le futur roman. L’auteure a une plume très agréable et nous voyons qu’elle prend grand soin de mettre en place le monde dans lequel évolue son héroïne Zélie. Zélie vit seule avec son chat Miette, chat noir au caractère affirmé et qui a une particularité adorable que je vous laisserai découvrir dans la nouvelle. Un soir, elle entend du bruit dans les tuyaux et un rat s’approche d’elle en parlant, lui indiquant qu’une grande menace pèse sur elle. Intriguée, elle va suivre avec Miette le rat dans les profondeurs sous la ville sans imaginer qu’un tout nouveau monde va lui être révélé ainsi qu’une toute nouvelle vie. Aucune perte de temps, la nouvelle défile à un rythme dynamique et agréable et nous donne véritablement envie de connaitre la suite. J’aurais juste aimé (mais c’est personnel) quelques lignes voir pages de plus sur le rôle réel du père de Zélie. En revanche, nous saisissons bien la menace, son origine et le pourquoi du comment. De plus, l’auteure a pris soin d’inclure des éléments historiques réels et de les annoter pour nous faciliter l’immersion. Le point mode est captivant et on se prend à rêver de porter les mêmes robes que les jeunes femmes, de rouler sur l’engin original de Zélie et d’avoir le même chat qu’elle. Quant au rat, c’est une autre histoire, vous verrez…

enbrefDu bruit dans les tuyaux est donc une nouvelle très intéressante nous introduisant un monde résolument complexe et une héroïne attachante, qui n’a plus rien à perdre. Sur la route des ses origines, Zélie nous promet déjà de faire de superbes découvertes dans un univers sous-terrain mystérieux. Vivement le roman.

MANOTE17/20

4flamants

Pour acheter la nouvelle http://www.aelynesis.com/

NB : oui la chronique est courte mais impossible de trop en dire sur 23 pages !

12 réflexions sur “[Chronique] Du bruit dans les tuyaux de Aude E. Lynésis

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s