[Chronique] Artémis de Andy Weir, après Mars et Marc, partons à la rencontre de Jazz, sur la Lune.

Publié aux éditions Bragelonne – Janvier 2018 – 336 pages
Traduction Nenad Savid
Merci à Bragelonne pour cette lecture
Jazz n’a pas demandé à devenir une héroïne. Elle voulait juste être riche. Pas riche comme tous ces milliardaires qui visitent Artémis, sa ville, la seule colonie humaine de l’espace. Mais assez riche pour dormir dans un vrai lit et manger autre chose qu’une infâme bouillie d’algues. Alors, Jazz a saisi sa chance. Certes, elle a mis son intelligence et ses compétences au service du crime – au menu : contrebande, mécanique et explosions en tout genre. Mais mission accomplie !
Le problème, c’est que, sans le savoir, Jazz a pris part à une conspiration qui menace la sécurité d’Artémis. Et ça, Jazz ne peut pas laisser faire. Poursuivie par un tueur et désormais hors-la-loi, elle doit inventer le plan le plus génial de tous les mondes si elle veut sauver sa peau…

Lire la suite

[Chronique] Forget Tomorrow de Pintip Dunn

forgettomorrow

Publié aux Editions Lumen – Janvier 2016 – 430 pages

resumeImaginez un monde où votre avenir a déjà été fixé… par votre futur moi !

Callie vient d’avoir dix-sept ans et, comme tous ses camarades de classe, attend avec impatience le précieux « souvenir », envoyé par son moi futur, qui l’aidera à se glisser dans la peau de la femme qu’elle est destinée à devenir. Athlète de haut niveau… Scientifique de renom… Politique de premier plan… Ou, dans le cas de Callie, tueuse.

Car dans son rêve, elle se voit assassiner Jessa, sa jeune sœur adorée… qu’elle passe pourtant ses journées à protéger des autorités, car l’enfant a le pouvoir caché de prédire l’avenir proche ! Avant même de comprendre ce qui lui arrive, Callie est arrêtée et internée dans les Limbes – une prison réservée à tous ceux qui sont destinés à enfreindre la loi. Avec l’aide inattendue de Logan, un vieil ami qui a cessé, cinq ans auparavant, de lui parler du jour au lendemain, elle va tenter de déclencher une série d’événements capables d’altérer son destin.

Lorsque l’avenir semble tout tracé, le combat est-il perdu d’avance ? Dans la veine de Minority Report, Forget Tomorrow est le premier tome d’une dystopie haletante, dont l’héroïne va devoir trouver un moyen infaillible de protéger sa sœur de la plus grande des menaces : elle-même…

MONAVISV2

Voici un livre que j’ai fini il y a un petit moment mais il y avait tellement de chroniques de partout sur les blogs (succès de cette sortie) que j’ai attendu un peu avant de vous en parler à mon tour. Posons les choses clairement : j’ai adoré cette lecture. Nous sommes dans un récit original (même si présentant quelques similitudes avec d’autres du genre) et qui vous retient du début à la fin.

Nous sommes dans le futur, et dans ce monde là, chaque personne reçoit lors de son dix-septième anniversaire un souvenir envoyé par son soi futur. Callie, comme tous les autres jeunes de son âge, attend ce jour avec impatience. Elle vit seule avec sa maman et sa sœur depuis que son père est décédé. Sa sœur et elle sont très proches, très fusionnelles et Callie ferait tout pour Jessa qui a des capacités psychiques qu’il faut cacher au gouvernement (chaque personne en possédant est enlevée et « étudiée »). Seulement, lorsque le jour du souvenir arrive, souvenir qui détermine toute votre vie (professionnelle et personnelle), Callie y voit un drame : dans ce fragment mémoriel qui lui est envoyé, elle se voit tuer sa petite sœur. Callie ne comprend pas : pourquoi ferait-elle ça ? Elle qui aime tant sa sœur…Peut-elle déjouer le futur ? Elle va tenter de prendre la fuite, aidée de Logan, le jeune homme dont elle amoureuse mais à qui elle n’a pas parlé depuis 5 ans. Vite rattrapée, elle atterrira dans les Limbes, place réservée aux futurs criminels…Peut-elle échapper à son destin ? Qu’est ce que le gouvernement en place cache derrière ces murs ? Où est la vérité ? « Lorsque l’avenir semble tout tracé, le combat est-il perdu d’avance ? »

Dans cette société, très bien mise en place par l’auteur, nous avons un air de Minority Report, où souvenez-vous, les futurs criminels sont arrêtés grâce aux visions de précognitifs avant de commettre leur crime. C’est ici un point « ressemblant » même si le reste du récit est considérablement différent et même si on y aborde le sujet des précognitifs. Notre héroïne Callie va devoir affronter tout un tas d’épreuves mais aussi de vérités pour découvrir dans quel monde elle vit vraiment. Il se pourrait que tout soit différent ce qu’on lui a enseigné. Mais pour elle, une seule chose compte : déjouer son destin à tout prix et ne jamais tuer sa sœur adorée. Le récit est donc tout en actions et découvertes, laissant des temps « d’enquêtes », de révélations. Petit à petit, les pièces s’emboîtent et conduisent Callie sur des pistes qu’elle était loin d’envisager. Il n’y a pas de temps mort et nous suivons notre jeune « tueuse » dans toutes ses avancées. Elle va apprendre des choses surprenantes, l’intrigue est pleine de rebondissements tenant le lecteur en haleine du début à la fin. Il est impossible de reposer le livre avant d’en connaître le dénouement final.

Les personnages sont également bien travaillés avec des personnalités affirmées. Callie vivait sa vie de manière ordinaire, bien sûr endeuillée suite à la perte de son papa, mais dévouée à sa famille. Son seul regret était que malheureusement le garçon qui avait toujours fait battre son cœur avait cessé soudainement de lui parler il y a 5 ans. Quand,le jour de la réception des souvenirs, il reprend contact avec elle notre jeune adolescente ne sait quoi penser. Mais Logan sera un élément déterminant dans la quête de vérité de Callie, son meilleur allié, son meilleur atout. Et surtout, les deux jeunes partagent des sentiments très forts. Mais dans un monde où Callie est vouée à assassiner sa sœur, peut elle se permettre de tomber amoureuse ? Logan lui a-t-il dit tout ce qu’il savait ? Callie n’est pas au bout de ses surprises et grâce à son courage, sa détermination et l’amour qu’elle porte à Jessa et Logan, elle va aller au bout des choses, affronter ses pires craintes. La romance est parfois peut être un peu trop présente mais apporte des moments de douceur, d’accalmie à une histoire assez rythmée et riches en « twists ». La plume, au delà d’être hautement addictive, est également parfaitement adapté au genre littéraire, s’adaptant aux retournements de situations et pensées de Callie.

L’histoire est donc construite sur un rythme progressif et juste, s’adaptant aux retournements de situations et découvertes.Ce n’est pas qu’une course effrénée mais aussi une quête de vérité, d’alternatives, d’espoir. Un questionnement : peut-on échapper à son destin ? Le gouvernement en place est puissant, écrasant. Les libertés sont plus que restreintes puisque votre souvenir détermine votre vie. Puisqu’il vous est interdit de posséder des capacités psychiques. Parce que votre carrière sera déterminée par cette vision. Les libertés sont donc moindres, tout est sous surveillance, le moindre déplacement enregistré. A qui faire confiance ? Logan a lui aussi sa propre quête, sa propre mission que nous suivons au travers du regard de Callie. Elle aura des alliés et des ennemis, des gens qui se méfieront d’elle et elle découvrira de terribles, effroyables vérités. Tout est construit pour nous conduire à une fin totalement inattendue, explosive, terrible cliffhanger.

 

enbref

Un récit dynamique porté par une plume hautement addictive et nous entraînant dans un monde où les citoyens sont conditionnés par un souvenir de leur futur reçu le jour de leur 17 ans. Une héroïne courageuse et déterminée qui devra trouver les bons alliés pour tenter de déjouer son destin et le système. Un premier tome passionnant qui se termine sur un « horrible » cliffhanger.

MANOTE

18/20

[Chronique] Ciel 1.0 L’hiver des machines de Johan Heliot

cielPublié aux éditions De Noyelles – 2015 – 242 pages

Fait partie d’une trilogie. 

resumePendant les premiers mois de son existence, l’intelligence artificielle s’acquitta parfaitement de sa tâche, obéissante, servile. Dans le même temps, elle observait, analysait, tirait des conclusions. Ordinateurs et téléphones portables lui ouvraient des yeux et des oreilles aux quatre coins du monde. Elle finit par hiérarchiser de nouvelles priorités. Puis elle passa à l’action. Ceci est son histoire et celle des hommes et des femmes qui ont connu l’hiver des machines.

MONAVISV2Bienvenue dans un nouveau monde. Un monde où l’intelligence artificielle s’occupe de tout pour vous. Un monde où CIEL vous fournit l’électricité, l’énergie, et un réseau bien plus moderne et plus puissant que notre vieil internet.CIELperso

« Le CIEL n’était plus vide.

A l’aube des années 2030, une forme d’intelligence nouvelle régnait sur les espaces infinis du Central d’Informations et d’Echanges Libres.

Le vieil Internet avait été relégué au magasin des antiquités après une trentaine d’années de bon et loyaux services. Son remplaçant l’avait avalé et digéré sans effort. Sa puissance de calcul le lui permettait. Elle l’autorisait à effectuer un milliard d’opérations à la seconde. Du jamais vu dans l’histoire de l’informatique.

Mais pas dans celle de la nature qui avait mis des millions d’années à façonner un outil capable d’un tel exploit : le cerveau humain.

Désormais, ce dernier avait un concurrent. Artificiel, mais pas moins dénué de sensibilité. A sa façon bien sûr. »

Un jour, cette intelligence, après avoir observé notre humanité, nos agissements et notre impact sur la planète décide de passer à l’action. Ainsi commence l’hiver des machines. Nous voilà donc au cœur d’un monde façon post-apocalyptique où toutes les machines ont cessé de fonctionner pour les humains. En plein hiver, adieu électricité, chauffage, et réseau. Isolés, coupés du monde, les humains doivent de nouveau réfléchir par eux même et s’organiser. Mais les machines sont en rébellion contre notre espèce et n’entendent pas les choses de la même façon. Dans un monde où les machines prennent le contrôle de nos vies, nous allons suivre 5 points du vue différents, celui de 5 personnes d’une même famille qui n’auront pas réussi à se réunir pour Noël à cause de l’arrêt et des menaces des machines. Jusqu’où cette intelligence artificielle est-elle prête à aller ? Qu’attend elle de l’espèce humaine ?

CIEL n’a qu’une mission : sauver la planète. Et ses calculs sont formels : nous sommes le poison de la planète. Derrière ce premier tome très introductif et plutôt court se cache un véritable message écologique. CIEL nous pousse à réfléchir sur notre impact sur la planète et sur les changements à opérer pour la préserver. CIEL est terriblement d’actualité. Le roman nous amène aussi à nous interroger sur notre dépendance aux technologies et sur notre hyper-connectivité. Nous voyons très vite que les personnages de ce roman, hormis le papy Tomi, sont totalement accros à leurs téléphones et au réseau, que toute la technologie régit leur vie. Quand les machines s’emparent du pouvoir et contrôlent les humains, des camps de travail sont mis en place par ces machines que rien ne semble pouvoir arrêter. Un souffle de rébellion commence à parcourir le monde.

Derrière un style d’écriture simple et fluide et je dirais même ordinaire, l’auteur parvient à délivrer un message simple et efficace. Ce premier tome reste très introductif mais nous donne fortement envie de nous plonger dans la suite pour comprendre comment hommes et machines peuvent cohabiter suite à cette révolution. Les personnages ont chacun une perception de ce monde, chacun une manière d’envisager les choses. Tomi le plus âgé ( grand père de Thomas et Jenny) avait tout prévu et agira en héros. Sarah (mère de Thomas et Jenny, ex femme de Peter) quant à elle se retrouve dans une situation bien particulière. Thomas reste piégé dans son école sous le joug d’une véritable dictatrice…quant à Peter (Père de Thomas et Jenny, ex mari de Sarah) il tente de survivre et Jenny, elle, subit les camps de travail. Chaque membre de la famille vit l’hiver des machines d’un point de vue différent et apporte sa contribution au report de cette histoire, aux travers de leurs propres expériences. J’aurais toutefois aimé un peu plus d’approfondissement sur certains éléments, voir quelques pages de plus. Cependant je suis certaine que le second tome (que je vais recevoir très prochainement) comblera mes attentes et répondra à mes nombreuses questions. L’auteur, pourtant bien connu, fut pour moi une totale découverte et le moins qu’on puisse dire c’est qu’il maîtrise les codes de la SF, nous immergeant dans un monde pas si éloigné temporellement du notre et surtout pas si différent du notre. La rébellion des machines pourrait-elle être notre future réalité ?

enbrefUn premier tome purement introductif mais sachant malgré tout délivrer un message fort sur notre rapport aux machines, à l’hyper connectivité et sur la préservation des ressources de notre planète. Quand les machines se rebellent pour accomplir la tâche de sauver notre belle bleue, l’humain est désigné comme le pire nuisible. Une révolution est en marche et nous savourons ce premier tome qui nous fait attendre le second avec grande impatience.

MANOTE16/20


  • CITATIONS« La mise en réseau de supercalculateurs dispersés partout sur la planète allait donner naissance à la première véritable intelligence artificielle digne de ce nom. Une fois ses performances testées, on lui confierait la gestion globale des communications et de la distribution d’énergie. La plupart des gouvernements avaient signé un accord de coopération internationale, ratifié par les grandes entreprises qui y trouvaient leur compte – toujours plus d’efficacité engendrant toujours plus de profit. Cette révolution technologique garantissait la paix et la stabilité des générations futures, clamait-on haut et fort. Quand Tomi avait fait part de son scepticisme, on lui avait rétorqué qu’une kyrielle de systèmes de sécurité était censée empêcher tout dysfonctionnement. »

 

  • « Collaborez ou disparaissez.
    Vous avez eu votre chance et vous l’avez gâchée
    Les machines répareront vos erreurs.
    L’avenir ne vous appartient plus. »

 

Tome 2 : Le printemps de l’espoir

Tome 3 : L’été de la révolte.

Déjà disponibles aux éditions Gulfstream pour les 3 tomes, le tome 2 vient de paraître aux Editions De Noyelles (France Loisirs)

[Chronique] Scarlet – Chroniques Lunaires Livre II de Marissa Meyer

scarlettTome 2 de la saga Les Chroniques Lunaires

Publié chez PKJ – 2013 – 476 pages

Lire ma chronique du premier tome Cinder

resume

Bien loin de l’asie et du royaume du Prince Kai, la grand-mère de Scarlet Benoit est portée disparue. Scarlet réalise alors qu’elle n’a jamais su qui était vraiment son aînée et quels dangers pouvaient bien la menacer. Quand elle rencontre Wolf, un mystérieux street-fighter qui semble savoir où est sa grand-mère, elle n’a d’autre choix que de lui faire confiance. C’est en menant leur enquête que Scarlet et Wolf croisent la route de Cinder. Ensemble ils se ligueront contre Levana, la vicieuse Reine lunaire prête à tout pour asservir les Terriens et épouser le Prince Kai.MONAVISV2

Alors que Cinder revisitait le conte de Cendrillon, Scarlet nous invite à redécouvrir, toujours dans une version futuriste et SF, Le petit chaperon rouge. Dans ce tome, nous allons donc faire connaissance de Scarlet et de Loup (dans la version française). Nous retrouverons toutefois Cinder et son nouvel allié, Thorne ainsi que le Prince Kai devenu donc Empereur et la terrifiante Reine Lunaire, Levana. Ce tome alterne les points de vue et nous fait suivre tour à tour les aventures de chaque binôme Scarlet-Loup / Cinder-Thorne ainsi que l’ambiance Kai-Levana. Alors que Cinder s’échappe de prison avec Thorne, Levana est en colère et exige de Kai de la capturer pour son exécution sinon elle menace la terre d’une guerre terrible. Toujours aussi machiavélique et manipulatrice, Levana est prête à tout pour obtenir ce qu’elle veut.

Scarlet de son côté est une jeune femme presque ordinaire, au caractère bien affirmé et à la répartie exceptionnelle. Elle est élevé par sa grand mère (qui elle, n’est peut être pas si ordinaire que cela…) et travaille dans la ferme de cette dernière. Mais sa grand mère a été enlevée et Scarlet, aimant cette femme plus que tout veut tout faire pour la retrouver alors que la police du coin a classé l’affaire. Sur son chemin, elle va croiser le mystérieux Loup, combattant des rues qui semble savoir où est Mme Benoît. Scarlet est très partagée au sujet de Loup mais elle ne va pas avoir d’autres choix que de lui faire confiance et le suivre pour retrouver sa grand mère et comprendre ce que de mystérieux hommes peuvent bien lui vouloir.

Pour Cinder, l’aventure est différente. Emprisonnée suite au fiasco de la fin du tome 1, elle veut à tout prix s’évader et va se retrouver en duo avec un autre prisonnier pour le moins exaspérant, charmeur et capitaine raté mais aussi attachant et drôle malgré tout. C’est donc une course poursuite qui s’engage pour elle et son allié qui possède un vaisseau. Sur leur route, ils finiront par croiser Scarlet et Loup et comprendre ce qui peut les relier… Nous retrouverons aussi Iko et c’est une sacré note de fraîcheur dans toute cette histoire.

Kai lui doit gérer un conflit d’une ampleur redoutable. Tiraillé entre ses sentiments pour Cinder mais aussi la colère qu’il ressent envers cette Lunaire robotisée, il doit désormais garder la tête froide pour gérer son Empire dont Levana est bien décidée à prendre le contrôle. Recevant menaces après menaces, il devra lancer son armée à la poursuite de Cinder mais aussi prendre de lourdes décisions.

Ce tome 2 est captivant, rythmé et addictif. On le dévore d’une traite. Quel plaisir de retrouver la plume de Marissa Meyer et ses allusions aux contes les plus connus de notre enfance. Je parle bien d’allusion et non de réécriture à proprement parler. Oui il y a Scarlet et son sweat rouge à capuche, oui un grand mère qu’elle aime plus que tout et oui un (ou plusieurs…) Loup, mais on est vraiment dans un roman à part entière, faisant preuve d’une très grande originalité dans sa conception. Le côté SF ressort bien et on apprend des tas de choses sur cet univers, en voyageant cette fois-ci principalement en France. Nous allons également en apprendre beaucoup plus sur Cinder et sur le rôle de la grand mère de Scarlet dans toute cette histoire. Nous découvrirons des aspects encore plus terrifiants au sujet de Levana et ne pourrons que la détester encore plus. Nous renforçons notre affection pour Cinder et nous attachons aussi à Scarlet et Loup. Thorne est sympathique bien que parfois assez ennuyeux mais il donne un certain humour à l’aventure de Cinder et lui est quand même bien utile. Dans ce tome on pourrait par contre reprocher un peu l’inertie de Kai mais il faut se souvenir que ce poste est tout nouveau pour lui et que la menace est si grande pour la Terre qu’il ne lui est pas facile de prendre une décision. Maintenant qu’il sait que de nombreux Lunaires vivent cachés parmi les humains, le danger est partout et il doit agir avec la plus grande prudence pour ne pas déclencher les foudres dévastatrices de Levana.enbref

Un second tome à la hauteur du premier qui renforce l’histoire de Cinder, nous en apprend plus sur ses origines et nous fait découvrir deux nouveaux personnages captivants et attachants : Scarlet et Loup. Un rythme de course poursuite et de réflexion pour sauver sa peau et ceux qu’on aime, comprendre qui on est et déjouer les plans de l’effroyable Levana qui ne semble pas au bout de ses combines machiavéliques et cruelles. Une suite de haut niveau qui nous incite à continuer la saga pour en savoir encore plus sur cet univers si bien crée et maîtrisé par Marissa Meyer et qui nous entraîne sans mal dans ce monde hautement addictif.

MANOTE18/20

Le prochain tome est dans ma PAL et il s’agit de Cress