[Chroniqu’Express] Que la montagne est belle de Stephen Wallenfels

Publié aux éditions Milan – Page Turners – Mars 2019 – 384 pages
Traduction Lauriane CRETTENAND 
Merci à Page Turners pour cette lecture

Après une partie de poker, quatre amis se promettent
de partir camper dans le parc national de Yosemite :
Ceo, le tombeur à qui tout réussit,
Grahame, la force de la nature,
Colin, le meilleur ami de Ceo,
et Rhody, qui finalement ne vient pas.
Il est remplacé par Ellie, une fille que Ceo a invitée et que personne ne connaît.
Un simple week-end entre copains… en théorie.

Lire la suite

[Chronique] My best friend’s exorcism de Grady Hendrix, un young adult qui nous plonge dans l’horreur et dans les années 80

Publié aux éditions Milan – Page Turners – Octobre 2017 – 402 pages
Tradution : Sarah Dali
Merci à Page Turners pour cette lecture

1988. Charleston, New Jersey.
Gretchen et Abby font tout ensemble : elles dansent sur du Madonna, pleurent devant E.T., aiment le beau Patrick Swayze. Elèves à la prestigieuses académie d’Albemarle, les deux amies sont populaires, intelligentes, et le monde leur appartient. Mais suite à une soirée qui tourne mal, Gretchen est… différente. Instable. Irritable.

Gretchen entend des voix.
Gretchen rêve de tuer ses parents.
Gretchen sème le chaos autour d’elle.

Abby en est sûre : Gretchen est possédée par le diable.

Autre résumé disponible : Suite à une soirée qui tourne mal, Gretchen est… différente. Instable. Irritable. Abby, sa meilleure amie, se demande surtout pourquoi des catastrophes aux terribles conséquences arrivent toujours quand Gretchen est dans les parages. Quand Gretchen commence à menacer et humilier Abby, cette dernière a une certitude : sa meilleure amie est possédée par le diable.

Vous vous dites peut-être que le nom de Grady Hendrix ne vous est pas inconnu. Pour ma part, je me demandais où j’avais pu lire ce nom à part sur la couverture originale somptueuse de ce roman (cf. plus bas, les fans des années 80 vont aimer), et puis je me suis souvenue avoir déjà lu un livre signé de ce nom. Un livre horrifique pas du tout comme les autres :

Mesdames et Messieurs bienvenus dans Horrorstör... vous êtes enfermés dans un magasin de type « Ikea » et vous affrontez les pires démons. À l’aide de schémas façon géant suédois, nous plongions dans l’histoire sans difficulté. Mais j’en étais ressortie couverte de sang et mitigée. Et avec la promesse de ne plus jamais lire une notice de meuble en kit révolutionnaire. Vous pourrez retrouver des photos de l’ouvrage, vraiment original, ainsi que ma chronique en cliquant sur ces derniers mots. 

Lire la suite

[Bilan mensuel] Novembre, les premiers jours de froid et encore plus de plaids

Literacy01

Chers lecteurs,

Normalement ce bilan n’aurait pas dû voir le jour avant le milieu de la semaine prochaine. Mais vu que je n’ai pas pu me rendre à Montreuil, j’ai le temps de dresser mon bilan en ce samedi. D’ailleurs, je ne suis pas du tout en forme, une énorme migraine m’assaille depuis cette nuit, revenue en force après des vagues étrange jeudi et vendredi matin. Toutefois, je ne supportais plus de rester dans le noir à rien faire, allongée ou assise, alors je me suis dit, quitte à avoir mal, autant faire quelque chose qui me plait. Alors le bilan de novembre nait dans la douleur, mais ce fut un très joli mois niveau lectures.

Lire la suite

[Chronique] Hex de Thomas Olde Heuvelt

Publié aux éditions Bragelonne (L’Ombre) – Septembre 2017 -408 pages
Merci à Bragelonne pour le SP numérique et à ma maman pour la version papier

« Une sorcière glaçante retient prisonnière toute une ville près de l’État de New York. Brillant et totalement original. » Stephen King

Quiconque né en ce lieu est condamné à y rester jusqu’à la mort. Quiconque y vient n’en repart jamais.
Bienvenue à Black Spring, charmante petite ville de la Hudson Valley. Du moins en apparence : Black Spring est hantée par une sorcière, dont les yeux et la bouche sont cousus. Aveugle et réduite au silence, elle rôde dans les rues et entre chez les gens comme bon lui semble, restant parfois au chevet des enfants des nuits entières. Les habitants s’y sont tellement habitués qu’il leur arrive d’oublier sa présence. Ou la menace qu’elle représente. En effet, si la vérité échappe de ses murs, la ville tout entière disparaîtra. Pour empêcher la malédiction de se propager, les anciens de Black Spring ont utilisé des techniques de pointe pour isoler les lieux. Frustrés par ce confinement permanent, les adolescents locaux décident de braver les règles strictes qu’on leur impose. Ils vont alors plonger leur ville dans un épouvantable cauchemar…

« Un concept fabuleux et inoubliable. L’auteur nous expose des événements surnaturels comme le ferait un Spielberg. » The Guardian Lire la suite

Top Ten Tuesday : Les 10 livres à faire glacer le sang que vous avez lus ou aimeriez lire

Bonjour amis lecteurs et flamants roses,

Aujourd’hui je ne triche pas. Remarquez, à part la semaine dernière, je fus plutôt sage de ce point de vue. Honnêtement, il en faut beaucoup pour que j’ai peur mais je vais faire une liste malgré tout avec des choses qui font bien frissonner. Et je vais mixer déjà lus à j’aimerais lire. Nous sommes donc partis dans le train de l’horreur, dans la maison hantée ou la cabane de la sorcière, qui sait peut-être arriverons-nous à la planque d’un tueur en série très sanguinaire.

Lire la suite

[Chronique] Les âmes rouges – L’éveil de A. & S. Kroze

Publié aux éditions Pocket Jeunesse – 19 octobre 2017 – 400 pages
Merci à PKJ pour cette lecture

Ellie Bielsky et son frère se réveillent sur la moquette d’une chambre d’hôtel, une affreuse morsure au bras et des traces de sang sur leurs vêtements… Que font-ils là ?

Il y a en vous la vie et la mort. Vous n’avez pas le choix.

Je m’appelle Ellie Bielsky. Mon petit frère Samy et moi avons été adoptés, et nous aimons nos parents plus que tout. Ils nous aiment aussi. Je n’en avais jamais douté jusqu’à aujourd’hui, quand notre mère nous a enfermés dehors avec ces créatures dévoreuses de chairs.
Je leur avais toujours fait confiance, je les avais toujours écoutés ; mais pas cette fois. Pas avant d’avoir découvert la vérité.

Quand j’ai vu dans les sorties PKJ ce roman, je ne me suis pas rappelée tout de suite que les sœurs Kroze m’avaient contactée à l’époque de l’écriture et auto-édition de leur histoire, écrite donc conjointement. Je n’avais pas eu ou pas pris le temps de me pencher dessus et puis PKJ m’en a donné la possibilité, je me suis donc lancée. Si les premières pages m’ont tenu en haleine, ce ne fut malheureusement pas le cas de la suite. Autant être honnête avec vous, je n’ai pas aimé ce roman. Mais comme vous le savez, je déteste faire des chroniques négatives et je vais vous parler de ma lecture de manière certes subjective, mais en tentant de vous montrer les aspects objectivement qualitatifs de ce roman. Car en soi, il n’est pas mauvais, et je ne suis pas critique ou éditeur pour décider de son sort. S’il est publié, c’est qu’il a des qualités et c’est là-dessus que nous allons commencer. Ensuite, je vous expliquerai pourquoi ça n’a pas pris avec moi, mais aussi ce que je n’ai pas compris… Car oui, je n’ai pas tout compris à ce livre et je sais que je ne suis pas la seule…

Lire la suite