[Chronique] Re:Zero (Light Novel) de Tappei Nagatsuki – Illustrations Shinichirou Otsuka

Publié aux éditions Ofelbe – 15 juin 2017 – 280 pages
Tome 1/12 (en cours VO)
Merci à Guillaume d’Ofelbe pour l’envoi de ce Light Novel

Subaru Natsuki fait la connaissance d’Émilia, une jeune fille aux longs cheveux d’argent qui l’entraîne dans une dimension peuplée de monstres et d’ennemis en tous genres particulièrement hostiles. Le jeune homme a juré de la protéger, mais il ne résiste pas longtemps dans ce monde violent où il est tué rapidement.
Pourtant, il revient d’entre les morts à l’aide d’un pouvoir qui le ramènera toujours à son point de départ. Subaru entame alors un combat perpétuel dans lequel il essaie, peu à peu, de changer le futur, où chaque fois les souvenirs sont à reconstruire…

Cela faisait un petit moment que je n’avais pas lu ni parlé de Light Novel. Si vous vous souvenez, ma découverte du genre reste récente et je la dois aux éditions Ofelbe qui popularisent le style en France. De même, vous savez que j’aime les mangas, mais que j’en achète/lis peu. Pourquoi ? Et bien pour les mangas parce que je les dévore très vite et que trop souvent les séries contiennent beaucoup trop de tomes pour moi. En revanche, les light novel se présentent totalement comme un roman si ce n’est qu’ils sont ponctués de quelques illustrations bien agréables. Re:Zero est sorti en manga comme en LN, toutefois, je ne suis pas certaine de me lancer dans le manga à cause de scènes un peu trop explicites que je ne suis pas convaincue d’apprécier dessinées sur papier… Mais je pense que ma curiosité me poussera malgré tout à feuilleter le manga si je le vois en librairie ou espace culturel. Bref, je me suis donc replongé dans un LN et en voici les raisons : déjà, la couverture qui magnifique, ensuite ce jeune homme empêtré dans une situation où il revient sans cesse, façon un jour sans fin. Tout de suite, je me suis imaginé un héros sympathique et troublé qui allait devoir donner de sa personne pour comprendre l’origine de ce phénomène et de son immersion dans un Monde qui n’est pas le sien. J’étais quasiment sûre d’apprécier cette lecture et honnêtement, j’ai passé un bon moment. Il me manque des réponses, ce qui me frustre, mais espérons que le second tome nous offre de bonnes surprises.

Notre jeune héros, Subaru Natsuki est ce qu’on pourrait appeler le japonais moyen, à tendance hikikomori. Passionné de jeux vidéos et univers fantasy, il ne fait pas grand-chose de sa vie. En tout cas c’est ce qu’il nous apprend quand il se retrouve propulsé dans un monde totalement différent du sien où il n’a aucun repère ! Qui l’a invoqué et pourquoi ? En cherchant à parcourir la ville dans laquelle il se trouve, il va faire plusieurs rencontres : des très mauvaises, une surprenante et une énigmatique. L’énigmatique, c’est cette magnifique jeune femme aux cheveux d’argent et à la tenue noble, accompagnée de son chat pour le moins unique. Ayant désormais une dette envers elle, Subaru se jure de l’aider dans sa quête. Seulement, il était loin d’imaginer que, quoi qu’il fasse, cela conduit à un épouvantable film d’horreur dans lequel il meurt… pour reprendre vie à l’endroit de sa précédente immersion dans le monde. Oui, sauf qu’il est le seul à se souvenir… S’il veut aider et protéger sa chère jeune femme, mais aussi quelques autres personnages attachants, il va lui falloir du courage, des astuces et… une belle mémoire.

Ma première crainte en avançant dans l’histoire était que les scènes soient vraiment trop répétitives vu que le jour se répète. Mais non, Subaru donne une dimension unique à chaque journée même si elles commencent toutes de la même manière. Au cours des différents déroulés possibles, le jeune homme comprend comment marchent le temps, les interférences, le libre arbitre et parvient à s’imprégner un peu mieux de ce monde fantastique. Pour mener à bien sa mission de protéger ses nouveaux alliés, il va devoir affronter bien plus fort que lui. Mais ici, chaque rencontre, chaque échange compte et il se pourrait bien qu’il trouve des alliés. Subaru, imprégné de la politesse japonaise se retrouve confronté à des manières bien éloignées des siennes et cela tend à le déstabiliser. De plus, il est vraiment intrigué par la femme aux cheveux d’argent qui demeurera, y compris pour le lecteur, un mystère. À la limite, nous connaitrons presque mieux son étrange chat qui est tout simplement attachant. Si cette histoire a une force, alors elle réside justement dans les personnages : presque caricaturaux, mais sans dépasser les bornes, ils sont tous aussi touchants et semblent tous posséder une histoire et des points faibles. La fin du tome nous laisse sur beaucoup de doutes et si ce premier épisode nous introduit vraiment au cœur du nouvel univers de Subaru, il demeure frustrant. Pour ma part, j’aurais aimé, peut-être un peu moins d’action, beaucoup moins de bains de sang, mais plus de réflexion sur les raisons exactes de l’arrivée de notre jeune héros. Toutefois, le LN se dévore en très peu de temps, les illustrations sont sublimes et nous avons très vite envie de découvrir la suite !

Ce light novel puise sa force dans ses personnages, attachants ou parfaitement dessinés. Si l’action est parfois répétitive ou trop gore, elle laisse malgré tout place à des questions sur cet univers mystérieux. La plume, moderne et efficace, a le don pour entrainer le lecteur dans le mouvement, et ce même si ce n’est pas beau à voir. Une bonne introduction et une lecture agréable. Parfait pour s’initier aux LN.

6 réflexions sur “[Chronique] Re:Zero (Light Novel) de Tappei Nagatsuki – Illustrations Shinichirou Otsuka

  1. Pingback: [TEST/TAG] Le tag de l’été par Pocket Jeunesse | BettieRose books

  2. Pingback: [Concours] Re:Zero, tome 1 – Tappei Nagatsuki & Shinichirou Otsuka – lapucealoreilleblog

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s