[Chroniqu’Express] La maison de cendres de Hope Cook

Couverture la maison de cendres
Publié aux éditions Bayard – Page Turners que je remercie pour cet envoi
Octobre 2019 – 416 pages
Traduction Patrice Louinet

XXIe siècle.
Quand il entend des voix au milieu d’une étrange clairière, Curtis doit affronter sa plus grande peur : aurait-il hérité de la maladie mentale de son père ? Dans sa quête pour trouver une réponse, il découvre l’histoire de Gravenhearst, un manoir labyrinthique, mystérieusement réduit en cendres en 1894. Parmi les rares articles mentionnant l’incendie, Curtis tombe sur la photo de Mila, une habitante des lieux. Fasciné par ce portrait, il le dérobe.
XIXe siècle.
Mila doit mener ses propres combats quand sa mère disparaît inexplicablement, les laissant sa petite soeur et elle sous la tutelle de leur cruel beau-père. Luttant de toutes ses forces, Mila cherche de l’aide pour s’évader de Gravenhearst, cette demeure maléfique qui dissimule bien des secrets.
Séparés par le temps, Curtis et Mila pourront-ils briser le pouvoir malfaisant qui menace de les engloutir dans le néant ?

Certaines choses refusent de rester enfouies dans le passé.

Lire la suite

[Chronique] King of Scars de Leigh Bardugo – Majestueuse immersion dans le Grishaverse

Publié aux éditions Milan – Page Turners- Septembre 2019
518 pages
Traduction Anath Riveline
Merci à Page Turners pour cette lecture

  » Le monstre est en moi, et je suis le monstre. »

SOLDAT. LÉGENDE. SOUVERAIN

Nikolai est roi de Ravka.
Surnommé l’Écorché, Nikolai est un héros de guerre.
Charismatique et visionnaire, c’est sur lui que reposent les espoirs de son peuple.

Pourtant le jeune homme cache un terrible secret.
Une malédiction. Une menace pour son pays.
Nikolai est un monstre.

Lire la suite

[Chronique] Les oubliées de K.R.Alexander – Frissons jeunes ados

Publié aux éditions Bayard – Page Turners- Octobre 2019
Traduction Françoise Nagel
Merci à Page Turners pour cette lecture

Le cauchemar !
Josie et sa petite sœur s’installent chez leur grand-mère pour un séjour à durée indéterminée.
Le pire, c’est que la maison, isolée, au-milieu de nulle part, donne sur une forêt sombre et menaçante.
Dès leur arrivée, leur grand-mère impose des règles strictes :
– Ne jamais traverser les bois.
– Ne jamais laisser entrer une poupée dans la maison.
– Ne jamais ouvrir les fenêtres après la tombée du jour.

Et chaque nuit, Josie fait le même rêve inquiétant : une voix d’enfant l’appelle à l’aide. Depuis, elle n’a plus qu’une idée en tête : fuir !
Mais il est peut-être déjà trop tard.

Lire la suite

[Chroniqu’Express] Acid Summer de Christophe Lamber, back to 69

Publié aux éditions Milan – Page Turners que je remercie pour cette lecture

Vendredi 15 août 1969, John Hudson, 18 ans, est en route pour Woodstock. Il prend en stop Penelope, blonde, délurée, et en tombe immédiatement amoureux. Mais la belle s’évapore. Comment la retrouver parmi le demi-million de spectateurs qui assistent au plus grand festival de l’histoire du rock ? 
Sa recherche éperdue va le mener de rencontre en rencontre, dessinant un portrait de l’Amérique en cette fin des années 1960.

Lire la suite

[Chroniqu’Express] Everless de Sara Holland, quand le temps est monnayable

Publié aux éditions Bayard – Pages Turners que je remercie pour l’envoi.
MAi 2019 – 445 pages – Traduction Ericc Moreau

Julie vit dans la misère avec son père. Pour pouvoir payer ses dettes, celui-ci va consulter l’extracteur de temps. Car au royaume de Sempera, tout se paie en temps. On peut en effet transformer en métal précieux le temps de vie contenu dans le sang…
Pour éviter que son père, déjà très affaibli, se condamne en procédant à une nouvelle saignée, Julie se fait engager comme domestique à Everless, la résidence des Gerling, la famille la plus puissante du royaume. On va y célébrer les noces de Roan, le fils cadet de la famille, avec la fille adoptive de la reine. Cette dernière est agée de plusieurs centaines d’années grâce à ses richesses (la monnaie créée à partir du sang peut aussi se consommer pour allonger la vie…)
Or, Julie est depuis toujours secrètement amoureuse de Roan. Car elle a vécu à Everless dans son enfance. Mais suite à un tragique accident, son père et elle ont dû s’enfuir. Et son père lui a toujours interdit de retourner à Everless…

Lire la suite

Coup de coeur pour Long Way Down, le roman en vers de Jason Reynolds et traduit par Ina Sane

J’ai rarement de déceptions en lisant les romans Page Turners. Mais celui-ci s’annonçait quand même différent. Certes, on a déjà parlé ici de Songe à la Douceur, roman également écrit en vers. Mais Long Way Down est vraiment à part, bien plus que je ne l’aurais imaginé. Pour faire court : ce n’est pas du tout ce à quoi je m’attendais mais c’est un coup de coeur. Ou plutôt : coup de poing, claque, descente subite d’un ascenseur au cours des soixante secondes les plus longues de notre jeune protagoniste.

Résumé officiel (oui ma chronique change d’ordre pour aujourd’hui)

Soixante secondes. 
Six étages.
Trois lois.
Un flingue.

Quand quelqu’un est tué par balle dans le quartier de Will, il y’a trois lois :
1) Ne pas pleurer
2) Ne pas balancer
3) Se venger
Et Shawn, le frère de Will, vient d’être assassiné. 

Lire la suite