[Chronique] Charlie + Charlotte de Shannon Lee Alexander

Publié aux éditions Pocket Jeunesse – Septembre 2016 – 416 pages

Il est le geek ultime, elle a une âme d’artiste : quand leurs deux univers se rencontrent, c’est le big bang.

Charlie n’a aucun doute sur son avenir, il est persuadé qu’un jour il résoudra les grands mystères de l’Univers. Mais lorsqu’il effleure le tatouage de Charlotte, ses certitudes s’envolent : l’amour est entré dans l’équation. Il est prêt à tout pour elle, quitte à mettre en péril sa carrière académique. Sans comprendre, il accepte toutes ses requêtes, même s’il sent bien qu’elles cachent un terrible secret…

« Comment expliquer en termes de chimie et de physique un phénomène biologique aussi important que le premier amour ? Albert Einstein

« Les débuts, c’est toujours difficile. Ça fait quarante-sept minutes que je contemple cette page blanche. Les possibilités sont infinies. Lorsque j’aurai commencé, elles se réduiront. 
D’un point de vue scientifique, les débuts, ça n’existe pas. Le monde est fait d’énergie qui ne se crée et ne disparaît pas. Tout ce qu’elle est se trouvait là avant moi. Tout ce qu’elle était restera. Son existence touche mon passé et mon futur en un point : l’infini.
La vie n’est pas faite comme ça. C’est plutôt un cercle.
On peut commencer l’histoire n’importe où, elle reviendra à son point de départ. 
En d’autres termes, peu importe où je commence. Ça ne changera pas la fin. »

Charlie + Charlotte est un roman qui m’a fait envie dès sa publication. Toutefois, je ne l’ai pas acheté ni lu tout de suite, allez donc savoir pourquoi. Sans doute fallait-il le bon moment. L’instant parfait que je ne pourrais pas calculer grâce à des équations savantes ou des fractales. Car, contrairement à Charlie, le monde scientifique demeure pour moi une énigme aux multiples inconnues. J’ignore quelles sont les probabilités pour que le lecteur craque pour ce roman et je n’ai aucune idée du pourcentage de lecteurs qui aimera cette histoire. Si l’amour est un mystère, une aventure, Charlie + Charlotte incarne le roman d’un premier amour bouleversant dans bien des sens. Si la vie se trouve dans un cercle, alors, à un moment donné, le cercle de Charlotte viendra percuter celui de Charlie et l’auteure Shannon Lee Alexander en fera une sublime histoire qui, toutefois, pourrait vous chambouler. Mais, comme je le disais, les maths et moi nous nous repoussons comme deux aimants, alors ne comptez pas sur moi pour résoudre l’équation mystérieuse de votre vie de lecteur rencontrant celle de Charlie…

Charlie, notre narrateur, est un geek tout ce qu’il y a de plus classique. Sa vie est déjà toute calculée et même s’il manque de confiance en lui, il n’envisage pas de dévier de sa trajectoire. Entouré de ses deux meilleurs amis, il ne se sent jamais particulièrement en danger, mais malgré tout un peu seul. Un soir, il rencontre, par hasard (enfin si le hasard rentre dans la science), Charlotte. Il s’avère que cette dernière est également la nouvelle amie de sa petite sœur Becca. Dès lors, Charlie ne pourra laisser Charlotte de côté et sera prêt à tout pour elle et pour vivre leur histoire d’amour. Le premier amour, c’est celui que l’on n’oublie pas. Et avec Charlotte, Charlie n’est pas au bout de ses surprises, car cette dernière cache un lourd secret. Non pas celui d’un passé, mais celui d’un présent et d’un futur que nul ne saurait calculer.

Dès que l’on commence ce roman, auprès de Charlie, nous nous sentons dans un cocon de douceur, de bien-être et d’adolescence presque ordinaire. Bien entendu, il va immerger le lecteur dans son monde scientifique et nous démontrer certaines choses par la science. Mais pas seulement. Parce que Charlie est un garçon sensible et attachant, touchant et intrigant. Nous le suivons dans ce parcours qui le mène à Charlotte avec ses embuches et des mystères, et nous comprenons l’évolution des sentiments, la prise de conscience d’un lien plus fort qu’on ne l’aurait pensé. Mais très vite, Charlie va comprendre deux choses : Charlotte n’est pas ordinaire et l’art et la science peuvent se mêler, s’entremêler même. L’amour s’affranchit des différences, des difficultés et Charlie nous raconte une histoire romantique pleine de tendresse, de beauté, de douceur et de courage. Mais il nous raconte aussi l’histoire de sa sœur, Becca, la meilleure amie de Charlotte. D’un naturel avenant, il se soucie de chacun, mais ne cherche pas à fuir sa crainte du lendemain. Un adolescent, qui, comme lui fait face avec autant d’amour et de courage, il ne doit pas y en avoir beaucoup.

En dehors de l’amour, le livre est ponctué d’humour et de l’insouciance d’adolescents. Nous rencontrerons également une femme au crépuscule de sa vie, à laquelle nous nous attacherons forcément. Et puis, difficile de résister à la prof de littérature qui parvient à entrelacer les maths et la poésie d’une manière fascinante. Vous remarquerez que je ne dis trop rien par rapport à Charlotte. Tout simplement parce que je ne veux pas trahir son secret, mais surtout, je ne peux pas vous gâcher le plaisir d’apprendre à connaitre cette jeune fille pétillante et pleine d’entrain. La plume de l’auteure excelle à nous transporter d’un état émotionnel à l’autre, de la science à l’art, de l’amour à la peine, et le roman se dévore avec avidité. Il me fut bien difficile de le refermer tant que je n’en connaissais pas la fin. Je ne vais pas vous cacher qu’il faut vous attendre à un raz de marée émotionnel, mais croyez-moi et sortez vos mouchoirs, ce roman en vaut la peine. Charlie m’a presque fait aimer les maths, mais surtout cette histoire remet beaucoup de choses en perspective et nous ébranle. Un magnifique moment qu’on aurait voulu voir se prolonger encore et encore…

« C’est comme être tout près de la seule chose qu’on désire, les mains tendues, prêt à l’attraper, mais au bout du compte, elles ne se referment sur rien. Et c’est nul ». 

« Ce serait cruel de gâcher une journée aussi parfaite. Il n’y en a qu’un nombre limité dans une vie, tu sais. »

Charlie + Charlotte entre dans la catégorie des romances à avoir lu dans sa vie, et ce même si l’auteure réduira votre cœur en poussière. L’énergie ne disparait pas nous dit Charlie, alors à nous de voir la lumière dans les ténèbres et d’accompagner notre narrateur dans sa toute première histoire d’amour, que les maths ne sauront jamais calculer, mais qui lui fera vivre des sentiments inédits et bouleversants, tout en nous entrainant sur des pistes de réflexion pertinente. Coup de cœur.

Publicités

11 réflexions sur “[Chronique] Charlie + Charlotte de Shannon Lee Alexander

  1. Je ne suis pas une fan de romance mais la façon dont tu parles de ce livre me donnerait presque envie de le devenir. Peut-être que je devrai lire ce livre et qu’il me fera aimer la romance, vas savoir… 🙂
    Merci pour la découverte et pour ce beau billet!

    J'aime

  2. Près d’un an plus tard, je ne sais toujours pas si j’ai aimé cette histoire ou non. La romance est sublime, cette relation entre Charlie et charlotte est juste magnifique. Mais la thématique.. ne m’attendant pas à ça, j’ai eu l’impression d’être prise en otage par l’auteur 😦

    J'aime

  3. Pingback: C’est le premier, je balance tout #juillet – Les tribulations de Coco

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s