[Chronique] Les sorcières du Clan du Nord – Le Sortilège de Minuit de Irena Brignull

Publié aux éditions Gallimard Jeunesse – Avril 2017 – 360 pages

Poppy et Clarée ne pourraient avoir de vies plus différentes. Adolescente perturbée, Poppy se fait renvoyer de tous les lycées qu’elle fréquente ; Clarée est une jeune sorcière qui a du mal à trouver sa place au sein de sa communauté secrète. Un jour, pourtant, leurs destins se croisent. Elles deviennent amies et se retrouvent en cachette, se faisant découvrir leurs mondes respectifs. Mais le doute grandit dans l’esprit de Poppy : ces phénomènes étranges qui entourent sa vie depuis toujours, les catastrophes qu’elle provoque sans le vouloir… serait-il possible qu’elle soit elle-même une sorcière? Et si son exil forcé dans le monde des humains avait un lien avec l’ancienne prophétie qui désignera la future reine des sorcières?

Lire la suite

Publicités

[Chronique] Moi, Cali, Faucheuse de Sophie Cole

moicalifaucheuseweb

Publié aux éditions Nouvelles Plumes – 28 décembre 2016 – 400 pages
Merci à France Loisirs pour cette lecture en avant-première

resumeDécédée accidentellement, Cali se voit interdire le paradis, la faute à 25 années d’égoïsme et de cruauté.
Sa seule planche de salut : devenir un démon faucheur. Mais répandre la mort se révèle une mission difficile, même pour cette peste de Cali !
Et ne manque plus que la rencontre avec Stanislas, fils de Satan, pour la faire basculer du mauvais côté. Cali devra se battre pour conserver son humanité et découvrir le sens de sa mort. Car contrairement à ce qu’on lui a fait croire, elle n’est pas morte par hasard…

Une balade dans le monde de la mort qui vous fera rire et frémir… On ne s’étonnera pas d’apprendre que Sophie Cole a exercé le métier de porteuse funéraire ! Le jury de lecteurs Nouvelles Plumes a adoré la vivacité de son style et l’originalité de son univers. Une vraie révélation !

Lire la suite

[Beaux livres] 10 ouvrages terrifiants pour Halloween

selectionfrissons

Pour terminer en beauté cette semaine de sélection frissons pour Halloween voici une petite sélection d’ouvrages magnifiques et effrayants ! Happy Halloween !


Les Contes Macabres de Benjamin Lacombe et Edgar Allan Poecontesmacabres

Paru aux Editions Soleil – 2010 – 220 pages

Les célèbres nouvelles d’Edgar Allan Poe ont revêtu au fil des ans bien des noms et des aspects. En 2009, à l’occasion du bicentenaire de la naissance de l’écrivain, nous vous proposions une édition inédite, Les Contes Macabres, recueil de six histoires magnifiquement illustrées et mises en lumière par Benjamin Lacombe, une référence incontournable dans la « littérature Jeunesse ». Cette édition a depuis été enrichie d’une nouvelle, celle de Ligeia, et dessins couleurs inédits. Détails « luxe » : la tranche du papier sera noire, et le fer à chaud sur le dos toilé gris foncé, rouge

L’épouvantable encyclopédie des fantômes de Pierre Duboisepouvantablefantomes

Paru aux éditions Glénat – 2010 – 216 pages

On ne peut définir simplement les fantômes lorsqu ils présentent tant de natures et de caractères si différents : fantômes glacés, fantômes brûlants, petit feu follet ou géant de braise calcinant de son étreinte les passants attardés… Oubliez la peur et tendez l oreille, afin d entendre les histoires feutrées ou hurlantes des trépassés !
Par la voix d un expert installé dans une maison hantée – comme il se doit -, découvrez d innombrables anecdotes et histoires autour de ces créatures de l au-delà. Le verbe érudit et amoureux de l elficologue Pierre Dubois et les riches enluminures d Elian Black Mor et de Carine M. n auront pas leur pareil pour vous transporter au seuil de la Mort, main dans la main avec les revenants, pour frissonner de plaisir au fil des pages de ce copieux ouvrage !

L’effroyable encyclopédie des revenants de Pierre Duboiseffroyablerevenants

Paru aux éditions Glénat – 2014 – 224 pages

Vous savez à peu près tout sur les fantômes ? Bien… Il est temps maintenant de passer à une autre espèce d’ectoplasmes : les revenants. Plus sombres, plus méchants et plus vicieux, ils font même peur aux fantômes. Car si ces derniers sont au grenier, les revenants sont à la cave. Enfin presque. Car, en ces lieux d’effroi et avec ceux qui les hantent, rien – hormis les têtes – n’est jamais nettement tranché… Après nous avoir fait frissonner de plaisir avec leur Epouvantable Encyclopédie des fantômes, le trio Pierre Dubois, Elian Black’Mor et Carine-M revient pour ce nouvel ouvrage splendide, tant au niveau du texte que des illustrations, nous faisant voyager aux frontières d’un monde enchanteur et terrifiant à la fois.

L’étrange cabaret des fées désenchantées de Hélène LarbaigtFEESDESENCHANTES

Paru aux éditions Mnemos – 2014 – 144 pages

Grouillant et grinçant, tel un concert de voix dissonantes, il s’avance.
L’Étrange Cabaret, le cirque des curiosités, le spectacle de monstres chimériques, le music-hall des fées désenchantées.
Oserez-vous franchir ses lourdes tentures pourpres pour assister au plus dangereux et déli­cieux des spectacles ?
Voyagez avec les fées de la Belle Époque, dans les cités du Vieux et du Nouveau Monde, mais méfiez-vous, le Cabaret recèle des secrets qui vous envoûteront… Que s’est-il passé dans la loge 633 que l’on dit hantée, où une fée fut assassinée ? Que cherche réellement Morte Vanité, elle qui fait errer le Cabaret à travers le monde entier ?
Dans une ambiance steampunk, Art nouveau et burlesque, Hélène Larbaigt nous livre une oeuvre étonnante entre Lewis Caroll et Tim Burton.
À la fois récits, portraits et contes, ce livre dévoile 12 fées sombres et mystérieuses au travers de plus de 80 magnifiques illustrations, affiches, menus et documents facsimilés.
Hélène Larbaigt nous montre son immense talent dans ce très beau livre enchanteur. Une prouesse et la révélation d’une artiste complète qu ont immédiatement salués dans leurs préface et postface, Claudine Glot et Pierre Dubois, les deux grands spécialistes des fées.
L’Étrange cabaret est un magnifique livre illustré, cartonné.

Le Cabinet du Dr Black de E. B. Hudspethdrblack

Paru aux Editions Le Pré aux Clercs – 2014 – 191 pages

Nous sommes à la fin de l’année 1870 à Philadelphie. L’étrange docteur Black, un chirurgien controversé, fils d’un pilleur de tombes, travaille dans son bureau à la lueur d’une lampe à huile. Il est l’auteur d’une étrange théorie qui fait frémir ses contemporains. Le Minotaure, les satyres, les chimères, les harpies, les dragons, Pégase, les sirènes… seraient en fait des créatures de chair et de sang qui auraient vécu sur terre avant la race humaine. Ils ne seraient ni plus ni moins que nos ancêtres. Ce savant fou, étaye son travail à l’aide de planches anatomiques absolument incroyables qui démontrent au fil des pages l’improbable parenté entre les squelettes humains et ceux d’un fabuleux bestiaire fantastique. La première partie de ce bel ouvrage est consacré à ses notes, son journal. Le docteur commente son travail , comment en étudiant sur les cadavres dérobés par son père, il a commencé à étudier l’anatomie puis à élaborer sa théorie. La seconde partie présente les planches dessinées de sa main. Un véritable codex des espèces animales disparues. D’une précison confondante, les croquis de Spencer Black soulèvent un doute raisonnable. Et si c’était vrai ? Le Cabinet du docteur Black aurait pu naître sous la plume d’Edgar Alan Poe. Cette histoire, un peu effrayante – a-t-on vraiment rêvé un jour de descendre des Chimères ? – se lit comme un roman d’aventures. On part à la recherche des espèces disparues comme Indiana Jones se lance à la poursuite de l’Arche perdue. On en ressort un peu étourdi mais heureux d’avoir vécu une expérience interdite.

Cthulhu le mythe LIVRES 1 et 2 H.P. LovecraftCTHULHU1

Paru aux Editions Bragelonne -Octobre 2015 –  Livre 1 432 pages, Livre 2, 456 pages. 

LIVRE 1 : Howard Phillips Lovecraft est sans nul doute l’auteur fantastique le plus influent du xxe siècle. Son imaginaire unique et terrifiant n’a cessé d’inspirer des générations d’écrivains, de cinéastes, d’artistes ou de créateurs d’univers de jeux, de Neil Gaiman à Michel Houellebecq en passant par Metallica. Le Mythe de cthulhu est au coeur de cette oeuvre : un panthéon de dieux et d’êtres monstrueux venus du cosmos et de la nuit des temps ressurgissent pour reprendre possession de notre monde. Ceux qui en sont témoins sont voués à la folie et à la destruction. Les neuf récits essentiels du Mythe sont ici réunis dans une toute nouvelle traduction. À votre tour, vous allez pousser la porte de la vieille bâtisse hantée qu’est la Maison de la Sorcière, rejoindre un mystérieux festival où l’on célèbre un rite impie, découvrir une cité antique enfouie sous le sable, ou échouer dans une ville portuaire dépeuplée dont les derniers habitants sont atrocement déformés…Ce recueil inclut des illustrations originales ainsi que le portfolio « Les terres de Lovecraft en images » : 16 pages de photographies des paysages et des lieux dont s’est inspiré le maître de l’effroi. Le Mythe de cthulhu n’a jamais été aussi réel…CHTULHU2

LIVRE 2 : Le mythe de Cthulhu n’a jamais été aussi réel… Treize récits essentiels du mythe sont ici réunis dans une toute nouvelle traduction : Dagon Nyarlathotep Azathoth Le Molosse La Couleur venue d’ailleurs Histoire du Necronomicon Les Montagnes de la démence L’Ombre immémoriale Par-delà le mur du sommeil Le Temple De l’au-delà La Peur qui rôde La Musique d’Erich Zann

Necronomicon de Simon NECRONOMICON

Paru aux éditions Bragelonne – Octobre 2015 – 888 pages 

« Ceci est le témoignage de tout ce que j’ai vu, et de tout ce que j’ai appris. Je dois noter tout ce que je peux à propos des horreurs qui hantent le monde extérieur. Et si je ne parviens pas à achever ma tâche, servez-vous de ce que vous trouverez ici pour découvrir le reste, car le temps est compté et l’humanité ne sait pas quelles calamités sont sur le point de s’abattre sur elle. QUE LES DIEUX VOUS ACCORDENT DE MOURIR AVANT QUE LES GRANDS ANCIENS RÈGNENT DE NOUVEAU SUR LA TERRE ! » Cet avertissement n’est pas à prendre à la légère. Vous tenez entre vos mains l’édition ultime du terrible Necronomicon, le livre occulte auquel H.P. Lovecraft fait référence à travers toute son oeuvre. Après presque un siècle de spéculations sur son existence, des découvertes effroyables ne laissent plus de place au doute : le Necronomicon existe

Manuel de Sorcières de Selene Silverwindmanueldesorciere

Paru aux éditions Le Pré aux Clercs – 2010 – 144 pages

Besoin d’un petit coup de pouce pour rencontrer l’amour, décrocher un bon poste ou simplement trouver une place de parking ? Ce manuel vous enseignera tous les rituels, formules magiques et enchantements qui vous aideront à atteindre vos objectifs. Ce guide pratique de sorcellerie vous dit tout sur les ingrédients et les objets du quotidien que vous pourrez utiliser sans danger pour apprivoiser le monde fascinant de la magie. Écrit tout spécialement pour les débutants, il constitue une synthèse de tout ce que vous devez savoir pour révéler au grand jour vos dons de sorcière.

Traité de Démonologie de Edouard Braseydémonologie

Paru aux éditions Pré aux Clercs – 2011 – 432 pages

Tout le savoir infernal ancestral dans un grimoire d’exception. Ce traité fait le point avec exhaustivité sur ces créatures surnaturelles que nous appelons communément  » démons « . Il évoque la présence de ces derniers dans les différentes cultures, religions et traditions ésotériques et analyse leurs fonctions.En interrogeant les écrits des occultstes du passé, Édouard Brasey donne au lecteur les clés pour mieux comprendre ces entités infernales qui suscitent l’effroi et, pourquoi pas, apprendre à les invoquer – à ses risques et périls, bien entendu !Deux textes de  » démonologues  » célèbres, Les Incubes et les Succubes de Jules Delassus (1897) et Le Temple de Satan de Stanislas de Guaïta (1915), ainsi que le grand tableau de la monarchie infernale et le gouvernement de l’enfer viennent compléter ce grimoire démoniaque.

Voilà pour cette sélection Halloween qui clôture également la semaine spéciale Halloween ! Allez-vous vous déguiser ? Offrir des bonbons ? Lancer des sorts ou incantations ?

Chevron-Owl-Banner-584x278

[Chronique] Witch Song de Amber Argyle

witchsongParu aux Editions Lumen – 2014 – 457 pages

Ce livre est le premier tome de la trilogie Witch Song. Tome 2 Witch Born, Tome 3 Witch Fallresume

La chasse aux sorcières est ouverte !
Dans les profondeurs de la forêt, à l’abri de la haine des habitants du village voisin, Brusenna mène une existence paisible aux côtés de sa mère. Elle sait simplement qu’elle est une sorcière, une des gardienne de la nature qui contrôlent les éléments par leur force de leur chant. Quand, un matin, sa mère l’abandonne pour aller combattre un ennemi dont elle ignore tout, le monde de Brusenna bascule.
Jeune et sans expérience, elle se retrouve seule dans un pays ravagé par la sécheresse, où se lève le vent de la guerre. Les chasseurs ne tardent pas à la débusquer, car elle est désormais la dernière. La dernière des sorcières. Avec une seule mission : survivre. Et un seul allié, le Protecteur chargé de l’amener à bon port.
La dernière des sorcières parviendra-t-elle à empêcher leur chant de s’éteindre ? Sous la plume ensorcelante d’Amber Argyle, suivez Brusenna sur les routes d’un monde menacé, dans une quête où ses choix peuvent sauver ou condamner les Hommes !

MONAVISV2

Alors que Brusenna mène une existence assez paisible, en exil du village, elle voit sa vie chamboulée par la disparation de sa mère. Elle découvre alors que sa mère lui a caché bien des secrets et qu’elle a minimisé son apprentissage. Ses pouvoirs sont limités et Brusenna a encore beaucoup à apprendre, elle qui ne maîtrise que les chants sortilèges de base. Car c’est sur ce mode que nos sorcières fonctionnent ici, par le chant, et la puissance de leur chant, la maîtrise de ce dernier détermine l’étendue de leurs pouvoirs et la force de leur magie. Etant débusquée par un duo de chasseurs de sorcières, elle n’a pas le choix et doit se mettre en route à la recherche de sa mère et des autres sorcières. Et si elle était vraiment la dernière ? Peut-elle laisser s’éteindre le chant ? La vie des Hommes et surtout de la Nature en dépend. Depuis qu’il n’y a plus de sorcières pour protéger la Terre, la nature se rebelle et n’en fait qu’à sa tête…ou plutôt obéit aux ordres délirants de l’ennemie de Brusenna : la sorcière Noire Espen. Aidée de son protecteur, Brusenna doit se reconnecter avec la nature et suivre les directions qui lui sont données…Parviendra-t-elle à délivrer ses alliées ou est-il déjà trop tard ? A-t-elle espoir de vaincre Espen ? Et si Espen n’était pas sa principale ennemie ? Un long apprentissage et un éprouvant voyage attendent notre jeune sorcière…

Au cours de l’intrigue de nombreuses épreuves attendent Brusenna. Jeune fille encore naïve et innocente elle va devoir réveiller son intelligence et sa combativité bien plus tôt que prévu. Aidée de son Protecteur Joshen, tout aussi innocent qu’elle, mais terriblement dévoué elle va parcourir des kilomètres pour atteindre le Refuge. Seulement les deux chasseurs à leur trousse ne vont pas leur faciliter la tâche. Je regrette d’ailleurs un peu les scènes trop « comiques » des méchants qui s’enlisent et se ridiculisent de façon trop grotesque. C’est le seul bémol que je mets à ce livre qui du coup infantilise un peu la lutte. Certes c’est un livre destiné à un public jeunesse mais les deux méchants sont tellement stupides et maladroits que ça en devient trop cliché. En revanche les personnages de Brusenna et Joshen ont une construction très intéressante de même que les personnages secondaires qu’ils vont être amenés à rencontrer. On ne peut qu’admirer le courage et la persévérance de notre héroïne qui a bien compris que tout espoir repose désormais sur elle et qu’elle est la seule à pouvoir sauver la lignée des sorcières, indispensables à l’équilibre de la Nature et des éléments.

Une quête initiatique parfaitement rythmée, des ellipses temporelles qui permettent de ne pas s’ennuyer pendant les apprentissages de Senna et un rattachement à la nature très sensibilisant. Ce premier tome est très addictif et prometteur et j’ai hâte de sortir le tome 2 de ma PAL puis de me procurer le tome 3 (qui lui nous parlera d’une autre héroïne). Une chose est certaine, Senna n’est pas au bout de sa lutte, tout ne fait que commencer, le pire est à venir.

La plume de l’auteur est fluide et addictive, on s’attache à ses personnages et les pages défilent toutes seules. Elle a su créer un univers original, reconnectant les sorcières à la nature et faisant passer en même temps un certain messages aux Hommes. Les Sorcières d’Amber Argyle se doivent d’être en harmonie avec la nature et leurs « armes » sont leurs chants, le contrôle des éléments et des graines aux différents pouvoirs. Un joli hommage à la poésie de la nature.

enbref

Une histoire de sorcières qui aborde le thème d’une manière différente et propulse une jeune innocente dans une quête pour laquelle elle est le dernier espoir. De l’aventure, des rencontres et de l’amour, le tout dirigé par une plume ensorcelante et donnant un rythme efficace, sans longueurs inutiles à l’intrigue. Dommage d’avoir fait paraître les « méchants » de l’histoire de manière trop caricaturale.

MANOTE

15/20 

J’aurai facilement pu mettre un bon 17 si les péripéties des méchants étaient moins comiques et moins caricaturales

selectionfrissons

Bon on ne peut pas dire qu’il y ait des frissons dans cette histoire mais la thématique « sorcières » colle parfaitement au thème Halloween. Bonne lectures les sorcières 🙂

lillian-wells-vintage-halloween-pinup

[Beaux livres] Grimoire de Sorcières par Benjamin Lacombe et Sebastien Perez

selectionfrissons

Voici le moment venu de vous présenter Grimoire de Sorcières par Benjamin Lacombe et Sebastien Perez paru aux éditions Seuil Jeunesse en 2009 et qui fait 75 pages. Je l’inclus dans la sélection Halloween mais c’est un album magnifique que vous pouvez offrir ou vous offrir à n’importe quel moment de l’année.

« Si ce livre est tombé par erreur entre vos mains, refermez-le immédiatement et fuyez. Si toutefois vous décidez de le lire, réfléchissez bien car ce grimoire est un livre maudit ! »
La qualité des illustrations signées Benjamin Lacombe est indéniable et les textes de Sebastien Perez nous transportent dans l’univers de chacun de ces sorcières…Captivant, cet ouvrage est également un véritable beau livre et objet de collection. Des histoires à lire et à relire !

Grimoire-de-sorcières-1

Grimoire-de-sorcières-2

Grimoire-de-sorcières-3

Grimoire-de-sorcières-4

Grimoire-de-sorcières-5

Grimoire-de-sorcières-6

Grimoire-de-sorcières-7

Grimoire-de-sorcières-8

Grimoire-de-sorcières-9

Grimoire-de-sorcières-10

Grimoire-de-sorcières-11

Grimoire-de-sorcières-13

Voilà pour le Grimoire des sorcières et sa présentation en photos !
Photos par Grégory Dutein pour le blog BettieRose Books.

Je vous présenterai toute à l’heure leur dernière nouveauté Facéties de Chats.

Et je déclare officiellement qu’à partir d’aujourd’hui je vais collectionner les ouvrages illustré par Benjamin Lacombe car je suis tombée sous le charme de son style bien particulier. 

[Chronique] Babayaga de Toby Barlow

9782246811015-001-XParu aux Editions Grasset – 464 pages

Livre lu grâce à Netgalley et aux éditions Grasset

resumeParis, 1959. Un homme est retrouvé empalé sur la grille d’un jardin public. La Ville Lumière plonge dans les ombres, envoûtée par les babayagas, sorcières venues du fond des siècles et des steppes russes. L’inspecteur Vidot enquête. Mais qui se frotte aux babayagas s’y pique, et voici bientôt notre Colombo des faubourgs transformé d’un coup de baguette magique… en puce, contraint de poursuivre sa diabolique et charmante ennemie en sautant de chien en rat. Son chemin croisera celui du naïf Will Van Wyck, jeune publicitaire américain expatrié travaillant à son insu pour la CIA et empêtré dans un imbroglio dont seule l’ensorcelante Zoya semble pouvoir le sortir – à moins qu’il ne soit sa prochaine proie…
Après une entrée fracassante en littérature avec une épopée en vers libres sur des meutes rivales de loups-garous à Los Angeles (Crocs), Toby Barlow détourne cette fois le roman d’espionnage et les contes folkloriques. Fable délirante menée tambour battant, entre Kafka etRatatouille, Boulgakov et La Panthère rose, Babayaga est aussi un grand roman sur les pouvoirs surnaturels de l’amour et, à sa manière retorse, un grand roman féministe.

MONAVISV2
Un homme est retrouvé mort dans une situation difficile à expliquer. L’inspecteur Vidot en charge de l’enquête remarque un détail qui le mènera tout droit chez Elga. Ce qu’il ignore c’est qu’Elga est une sorcière, une Babayaga. Elle n’est pas l’auteur du meurtre mais sa compagne de sorcellerie, Zoya a mené, malgré elle, l’inspecteur sur cette piste. Le défaut de Zoya ce sont les hommes. Elle est belle et séduisante même si elle est pourtant très vieille et quand les hommes commencent à se poser des questions sur sa beauté parfaite et son éternelle jeunesse, elle s’en débarasse…Elga, en colère va alors transformer Vidot et son coéquipier en puces…S’ensuite une folle aventure, rocambolesque et loufoque qui part dans tous les sens sans jamais laisser de temps mort. Sur son chemin, Vidot va croiser le naïf publicitaire américain, Will, qui travaille, à son insue pour la CIA et qui non seulement se retrouve mêlé à une histoire à laquelle il ne comprend rien mais s’avère être la prochaine proie de Zoya.

Vous l’aurez compris, ici, on est en plein mélange des genres et pas qu’un peu. Le roman d’espionnage rencontre le folklore russe et la sorcellerie, tout en utilisant une plume assez féministe, des personnages naïfs ou cruels, le tout nous forme une fable délirante employant à tour de bras le sarcasme et l’humour. Les Américains, de la CIA, infiltrés pour de l’espionnage dans le Paris élégant des années 50 donnent un ton sympathique au roman même s’il est parfois un peu difficile de comprendre les tenants et aboutissants de l’affaire et la responsabilité de chacun. Il est aussi question d’amour vu que Zoya va croiser l’innocent Will et en faire sa prochaine proie mais qui sait…

En parlant des sorcières, Babayagas, elles semblent chacune avoir un animal totem, ainsi nous verrons Elga sniffer de la poudre de peau de serpent ou Zoya fumer des boulettes de chouette…ah quand le folkore slave se mèle à l’histoire cela nous donne des résultats surprenants. Les personnages d’Elga et Zoya sont suffisamment approfondis pour qu’on en saisisse le caractère et l’histoire. Les autres personnages du roman sont un peu laissés de côté, à l’exception de Vidot et Will dont nous verrons aussi le quotidien. Le rat Max est un personnage plutôt présent également avec une histoire disons très particulière.

En faisant quelques petites recherches sur l’origine des « Baba yagas », il s’avère qu’elles sont une figure marquante du conte russe, particulièrement slave. Elles pourraient aussi être dénommées femmes serpents et leurs origines mythologiques sont bien plus effroyables que dans le livre de Toby Barlow, merci. Autre anecdote, il semblerait que l’auteur, à l’image du personnage de Will, soit lui aussi un publicitaire originaire de Detroit…

Ce roman est plein de rythme et surtout nous fait rencontrer plusieurs personnages pour alterner sans cesse les points de vue sur l’affaire mystérieuse du meurtre puis de la disparition de Vidot…Apparaissent alors les Américians de la CIA qui vont mettre un peu le bazar dans la vie de notre innocent Will, qui en plus va rencontrer Zoya…Imaginez le mélange, la fluidité des histoires qui finissent toutes par s’imbriquer…Nous avons là donc un livre atypique, orignal et incomparable. Une plume loufoque et humoristique, sarcastique et même parfois féministe qui nous mêle situations délirantes, roman d’espionnage, folkore russe et le Paris des années 50. Un pari risqué, qui apparaît d’abord très déroutant mais avec lequel nous passons un moment sympathique

enbrefUne fable délirante, une plume sarcastique, humoristique et féministe. Des situations loufoque et des personnages atypiques, le tout dans un Paris des années 50 où débarquent sorcières russes et américains pour semer quelque peu la zizanie dans le quotidien morne de l’inspecteur de police Vidot…Un moment drôle et agréable en perspective, grâce à une combinaison de genre menée avec pertinence.MANOTE

15/20