[Chronique] Harry Potter and the Cursed Child (texte pièce de théâtre)

HPcursedchild

Publié aux Editions Little Brown and Company – 30 juillet 2016 – 330 pages

resumeIt was always difficult being Harry Potter and i isn’t much easier now that he is an overworked employee of the Ministry of Magic, a husband, and father of three school-age children.

While Harry grapples with a past that refuses to stay where it belongs, his youngest son Albus must struggles with the weight of a family legacy he never wanted. As past and present fuse ominously, both father and son learn the uncomfortable truth : sometimes, darkness comes from unexpected places.

MONAVISV2Alors qu’il bat déjà des records de vente (comme toujours quand il s’agit d’Harry Potter), que la pièce de théâtre affiche complet, j’ai eu l’occasion de lire, enfin, ce huitième épisode d’Harry Potter. Pour info, l’ouvrage n’est autre que le script de la pièce de théâtre et sortira en version française le 14 octobre prochain chez Gallimard. Je vais donc vous parler de ma lecture de la version originale.

J’avais peur. Très peur. Je ne savais pas si je devais le lire ou non. Tellement peur d’être déçue ou de gâcher l’effet des sept autres livres. Je savais que The Cursed Child n’était pas un huitième roman, mais une pièce de théâtre signée par deux auteurs et validée par JK Rowling, je me suis alors demandé si nous allions retrouver le style. Et puis quand il s’agit d’Harry Potter, je suis plutôt faible, vraiment. Alors j’ai craqué et bien sûr je l’ai dévoré. Vous l’avez sans doute déjà lu sur d’autres chroniques si vous vous êtes penchés sur cet ouvrage, mais il se lit très rapidement. Et le niveau d’anglais est largement abordable. Si vous lisez déjà un peu en anglais, vous n’aurez aucune difficulté avec The Cursed Child.

Harry Potter and the Cursed Child

Nous sommes donc 19 ans plus tard, au moment ou Albus Severus va faire son entrée à Poudlard et découvrir l’univers dont lui ont tant parlé ses parents. Bien sûr, la fille de Ron et Ginny est du voyage aussi, Rose. Et aussi, le fils de Draco, Scorpius. Cette scène figure à la fin du septième épisode, je ne vous apprends donc rien et c’est de là que va débuter notre histoire. Je vous garantis que cette chronique est 100% sans spoiler et il est hors de question de vous gâcher le plaisir de la lecture. Pour une fois, ce sera une chronique un peu différente, qui parlera plus de ressentis.

Oui, j’ai aimé ce livre. J’ai adoré retrouver nos personnages, certes plus âgés, et faire connaissance avec leurs enfants. J’ai adoré l’intrigue de cette 8e aventure et les rebondissements. Je me dis qu’au théâtre cela doit être absolument fascinant. Bien sûr, ici, ne vous attendez pas à ressentir TOUTE la magie de la saga, je rappelle que nous sommes face à un script avec très peu de descriptions, par conséquent la magie est assez absente et c’est vraiment à nous d’allez l’invoquer, la chercher au fond de notre cœur et de nos souvenirs des 7 tomes originaux. Toujours est-il que cet épisode nous fait vivre plein de choses et nous en rappelle plein d’autres. Il s’agit pour moi d’un hommage à ce qui a été fait (même si bien évidement, certains choix sont largement discutables).

Alors oui, certaines choses sont un peu trop faciles ou un peu trop, tout court. Mais ce n’est pas grave, ça marche quand même. Non cet opus n’était pas forcément nécessaire, mais quel plaisir que de retrouver nos sorciers préférés et de voir ce qu’ils ont pu faire de leur vie d’adulte. N’oublions pas que leur adolescence ne fut pas de tout repos et qu’ils se retrouvent aujourd’hui à élever eux-mêmes des adolescents avec tout ce que cela implique. Toujours est-il que notre trio de base, Harry, Hermione et Ron, a su conserver sa personnalité et son alchimie et que le tout va nous toucher dans ce récit. Les autres personnages sont fascinants et je n’ai pu qu’imaginer le talent nécessaire aux acteurs de la pièce pour faire vivre autant de sensations et d’émotions aux fans d’Harry Potter.

Enfin, on approuvera ou pas, c’est à chacun de se faire sa propre idée. Je ne regrette pas un instant d’avoir lu cette pièce de théâtre même si, comme je l’ai dit, elle n’était pas nécessaire. J’ai plongé, en tant que Potterhead absolue et j’ai vraiment aimé retrouver cet univers si cher à mon cœur, ces héros qui m’ont tellement fait vivre d’émotions et de sensations. Si je le recommande ? Oui, mais vraiment à vous de vous faire votre avis. J’ai lu des critiques assassines comme des chroniques très enthousiastes. Il est difficile de noter ce livre, car il ne s’agit pas d’un roman donc tenez compte de cela aussi dans votre lecture. J’ai pu lire aussi sur les réseaux sociaux que beaucoup de choses seraient empruntées aux fanfictions (je n’en lis pas), mais moi j’ai une question : à qui les fanfictions empruntent-elles ? N’est-ce pas à l’œuvre d’origine ? Si les écrivains de ces FF ont imaginé certains éléments, pourquoi l’auteure elle-même n’aurait pas pu les imaginer aussi ? Certaines choses sont logiques… Ce qu’il manque à l’ouvrage The Cursed Child ? L’interprétation. À voir maintenant si nous avons l’opportunité d’obtenir un ticket (compliqué) et d’aller voir la pièce.

enbrefHarry Potter est de retour et quel pari osé. Les auteurs, accompagnés de JK Rowling, signent ici une pièce de théâtre qui réussit le pari de nous faire replonger dans l’univers de notre sorcier préféré. Nous retrouvons ainsi les personnages là où nous les avions laissés à la fin du tome 7. À n’en pas douter, la pièce de théâtre doit être une expérience magique à voir en live. Ravie d’avoir tenté le coup avec ce huitième opus même s’il n’est pas indispensable à la magie de la saga.

MANOTE

16/20

4flamants

30 réflexions sur “[Chronique] Harry Potter and the Cursed Child (texte pièce de théâtre)

  1. C’est la première chronique que je lis sur ce livre et je dois dire que je suis complètement d’accord avec toi. Je l’ai aussi ressenti comme un hommage. J’ai aimé retrouver ces personnages avec lesquels j’ai grandi, Poudlard…
    Il y a peu de descriptions mais les décors sont tellement variés que ça m’a rendu vraiment plus curieuse de voir la pièce et comment ils peuvent mettre tout ça en place !
    Et contre toute attente, mon personnage préféré du roman, c’est Scorpius ^^

    Et comme je ne rentre que tout juste de vacances, je n’avais pas encore vu la nouvelle mise en page de ton blog et je la trouve très réussie !
    Et j’ai reçu ta carte de Saint Nazaire ! Tu ne devrais plus tarder à recevoir la mienne ^^

    Aimé par 2 people

  2. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous ? #52 | BettieRose books

  3. Ahhh mais t’as tout changé ton blog 😦 j’aimais mieux avant 😦 Moi, je ne lirai cette pièce qu’à sa sortie VF héhé fidèle à moi-même 🙂 Je suis contente que tu aies aimé, j’ai hâte de me replonger dans l’univers !!!

    J'aime

  4. Je suis une grande fan d’Harry Potter mais ce « 8e opus » (je ne le considère pas comme cela) ne m’intéresse pas. Je préfère rester sur la saga d’origine car j’ai vu des chroniques qui m’ont fortement refroidite. Du coup, je suis contente qu’il t’aie plu mais, personnellement, je ne le lirais pas !

    J'aime

  5. J’attendais d’avoir lu le livre avant de lire ta chronique parce que pour du ‘Harry Potter’ je considère qu’il n’est même plus question de spoiler ou pas, il faut partir sans rien savoir sinon c’est gâché. Donc j’ai fui la toile haha. Mais maintenant que j’ai terminé et chroniqué le livre, je peux lire ton avis sans avoir peur d’être influencée ^^

    Je n’ai pas grand chose à dire si ce n’est que je ne te rejoins pas tout à fait sur un point : « Toujours est-il que notre trio de base, Harry, Hermione et Ron, a su conserver sa personnalité ». Moi au contraire je n’ai pas trouvé. Je ne saurais pas l’expliquer mais je les ai trouvés différents. Bien sûr ils sont plus vieux, mais quelque chose m’a gênée. Tu fais référence aux fanfictions à un moment et justement, parfois j’ai eu l’impression de lire une fanfic. Ca ne veut pas dire que c’est une mauvaise chose (il y a des fanfics géniales !) mais du coup je n’ai pas trouvé que c’était du même niveau de qualité que la saga originale.

    Ceci étant dit, cela ne m’a pas empêchée de dévorer le livre xD Et je pense que la pièce doit être super. Comme je n’aurais pas l’occasion d’y aller je vais sagement attendre et espérer un DVD. J’ai espoir que ça sorte en DVD étant donné le succès de Harry Potter. Ca sera différent mais on fait avec les moyens du bord !

    J'aime

    • Pour moi la différence est purement liée à la maturité ET au format pièce de théâtre. Je sais pas comment l’exprimer non plus :p
      HP c’est toujours délicat ou complique car nous avons tous un vécu différent avec cette saga et des attentes forcément de nature différente aussi.

      J'aime

  6. Pingback: [Bilan lecture] Juillet – Août et programme de la rentrée | BettieRose books

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s