[Chronique] Le feu secret de C.J. Daugherty et Carina Rozenfeld

lefeusecretPublié aux éditions Robert Laffont dans la Collection R – 2015 – 475 pages.

resumeUne guerre contre le destin.
Une course contre le temps.
Taylor Montclair, une fille tout ce qu’il y a de plus normal, mène une vie sans histoire dans la petite ville de Woodbury, en Angleterre. Sacha Winters, un ténébreux garçon nimbé de mystère, habite à Paris.
Alors que Taylor est impatiente d’intégrer l’université d’Oxford, Sacha, lui, se contrefiche des études… et pour cause : il connaît la date exacte de sa mort, et celle-ci approche à grands pas.
La mort de Sacha entraînera la réalisation d’une prophétie ancestrale qui plongera le monde dans le chaos.
Taylor est la seule qui puisse le sauver. Mais ni elle ni lui ne le savent : ils ne se sont jamais rencontrés.
Une mer et plusieurs centaines de kilomètres les séparent. Des puissances démoniaques sont prêtes à tout pour empêcher leur alliance. Ils ont huit semaines pour se trouver et vaincre le destin.
Le compte à rebours commence maintenant.coupcoeur

MONAVISV2

 

Cela faisait quelque temps que ce roman attendait dans ma PAL. Je l’ai donc sorti à l’occasion d’une lecture commune avec Anaïs du blog La route des lecteurs. À l’issue de ce livre, j’ai eu un vrai coup de cœur pour l’histoire, ses personnages et l’originalité. L’écriture à 4 mains fonctionne parfaitement selon moi dans ce roman jeunesse haletant. Anaïs, elle, a apprécié cette histoire, mais à son plus grand regret, ce ne fut pas pour autant un coup de cœur, mais ça, vous le constaterez dans sa chronique à elle. Nous l’avons lu la semaine du 18 avril. 

Le premier point que nous pouvons noter pour introduire cette chronique, c’est la notoriété des deux auteures qui se sont associées. Une collaboration France-U.S.A. avec CJ Daugherty, auteure de la très célèbre saga Nigth School et Carina Rozenfeld connue pour La symphonie des Abysses, Phaenix et bien d’autres. Cette collaboration de plumes amies fut ici une riche idée, car cela nous donne un roman aux rebondissements surprenants et au rythme captivant. D’ailleurs, il est à noter que le livre, même s’il s’approche des cinq cents pages, se dévore très rapidement. Nous sommes dans la Collection R, qui est la collection young adult de Robert Laffont et Le feu secret se situe également dans le genre fantastique.

Tout au long du roman, nous alternerons entre les points de vue (à la troisième personne) de deux adolescents que rien ne semblait relier. Tout d’abord, nous rencontrons le parisien Sacha Winters qui accumule les sales plans, les mauvais coups et les ennuis. Mystérieux et portant un lourd secret, il opte pour la solitude et ne va plus vraiment à l’école. Il attend, avec lassitude, une date butoir dans son existence selon une prophétie bien établie. En effet, il sait qu’il mourra le jour de ses 18 ans. Taylor Montclair, elle, est une jeune fille bien rangée, élève très studieuse qui vit en Angleterre et qui n’a qu’une idée en tête : entrer à Oxford. Elle sort avec un garçon populaire et peut compter sur sa meilleure amie. Mais un jour, le professeur de Taylor exige qu’elle donne des cours d’anglais, par correspondance, au jeune anglais désabusé. Ni l’un ni l’autre ne comprend pourquoi ils ont été choisis. Pourtant, la décision de les rassembler ne tient pas du tout au hasard. Ensemble, ils peuvent lutter et vaincre le destin. Réunis, ils peuvent déjouer des puissances démoniaques. S’enclenche alors, malgré eux, un terrible compte à rebours contre les ténèbres et l’imminence d’une catastrophe sans précédent.

Le récit va donc nous entraîner dans la vie de deux adolescents bien différents et dans deux pays différents. Bien sûr, leur histoire va les amener à se rejoindre, à passer du temps et à faire naître quelques sentiments. Mais, ce roman ne se laissera jamais dépasser par la romance. Le but ultime ici est de déjouer les forces du mal, de rompre la prophétie en sauvant Sacha. Très vite, les deux jeunes se rendront compte de la puissance des entités qui les entourent et du rôle que leurs familles ont pu jouer là-dedans. Des personnages secondaires vont alors apparaître pour leur prêter main-forte (à l’instar de l’intrépide petite protégée du grand-père de Taylor). De nombreuses épreuves et interrogations vont venir ébranler les certitudes de Taylor et Sacha. Petit à petit, l’histoire prend le tournant captivant de l’alchimie, des sociétés secrètes et de phénomènes exceptionnels. Nous découvrons tout un univers passionnant, riche et surtout ouvrant de multiples possibilités pour les prochains tomes.

Il est très agréable de voir que, même si des sentiments forts circulent entre ces deux jeunes que le destin réunit, les auteures n’ont pas insisté sur cet aspect et n’ont pas transformé le livre en romance YA. L’accent est en effet mis sur la course contre le temps et le combat pour déjouer le destin. Le personnage de Taylor est très intéressant : parfois naïve, elle n’en a pas moins un caractère bien trempé. La pauvre jeune fille qui ignorait tout de ce monde se retrouve propulsée dans un univers impensable, et affublée de capacités qu’elle va devoir apprendre à maîtriser très vite. Sacha lui était déjà prêt à attendre la fin et ne songeait pas à une telle spirale d’évènements. Alors que des forces très sombres feront tout pour accomplir la prophétie, Sacha et Taylor vont s’associer pour la déjouer. Beaucoup de choses sont en jeu, bien plus que la mort du jeune homme.

Les plumes s’accordent parfaitement. Il n’y a pas de changement de style majeur entre les passages écrits par l’une ou l’autre des auteures. Le travail est magnifiquement orchestré, nous procurant du suspens, de l’action, du rebondissement, du fantastique, des sueurs froides, des courses effrénées et ce roman est totalement addictif. Le style de chacune est absolument adapté au genre littéraire et ne tombe jamais dans le cliché. Les éléments mystiques sont toujours apportés de manière brillante et vraisemblable. Pour résumer leur association : elles sont tout autant complémentaires que le sont leurs deux personnages. À l’issue de ce premier tome, le lecteur a tout un tas d’informations à digérer, mais aussi encore quelques questions et ne peut qu’avoir hâte de se plonger dans le prochain tome.

enbref

Un univers parfaitement modelé, une intrigue haletante et addictive, des personnages complémentaires et attachants, des plumes qui s’associent à merveille, voilà l’essence même de ce récit. Ajoutez-y de sombres prophéties et des destins funestes, une pointe de magie et alchimie et de créatures venues des ténèbres et vous obtenez un roman initiatique brillant qui sort des sentiers battus du genre. Merveilleux, vivement le second tome.

MANOTE

20/205flamantscoupcoeur

Publicités

22 réflexions sur “[Chronique] Le feu secret de C.J. Daugherty et Carina Rozenfeld

  1. Coucou 😀

    Normalement je le lis ce mois ci en lecture commune ^^
    Tu me rassures en disant que la romance ne prend pas le dessus !
    J’espère vraiment autant aimer que toi, je croise les doigts !

    Bisouus 🙂

    J'aime

  2. Ravie de l’avoir lu avec toi ❤ Ça te dirait de lire le tome 2 en LC aussi, en automne (quand il sortira ^^) ? 🙂
    En tout cas, je suis vraiment contente que tu aies eu un coup de coeur ! Même si on n'a pas totalement le même avis final, ça l'a fait pour toutes les deux et c'est le principal 😀

    J'aime

  3. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous ? #43 | BettieRose books

  4. Pingback: Top Ten Tuesday : mes 10 meilleurs coups de coeur | BettieRose books

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s