[Chronique] Les lettres de Rose de Clarisse Sabard

lettresderose

Publié aux éditions Charleston -Mai 2016 – 382 pages

resumeLola a été adoptée à l’âge de trois mois. De nos jours, à presque 30 ans, elle travaille dans le salon de thé de ses parents, en attendant de trouver enfin le métier de ses rêves : libraire. Mais sa vie va basculer lorsqu’elle apprend que sa grand-mère biologique, qui vient de décéder, lui a légué un étrange testament : une maison et son histoire dans le petit village d’Aubéry, à travers des lettres lui apprenant ses origines. Elle découvre ainsi la vie de son arriere grand-mère Louise, de sa grand mère Rose et de sa mère Nadège, ainsi que les dérangeantes circonstances de sa naissance. Mais tous les habitants ne voient pas d’un bon œil cette étrangère, notamment Vincent, son cousin. Et il y a également le beau Jim, qui éveille en elle plus de sentiments qu’elle ne le voudrait. Réveiller les secrets du passé lui permettra-t-elle d’avancer vers son avenir ?

MONAVISV2

Avant toute chose, je souhaite remercier infiniment Clarisse Sabard et sa maison d’édition Charleston pour cette lecture. Clarisse avait en effet organisé un concours sur sa page auteure, et je fus l’heureuse gagnante d’un ouvrage dédicacé. Un vrai plaisir pour moi que de recevoir ce roman qui me faisait très envie. J’ai passé un excellent moment en compagnie de la plume de Clarisse et il est temps de le partager avec vous. Retrouvons-nous à Aubéry devant chez Rose…LesLettresdeRoseperso.jpg

Une jeune femme à la recherche de son passé dans un petit village

Lola l’a toujours su, ses parents l’ont adoptée alors qu’elle n’avait que trois mois. De ses origines, il ignore tout, pensant que ses parents sont morts depuis longtemps. Lola approche de la trentaine et ne s’épanouit pas vraiment dans sa vie. Ses histoires d’amour sont des échecs, et son travail n’incarne en rien ce dont elle rêvait. En effet, ses parents l’ont engagée dans leur salon de thé, mais Lola aurait aimé ouvrir une librairie. Passionnée de littérature, la jeune femme aux yeux d’ambre est plutôt romantique. Elle apprécie de passer du temps avec son meilleur ami Tristan, mais stagne et ne peut s’avouer véritablement heureuse. Mais tout va basculer vers une pente vertigineuse et inconnue lorsqu’elle apprend être héritière d’une grand-mère qu’elle n’a jamais connue. Cette dernière, décédée à Aubéry, ville de ses origines, lui lègue une maison, mais aussi une histoire : celle de ses origines. Lola va devoir, dans une sorte de chasse au trésor, se confronter au passé de ses ancêtres, jusqu’à parvenir à décrypter son identité et les nombreux secrets qui l’entourent. De questions en révélations, Lola prend également ses marques au village, petit havre de paix déserté. Si certains redoutent sa présence et ce qu’elle pourrait déterrer, d’autres l’accueillent à bras ouverts. Lola va devoir faire ses preuves si son souhait est de comprendre son passé et cette paisible ville d’Aubéry où sa grand-mère vécut de longues années. Sur sa route, elle pourrait bien croiser l’amour ou quelque chose qui y ressemble. Comprendre son passé permettra-t-il à Lola d’enfin avancer ?

Si Lola vit à notre époque, en 2015, et incarne la jeune fille « ordinaire », nous découvrons de suite qu’elle fait preuve d’une grande sensibilité. Jamais elle n’a cherché à en savoir plus sur ses origines, mais l’occasion venant la trouver, l’orpheline n’aspire plus qu’à réunir les pièces du puzzle et tout comprendre. Pourquoi fut-elle abandonnée ? Quels drames ébranlèrent cette famille si connue à Aubéry ? Pourquoi Vincent, son cousin, la rejette-t-il avec autant de violence ? Épaulée par l’adorable notaire et exécuteur testamentaire de Rose, Lola fouille la maison et découvre les secrets d’une épopée familiale fascinante. Le lecteur se retrouve absorbé par les recherches de Lola et avance à tâtons en même temps qu’elle. Bien que le titre laisse supposer un roman en partie épistolaire, Les lettres de Rose nous offre plutôt une réécriture des informations lues par Lola dans les courriers de sa grand-mère. Tout ce qu’elle découvre nous est présenté comme un retour dans le temps, nous situant dans l’année et le contexte. Les femmes de sa famille furent toutes marquées par de grandes épreuves, mais ce qui reste en mémoire est leur caractère incroyable et leur force de vie et de réussite. Nous sommes fascinés par cet arbre généalogique qui prend forme sous nos yeux, nous relions les uns aux autres et comprenons l’origine de Lola et le mystère autour de son adoption fait jour au moment le plus parfait.

Une histoire addictive et romantique, un voyage dans le temps

Même si certaines petites choses se sentent à l’avance, Les Lettres de Rose nous propose une intrigue addictive, fascinante et un véritable voyage dans le temps, au cœur de la féminité. Il incarne aussi la quête d’identité, d’amour et d’accomplissement de soi, de destinée. Lola est une héroïne très attachante. Elle n’est pas parfaite, pas lisse, mais nous ne pouvons nous empêcher de la trouver solaire. Solaire, mais dont l’étincelle nécessite un nouveau départ. L’histoire avec le beau Jim n’envahit jamais le roman, sa douceur se veut romantique, tout comme l’écriture de Clarisse Sabard. Jim est aussi un personnage très attachant même si nous ne passons pas non plus énormément de temps avec lui. La quête de Lola demeure intime, solitaire, car elle pourra lui révéler plus que ses origines. Lola m’a touchée par le respect qu’elle voue à ses parents adoptifs et par l’amour qu’elle porte à son meilleur ami. Elle reconnait ses failles, ses chances, ses doutes sans sourciller et même si elle peut parfois paraitre fragile, son histoire familiale témoigne d’une ressource incroyable en elle. Quant à Rose, même si nous commençons le récit avec son décès, elle aura le mérite de nous faire voyager dans le temps avec un sens du romantisme bien à elle. Nous aimons les flash-back autant que les moments présents, la plume étant d’une douceur et d’une sensibilité remarquables.

Clarisse Sabard montre ici tout son amour pour les années 20 à 60, même si le passé de Lola s’étend aussi aux années 80. Nous apprenons l’histoire d’une famille dans un village et tout commence en 1910. Les guerres impacteront bien entendu ce village, ses habitants et les choix de chacun sont exposés au grand jour. Quand l’on décide pour vous, le résultat n’atteint pas forcément vos espérances, mais l’histoire reste à écrire. Belle plongée dans les mœurs, les us, les coutumes, les faits historiques et les tenues… en tant que « vintage lover », je fus captivée par ces détails. Le roman a obtenu le Prix du Livre romantique et je ne comprends que trop bien : tout se veut romantique dans ce récit, mais pas guimauve ou eau de rose. Juste romantique. De plus, notons que cette plume fluide et efficace est dotée d’une grande sensibilité et qu’elle saura nous procurer énormément d’émotions au fil des découvertes de Lola et de l’histoire de sa famille. Nous ne pouvons qu’être touchés par un style so vintage et so romantic ! N’oublions pas l’amour pour la littérature et les livres évoqués. Enfin, Clarisse Sabard nous offre dans ce roman de sublimes portraits de femmes à travers les époques, oeuvrant chacune pour leur liberté, leur réussite et décidant en fonction de leurs propres rêves.

PS Je ne vous prends pas pour des ignares mes chers flamants, mais je souhaitais souligner mon emploi du mot romantique. Clairement, ce roman n’est pas une histoire à l’eau de rose bien que cela ne représenterait rien de négatif pour autant. Romantique ici incarne la sensibilité, mais aussi le reflet de du mouvement littéraire du XIXe siècle, visant à apporter rêve et sensibilité (à l’époque dans un monde de froideur et de raison, est-ce que notre monde n’aurait alors pas intérêt à recourir à plus de romantisme ?). L’imaginaire romantique de Clarisse Sabard et de Lola est magique, fascinant.

enbref

Les lettres de Rose nous offre un fascinant voyant romantique dans le temps, au cœur d’une famille qui a su marquer son époque au travers de précieux portraits de femmes. Nous succombons au charme d’Aubéry, nous attachons à Lola et découvrons sont histoire avec elle. Un roman totalement captivant à la plume douce et sensible. Magnifique, touchant.

MANOTE

19/20

5flamants


CITATIONS

« L’odeur des vieux meubles m’a toujours rassurée. Ils sentent les secrets qu’on a voulu y enfermer. »

« Je pense que ton imagination a besoin d’être stimulée. Tu verras comme se plonger dans un livre et se prendre de sympathie pour les personnages, vouloir découvrir à tout prix la fin de l’histoire, tout cela te fera te sentir moins seule. »

« Le romantisme est une chose qui se vit. C’est une attitude. Et ça ne passe pas forcément par les fleurs et les dîners aux chandelles. »


Je termine cet article avec une annonce qui me réjouit tellement ! Coïncidence heureuse, la nouvelle est tombée le jour de publication de ma chronique d’un roman publié chez Charleston.

Regardez ce que je vous annonce :lc-2017

Plus d’infos et la liste des autres lectrices avec qui je vais partager l’expérience sur le site de Charleston.

 

31 réflexions sur “[Chronique] Les lettres de Rose de Clarisse Sabard

  1. Quel superbe billet !! Cela donne très envie de découvrir cette ouvrage. En plus ma fille s’appelle Lola 😉 Félicitations pour avoir été choisie pour faire partie du jury des lectrices Charleston ! bises

    J'aime

  2. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous ? #55 | BettieRose books

  3. Félicitations pour cette nouvelle aventure. Mais comment une maison d’éditions qui a la tête sur les épaules pourraient se passer des tes avis qui sont toujours….waouh….les mots me manquent.
    J’adhère totalement à cet avis sur Les lettres de Rose qu’il faut absolument découvrir. Un roman doudou qui fait du bien.

    J'aime

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s