[Manga] Bless You d’Ayumi Komura, attention on bouge les codes

Publié aux éditions AKATA – Avril 2019 – Série en cours, tome 1/5 – 192 pages
Merci aux éditions AKATA pour cette lecture

Yashiro, jeune lycéen, vient de déclarer son amour à son meilleur pote !! Il savait que c’était peine perdue, et que son ami hétéro ne pourrait que le repousser. Suite à cela, sous le coup de l’émotion, il s’enfuit sans faire attention et… se fait renverser par un camion ?! Un dieu, plutôt taquin, décide d’exaucer son souhait le plus cher, et de rendre son amour possible : il lui permet de revenir en ce bas monde sous les traits d’une jeune lycéenne ! Yashiro, dans son corps d’adolescente, va tout mettre en œuvre pour séduire celui qu’il aime… Mais comment faire pour se comporter comme une jeune fille, quand toute sa vie, on s’est senti comme un garçon ?

Ce n’est pas une légende, le Japon est une société pleine de contrastes, de pression sociale. Une société hautement codifiée où il est parfois bien difficile de trouver sa place. Surtout si vous sortez des rangs, dirons nous. Si j’aime la littérature LGBT+, je dois avouer que j’aime également beaucoup les mangas qui font une place certaine aux LGBT. J’avais d’ailleurs adoré les premiers tomes du manga Aromantic (love) story, c’était encore tout autre chose mais c’était très intéressant. Bref, je ne vais pas vous raconter toute mon histoire de lectures mais cela explique pourquoi j’ai souhaité lire cette douce nouveauté.

Source image : AKATA

Déjà pour faire super bref : j’ai adoré et je lirai la suite. Les éditions Akata sont déjà familiers de l’autrice et nous offrent donc la possibilité de découvrir la série en français. L’orientation éditoriale et les choix assumé d’Akata en fait ma maison d’éditions de manga favorite. Pas de danger avec eux, la qualité éditoriale est là et l’audace nous séduit.
Yashiro est amoureux de son meilleur ami. Son meilleur ami, lui, collectionne les conquêtes. Il décide de se rendre 100 jours de suite dans un petit sanctuaire local… où le Dieu s’ennuie terriblement avec sa Renarde protectrice. Alors que Yashiro, porté par le courage des 100 prières déclare sa flamme et s’enfuit aussitôt, il se fait renverser par un camion. L’honorable (et très très drôle) duo Dieu/Renarde accepte de réincarner le jeune homme dans le corps d’une lycéenne. À lui de jouer et de séduire son ami. Mais surtout… de comprendre les différences fondamentales hommes/femmes. Surtout que Yashiro n’a aucun problème de genre, c’est donc très déstabilisant.

Ce genre de sujet est périlleux. J’avais vraiment peur de clichés ou de moqueries etc. Avec beaucoup d’humour mais aussi beaucoup d’intelligence, la mangaka nous fait vivre une histoire sensible et profonde. Les raccourcis ne sont pas abusifs, bien au contraire. La touche fantastique permet de prendre du recul sur le sujet et l’humour qui pourrait nous sembler « rude », ne l’est finalement pas. Yashiro est bien une personne gay mais non transgenre. Il faut vraiment réussir à manier le tout avec une grande sensibilité pour ne pas tomber dans la redondance (des autres histoires). Et puis, le duo Dieu et mascotte est particulièrement touchant. C’est une série plutôt mature mais abordable. Les personnages ne sont pas les clichés shojo. Bref, un régal. Je reste quand même sur ma crainte (des clichés) pour la suite mais sûr et certaine de lire les autres épisodes de ce manga. Une affaire à suivre. Un peu de légèreté apparente nous permet de se plonger dans une histoire qui, j’en suis certaine, se révèlera beaucoup plus intense et sérieuse.

Intelligent, cynique, sensible, profond, drôle, mature, addictif, Déité, seconde chance, amour inconditionnel, homosexualité, LGBT. Voici donc quelques mots clés.

Top Ten Tuesday : Pride Month Special Edition

Chers lecteurs,

Comme chaque mardi (ou presque), c’est le jour du TOP TEN TUESDAY !

Cette semaine le thème est :

10 romans que vous avez lu ou aimeriez lire dont la couverture est majoritairement rouge 

Hum, comment vous l’annoncer ? Oh je sais, on va faire direct : je vais tricher, vous êtes prévenus. MAIS je triche pour une bonne raison ! En ce Pride Month, pourquoi se contenter du rouge quand on peut avoir l’arc-en-ciel ? Bon, croyez-moi, ce n’est pas si simple que cela non plus à trouver mais le jeu en vaut la peine. Allez, un arc-en-ciel et du bonus pour faire 10 livres. Toutefois, ce ne sera pas un arc-en-ciel ordinaire, mais bel et bien celui du drapeau LGBT+ qui comporte désormais 6 bandes de couleurs : rouge, orange, jaune, vert, bleu, violet.

Des romans aux couleurs de l’arc-en-ciel LGBT + une sélection de romans LGBT+

Avant de démarrer, je voulais rappeler la signification d’origine de chaque couleur :

Rouge = vie et guérison. Orange = santé et fierté. Jaune = lumière du soleil. Vert = la nature. Bleu = sérénité et harmonie. Violet = l’esprit.  Lire la suite

[Chronique] Et ils meurent tous les deux à la fin d’Adam Silvera, on vous aura prévenus…

Publié aux éditions Robert Laffont – Collection R – 24 mai 2018 – 414 pages
Traduction Constance de MASCUREAU
Merci à la Collection R pour cette lecture
« Nous sommes au regret de vous informer que vous allez être frappé par une mort prématurée dans les prochaines vingt-quatre heures. Toute l’équipe de Death-Cast est sincèrement désolée de vous perdre. Vivez pleinement cette journée, ok ? »

Le 5 septembre, un peu après minuit, Mateo et Rufus reçoivent chacun le funeste appel. Ils ne se connaissent pas, mais cherchent tous deux à se faire un nouvel ami en ce jour final. Heureusement, il existe aussi une appli pour ça, Le Dernier Ami. Grâce à elle, Rufus et Mateo vont se rencontrer pour une ultime grande aventure : vivre toute une vie en une seule journée.

Lire la suite

[Focus] Qui est Cat Clarke et pourquoi ses livres sont importants et incontournables dans la Collection R ?

Chers lecteurs,

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler d’une auteure qui compte pour moi. Une auteure qui participa sans le savoir au retour de ma frénésie de lecture dans ma vie. Une auteure qui fut là, avec ses histoires, à des moments bien sombres et qui m’a apporté bien plus que je n’aurais jamais pu l’espérer. Pourtant, je ne vous en parle pas souvent. Sans doute parce que cette auteur est un trésor que l’on garde bien caché. Un peu comme je gardais précautionneusement et dans un tiroir, le plus beau coquillage que j’ai pu ramasser sur la plage en été. Alors j’ai mis de côté mes livres en me disant que, vraiment, cette auteure, nous devions la lire et la comprendre. Et ce même si son style, sa façon de construire des intrigues sont différents ou parfois déroutants. Même si souvent nous imaginions autre chose, une autre fin, d’autres décisions.  Lire la suite

[Chronique]Normal(e) de Lisa Williamson

Publié aux éditions Hachette – mars 2017 – 379 pages
Merci à Netgalley et Hachette pour cette lecture

« Je ne suis pas gay. Je suis juste une fille hétéro coincée dans un corps de mec. »

À 8 ans, David Piper a déclaré devant sa classe : « Je veux être une fille ». Six ans plus tard, il reste le mouton noir de son école. Tout le monde le croit gay, mais au fond de lui, il est simplement une fille dans un corps de garçon.
Leo Denton vient d’arriver au lycée. Il se fait passer pour un dur inaccessible. Pourtant, il cache lui aussi un secret… Il n’est pas né Leo Denton. Il est une fille devenue un garçon.
À compter du jour où Leo prend la défense de David, une amitié naît. Au cœur des tourments adolescents, une question revient sans cesse : qui sont-ils réellement ? David et Leo refusent de se conformer aux étiquettes qu’on leur a collées. Confrontés au regard des autres, auront-ils le courage et la force de se réaliser ? Lire la suite

[Chronique] Celle dont j’ai toujours rêvé de Meredith Russo

Publié aux éditions Pocket Jeunesse – février 2017 – 306 pages
Pour devenir celle dont elle a toujours rêvé, Amanda a parcouru un chemin très éprouvant mais c’est l’amour de Grant qui va l’aider à achever sa destinée.

Amanda Hardy arrive dans un nouveau lycée. Comme beaucoup, elle souhaite avant tout s’intégrer. Mais malgré sa popularité, un secret l’empêche de s’ouvrir vraiment aux autres.

Sa rencontre avec Grant remet tout en question. Il est le premier garçon qui parvient à lui faire baisser sa garde. Alors qu’ils passent de plus en plus de temps ensemble, Amanda comprend qu’en se protégeant ainsi, elle passe à côté de sa vie. Elle sait qu’elle doit se faire violence et lui révéler qui elle est vraiment, mais elle est terrifiée à l’idée que cela le fasse fuir…

Celle dont j’ai toujours rêvé est un récit universel sur le fait de se sentir différent, et une fantastique histoire d’amour qui ne laissera personne insensible.

Lire la suite