[Chronique] L’Hayden – Le secret d’Eli de Julie Muller Volb – Prix de l’imaginaire 2017 France Loisirs

Publié aux éditions Nouvelles Plumes (France Loisirs) – Août 2017 – 336 pages
Merci à France Loisirs pour cette lecture

Depuis le décès de son père, Mila vit sous la tutelle de sa sœur, Elisabeth, qui gère une maison d’hôtes. Alors que de mystérieux incendies ravagent plusieurs établissements de la ville, Mila fait connaissance avec un charmant pompier, Jeremiah, qui se trouve être leur pensionnaire. Troublée par ce jeune homme qui souffle avec elle le chaud et le froid, Mila voit aussi se multiplier autour d’elle des faits étranges. Une prétendue amie de sa sœur qui débarque blessée et en danger, des tatouages trop ressemblants pour que ce soit le fruit du hasard, et bientôt le départ précipité d’Eli, sans explications…
Aidée par son ami Liam, Mila mène l’enquête et ses investigations la conduisent jusqu’à un saule rose, lieu de passage vers un monde surprenant et surnaturel. Confrontée à tous les dangers, Mila découvre alors d’inimaginables secrets à propos de sa famille. 

Il y a quelques jours, France Loisirs vous annonçait le nom du gagnant du prix de l’imaginaire pour cette année 2017 et je vous le partageais sur ma page Facebook. J’étais dans la confidence puisque l’on m’a proposé de lire le titre en question. Ayant beaucoup aimé les précédents prix de l’imaginaire, je me suis lancée avec plaisir. Aujourd’hui, le livre est enfin disponible, chez France Loisirs et il est donc temps pour moi de vous dresser le portrait de cette lecture de la collection Nouvelles Plumes. Si vous n’êtes pas encore abonnés chez France Loisirs mais que cela vous tente, vous trouverez une offre d’abonnement à la fin de l’article (ce n’est pas de l’affiliation, je ne touche absolument rien pour vous mettre l’offre). 

Nous avons ici entre les mains le premier tome d’une série, L’Hayden. Ce premier tome intitulé Le Secret d’Eli est la parfaite introduction minutieuse dans un monde peu ordinaire. Le roman se qualifie de fantasy romantique à l’orientation plutôt Young adult. Ca tombe bien, le young adult j’aime et la fantasy j’apprends à aimer. Et avec l’Hayden, tout ce qui me chiffonne dans la fantasy n’étant pas présent (je vous reparlerai un jour de mes obstacles avec la fantasy), je me suis plutôt régalée en dépit d’un départ assez lent puisque nous découvrons l’univers alternatif et fantastique qu’à la moitié seulement du roman, le temps avant étant consacré pleinement à la mise en place d’évènements, de secrets et aux débuts timides de la romance. En effet, nous allons d’abord et longuement côtoyer notre héroïne, Mila dans son quotidien et dans notre monde. Depuis la mort de son père, elle vit avec sa grande sœur, Eli. Ensemble, elles tentent de trouver un équilibre et Eli a transformé une partie de leur maison en campagne en chambre d’hôtes. Les sœurs sont proches et s’entendent très bien. Depuis quelques jours, de mystérieux incendies détruisent des bâtiments publics. Jusqu’au jour où c’est le lycée de Mila qui va prendre feu et qu’à la suite d’un acte héroïque elle rencontre Jeremiah, pompier au charme ravageur et très mystérieux. Le soir même, Mila découvre que ce Jeremiah n’est autre que leur pensionnaire. Très vite la présence du jeune homme agace Liam, le meilleur ami de Mila depuis toujours. Quant à Mila, elle est sous le charme et entrevoit une possible relation… si seulement ce visiteur ne cessait de souffler le chaud et le froid. Quand d’étranges indices surviennent, Mila commence à se poser des questions : depuis quand sa sœur a-t-elle ce tatouage ? Qui est Jeremiah ? Et cette femme arrivée blessée chez eux ? Puis, lorsqu’Eli annonce qu’elle doit s’absenter, Mila ne croit plus trop aux coïncidences et se demande quel secret on peut bien lui cacher… Mais la pauvre jeune fille est loin, très loin de deviner la vérité.

La première partie du livre, comme je le disais, soit près de la moitié est consacrée à la mise en place des personnages et de l’attirance entre Mila et Jeremiah. Nous comprenons aussi la relation des deux sœurs et l’importance de Liam. Seulement, le lecteur pourra à plusieurs reprises se demander quand il va pouvoir basculer enfin dans l’autre monde, et rencontrer la part de fantasy du roman. Certes, il y a des indices, mais pour Mila tout est totalement abstrait. Quelle que soit la nature de sa sœur, Mila ignore tout. Notre jeune fille va donc commencer à pister Jeremiah et faire de drôle de découvertes. Assez observatrice, mais bien impulsive et enjouée, elle va prendre note de détails intéressants qui bientôt lui permettront de faire connaissance avec L’Hayden. Mais quel est cet endroit ? Est-ce que sa sœur s’y trouve ? Et où est le séduisant Jeremiah pour lequel le cœur de notre héroïne se consume ? Une chose est certaine, maintenant qu’elle a mis les pieds ici, elle n’en repartira pas sans avoir réglé l’affaire qui l’inquiète, la disparition de sa sœur. Nous allons alors parcourir ce monde enchanté et enchanteur et pourtant tombé aux mains d’un cruel dictateur. Page après page, les choses s’éclaircissent pour notre adolescente qui finalement n’a pas trop de mal à s’adapter à ce Monde… Toutefois, vu le climat sanguinaire qui règne elle est pressée d’en sortir avec sa sœur.

Bien évidemment, chaque personnage a un rôle bien précis et leur présence ne doit rien au hasard. Ce n’est pas ici vous révéler un élément important, c’est la trame même de ce genre d’histoire. Très vite, Mila qui, comme je le disais, est plutôt observatrice va comprendre que rien ne tourne rond et que sa sœur et Jeremiah lui cachent des choses, ainsi que la mystérieuse jeune femme blessée. Mais avec l’attitude chaud-froid du jeune homme, il n’est guère facile d’avancer. Mila est plutôt intrépide et quand elle se retrouvera seule chez elle, elle pourra compter sur son chat pour l’aider. Ce chat fait partie intégrante de l’histoire, on le sent dès le début et son caractère est hilarant. Jeremiah est en effet séduisant et nous comprenons très vite les sentiments que nourrit Mila à son égard. Même s’il semble parfois distant, c’est un homme doux et sensible et il apparait clairement que lui aussi se languit de la jeune femme. Seulement, une romance n’est pas dans les priorités du jour… Dans ce roman, l’auteur joue très bien les sentiments, les émotions, les douleurs, et aussi les sens. Car, qui dit nouveau monde, dit nouvel univers sensoriel. Je regrette d’ailleurs qu’on ait pas eu plus de temps dans ce royaume de L’Hayden et moins dans notre univers, l’introduction étant clairement trop longue…

La romance est très belle et comme vous le savez une histoire d’amour peut en cacher une autre et plus nous avançons plus nous avons de jolies surprises. Certaines laissent sous le choc, d’autres se voient venir d’avance. J’ai aimé cet univers qui joue sur les quatre éléments avec brio et les êtres qui peuplent l’Hayden sont accessibles, réalistes en dépit de la fantasy. L’Hayden est un monde où l’on voudrait presque rester si seulement la guerre et la violence n’y faisaient pas rage. Bien évidemment, vous devinerez que notre héroïne n’aura pas peur d’aller s’y frotter. Pourtant, Mila n’a apparemment aucune compétence particulière. La relation qui naît au fur et à mesure entre Mila et Jeremiah va en douceur tout en nous laissant ressentir l’électricité, le magnétisme entre les deux jeunes gens. Mais Liam n’est jamais bien loin et semble détester le pensionnaire de la maison d’hôtes. Mila devrait faire des choix, des sacrifices et son univers ne sera désormais plus jamais le même. Car une fois la connaissance de l’Hayden conquise, plus rien ne pourra l’égaler sur sa beauté.

La plume de l’auteur est agréable et sait aller à l’essentiel quand il le faut. Si je comprends le choix d’une première partie assez longue, j’aurais malgré tout préféré qu’on entre plus dans le sujet fantasy, au moins avec plus d’indices ou en suivant Eli ou Jeremiah. Il nous apparait évident qu’on est loin de tout savoir et la fin nous laisse, de toute façon, sur un cliffhanger qu’il va nous falloir combler le plus vite possible, espérons que l’auteur planche déjà sur le sujet. Si vous aimez la fantasy aux mondes colorés avec une jolie romance et un combat sanguinaire auquel il faut mettre fin, alors vous apprécierez ce récit. En dépit de quelques longueurs et fils très visibles, j’ai passé un bon moment dans ce roman et je l’ai même dévoré. Petit à petit, j’apprends les codes de la fantasy et ce livre qui flirte avec la nature est magnifique. Nous avons derrière les paupières, une fois les yeux fermés avec la lecture, tout les couleurs chatoyantes de ce monde magique et l’amour de Jeremiah. Un bon premier tome introductif, mais pas seulement. Nous y découvrirons également le combat de jeunes gens qui ne sont pas en accord avec le destin que leurs parents leur réservent. Savoir prendre sa liberté dans un univers aussi régenté n’est pas chose aisée et les trahisons restent en mémoire.

Le nouveau Prix de l’imaginaire a de quoi séduire de par sa dualité romance/fantasy. Sa tendance young adult mais mature pourra plaire à grand nombre de lecteurs. Si l’on peut regretter un temps un peu long avant de basculer dans l’univers fantastique, nous n’en perdrons alors plus une miette et en découvrirons le pire comme le meilleur. Un bon premier tome qui donne envie de lire la suite des aventures et de la douce romance…

 

 

8 réflexions sur “[Chronique] L’Hayden – Le secret d’Eli de Julie Muller Volb – Prix de l’imaginaire 2017 France Loisirs

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s