Et si on parlait de la bibliothérapie ?

La bibliothérapie, on en a tous plus ou moins entendu parler, n’est-ce pas ? Mais pour beaucoup, cela reste une entité mystérieuse. Pourtant, et là, je parle en mon nom, je suis persuadée que cette méthode tend à se développer et peut avoir des résultats très efficaces sur les tracas du quotidien ou sur les états passagers. Bien sûr, le but n’est absolument pas de remplacer psychologue ou psychiatre mais bien d’apporter une thérapie alternative, avec des mots qui font alors écho en vous et vous aide à retrouver votre chemin.mm

J’avoue que je n’avais pas vraiment conscience de la puissance du phénomène avant de me pencher sur le sujet pour des raisons disons personnelles. Je me souviens avec le sourire du début d’un livre (qui finalement ne m’a pas plu), où le libraire, héros de cette histoire tient une pharmacie littéraire et délivre ainsi à ses patients, non pas des conseils de lectures, mais de pertinentes ordonnances. Bien sûr dans cette histoire, c’est très romancé, il n’y a pas de « consultation » et juste de l’intuition. Pourtant le métier de bibliothérapeute, même s’il n’est pas encore reconnu en France vous propose réellement une consultation pour comprendre quels mots apaiseront vos maux.mmreading

Soyez prêts le phénomène est en pleine explosion et nous allons voir pas mal d’ouvrages sur le sujet. Pour ma part, je trouve cela absolument formidable (j’ai toujours été intéressée par les « thérapies » après avoir fait des études de psychologie, de shiatsu et de massages thérapeutique) d’aller vers le mieux être à l’aide de livres. Certes, les livres sont déjà des remèdes, ils éloignent du quotidien, le temps d’une trêve, on s’évade et on oublie. Les livres agissent, nous le savons désormais sur trois niveaux : le corps, la psyché, l’esprit. Alors pourquoi s’en priver ? Surtout si on nous conseille les bonnes histoires pour notre mal-être.
Bien-sûr nous pourrions être tentés de mettre dans ce terme de Bibliothérapie tous les livres « phénomènes de mode » de développement personnel et astuces miracles pour gérer stress et dépression mais là, je vous parle de quelque chose d’encore plus profond. Tout comme nous ne pouvons pas confondre psychologie et psychiatrie par exemple, j’insiste pour ma part sur la différence entre livres de « self-help » et consultation avec un bibliothérapeute, qui lui, va prendre le temps de vous écouter, alors que le livre, vous l’avez choisi seul ou on vous l’a offert en pensant « super » bien vous connaître.


Les livres prennent soin de nous de Régine Detambel – chez Actes Sudbook_26694

Aussi loin que l’on remonte dans l’Histoire, on trouve l’intuition d’une vertu thérapeutique du livre et du récit. Les livres soignent. Ils ont le pouvoir de nous apaiser par l’ordre de leur syntaxe, le rythme et la musicalité de leurs phrases, le toucher sensuel de leur papier…

 Les récits et les romans ont ce pouvoir étonnant, dans le mouvement de la lecture, d’arracher à soi-même et à sa douleur, en proposant des fictions enveloppantes et du sens toujours renouvelé.

Dans la détresse physique ou psychique, dans le handicap ou la grande vieillesse, le livre permet d’élaborer ou de restaurer un espace à soi. Contre la passivité et la perte d’autonomie, la lecture est la reconquête d’une position de sujet. C’est ainsi que la bibliothérapie a pour effet d’élargir nos existences étriquées et toutes tracées, et de les relancer vers des horizons insoupçonnés.
Tandis que fleurissent les plates recettes du « bonheurisme », Régine Detambel, écrivain et kinésithérapeute de formation, s’est donné pour tâche de montrer que la littérature comme remède doit se défier tout autant du pouvoir médical que des lieux communs du bien-être de masse.

Notons que l’auteure est bibliothérapeute (en France oui !) et elle propose une formation dont l’objectif est d’aborder le pouvoir thérapeutique des livres, animer son propre atelier de bibliothérapie créative. Un excellent complément à certains métiers, non ?

Au Canada, le phénomène prend de l’ampleur et surtout de l’avance sur nous ! (Pauvres Français, toujours en retard, n’est-ce pas ?). Ainsi, en 1992, la Canadienne Gilda Katz met à jour la définition et lui apporte un éclairage nouveau : « La bibliothérapie est l’usage guidé de la lecture, en gardant à l’esprit qu’un résultat thérapeutique est attendu. On peut adjoindre à une thérapie celle de la lecture d’ouvrages sur telle maladie ou tel problème – ou sur de la fiction ou de la poésie – afin d’aider le patient à se procurer savoir et introspection, etc. ». Elle inclut donc ici les livres dit de shelf-help en complément.
Sachez également qu’en Angleterre le concept est très développé, que les livres sont prescrits sur ordonnance et…pour certains remboursés par la sécurité sociale ! Oui, oui ! Ces prescriptions littéraires s’adressent particulièrement aux patients qui souffrent de dépression, d’anxiété, de phobie ou de désordres alimentaires.

Source


Petite sélection d’ouvrages pour vous, mais je vous en reparlerai bientôt de toutes façons :

  • Remèdes Littéraires de Ella Berthoud et Susan Elderkin – Publié chez JC Lattès en octobre 2015 – 750 pagesremedeslitteraires

Se soigner par les livres
Que vous souffriez d’agoraphobie, de la crise de la quarantaine, d’une jambe cassée, du hoquet ou d’un chagrin d’amour, soyez rassuré ! Vous trouverez dans ce livre le roman qui vous soignera et remplacera avantageusement toute votre armoire à pharmacie.
Grâce à nos Remèdes littéraires, vous pourrez traiter les pathologies suivantes : abandon, alcoolisme, calvitie, chagrin d’amour, mal de dos, hémorroïdes, hypertension, insomnie, jalousie, maternité, obésité, rhume des foins, solitude, vieillissement… Et bien d’autres encore !
Adapté à la sensibilité française par le journaliste littéraire Alexandre Fillon, ce dictionnaire offre une promenade étonnante dans l’histoire de la littérature mondiale.

  • Bibliothérapie : Lire c’est guérir de Marc-Alain Ouaknin – Editions Points (poche) – août 2015 – 436 pageslirecestguerir

Travail de libération et d’ouverture, la bibliothérapie consiste à rouvrir les mots à leur sens multiples et éclatés, permettant ainsi à chacun de sortir de tout enfermement, de toute lassitude, pour s’inventer, vivre et renaître à chaque instant. Que se passe-t-il quand un livre a rendez-vous avec son lecteur ? Comment « lire » a-t-il une répercussion sur nos états d’âme ? sur notre santé ? Comment le bibliothérapeute, par le livre, son interprétation et le dialogue qu’il provoque, dénoue-t-il les noeuds du langage puis les noeuds de l’âme, obstacles puissants à la vie et à la force créatrice ? En introduisant la notion de mouvement dans le langage, Marc-Alain Ouaknin explore les nombreuses harmoniques de la bibliothérapie et fait découvrir ce qu’il appelle la « force » du livre.

  • Ces livres peuvent changer votre vie de Elodie Chaumette – à paraître chez First le 2 juin 2016 – 208 pagesceslivres

Anna Gavalda et Gilldes Legardinier, Stephen King, Amélie Nothomb et Maupassant, Alain-Fournier, Gary, Goscinny & Uderzo, Roald Dahl ou Victor Hugo : ils sont tous là, en ordre de marche, pour consoler d’un vilain cafard du dimanche soir, apprivoiser la perte d’un être cher ou comprendre les complexes rapports humains dans l’entreprise.
Elodie Chaumette, psychologue clinicienne et chroniqueuse littéraire à France Culture, propose ses prescriptions de lecture pour les maux de la vie, petits et grands, nous ouvrir sur ces mondes minitature qui commencent à la page de titre et s’achèvent au point final, mais aussi nous ouvrir les yeux sur le vaste monde dont tous ces livres sont le reflet, plus ou moins compris, plus ou moins accepté.
La vie n’est pas comme dans les livres, mais sans les livres, que serait la vie ?

 


librarySi vous voulez en savoir plus sur l’histoire de la bibliothérapie, je vous invite à consulter ce lien. Pour conclure nous pourrions résumer très simplement : La Bibliothérapie a de l’avenir ! Et si vous voulez une définition simple et efficace ? Retenez qu’il s’agit de « lectures dirigées qui peuvent contribuer à la résolution de problèmes personnels ».

Avez-vous déjà entendu parler de la Bibliothérapie ? Qu’en pensez-vous ? Avez-vous lu des ouvrages qui en parlent ? Seriez-vous prêts à consulter un bibliothérapeute ?

 

Publicités

39 réflexions sur “Et si on parlait de la bibliothérapie ?

  1. C’est hyper intéressant comme article !
    Je ne connaissais pas du tout cette pratique et c’est une super idée je pense.
    Quant on voit comme la lecture peut relaxer et vider la tête, c’est sûr que pour les pathologies telles que l’anxiété notamment, ce doit forcément être efficace !

    Espérons que ça puisse plus se développer par ici !

    J'aime

  2. Merci pour cet article intéressant. Je suis persuadée que lire fait du bien : il nous éloigne de l’ennui, nous fait penser à autre chose qu’à ce qui pourrait nous tracasser, nous montre l’exemple de personnages auxquels s’identifier parfois etc. J’ai lu il y a des années un manuel de « poésie-thérapie » dans lequel Jean-Joseph Julaud nous prescrit tel ou tel poème en fonction de l’affection dont nous souffrons. J’en garde le souvenir d’un livre drôle et humoristique, avec tout de même de vrais poèmes des plus grands poètes français. Comme ça fait sourire, c’est toujours bon pour le moral 😉

    J'aime

  3. Article très intéressant sur une pratique que je connaissais peu. Je suis tout à fait pour une bibliotherapie. Combien de fois mes lectures m’on fait du bien ou ont mis des mots sur des émotions et état d’esprit ressentis !
    Ça me donne envie du coup de plonger plus en avant dans les bouquins que tu cites.

    J'aime

  4. J’en avais déjà entendu parler, sans m’y être vraiment attardée. Ton article est très intéressant et nous pousse à en savoir plus. Mais de toutes évidences, pour moi, c’est une excellente thérapie, thérapie douce et inoffensive, comme peut l’être la ronronthérapie… J’espère que cela se développera encore et encore « chez nous », car comme tu le dis nous sommes en retard et nous ne sommes pas prêts de voir la sécu nous rembourser des livres bons pour la santé !! hélas !!

    J'aime

  5. Je me suis souvent demandé s’il n’était pas possible de mettre ça en place, comme concept, mais j’ignorais que ça existait déjà!
    Du coup, je vais fouiner tes sources, ton article est très intéressant et a suscité mon intérêt! ^^

    J'aime

  6. Alors dans les livres que tu as cité j’ai lu le DETAMBEL et le OUAKNIN. Ce dernier est particulièrement indigeste !!!
    J’adore le « Vidal du libraire » qu’est « Remedes iittéraires »
    Ma PAL ne te remercie pas, le 2 Juiin c’est dans quelques jours et le livre a paraitre dont tu parles va rejoindre ma bibliothéque
    Bises !!!

    J'aime

  7. Pingback: C’est lundi que lisez-vous ? #46 | BettieRose books

  8. Ton article est vraiment très intéressant.
    En ce moment je suis assez angoissée à mon travail (parce qu’on m’a proposé de prendre éventuellement la direction de l’école et que je ne pas pas quoi répondre), et ça m’empêche de dormir et il n’y a vraiment qu’en lisant que j’arrive à déstresser !

    J'aime

    • Lis et prends du recul, vois quels seraient les changements dans ta vie si tu acceptais, au pire fais une liste de + et de –
      En tout cas, ils te font confiance, c’est gage de la qualité de ton travail.
      Et vive la lecture pour être zen 🙂

      J'aime

  9. En voilà un article très intéressant. Je ne connaissais pas du tout cette thérapie mais elle me parle énormément. Merci pour la découverte et pour la liste de livres suggérés, je vais aller y jeter un coup d’oeil sans aucun doute !

    J'aime

  10. Pingback: Et si on parlait bibliothérapie ? #2 : Ces livres peuvent changer votre vie | BettieRose books

    • Il y a des cas où la psychothérapie sera requises, malheureusement tout ne peut se soigner avec les livres. Mais si on considère l’effet puissant des livres, on peut en faire un mode de prévention, une thérapie douce ou complémentaire 🙂

      J'aime

  11. Pingback: [Let’s talk] La lecture et nos émotions | BettieRose books

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s