[Chronique] Blackwood, le pensionnat de nulle part de Lois Duncan

couv10614922

Paru aux Editions Hachette Collection Black Moon – 2015 – 271 pages

resumeA l’instant où elle pose les yeux sur l’imposant manoir gothique de Blackwood, le pensionnat où elle va passer l’année, un sentiment d’angoisse s’empare de Kit. Comme si un vent glacé traversait son cœur à chaque pas effectué vers la porte. Comme s’il y avait quelque chose de maléfique à l’intérieur des murs du pensionnat, perdu au milieu de nulle part. Lorsque d’étranges phénomènes viennent perturber son quotidien et que les trois autres pensionnaires se mettent à développer des talents artistiques incroyables, le malaise de Kit ne fait que s’intensifier. Hantée par une mélodie de piano, elle devient somnambule et aperçoit d’étranges silhouettes dans les couloirs sombres. Bien décidée à mener l’enquête, Kit découvrira que certains secrets feraient mieux de rester enfouis… car ils dépassent tout ce que la raison peut appréhender.

selectionfrissons

Je vous chronique ce livre aujourd’hui dans le cadre de ma sélection frissons mais nous passons cette fois-ci à la sélection « moyens frissons ». Pas pour les plus petits mais ce n’est pas effrayant non plus enfin on voit cela de suite ci-dessous.

MONAVISV2

Kit n’est pas très enthousiaste à l’idée d’être livrée à elle même en pensionnat pendant que sa mère part pour un long voyage de noces en Europe. Au début le projet l’excitait car elle pensait que sa meilleure amie, brillante élève viendrait avec elle. Cette dernière n’ayant pas été retenue, Kit va devoir se confronter à de nouveaux élèves et tenter de tisser des liens. Mais à peine arrive-t-elle sur place qu’une drôle de sensation s’empare d’elle. Certes les lieux sont sublimes, les enseignants, bien que très peux nombreux semblent sympas et même charmant en ce qui concerne le professeur de musique mais Kit ne peut s’empêcher de sentir ce lieu comme maléfique. Première arrivée sur place elle attend avec impatience les autres élèves. Surprise, elle ne seront que 4. C’est alors que de drôles de choses se passent dans le manoir, que les comportements changent, que des dons artistiques se révèlent subitement aux jeunes femmes, que des secrets s’installent…rendant peu à peu les lieux terrifiants. Kit est bien décidée à comprendre ce qu’il se passe, pourquoi elles ont été choisies elles. Et elle n’est pas au bout de ses surprises…

On est donc dans une histoire captivante qui se lit très rapidement et qui va installer une tension progressive de manière subtile. Les événements venant perturber les jeunes femmes s’installent graduellement, en douceur, de même que leur prise de conscience. Les quatre jeunes femmes sont très différentes mais réalisent rapidement leur principal point commun. Toutefois, il leur est difficile de croire en ce qu’elles voient. Derrière le somptueux décor de Blackwood se cachent des événements étranges, des phénomènes se manifestant différemment pour chacune des jeunes filles. Quel est le secret de ces lieux ? Qui est réellement Madame Duret ? Peut-on se fier à la française et son fils ?

L’intrigue est bien mise en place à l’aide d’une plume fluide et élégante et l’édition présente est moderne (ce sont des ados génération facebook et sms, la première version du roman était des années 70 et fut remaniée il y a peu). On peut regretter cependant un manque de développement des phénomènes et de la machination en place qui aurait pu pourtant instaurer une angoisse plus importante. Il y avait matière à développer le sujet, tout comme la fin du livre aurait pu être plus approfondie avec plus de rebondissements. Toutefois, c’est un excellent moment que nous passons avec le récit de Lois Duncan et au sein de l’impressionnant pensionnat de Blackwood. L’auteur a su créer des personnages très différents, notamment les 4 jeunes femmes (et vous comprendrez l’importance de ces différences en lisant le livre) tout en créant une certaine unité. Le corps enseignant est quant à lui…suspect mais captivant, avec la soif d’enseigner mais pas seulement…je n’en dis pas plus pour préserver le mystère et la révélation finale explosive. On pourra également apprécier la plume de l’auteur pour sa capacité à créer une ambiance au sein de Blackwood qui s’avère plutôt sombre, pesante, voir oppressante.

L’enquête que va mener Kit est rythmée et nous incite à faire tout un tas de suppositions, les pistes sont brouillées pour notre plus grand plaisir, si nous sommes amateurs de suspens. On ne s’ennuie pas une seule seconde et pour ma part j’ai dévoré ce livre en une soirée, incapable de le refermer avant d’en connaître le dénouement final que j’ai apprécié même si, comme je l’ai indiqué plus haut, il aurait mérité un peu plus de profondeur. On peut regretter également une fin abrupte, floue, un petit épilogue aurait été appréciable.

enbref

Un récit surprenant et au style d’écriture fluide, addictif. La tension monte et les révélations se font sans jamais rentrer dans la peur mais en plongeant le lecteur dans une ambiance sombre et pesante. Dommage que le « concept » n’ait pas été poussé un peu plus loin. Une héroïne courageuse et convaincante et des personnages secondaires aux caractères bien dessinés. Bienvenue dans l’antre maléfique de Blackwood, saurez-vous deviner ses secrets ?

MANOTE

16/20

 

[Chronique] Witch Song de Amber Argyle

witchsongParu aux Editions Lumen – 2014 – 457 pages

Ce livre est le premier tome de la trilogie Witch Song. Tome 2 Witch Born, Tome 3 Witch Fallresume

La chasse aux sorcières est ouverte !
Dans les profondeurs de la forêt, à l’abri de la haine des habitants du village voisin, Brusenna mène une existence paisible aux côtés de sa mère. Elle sait simplement qu’elle est une sorcière, une des gardienne de la nature qui contrôlent les éléments par leur force de leur chant. Quand, un matin, sa mère l’abandonne pour aller combattre un ennemi dont elle ignore tout, le monde de Brusenna bascule.
Jeune et sans expérience, elle se retrouve seule dans un pays ravagé par la sécheresse, où se lève le vent de la guerre. Les chasseurs ne tardent pas à la débusquer, car elle est désormais la dernière. La dernière des sorcières. Avec une seule mission : survivre. Et un seul allié, le Protecteur chargé de l’amener à bon port.
La dernière des sorcières parviendra-t-elle à empêcher leur chant de s’éteindre ? Sous la plume ensorcelante d’Amber Argyle, suivez Brusenna sur les routes d’un monde menacé, dans une quête où ses choix peuvent sauver ou condamner les Hommes !

MONAVISV2

Alors que Brusenna mène une existence assez paisible, en exil du village, elle voit sa vie chamboulée par la disparation de sa mère. Elle découvre alors que sa mère lui a caché bien des secrets et qu’elle a minimisé son apprentissage. Ses pouvoirs sont limités et Brusenna a encore beaucoup à apprendre, elle qui ne maîtrise que les chants sortilèges de base. Car c’est sur ce mode que nos sorcières fonctionnent ici, par le chant, et la puissance de leur chant, la maîtrise de ce dernier détermine l’étendue de leurs pouvoirs et la force de leur magie. Etant débusquée par un duo de chasseurs de sorcières, elle n’a pas le choix et doit se mettre en route à la recherche de sa mère et des autres sorcières. Et si elle était vraiment la dernière ? Peut-elle laisser s’éteindre le chant ? La vie des Hommes et surtout de la Nature en dépend. Depuis qu’il n’y a plus de sorcières pour protéger la Terre, la nature se rebelle et n’en fait qu’à sa tête…ou plutôt obéit aux ordres délirants de l’ennemie de Brusenna : la sorcière Noire Espen. Aidée de son protecteur, Brusenna doit se reconnecter avec la nature et suivre les directions qui lui sont données…Parviendra-t-elle à délivrer ses alliées ou est-il déjà trop tard ? A-t-elle espoir de vaincre Espen ? Et si Espen n’était pas sa principale ennemie ? Un long apprentissage et un éprouvant voyage attendent notre jeune sorcière…

Au cours de l’intrigue de nombreuses épreuves attendent Brusenna. Jeune fille encore naïve et innocente elle va devoir réveiller son intelligence et sa combativité bien plus tôt que prévu. Aidée de son Protecteur Joshen, tout aussi innocent qu’elle, mais terriblement dévoué elle va parcourir des kilomètres pour atteindre le Refuge. Seulement les deux chasseurs à leur trousse ne vont pas leur faciliter la tâche. Je regrette d’ailleurs un peu les scènes trop « comiques » des méchants qui s’enlisent et se ridiculisent de façon trop grotesque. C’est le seul bémol que je mets à ce livre qui du coup infantilise un peu la lutte. Certes c’est un livre destiné à un public jeunesse mais les deux méchants sont tellement stupides et maladroits que ça en devient trop cliché. En revanche les personnages de Brusenna et Joshen ont une construction très intéressante de même que les personnages secondaires qu’ils vont être amenés à rencontrer. On ne peut qu’admirer le courage et la persévérance de notre héroïne qui a bien compris que tout espoir repose désormais sur elle et qu’elle est la seule à pouvoir sauver la lignée des sorcières, indispensables à l’équilibre de la Nature et des éléments.

Une quête initiatique parfaitement rythmée, des ellipses temporelles qui permettent de ne pas s’ennuyer pendant les apprentissages de Senna et un rattachement à la nature très sensibilisant. Ce premier tome est très addictif et prometteur et j’ai hâte de sortir le tome 2 de ma PAL puis de me procurer le tome 3 (qui lui nous parlera d’une autre héroïne). Une chose est certaine, Senna n’est pas au bout de sa lutte, tout ne fait que commencer, le pire est à venir.

La plume de l’auteur est fluide et addictive, on s’attache à ses personnages et les pages défilent toutes seules. Elle a su créer un univers original, reconnectant les sorcières à la nature et faisant passer en même temps un certain messages aux Hommes. Les Sorcières d’Amber Argyle se doivent d’être en harmonie avec la nature et leurs « armes » sont leurs chants, le contrôle des éléments et des graines aux différents pouvoirs. Un joli hommage à la poésie de la nature.

enbref

Une histoire de sorcières qui aborde le thème d’une manière différente et propulse une jeune innocente dans une quête pour laquelle elle est le dernier espoir. De l’aventure, des rencontres et de l’amour, le tout dirigé par une plume ensorcelante et donnant un rythme efficace, sans longueurs inutiles à l’intrigue. Dommage d’avoir fait paraître les « méchants » de l’histoire de manière trop caricaturale.

MANOTE

15/20 

J’aurai facilement pu mettre un bon 17 si les péripéties des méchants étaient moins comiques et moins caricaturales

selectionfrissons

Bon on ne peut pas dire qu’il y ait des frissons dans cette histoire mais la thématique « sorcières » colle parfaitement au thème Halloween. Bonne lectures les sorcières 🙂

lillian-wells-vintage-halloween-pinup

[Beaux livres] Grimoire de Sorcières par Benjamin Lacombe et Sebastien Perez

selectionfrissons

Voici le moment venu de vous présenter Grimoire de Sorcières par Benjamin Lacombe et Sebastien Perez paru aux éditions Seuil Jeunesse en 2009 et qui fait 75 pages. Je l’inclus dans la sélection Halloween mais c’est un album magnifique que vous pouvez offrir ou vous offrir à n’importe quel moment de l’année.

« Si ce livre est tombé par erreur entre vos mains, refermez-le immédiatement et fuyez. Si toutefois vous décidez de le lire, réfléchissez bien car ce grimoire est un livre maudit ! »
La qualité des illustrations signées Benjamin Lacombe est indéniable et les textes de Sebastien Perez nous transportent dans l’univers de chacun de ces sorcières…Captivant, cet ouvrage est également un véritable beau livre et objet de collection. Des histoires à lire et à relire !

Grimoire-de-sorcières-1

Grimoire-de-sorcières-2

Grimoire-de-sorcières-3

Grimoire-de-sorcières-4

Grimoire-de-sorcières-5

Grimoire-de-sorcières-6

Grimoire-de-sorcières-7

Grimoire-de-sorcières-8

Grimoire-de-sorcières-9

Grimoire-de-sorcières-10

Grimoire-de-sorcières-11

Grimoire-de-sorcières-13

Voilà pour le Grimoire des sorcières et sa présentation en photos !
Photos par Grégory Dutein pour le blog BettieRose Books.

Je vous présenterai toute à l’heure leur dernière nouveauté Facéties de Chats.

Et je déclare officiellement qu’à partir d’aujourd’hui je vais collectionner les ouvrages illustré par Benjamin Lacombe car je suis tombée sous le charme de son style bien particulier. 

[Spécial Halloween] Frissons pour les plus jeunes (ou les grands peureux)

selectionfrissons

On commence la sélection Halloween avec des livres pour les plus jeunes (ou pour les adultes TRES peureux, sait on jamais^^). Dans mes souvenirs de livres lus pendant mon enfance, il y en a un qui est indétronable : La Sorcière de la rue Mouffetard !!!

couv11699697Cette histoire fait partie du livre La Sorcière de la rue Mouffetard et autres Contes de la Rue Broca par Pierre Grippari. Une jolie façon de revisiter les contes de fées et histoires populaires. Dans ce recueil nous retrouvons plusieurs petites histoires différentes mais toutes reliées à la rue Broca à Paris, avec des événements étranges et surnaturels.

« Il était une fois la ville de Paris. Il était une fois une rue Broca. Il était une fois un café kabyle. Il était une fois un Monsieur Pierre. Il était une fois un petit garçon qui s’appelait Bachir. Il était une fois une petite fille. Et c’est ainsi que, dans ce livre, vous allez faire la connaissance d’une sorcière, d’un géant, d’une paire de chaussures, de Scoubidou, la poupée voyageuse, d’une fée, et que vous saurez enfin la véritable histoire de Lustucru et de la mère Michel »

 

 

Autre livre de mon enfance, La Potion magique de Georges Bouillon par Roald Dahl

couv14690683

« La plupart des grand-mères sont d’adorables vieilles dames, gentilles et serviables. Hélas, ce n’est pas le cas de la grand-mère de Georges ! Grincheuse, égoïste, elle ressemble à une sorcière et elle a des goûts bizarres : elle aime se régaler de limaces, de chenilles… Un jour, alors qu’elle vient une fois de plus de le terroriser, Georges décide de lui préparer une potion magique. Une potion aux effets surprenants.. et durables! »

En gros, la potion préparée par Georges à partir de ce qu’il trouve dans la maison transforme la vielle sorcière en géant, et le père de Georges qui est fermier va alors vouloir produire des animaux géants..Sauf que bien entendu tout ne pas se passer aussi facilement.

 

 

Un peu plus de frissons ? Allons voir du côté de la célèbre collection Chair de Poule ! A l’origine, l’auteur, R.L.Stine, ne devait écrire que 6 livres d’épouvante pour enfants…Désormais on en compte 74 rien qu’en France et bien plus aux U.S.A. Pour faire frissonner vos enfants, le choix est vaste donc ! Je vous en propose 3 aujourd’hui mais vraiment y’a du choix. C’est pas récent mais ça, c’est pas grave :p

couv17402665L’horloge maudite : Le père de Michael et de Tania vient d’acheter l’horloge dont il avait toujours rêvé. Michael a une idée : et s’il l’abîmait, en faisant accuser sa petite sœur ? Il se vengerait enfin de tous les mauvais tours qu’elle lui a joués. Mais en tordant la tête du coucou, Michael va inverser le cours du temps. Définitivement ?

 

 

 

 

couv21076404L’école hantée : Quel terrible secret se cache derrière les murs de la salle de travaux pratiques ? D’où sortent ces étranges statues qui représentent des élèves mystérieusement disparus ? Quelles sont ces voix qui appellent au secours ? Non, Tommy Frazer ne se doutait pas qu’en venant à l’école, il risquerait sa vie !

 

 

 

 

couv75513855L’invasion des extra-terrestres : Jack est tellement passionné par les OVNI et les extraterrestres que ses copains l’ont surnommé le Martien. Et quand une sorte de météorite apparaît dans le ciel de Los Angeles, il est ravi. Bientôt, un morceau de rocher tombe dans son jardin, et il en sort une minuscule créature verte qui grossit, grossit…

 

 

 

 

Voilà pour cette toute première sélection Halloween, destinée aux petits. A partir de demain, on passe au domaine adulte ^^happy_halloween

Et vous, qu’allez vous lire comme terrifiante histoires à vos enfants pour Halloween ?