[Let’s talk] Les différents rendez-vous d’un blog littéraire

Mes chers flamants,

En ce lundi, je me pose beaucoup de questions et j’ai eu envie de vous interroger à ce sujet en vous expliquant pourquoi je « doute ». A vrai dire ce questionnement ne date pas de ce lundi, mais de bien plus longtemps. Vous l’avez remarqué mais cela fait plusieurs semaines que je ne poste ni « C’est lundi, que lisez-vous », ni « In my mailbox ». Pourquoi ? Eh bien parce que je ne suis pas convaincue du réel intérêt de ces rendez-vous et nous allons en débattre ensemble si vous le voulez bien.

Avant de commencer, un petit point sur les rendez-vous que je vous propose sur BettieRose books :

  • C’est lundi, que lisez-vous ? (donc le lundi)
  • Top Ten Tuesday (le mardi)
  • Throwback Thursday Livresque (le jeudi)
  • In my mailbox (le dimanche)

Plus ponctuellement

  • Pause thé, un dimanche en douceur (donc le dimanche)
  • Les mercredis de l’enfance
  • Bilan mensuel lectures

Lire la suite

Et toi, pourquoi tu lis ?

catreadingAujourd’hui c’est un article plus intime, plus personnel que je vous propose. C’est un article qui va parler de moi mais qui va aussi vous interroger vous. Je ne sais pas si vous vivez la même situation que moi mais bien souvent quand les gens apprennent que vous dévorez des livres ils vous demandent « Pourquoi tu lis autant ? », des fois c’est même juste « pourquoi ? » ou encore « Comment tu fais pour lire autant ? » ou bien « Qu’est ce que ça t’apporte ? ». Alors je me suis dit qu’il serait bien qu’on y réponde tous ensemble à cette question. Même si la réponse est en nous, évidente car nous sommes des passionnés, elle ne l’est pas forcément pour tout le monde. Prenons le temps d’analyser et partager notre rapport à la lecture et tentons d’insuffler notre passion à des gens qui pourraient eux aussi en avoir besoin ou envie mais ne sauraient comment s’y prendre…

Première question : Pourquoi je lis ?

audrey-hepburn-bampw-book-reading-vintage-Favim.com-125346

Ça peut paraître bête comme question mais c’est vrai au fond, pourquoi je lis ? Pour moi c’est juste une évidence, une partie de moi comme un musicien joue de la musique, un amateur de cinéma regarde des films, une danseuse danse, un peintre peint, un écrivain écrit. Oui je suis une lectrice, j’ai un qualificatif dont je peux être fière car il n’y a aucune honte à lire, ce n’est pas ringard ni tendance c’est intemporel. Je lis pour tout ce que cela m’apporte. Je lis pour découvrir, voyager, rêver, m’évader, comprendre, m’interroger, rire, sourire, pleurer, vibrer, trembler, avoir peur, apprendre, avancer, me projeter, pardonner, confesser, oublier, m’isoler, me protéger, guérir, pour vivre mille vies en une. Je lis parce que j’en ai besoin au même titre que j’ai besoin de mon café le matin. C’est en moi. C’est une PASSION.

Seconde question : Depuis quand je lis ?

black-and-white-blonde-book-marilyn-monroe-reading-Favim.com-316843

Depuis que je sais lire je pourrais dire. Je me souviens, enfant, que j’adorais la lecture. J’ai très très peu de souvenirs de mon enfance et par conséquent de mon apprentissage de la lecture mais je sais que celui-ci fut marqué par les aventures de Ratus et Mina et que j’adorais découvrir les aventures sur papier de ces petits rats qui m’ouvraient des portes vers un nouveau monde, celui de la lecture donc mais surtout celui de l’imaginaire, du pouvoir des mots. Je me souviens ensuite de ma bibliothèque de quartier dans laquelle j’aimais flâner, des livres de Roald Dahl ou des aventures du Petit Nicolas. C’était ça mon époque. Et puis je me souviens du collège et du Chien des Baskerville…Tout bascule au lycée où les lectures obligatoires sont lourdes telles Les confessions de Rousseau qui en aurait traumatisé plus d’un je pense mais la passion reste avec des œuvres telles que La Règle du jeu de Renoir qui m’avais alors fascinée…Mais à l’époque, en dehors des lectures obligatoires je lisais plus les fanzines australiens de mon groupe de rock préféré ou encore le célèbre magazine Rock Sound. Bien évidement, Harry Potter a marqué mon histoire de lectrice. Comme beaucoup. Dire que j’ai grandi avec Harry Potter serait un peu faux car je suis un peu plus « âgée » et quand le premier tome est sorti en 1998 pour la France (1997 pour l’édition originale) j’avais déjà 16 ans. Arrivée à l’université, découverte de l’immense, infinie bibliothèque universitaire et début de la fin dira-t-on. Je n’avais plus le temps de lire autre chose que les livres de cours (psychologie) ou des recherches scientifiques sur les sujets qui me passionnaient. Et puis on découvre la vie universitaire, on fait la fête on lit de mois en moins…Au fil des années on va dire que j’ai toujours lu, plutôt moins que plus. A part ma période découverte de Bernard Werber (merci Sam) où j’ai enchaîné les livres. Mon été interminable en centre d’appels où je cachais mon livre sur mes genoux pour lire entre les clients…et où je dévorais livres sur livres. J’ai aussi suivi le phénomène Twilight et dévoré les livres, oui bien sûr. Si je résume, j’ai toujours lu même si c’était pas avec la même ferveur qu’aujourd’hui.

2012 : j’achète ma première liseuse Kindle. Découverte d’un autre mode de lecture. Découverte de nouvelles possibilités. Je lis beaucoup durant cet été. Et puis j’oublie…je m’immerge dans mon travail qui me prend beaucoup de temps de par ses horaires et des connaissances que je me force à apprendre en dehors de ce temps de travail pour être toujours plus performante et toujours bonne conseillère pour mes clients. Je lis compulsivement les magazines beauté pour être au top de mes connaissances, je lis des tas d’articles en anglais sur le net pour déceler les tendances avant mes clients et ne jamais être prise au dépourvu. Je ne fais plus que cela. Adieu passion de la littérature. Mes lectures se résument à des textes pro-vegans ou boudhistes, autre moteur de ma vie. Plus de roman. Ma Kindle est toujours là pour moi, m’accompagnant dans mes déplacements éventuels ou lors du trajet pour notre voyage à Londres. Mais le tout reste occasionnel, je ne parviens plus à trouver le temps.

Eté 2014 ou le tournant principal dans ma vie de lectrice. Choc psychologique. Perte d’un être cher. Douleur. Je suis sonnée. Je ne réalise pas. Je me plonge alors ce jour là, face à la mer dans un livre. Pour oublier, pour voyager. Je reste peut être deux heures assise sur cette plage à lire. Depuis ce moment je n’ai plus cessé de lire. D’autres, de trop nombreuses d’ailleurs, pertes vont succéder à celle-ci. Enfonçant à chaque fois un peu plus de tristesse, de noirceur au creux de mon âme, de mon coeur. Seul remède : la lecture. Mais la lecture n’est pas qu’une thérapie, n’est pas qu’un remède. Elle est au fond une partie de moi, depuis toujours, depuis Ratus et Mina. Depuis les Harlequin de ma tante et ma cousine dans les années 90. Depuis Harry Potter. Depuis toujours.

Troisième question : comment trouves-tu le temps de lire ?

mmreading

Bon souvent cette question s’accompagne du mot « autant » mais quand on creuse un petit peu on se rend compte que les gens de manière générale ne parviennent pas à trouver le temps de se poser avec un livre. J’en ai fait partie. Longtemps j’ai eu du mal à me ménager du temps pour lire. Je disais tout le temps « j’aimerais lire mais je n’ai pas le temps ». Sauf qu’il y a quelques astuces toutes simples pour trouver le temps : passer moins de temps sur internet et les réseaux sociaux, se couper des programmes TV parfois bien débiles, mettre à profit les temps de pause, pourquoi pas lire en mangeant, 20 minutes avant de dormir, aux toilettes si vous voulez, dans les transports en commun. Il faut juste aménager son temps.

Personnellement je n’ai pas la télévision. De toutes façons les programmes ne m’intéressent pas. Donc imaginez que vous passez 2h par jour devant la TV et bien moi, ces deux heures là je les passe à lire. Si vous passez toutes vos soirées sur internet, moi je passe mes soirées dans mon lit avec un livre. Mon dimanche après midi ? Je le passe à lire. Alors oui, je vous l’accorde dans cet article et c’est très personnel, je ne sors presque pas. Pas que je n’aime pas mais c’est que je suis actuellement en arrêt maladie (longue durée) et que je ne peux pas vraiment sortir et mener une vie « ordinaire ». Donc voilà où je trouve le temps de lire personnellement. Je n’ai actuellement pas d’activité professionnelle. Mais quand je travaillais encore avec mes horaires décalées de commerce je trouvais du temps : se lever un peu plus tôt pour pouvoir lire un chapitre, lire à la pause déjeuner, lire 5 minutes par ci, par là, s’organiser à la maison pour ne pas crouler sous les tâches domestiques et donc avoir le temps. Où je veux en venir ? Nous pouvons tous lire. A nous de nous aménager NOS moments. Ne pas se mettre la pression, avoir envie, ne jamais lire par obligation.

Quatrième question : Comment bien lire ?

mmre

C’est une question qui est relative à chacun. Certains peuvent dévorer les livres en un rien de temps et tout retenir, tout comprendre, d’autres auront besoin de plus de temps. Je dirais déjà que pour bien lire il faut bien choisir. Il n’y a rien de pire que de se forcer à lire un livre. Rien de pire non plus que de devoir abandonner un livre. Prenez le temps de choisir, de comprendre vos envies et vos attentes.

Je voudrais avant de refermer cet article vous inviter à visionner la vidéo de Cassandra Croque les mots ainsi que son article blog « Lire moins pour lire mieux ». C’est très intéressant et cela amène à une réflexion pertinente sur notre rapport à la lecture, sur le choix des livres qu’on va découvrir etc. Je ne vous en dis pas plus et vous laisse « entre ses mains ».cassandracroq

Cinquième question : Et vous ?

magical

Voilà, il est temps de refermer ce long pavé bien personnel qui j’espère vous aura plu. Sachez que ce genre d’article restera TRES rare sur le blog car c’est bel et bien un blog « littéraire » que je tiens et non un journal. Mais il me semblait important de prendre le temps de poser les choses, de répondre à des questions qu’on me pose souvent par commentaire ou email ou dans « la vraie vie ».

Maintenant j’aimerais que vous aussi vous preniez le temps, en commentaire ou par mail si vous préférez de me raconter votre expérience à vous, votre rapport à la lecture et tout ce que vous auriez envie de me dire par rapport à cela. Le but de cet article étant de partager et d’apprendre encore mieux à se connaître au travers de la passion commune qui nous anime.