Throwback Thursday livresque #1

Voici un tout nouveau rendez-vous que j’ai le plaisir d’inaugurer aujourd’hui sur le blog : le throwback thursday livresque ! C’est sur le même principe que le Throwback Thursday d’Instagram mais vraiment concentré sur les livres ! Ainsi chaque semaine je fixerai un thème et il faudra partager la lecture correspondante à ce thème.

Print

Pour cette première semaine, un thème volontairement simple : un livre dont tu as envie de nous parler aujourd’hui ! (Je précise que le but est de parler d’une « ancienne » lecture, pas la toute dernière ou l’actuelle mais que je laisse chacun libre de choisir l’étendue de son voyage dans le temps). Le thème de la semaine prochaine sera : en forêt ! Lire la suite

Publicités

Top Ten Tuesday : Les 10 auteurs qui furent une belle découverte en 2015

Bonjour ici,

Je sais pas vous, mais ça y est j’ai froid. L’hiver a peut être fini par véritablement arriver. Bref, nous n’allons pas nous étendre sur ces considérations météorologiques inutiles et allons plutôt nous contenter de répondre au Top ten du jour : Les 10 auteurs qui furent une belle découverte en 2015.

Ah que j’aime les bilans de fin d’année tiens ! J’ai travaillé sur des bilans mais je n’avais pas préparé de bilan « auteurs », honte à moi. Mais c’est pas grave vu que le TTT propose de s’en charger. Allez on est partis !

TTT

  • Victor Dixen : une passionnante découverte pour moi avec Animale (les deux tomes) et Phobos (deux tomes aussi). Une chose est certaine on ne va pas s’arrêter en si bon chemin, je vais continuer à suivre de très près l’auteur.
  • Christelle Dabos : J’ai succombé à cette plume magique, envoûtante, dépaysante et ensorcelante grâce aux deux premiers tomes de La Passe Miroir. Je sais que le 1ier tome est sorti en 2013 mais moi, je n’ai découvert la saga que cette année et ce fut qu’enchantement.
  • Jojo Moyes : ou l’auteur qui a l’art de me tirer des larmes. Trois romans de l’auteure lus cette année et j’ai succombé à chacun. C’est une plume franche, délicate, simple et touchante. Les émotions sont vraies, saisissantes et les histoires sublimes.
  • Sire Cedric : sur les conseils d’un ami (celui qui d’ailleurs m’a fait dédicacer les livres reçus à Noël) j’ai commencé à découvrir l’auteur en début d’année avec la lecture d’Angemort. J’ai ensuite succombé à son dernier roman Avec tes yeux et je vais continuer ma découverte de l’auteur sur 2016. Je compte bien lire tous ses livres.
  • Cindy Van Wilder : je prends mon temps pour lire Les Outrepasseurs, je n’ai lu que le tome 1, le tome 2 va être dévoré en janvier mais je peux déjà dire que c’est une excellente découverte pour moi et que je suis de très près son actualité pour son prochain roman. En plus, c’est une femme adorable et qui est autant accro au café que moi.
  • Georgia Caldera : je triche…je ne l’ai pas découverte en 2015, mais en 2014 avec ma lecture de Victorian Fantasy. Mais disons que je l’ai redécouverte et vraiment encore plus aimée avec ma lecture de sa trilogie Les Larmes Rouges, mon coup de coeur absolu de l’année. Donc j’estime qu’elle a tout à fait sa place ici.
  • Jennifer Niven : Oui, Tous nos jours parfaits m’a totalement fait succomber à l’écriture de l’auteure. C’est touchant, émouvant, percutant. J’ai hâte de lire d’autres livres de cette auteure prometteuse qui a su tellement bien me toucher…
  • Romina Russell : je suis totalement convaincue par la plume de l’auteure dans le premier tome de Zodiaque qui m’a fait voyager comme jamais. J’ai eu un véritable coup de coeur pour ce roman et son univers atypique. Hâte de lire la suite et de retrouver cette plume zodiacale.
  • Khaled Hosseini : découvert avec Mille soleils splendides et quelle découverte sublime. Son roman est une merveille, un trésor, un bijou qui nous présente une réalité si brute, si dure, si crue. De l’émotion, de la sincérité et des sentiments si forts. Je vais poursuivre ma découverte de cet auteur sur 2015.
  • Anna Todd : et oui, comment ne pas la citer ? Elle dont j’ai dévoré la saga cette année ? Elle qui m’a fait tomber amoureuse d’Hardin ? Pour qui j’ai versé des larmes, contre qui j’ai pesté avant de succomber encore et encore. C’est une plume simple, mais hautement addictive et cette histoire d’amour est merveilleuse.TTTauteurs2015

Et je termine avec une mention spéciale dans mes découverte, « l’alien » qui ne rentrait pas dans le top 10 tant ses écrits sont inédits, différents, percutants. Il s’agit de Poppy Z Brite. Ce fut une découverte époustouflante et il me reste quelques titres à lire encore pour poursuivre l’aventure. Je ne peux que vous recommander ce style si particulier.

Voilà pour ce dernier Top Ten Tuesday de l’année, on se retrouve donc en 2016 pour une nouvelle année de TTT. A toute à l’heure pour la chronique du jour et bonne lecture à tous. Et rendez-vous chez Frogzine pour le récap des liens et les prochains TTT etc…

106137526_o

[Chronique] Mille soleils splendides de Khaled Hosseini

millesoleilssplendides

Présente édition publiée chez 10/18 – 2013 – 409 pages

resumeForcée d’épouser un homme de trente ans son aîné, Mariam ne parvient pas à lui donner un fils. Après dix-huit années de soumission à cet homme brutal, elle doit endurer une nouvelle épreuve : l’arrivée sous son propre toit de Laila, une petite voisine de quartoze ans. Enceinte, Laila met au monde une fille. D’abord rongée par la jalousie, Mariam va finir par trouver une alliée en sa rivale. Toutes deux victimes de la violence et de la misogynie de leur mari, elles vont unir leur courage pour tenter de fuir l’Afghanistan. Mais parviendront-elles à s’arracher à cette terre afghane sacrifiée, et à leur ville, Kaboul, celle qui dissimulait autrefois derrière ses murs, « mille soleils splendides »?MONAVISV2

Voici un livre que j’ai lu grâce à My Pretty Books qui a su en parler à merveille et ce à plusieurs reprises. C’est un genre un peu inédit pour moi, une nouveauté que de me plonger dans la vie de femmes afghanes. Mais ce livre est un tel coup de coeur, il est tellement bouleversant que je suis vraiment heureuse de l’avoir lu. C’est d’une telle beauté, d’une telle cruauté, c’est dur, douloureux et j’ai bien peur que ma chronique ne soit pas à la hauteur de la plume, de l’ouvrage. C’est un livre dont vous ne ressortez pas indemnes, qui vous arrache des larmes et de l’admiration. Un livre qui vous fait vous recentrer et comprendre que la vie peut être si dure ailleurs. Un roman sur la vie, la condition des femmes, la guerre, la mort, l’amour, l’amitié. Un livre bouleversant, touchant, merveilleux, qu’il faut avoir lu.

Dans ce livre exceptionnel nous allons suivre le destin de deux femmes : Mariam et Laila. Deux femmes qui commencent par se détester avant de s’allier. Deux femmes qui vont nous faire vivre, au travers de leur regard la vie en Afghanistan et le quotidien de la guerre, de la peur, de la mort, mais aussi l’amour d’un pays, l’amour de Kaboul. Mariam est arrachée à son triste quotidien très jeune, lorsque sa maman meurt et est forcée par son père d’épouser un homme beaucoup plus âgé qu’elle. Un homme violent qu’elle n’aimera jamais. Un homme qui l’obligera à s’isoler socialement. Un homme qui lui fera porter la burqa. Un homme à qui elle ne parviendra jamais à donner un fils. Des années plus tard, Laila, la petite adolescente des voisins se retrouve orpheline et vient vivre sous leur toit. Enceinte, elle accouche d’une merveilleuse petite fille. Elle réussit là où Mariam échoue. Ses deux femmes, qui ont en commun de détester leur époux vont d’abord s’ignorer, se jauger, s’affronter avant de comprendre qu’elle peuvent s’aider, s’aimer. C’est une formidable histoire d’amitié qui nait alors entre elle, et avec, l’espoir d’un monde meilleur, d’une fuite, d’une nouvelle vie. Alors que Laila ne pense qu’à son amour de jeunesse qu’on lui a annoncé mort, Mariam elle ne songe plus qu’à une vie plus douce, loin de la guerre, de la mort, de la terreur mais surtout de cet homme violent dont elles dépendent. Un monde meilleur pour les enfants de Laila qu’elle aime comme elle aurait aimé les siens.

L’histoire est si intense. L’amitié si profonde, si bouleversante, si touchante. Mariam est une femme qui aura connu des épreuves horribles au cours de sa vie, c’est une femme dévouée et qui a le sens du sacrifice. C’est une femme qui a perdu ses rêves, ses illusions, qui est soumise par un homme violent et méchant. Une femme qui n’a pas eu la chance de l’argent, des possibilités. Laila, jeune fille très intelligente qui adorait lire, amoureuse d’un homme disparu ne peut plus, elle non plus se contenter de cette vie…Elles doivent partir, trouver une solution.

C’est un roman sur la dure réalité d’un pays en guerre perpétuelle. Un pays qui a changé de mains tellement de fois. Un pays où l’odeur de la poudre se mêle à celle de la mort, du sang, de la terreur, les cris se fondent avec le bruit des bombes et des membres arrachés. Un pays où l’avenir est plus qu’incertain, sombre. Un pays où les femmes n’ont aucun droit. Ce livre nous plonge dans le quotidien de ces femmes objets, soumises, brimées. Qui n’ont pas eu d’autre choix, juste parce qu’elles sont justement des femmes. Une dure réalité qu’on se prend en pleine face au cours de cette intense lecture.

enbrefUn roman exceptionnel, une plume magique, envoûtante, percutante qui parvient à nous transmettre de la beauté derrière les horreurs du quotidien. Une amitié hors norme, un amour magique, des femmes exceptionnelles qui se battent pour leur liberté, pour leur vie. Et l’amour d’un pays pourtant si dur…si menacé et menaçant. Un livre profondément marquant, un chef d’oeuvre qui nous ouvre les yeux sur ce qu’on a tendance à oublier.

MANOTE

20/20coupdecoeur