Throwback Thursday Livresque 2018 – 2 : Lueur d’espoir

Voici le Throwback Thursday Livresque !

Print

Conçu sur le même principe que le Throwback Thursday d’Instagram mais version livres ! Chaque semaine, un thème est proposé et il faut partager une lecture correspondante (une seule) à ce thème. Ce que permet ce rdv ? De ressortir des placards des livres qu’on aime mais dont nous n’avons plus l’occasion de parler, de faire découvrir des livres à vos lecteurs, de se faire plaisir à parler de livres ! Comme nous « revenons en arrière », il s’agit de livres déjà lus. Sauf exception de thème.

Cette semaine, le thème est : 

Lueur d’espoir

Semaine 2

 

Pour cette semaine, j’étais obsédée par un titre en particulier qui m’avait marquée. Il faut reconnaitre que le mot espoir figure dans le fameux titre alors qu’une fois en tête, difficile de l’en déloger. C’est donc un bouleversant roman Young Adult que j’ai choisi, publié chez PKJ.

Mon choix :  

C’est un roman sombre, difficile qui nous est offert ici, sous la plume juste et précise de Kelley York. Nous allons suivre nos clan de jeunes qui veulent en finir mais qui, par leur rencontre, voient alors les choses différemment. C’est une histoire bouleversante mais sublime.

Mon en bref de l’époque : 

La rencontre du dernier espoir aborde la notion du suicide sans jamais être moralisatrice. En prenant des jeunes tout juste sortis de l’adolescence, elle nous permet de partir à la rencontre de problématiques émouvantes et difficiles. La lecture de ce roman ne laisse certes pas indemne, mais apporte une lumière saisissante malgré tout. À découvrir, mouchoirs sortis.

« Et parfois, rien de tout cela n’a d’importance […]On se fiche bien que ça puisse être pire, parce que même ces gens qui vivent dans la rue pourrait dire « ça pourrait être pire ». On souffre quand même. Et ça compte. Tout ce qu’on a ne signifie rien si on n’a personne qui nous comprenne. Des gens qui pigent que, parfois, t’es juste… super triste, au fond du trou, sans raison. Et après tu te rends compte que t’es aussi mal sans raison, t’es juste super vénère après toi et tu sens encore plus mal. »

Ma chronique 


La semaine prochaine :  

Jeudi 18 janvier
Meilleure héroïne

Je travaille actuellement sur la page 2018 (elle est en ligne) avec, pour le moment, les thèmes de janvier illustrés. Ceux de février ne vont plus tarder.

VOS LIENS (à déposer en commentaires svp)

Le monde de MarieI believe in Pixie DustAu fil des pagesDes mots à la vieLa page qui marqueLireVivreRêveuse éveilléeOver booksUne souris et des livresLes trésors livresques de Laurinemy boOksSometimes a bookLight and SmellLecture passion d’une vieTanuki no MonogatariLa couleur des motsSiji & BooksChloe’s booksAlice NeverlandDarcy booksLaFrog FamilyAma booksaddictLes tribulations de CocoUn fauteuil, un livre, un théLadies Coloc BlogThe Princess and the BookLa vie de KatFélicie {lit} aussiFée LiseuseSorbet KiwiLes mots de JunkoLes lectures de la DiablotineLe monde enchanté de mes lecturesLes lectures de DorisLa pomme qui rougitLire à la folieLes livres de NoémiePativoreLes pages qui tournent

 

MAJ le 12/01/18  à 13h45


46 réflexions sur “Throwback Thursday Livresque 2018 – 2 : Lueur d’espoir

  1. Camille dit :

    Bonjour !
    J’ai beaucoup aimé ce livre alors je plussoie tout à fait ce choix. Par contre, je l’ai lu juste après Les mots d’Eden et je pense que ça m’a empêché de le savourer pleinement parce qu’il y a beaucoup de similitudes entre les histoires, les personnages (leur solitude, leurs rapports avec leurs amis, la musique…)
    Je pense le relire en 2018 pour mieux le savourer et enfin en parler sur mon blog.

    Voilà ma participation pour aujourd’hui :
    http://ibelieveinpixiedust.blogspot.fr/2018/01/throwback-thursday-livresque-59-lueur.html

    Bonne journée 😙

    J'aime

  2. Julie dit :

    Coucou 🙂
    Ah, ce livre me tentait beaucoup Mais j’avoue que la thématique un peu sombre m’a fait un peu peur (les livres avec des thématiques aussi fortes peuvent me trotter dans la tête pendant des semaines :/)
    Pour ma part, j’avais pense à Nos étoiles contraires, qui est sombre et triste Mais avec une belle histoire d’amour ^^ (http://desmotsalavie.blogspot.fr/2018/01/throwback-thursday-43-impossible-lueur.html)
    Belle journée à toi ^^

    J'aime

  3. laroussebouquine dit :

    Après les vampires et les dystopies, j’ai l’impression qu’on va retrouver des maladies mentales et du suicide à toutes les sauces dans les romans jeunesse/YA. Je n’aime pas trop ça – en faire comme une mode littéraire me semble très bizarre !

    J'aime

    • BettieRose dit :

      Hum, je vois ce que tu veux dire. Après, y a un réel manque d’infos et d’exemples autour des ces maladies. Les romans que j’ai pu lire n’étaient en rien voyeuristes, c’était bien plus profond que cela.

      J'aime

      • laroussebouquine dit :

        Je suis tout à fait d’accord avec toi, avant on en parlait peu (ça reste tabou) et c’est bien que les langues se délient à ce sujet.
        Mais voir autant de livres qui parlent d’enfants autistes/dépressifs/suicidaires, je trouve que ça crée un certain malaise… Après tous les livres sur les enfants malades avec Nos étoiles contraires, j’ai vraiment du mal à comprendre ce genre de mode !

        J'aime

  4. Les Livres de Noémie dit :

    Je ne connaissais pas ce livre, mais je ne pense pas que je vais m’y pencher. Les sujets abordés sont trop proches de ce que je vis tous les jours dans mon métier, et, de ce fait, la fonction « évasion » du livre est un peu tronquée. Mais il est vrai, qu’il est important d’en parler, de faire connaître ces maladies et de « dédiaoboliser » les patients, et si la littérature y participe, tant mieux !
    Voici ma participation pour cette semaine : http://leslivresdenoemie.blogspot.fr/2018/01/throwback-thursday-livresque-4-lueur.html

    J'aime

  5. Cristy Sevla dit :

    Pour ce thème j’ai bien envie de citer un roman pour lequel j’ai eu un gros coup de coeur : Mon coeur entre les pages de Shelly King.
    Résumé : « Maggie, 34 ans, vient d’être licenciée de la start-up branchée de la Silicon Valley où elle travaillait. Que faire sinon traîner au Dragonfly, la pittoresque librairie de livres d’occasion ? Lassé de la voir végéter, Dizzy, son meilleur ami, lui propose de participer à un club de lecture. Au programme : L’Amant de Lady Chatterley. Dans l’édition ancienne qu’elle déniche, Maggie découvre une mystérieuse correspondance amoureuse… Cette découverte va bouleverser la vie de la jeune femme et celle de la petite librairie menacée de fermeture par la concurrence. Le tout sous les yeux espiègles de Grendel, le chat qui a élu domicile parmi les rayonnages. »
    Pour moi il rentre dans le thème, car le personnage principal est abattue après avoir perdu son travail et grâce à un livre elle va mener des projets à bien en plus de reprendre confiance en elle. Rien n’est perdue 🙂

    Aimé par 1 personne

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.