[Chronique] Les sorcières du Clan du Nord – Le Sortilège de Minuit de Irena Brignull

Publié aux éditions Gallimard Jeunesse – Avril 2017 – 360 pages

Poppy et Clarée ne pourraient avoir de vies plus différentes. Adolescente perturbée, Poppy se fait renvoyer de tous les lycées qu’elle fréquente ; Clarée est une jeune sorcière qui a du mal à trouver sa place au sein de sa communauté secrète. Un jour, pourtant, leurs destins se croisent. Elles deviennent amies et se retrouvent en cachette, se faisant découvrir leurs mondes respectifs. Mais le doute grandit dans l’esprit de Poppy : ces phénomènes étranges qui entourent sa vie depuis toujours, les catastrophes qu’elle provoque sans le vouloir… serait-il possible qu’elle soit elle-même une sorcière? Et si son exil forcé dans le monde des humains avait un lien avec l’ancienne prophétie qui désignera la future reine des sorcières?

Lire la suite

[Chronique] La Passe-Miroir Livre 2 : Les Disparus du Clairdelune de Christelle Dabos

disparusclairdelune

Paru aux Editions Gallimard Jeunesse – 2015 – 527 pages

resume

Fraîchement promue vice-conteuse, Ophélie découvre à ses dépens les haines et les complots qui couvent sous les plafonds dorés de la Citacielle. Dans cette situation toujours plus périlleuse, peut-elle seulement compter sur Thorn, son énigmatique fiancé ? Et que signifient les mystérieuses disparitions de personnalités influentes à la cour ? Ophélie se retrouve impliquée malgré elle dans une enquête qui l’entraînera au-delà des illusions du Pôle, au cœur d’une redoutable vérité.MONAVISV2

Nous voici donc enfin dans le tome 2 de cette saga captivante. J’avais adoré le premier tome auquel j’avais attribué la note de 19/20. Cette fois-ci c’est le coup de cœur absolu avec un 20/20. Christelle Dabos a su manier les mots avec tellement de magie et de talent qu’il ne pouvait en être autrement. Comment ne pas succomber à cette saga ? Et pourtant il s’agit de sacrés pavés (mais bon, confession, j’aime les livres pavés). Il est difficile de trouver les mots pour un tel coup de cœur, je préfère prévenir.

/!\ Ne lisez pas cette chronique du tome 2 si vous n’avez pas lu le premier tome de la saga. Peut contenir des spoilers sur le premier tome vous êtes prévenus /!\lapassemiroirtome2

Dans ce second tome, Ophélie se retrouve à la cour de Farouk, l’esprit de famille de l’étrange Pôle, où habite donc son fiancé Thorn et sa future belle famille. Arrivée à la cour, Ophélie se voit attribuer le rôle de vice-conteuse par le curieux esprit de famille qui semble assez intrigué par elle. Sa mission : raconter des histoires à Farouk qui semble s’ennuyer en permanence et que tout le monde redoute. Il faut dire que le pouvoir psychique de Farouk est assez terrifiant. Pendant ce temps, d’étranges disparations font rage dans le pays…et commencent à échauffer les esprits. Pourquoi ces gens disparaissent du Clairdelune ? Ophélie, encore plus déterminée que jamais mène l’enquête.

Ici, tout le monde s’attend à ce que la maladroite et naïve Ophélie commette erreur sur erreur. Mais dans ce second tome nous la voyons encore plus courageuse et déterminée que jamais. Acceptant son destin, elle décide surtout de le prendre en main. Thorn lui est encore plus absent, plus fuyant que jamais et les fiancés auront donc bien du mal à communiquer. Pourtant, l’auteure arrive à nous le rendre encore plus touchant, plus attirant. Nous avons envie de le comprendre, de le cerner et de le voir « sourire ». Ce qui est assez compliqué pour ce grand gaillard que personne n’aime…

L’arrivée de la famille d’Ophélie au Pôle à quelques jours du mariage, les nouvelles rencontres de la jeune femme une fois à la cour et l’avancement de la grossesse de Bérénilde sont tout autant d’événements qui vont semer le chaos dans le Pôle et dans la vie de la jeune femme. Alors que le mariage approche, Ophélie est menacée…et doit rester sur ses gardes. Difficile pour elle de savoir à qui faire confiance dans cet étrange monde fait de faux semblants, d’illusions, de manipulations et de trahisons. Le fait qu’elle attire particulièrement l’attention de Farouk posera aussi problème, lui qui est, d’ordinaire si distant de tous…Il verra pourtant en Ophélie quelque chose que d’autres ne perçoivent pas et on peut dire qu’elle parviendra à se rapprocher de lui, plutôt malgré elle Ainsi, nous comprenons quelque peu la terrible histoire de cet esprit de famille dérangé et parvenons à l’apprécier lui aussi, à ressentir de l’empathie pour lui. J’ai beaucoup apprécié le fait que le Pôle soit bien développé dans ce tome et nous entraîne dans un monde original avec ses propres codes et modes de vie. Nous explorons de nouvelles facettes du Pôle, quittant la Citacielle, traversant différents paysages, avec un séjour à la Cour, puis aux thermes. Bref nous découvrons un nouveau monde rempli de surprises et de curiosités.

Les personnages secondaires sont toujours aussi intéressants, coup de cœur encore pour Archibald qui voit sa vie un peu perturbée lui aussi.  Toujours aussi séducteur et facétieux, il parvient à faire chavirer le cœur du lecteur. Il est très présent dans ce livre et je regrette presque de le placer en personnage secondaire. J’ai adoré son évolution, ses révélations et la relation unique qu’il peut avoir avec Ophélie. Christelle Dabos sait créer des personnages au caractère unique et les faire évoluer en fonction des événements et de ce qu’ils vivent. Elle créée des liens, des affinités, des tensions et nous, nous sommes subjugués par ces relations qui évoluent dans un climat de pression, de peur et d’espoir à la fois. Bien sûr ce second tome sera aussi l’occasion de voir comment la relation Thorn/Ophélie peut évoluer et j’ai beaucoup aimé le naturel de cette histoire, la façon progressive d’installer les choses, les éclats de voix et les sensations nouvelles, les questions, doutes mais aussi les certitudes. Thorn est devenu attachant, Ophélie a renforcé son caractère et découvre de nouveaux sentiments. Et bien sûr la fin du roman nous laisse sur un cliffhanger qui nous fait demander à notre chère auteure : à quand la suite ? Vite svp !

enbref

Un monde toujours aussi magique, une plume toujours aussi saisissante. Un univers incomparable et des personnages qui évoluent parfaitement au fil de l’histoire. Des complots politiques, de la noblesse, de la magie, de l’amour, des épreuves et de l’espoir. Une histoire merveilleuse, un livre qu’on a pas envie de refermer tant le Pôle et ses curieux habitants nous manquent alors…Un second tome qui a dépassé largement mes attentes.

MANOTE

20/20coupdecoeur

La plume de Christelle Dabos m’a autant marqué que celle de J.K. Rowling et son univers est presque aussi merveilleux que celui d’Harry Potter. 

[Chronique] Tous nos jours parfaits de Jennifer Niven

51OGh0FTxIL._SX342_BO1,204,203,200_Paru aux Editions Gallimard Jeunesse – 17 septembre 2015 – 384 pages

resume

Quand Violet et Finch se rencontrent, ils sont au bord du vide, en haut du clocher du lycée, décidés à en finir avec la vie.
Finch est la « bête curieuse » de l’école. Il oscille entre les périodes d’accablement, dominées par des idées morbides et les phases « d’éveil » où il déborde d’énergie. De son côté, Violet avait tout pour elle. Mais neuf mois plus tôt, sa sœur adorée est morte dans un accident de voiture. La survivante a perdu pied, s’est isolée et s’est laissée submerger par la culpabilité.
Pour Violet et Finch, c’est le début d’une histoire d’amour bouleversante: l’histoire d’une fille qui réapprend à vivre avec un garçon qui veut mourir.

MONAVISV2

Il est parfois plus difficile de parler des livres coups de cœur que des autres. Ce livre fut pour moi un véritable coup de cœur, bien plus que je n’aurais pu l’imaginer. Je vais donc essayer de vous expliquer pourquoi.

Violet et Finch sont différents, ne se connaissent pas vraiment et ne se sont jamais parlés. Finch, de son prénom Théodore est le rejeté du lycée, tout le temps pris pour un fou. Il est suivi par un psychologue scolaire, pas vraiment soutenu par sa mère et il tente de garder le cap. Un midi, il se retrouve en haut du clocher de l’école, sans trop savoir pourquoi, sans doute pour en finir. C’est alors qu’il aperçoit la délicieuse Violet qui s’apprête à faire de même. Il lui sauve la vie et à partir de ce moment là il ne va plus vraiment la lâcher, sous prétexte d’un projet scolaire dont il va se servir pour réapprendre à Violet à vivre. C’est donc véritablement l’histoire d’une fille qui réapprend à vivre auprès d’un garçon décidé à en finir.

Ce livre est un véritable page turner dont la force réside probablement dans des personnages parfaitement sculptés et dans les thèmes abordés de manière pertinente. La plume de l’auteur nous permet de prendre le recul nécessaire pour comprendre la psychologie de ces deux jeunes qui n’ont plus goût à la vie. Violet est une fille traumatisée par la mort de sa sœur aînée et qui depuis s’est enfermée sur elle même et fait tout pour être discrète, elle qui était populaire et admirée auparavant. Finch lui a toujours du lutter contre les insultes et a appris à passer au travers. Mais un mal être énorme le ronge et chaque jour il réfléchit à une façon d’en finir, le suicide étant pour lui une envie omniprésente.

Nous sommes d’accord que les sujets abordés ici sont assez lourds, dramatiques : deuil, mal être, suicide. Le tout est toutefois allégé par une romance douce et sincère, qui donne de la lumière et de l’espoir. L’auteur n’a pas cherché à rendre le tout trop dramatique et garde une certaine distance sur le sujet, nous laissant se l’approprier. Nous nous attachons aux personnages, particulièrement à Finch et suivons leurs parcours à travers leurs découvertes de lieux épatants, à travers la découvertes des sentiments et des belles choses de la vie. Finch n’a qu’une mission : redonner à Violet l’envie de vivre. Mais Finch n’a qu’une obsession : la mort.

Un  livre bouleversant, qui m’a fait pleurer. C’est un torrent d’émotions qui se déverse en vous pendant la lecture et vous savez que vous n’oublierez ni ce livre ni cette histoire de sitôt. Une histoire triste mais qui laisse de l’espoir. Une part de ténèbres, une part de lumière. Si vous avez connu des épisodes dépressifs majeurs, ou si des envies suicidaires vous ont déjà effleurés, vous vous reconnaissez forcément dans ce livre. L’auteure en parle si bien que nous comprenons aisément qu’elle est passée par là et sait de quoi elle parle. Pas de clichés, que des sentiments authentiques et douloureux, bruts et amers. En alternant les points de vue Finch/Violet l’auteur nous fait prendre conscience des ressentis de chacun, de leur évolution et de ce qui les attend. Auront-ils la force de se relever et d’aimer à nouveau la vie ?

enbref

Une histoire bouleversante et poignante. Un sujet délicat mais parfaitement mené par une plume qui traite l’ensemble avec une grande justesse. Des personnages épatants et attachants mais surtout inoubliables. Un message universel pour tous ceux qui un jour ont ressenti ces émotions, vous n’êtes pas seuls.

MANOTE

20/20

Un véritable coup de coeur en raison des émotions fortes, voir brutales que l’on ressent. On en sort pas indemnes mais cela en vaut la peine.

Theodore Finch « Tu es toutes les couleurs en une, à leur maximum d’éclat ».

coupdecoeur

CITATIONS

J’avoue avoir glissé énormément de petits post its dans ce livre mais je ne peux pas tout vous noter (au risque en plus de spoiler des choses), voici donc quelques morceaux choisis :

  •  « – Ce n’est pas de ta faute. Et pas la peine d’être désolée, c’est une perte de temps. Il faut vivre ta vie en faisant en sorte de ne jamais être désolée. Mieux vaut faire ce qu’il faut dès le départ, pour n’avoir à s’excuser de rien. »  Et c’est moi qui dit ça (Finch)
  • Et si la vie pouvait être ainsi ? Que du bonheur, jamais d’horreur, pas même de moments légèrement désagréables. Si on pouvait tout simplement ôter le mauvais et ne garder que le bon ? C’est ce que je voudrais faire avec Violet – ne lui donner que le bien, écarter le mal pour qu’il n’y ait plus que du bon autour de nous (Finch)
  • Parfois, ce qu’on ressent nous paraît plus vrai que la vérité, Ultraviolet. (Finch)
  • Etre aspiré par un trou noir, ce serait cool comme mort, non ? Personne n’a expérimenté la chose, et les scientifiques ne savent même pas si on passerait des semaines aspiré direct dans un tourbillon de particules et carbonisé. Je préfère m’imaginer que c’est comme être englouti. Tout à coup, plus rien n’aurait d’importance. Plus d’angoisses, plus de questions, plus de Qu’est-ce que je vais devenir, plus de risque de décevoir quiconque. Brusquement, pouf…plus rien ! (Finch)
  • Violet : – Qu’est ce qui se passe dans ta tête quand tu fais ça ? […] Une tentative de suicide. J’aimerais comprendre ce qu’on ressent. J’aimerais comprendre pourquoi. […] Amanda : – Je peux juste te dire ce que moi, j’éprouvais. Je me dégoûtais. Je me sentais nulle. Laide. Inutile. Repoussante. Minuscule. Bonne à rien. Laissée pour compte. Comme si je n’avais plus d’autre choix. Comme si c’était la seule solution…parce qu’il n’y a rien qui te retienne. Tu te dis « De toute façon, je ne manquerai à personne. Le monde continuera à tourner, avec ou sans moi. Et tout ira sans doute mieux si je ne suis plus là ».

J’en profite pour partager les infos utiles qu’on trouve à la fin du livre (mais de manière abrégée et pour la France)

Suicide écoute(7j/7 et 24h/24) au 01.45.39.40.00

Sos Dépression(7j/7 et 24h/24) au 01.40.47.95.95

Stop Harcèlement 0808 807 010

Allô enfance en Danger 119

« Je voudrais te poser une question,  Crois-tu que ça existe, un jour parfait ? »

Ces sorties que j’attends avec impatience #1

sortiesenvies

J’ai décidé de vous faire régulièrement un petit point sur les sorties qui me font envie. Alors vu qu’il y en a beaucoup, j’ai décidé de faire une sélection seulement (en gros ce que j’ai pré-commandé) sinon on ne s’en sort pas. C’est parti, attention les envies, le banquier, il ne va pas aimer !

La Rose Blanche de Amy Ewing, tome 2 de la saga Le Joyau

51TCw-MApBL

« Après que la Duchesse du Lac l’a surprise avec Ash, le compagnon loué pour sa fille, Violet n’a plus le choix : elle doit s’évader du Joyau sous peine d’être exécutée. Accompagnée de sa meilleure amie, Raven, et d’Ash, Violet laisse donc derrière elle cette vie de servitude. Mais personne n’a dit que sortir du Joyau serait une partie de plaisir : à mesure qu’ils traversent les anneaux de la Cité solitaire, les régimentaires les traquent sans pitié, et ce n’est que de justesse qu’ils atteignent le lieu sûr qu’on leur avait promis. Cependant, la rébellion gronde et Violet s’y retrouve malgré elle en plein cœur. Au côté d’un nouvel allié, Violet va découvrir que ses Augures sont largement plus puissants qu’elle ne l’avait imaginé. Mais aura-t-elle pour autant la force de se dresser contre le Joyau et contre tout ce qu’elle a toujours connu ? »

Sortie le 15 octobre. Ayant adoré le tome 1, j’ai vraiment hâte de me replonger dans cette dystopie. J’ai envie de voir comment Violet peut prendre son envol et si elle aura suffisamment de caractère pour affronter son monde cruel.

La Passe-Miroir tome 2, Les Disparus du Clairdelune de Christelle DabosB1IDo7jyIYS

« Officiellement introduite à la cour comme Vice-conteuse, Ophélie découvre les mondanités d’un univers où complots et tensions politiques sont à l’ oeuvre derrière les belles apparences. Entre l’arrivée de sa famille au Pôle et les exigences de Farouk, elle n’a d’autre choix que de s’appuyer sur Thorn, son énigmatique fiancé. Quand des nobles disparaissent les uns après les autres, la liseuse d’Anima doit user de ses talents pour mener l’enquête. Une mission qui va l’entraîner beaucoup plus loin que prévu, au cœur d’une vérité plus redoutable que tout ce à quoi elle s’était préparée… »

Sortie le 29 octobre, trop hâte ! Parution aux Editions Gallimard Jeunesse. Je me demande comment va évoluer Ophélie dans ce monde si différent du sien et j’ai également en tête que Thorn peut nous réserver bien des surprises…

Les Cartographes, livre 1 de S.E.Grove612jtfjSQoL

« Sophia vit à Boston, en Nouvel Occident. Depuis huit ans, lorsque ses parents explorateurs ont disparu en mission, elle est élevée par son oncle Shadrack, le plus célèbre cartographe de Boston. Mais voilà qu’il est brutalement kidnappé… La jeune fille s’élance alors sur ses traces. Elle n’a qu’une piste : une mystérieuse carte de verre accompagnée d’un message, que Shadrack est parvenu à lui laisser. Avec son nouvel ami Théo, elle va traverser terres, mers… et se confronter à des mondes complètement différents. »

J’avoue que ce livre, qui sort le 1ier octobre aux Editions Nathan m’intrigue beaucoup. La couverture est y sûrement pour quelque chose et le fait qu’on nous promet la découverte de mondes différents. De l’aventure, ça ne fait jamais de mal.

Zodiaque, tome 1 de Romina Russel51vrmC28XWL

« Sur la planète du Cancer, comme dans le reste de la constellation du Zodiaque, l’astrologie régit la vie quotidienne. Pas de place pour les imprévus, et encore moins pour une catastrophe. Pourtant, Rhoma, jeune étudiante Zodaï, est hantée par de terribles visions. Personne ne la croit mais l’impensable se produit brutalement : une des lunes du Cancer explose. Raz-de-marée, pluies de météorites, tout l’univers de la jeune fille est plongé dans le chaos. Aidée de son mentor, le flegmatique Mathias, et d’Hysan, l’excentrique émissaire du signe de la Balance, Rhoma se lance alors dans une course contre la montre au travers de la galaxie pour prévenir les autres civilisations de la menace ancestrale qui plane sur elles. Car les douze signes du zodiaque étaient à l’origine treize… et, dans l’ombre, le dernier attend son heure. Celle de la destruction. »

A paraître le 22 octobre aux éditions Michel Lafon. Moi cette histoire m’intrigue, j’aime l’astrologie et j’ai hâte de me plonger dans ce monde qui est régi par cette science.

Ugly Love de Colleen Hoover51hLvfnbCPL

« Quand Tate Collins rencontre Miles Archer, elle sait que ce n’est pas le coup de foudre. Et pour cause, le beau pilote n’a de temps que pour les aventures sans lendemain. Ils ne peuvent pourtant pas nier leur attraction mutuelle, aussi immédiate que brûlante. Alors pourquoi ne pas se laisser séduire, quand le sexe est si bon ? Pas d’attaches, simplement la passion… Leur arrangement semble parfait, tant que Tate accepte de respecter les deux règles de Miles : Pas de question sur le passé, Ne pas espérer de futur. Cependant, ils vont vite comprendre que le coeur ne suit pas d’autres règles que les siennes. L’amour, même quand il n’est pas une évidence, sera-t-il plus fort que leurs promesses »

Sortie prévue le 5 novembre. Comment résister à Colleen Hoover ? Comment ? Parution chez Hugo Roman (New Romance)

Ma raison d’espérer de Rebecca Donovan (second tome de Ma Raison de Vivre)ma-raison-de-vivre,-tome-2---ma-raison-d-esperer-640926-250-400

« Des questions sans réponses. Un désir brûlant. Des conséquences déchirantes.
Les scandaleux secrets de l’enfer d’Emma sont révélés, mais elle a encore beaucoup à apprendre sur son passé. Pourquoi sa mère l’a-t-elle laissée toutes ces années plus tôt ? Que s’est-il vraiment passé la nuit où le père d’Emma est décédé ? Ses souvenirs d’avoir été heureuse sont-ils juste un rêve ?
Les répercussions d’une nuit terrible ont affecté les vies de tous ceux qui l’entourent. Mais avec la promesse d’un amour véritable et de nouvelles relations, Emma laissera-t-elle cette nuit ruiner sa vie pour de bon ? »

J’ai vraiment envie de voir comment Emma survit à tout cela et si elle prend vraiment le chemin de la guérison…Visiblement il y a bien d’autres secrets à découvrir. Sortie le 15 octobre chez PKJ

The Revolution of Ivy de Amy Engel, tome 2 de la duologie The Book Of Ivy12028795_1692795810955989_7201714150384386710_o

J’ai tout perdu. Mon foyer. Ma famille. L’homme que j’aime.
Ce serait si facile de capituler, de fermer les yeux et d’attendre que la faim et la soif aient raison de moi. Ou bien qu’une bête sauvage me trouve. Ou même un autre survivant… Mais je refuse d’abandonner. J’en ai terminé avec la lâcheté. Il est temps pour moi d’agir, enfin.
Bishop me l’avait bien dit, cet univers hostile ne pardonne pas la moindre erreur. Et au-delà de la barrière, c’est encore pire. L’hiver approche, et si je veux survivre, il va me falloir trouver de l’eau, des vivres, un abri. D’autres condamnés avec lesquels m’allier. Mais surtout, je vais devoir faire un choix : dois-je oublier ma vie d’avant, me venger de ceux qui m’ont trahie… ou mener, purement et simplement, la révolution ?
Car je ne suis plus une Westfall, ni une Lattimer. Simplement Ivy. Et je suis enfin libre.

A paraitre le 5 novembre aux Editions Lumen. Le tome 1 m’a tellement plu, j’ai tellement aimé Bishop et Ivy que j’ai hâte de connaître la suite de cette histoire, l’attente est juste trop longue. Et cette couverture est juste parfaite.

Comme vous le savez, j’attends aussi avec impatience le second tome de Phobos de Victore Dixen mais la couverture n’est pas encore révélée…Sortie prévue le 12 novembre. Et il y a bien sûr l’édition illustrée d’Harry Potter (tome 1) dont je vous ai aussi parlé dans mon TTT cette semaine, livraison prévue le 19 octobre.

Ca c’est un peu moi avec ma PAL quand je reçois mes nouveaux livres :

Bettierose

Et vous, quels livres attendez-vous plus que tout ?

C’est lundi que lisez-vous ? #7

On se retrouve pour le désormais traditionnel « C’est lundi que lisez-vous ? ». Rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. Le récapitulatif des liens se fait sur le blog de Galleane.

itsmonday

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?
semainepassee
SEMAINE35
Petite semaine. J’ai vraiment pris le temps de savourer Animale, La Prophétie de la Reine des Neiges qui est un véritable joyau, d’ailleurs j’ai déjà posté ma chronique. J’ai ensuite lu Babayaga de Toby Barlow, en partenariat avec NetGalley et qui sort le 2 septembre. Une lecture un peu loufoque, mais sympathique. Et hier après midi j’ai sorti le livre doudou, remonte moral Le plus bel endroit du monde est ici, une lecture que j’ai adoré et que je remercie pour son énergie positive.
Vous remarquerez que je n’ai toujours pas lu Le Secret de l’Inventeur annoncé pourtant les semaines précédente. 
LECTUREACTUELLE
51o22UsrHHL
Commencé hier soir, j’avais vraiment hâte de retrouver Daemon qui est toujours aussi…Daemon.
PROCHAINES
Cette semaine, avec mon homme nous avons prévu une lecture commune dès qu’il aura fini Jurassic Parc et moi Lux 2, avec le livre Seul sur Mars donc c’est au moins une certitude de cette semaine.
1409-seul-mars_org

 

Chroniquessemainepassee

Funny Girl de Nick Hornby

The Pink Tea Time Club de Cécile Guillot

Animale La Prophétie de la Reine des Neiges de Victor Dixen

L’instant précis où les destins s’entremêlent d’Angélique Barberat

DANSMAPAL

IMG_6522

Oui, je sais ça fait beaucoup. Pour ma défense, 2 viennent d’un swap dont je vous parle bientôt et 2 sont des cadeaux de mon mari pour notre anniversaire de mariage. Comment ça, ça change rien à l’importance de  ma PAL ? Mais si je vous jure…

 Et vous, votre semaine ?

rdv

[Chronique] Animale, La Prophétie de la Reine des Neiges de Victor Dixen

vdtome2

Paru aux Editions Gallimard Jeunesse – 434 pagesresume

Touchée par la malédiction de l’ours, Blonde est un être hybride mi femme, mi animale. Quand Gaspard, son amour, est enlevé par une Reine des neiges, elle se lance à son secours, épaulée par l’écrivain danois Hans Christian Andersen. Un effroyable complot est sur le point d’être déjoué.

MONAVISV2Venez avec moi, suivez-moi dans un monde où règne le silence, le givre et la glace. Venez, venez rencontrer l’effroyable Reine des Neiges. Couleur de neige, douceur de givre, vent de glace, son monde est aussi beau que glacé d’effroi…Mais Blonde doit retrouver son unique amour, Gaspard, avant qu’il ne soit trop tard, avant que la Reine des Neiges ne les sépare à jamais…

IMG_6448

Blonde et Gaspard sont contraints de fuir l’île sans nom, où ils filaient pourtant le parfait amour et où Blonde pouvait consommer l’eau-lumière la préservant de son côté animal. Des hommes ours sont sur l’île, à la recherche de leurs semblables, menés d’une main de glace par l’effroyable souveraine qu’on nomme Reine des Neiges. Peu de temps après leur fuite, ils rencontrent à Copenhague un jeune homme charmant et amical, Mr Andersen, jeune écrivain en quête d’inspiration. Soudainement, Gaspard disparaît, la Reine des Neiges est venue le chercher et l’emmener dans son effroyable Royaume de Glace. Pour Blonde, pas question d’abandonner l’amour de sa vie, nous allons donc suivre son chemin pour retrouver celui qu’elle aime, via les lettres qu’elle adressera à Mr Andersen, seul ami capable de comprendre la situation, lui qui connaît la légende de La Reine des Neiges…

Gaspard sera très peu présent dans ce tome puisqu’il est retenu prisonnier dans un royaume lointain et gelé. Blonde en revanche va, en tout logique, occuper la majeure partie du récit. Nous la retrouvons plus amoureuse et plus déterminée que jamais. Sur sa route elle va faire des rencontres précieuses, d’autres destructrices mais chacune va l’approcher de l’homme de sa vie. Elle est prête à affronter l’effroyable souveraine du royaume des neiges qui est pourtant capable de vous glacer le cœur. Blonde se révèle encore plus forte, plus courageuse et téméraire que jamais. Son personnage n’a plus rien de l’innocente jeune femme du couvent, elle est guidée par son amour et l’avenir qui se construit. Non seulement elle veut sauver son amour mais elle va aussi se retrouver à être la seule capable de déjouer un effroyable complot, de contrecarrer les plans de la Reine des Neiges, d’empêcher la ténébreuse prophétie de s’accomplir.

Blonde va rencontrer notre célèbre écrivain Andersen qui, jamais, ne mettra en doute ses paroles et qui fera tout, avec ses moyens pour l’aider. Les cruels Ferrière et de Valrémy seront brièvement de retour, plus mauvais que jamais…Nous allons aussi rencontrer les Bouquetières, des femmes au grand cœur qui feront, elles aussi, tout pour aider Blonde dans sa quête. Certains personnages de La Malédiction de Boucle d’or feront aussi une apparition telle Bérénice qui ne cessera de nous surprendre.

Le rythme de l’intrigue est donné par les lettres que reçoit Hans, de son amie Blonde. Chaque lettre contient beaucoup de pages dans lesquelles Blonde livre son histoire, son espoir, sa quête pour retrouver son amour. Le côté épistolaire est parfaitement travaillé, Blonde écrivant de très longues missives visant à éclairer son ami sur ce qu’elle vit. Chaque lettre va constituer une partie du livre. Les imprévus surviennent et bousculent les plans, les certitudes, amenuisent l’espoir du lecteur mais jamais celui de Blonde. Comme dans la première histoire de Blonde, les événements s’enchaînent à un rythme régulier et entraînant, captivant, envoûtant. Portée par la sublime plume qui a su se faire glaciale de Mr Dixen, le froid polaire s’invite chez vous le temps de la lecture. Vous êtes tentés de vous cacher des miroirs pour ne pas rencontrer cette effroyable créature qui ne manquera pas de vous faire frissonner. Mêlant faits historiques, légendes et personnages à la psychologie travaillée, l’histoire prend vie dans notre cœur et dans notre esprit, nous faisant redouter qu’un jour la souveraine de monde de glace règne sur le monde. L’écriture est aussi parfaite qu’un flocon de neige, ceux que Gaspard se plaisait tant à contempler. Régulière, rythmée, poétique, sombre, froide et amoureuse…les mots glissent sous nos yeux comme des patins glisseraient sur la glace et nous savourons chaque mot, chaque phrase vers un voyage au royaume de la neige, du froid et de l’hiver éternel. Les décors, tout au long du périple nous sons décrits avec tant de grâce que nous y pénétrons en quelques instants et n’avons plus qu’à observer la scène qui s’y déroule.

Ce roman est une telle perle de glace, tellement sculptée telle que la ferait Gaspard dans sa quête de la perfection que je manque de mots pour en parler. Lisez-le, voyagez, frissonnez, attachez vous à Blonde, vibrer pour l’amour de ces deux jeunes gens, comprenez le mythe, la légende et laissez vous emporter pour cette écriture magique et merveilleuse qu’est celle de Victor Dixen.

J’ajoute que j’ai adoré l’épilogue puis la chronologie des événements en fin de livre qui ancrent encore plus la fiction dans la réalité, l’imaginaire dans l’Histoire. L’air de rien, par quelques phrases bien choisies, le livre nous amène à une réflexion intense et primordiale. Quel talent Mr Dixen. Blonde et Gaspard me manquent déjà.

enbref

Un roman à la plume magistrale et magique, féerique et ténébreuse, un royaume de glace et de neige parfaitement peint, une héroïne époustouflante de courage, de l’amour, de l’amitié, de l’espoir, du voyage, du rêve et un cœur qui tour à tour se glace et se réchauffe. Une histoire à la perfection réelle, telle celle d’un flacon de neige…

MANOTE

20/20 (ou plutôt 25/20 !)

COUPDECOEURREINENEIGES

[Chronique] Animale Tome 1 : La Malédiction de Boucle d’Or de Victor Dixen

51IhY0qD+KL._SX344_BO1,204,203,200_Paru aux éditions Gallimard Jeunesse – 437 pages

resumeEt si le conte le plus innocent dissimulait l’histoire d’amour la plus terrifiante ?
1832. Blonde, dix-sept ans, orpheline, vit depuis toujours dans un couvent, entourée de mystères. Pourquoi les soeurs l’obligent-elles à couvrir ses cheveux d’or et à cacher sa beauté troublante derrière des lunettes noires ? Qui sont ses parents et que leur est-il arrivé ? Quelle est la cause de ses évanouissements fréquents ?
Blonde est différente et rêve de se mettre en quête de vérité. Alors qu’elle s’enfuit du couvent pour remonter le fil du passé, elle se découvre un côté obscure, une part animale : il y a au coeur de son histoire un terrible secret.

MONAVISV2

Le premier tome d’Animale est donc, vous l’aurez compris, une réécriture de Boucle D’or. Mais une réécriture époustouflante, sombre, mystérieuse et captivante. Mr Dixen : je crois que je suis tombée amoureuse de vos écrits, c’est officiel.

11831722_860412044008063_5321657896371913858_n

1832. Nous suivons l’histoire de Blonde, jeune fille fragile qui vit dans un couvent et est destinée à y passer le restant de ses jours. Abandonnée de ses parents, elle ne connaît rien de ses origines. Pourvue d’une chevelure blonde aussi éclatante que l’or et d’une grande beauté elle ne cesse d’intriguer les autres. Pourtant Blonde se sent plutôt à la traîne, comme endormie…et la réputation de sa langueur la précède. Un jour, un étranger va lui remettre un bien curieux dossier qui pourrait bien lui apprendre qui elle est…C’est alors que va commencer son incroyable et courageuse quête de vérité.

Ce livre est captivant de la première à la dernière page. Une fois les premières pages tournées il devient très difficile de refermer le livre et ce même si le sommeil vous emporte. L’écriture est addictive, fluide et saisissante. Nous rentrons dans le sujet dès le début et Victor Dixen a l’art de nous distiller de nouveaux éléments chapitre après chapitre et est bien loin d’attendre le dernier tournant pour tout nous révéler. Le lecteur est contenté page après page et va de découvertes en découvertes, ceci rendant encore plus  captivante l’histoire. Ainsi, chaque chapitre ou chaque partie est enivrante et nous apprend de nouvelles choses. Chaque partie du livre nous présente un extrait du conte originel ce qui nous permet de nous y replonger.

Blonde est un personnage intéressant, attachant, fascinant et l’auteur nous fait vivre l’histoire avec elle, nous fait ressentir ce qu’elle ressent, voir ce qu’elle voit à travers son propre regard. Forte et fragile à la fois, préservée de sa véritable nature jusqu’à présent, elle va devoir se confronter à l’inattendu, l’incontrôlable, voir même l’inacceptable, du moins aux yeux de beaucoup. Nous allons donc suivre sa quête, son évolution et tous les dangers que cela représente.

Les personnages secondaires ont chacun leur importance et certains nous livrent une part de leur existence, ajoutant leur pierre à l’édifice de ce sublime récit. Comment ne pas être captivés par les récits dans le récit, à l’instar de celui du commissaire par exemple. Chaque récit est écrit d’une manière tellement juste qu’on boit les paroles du conteur. Nous revivons chaque scène comme si nous y étions et avançons en même temps que Blonde ou les autres, saisis par des révélations troublantes.

Le lieu de vie de Blonde est austère, digne d’un couvent et le peu de liberté dont jouit la jeune fille semble la satisfaire. Son seul ami est Brunet, le chat des lieux. En revanche, Blonde subit ce que nous appellerions aujourd’hui du harcèlement scolaire, victime de jalousie et railleries permanentes, en particulier de la part de Bérénice qui jouera un rôle important dans la fuite de Blonde. Nous pouvons aussi y voir une certaine métaphore de l’adolescence, ce moment où l’innocence est définitivement brisée et où il nous faut affronter la cruauté du monde réel. Blonde est différente et sa nature la rend vulnérable. Aura-t-elle la force de lutter dans un monde aussi fermé que le sien ? Mais tout espoir n’est pas perdu et la quête d’identité de la jeune femme est un cheminement époustouflant fait de rencontres et d’histoires rendues merveilleuses par la plume de Mr Dixen.

L’histoire est séparée en 4 parties alternant ainsi les points de vue de plusieurs personnages le tout dans une fluidité remarquable, sans jamais tomber dans une sensation de redite. Au contraire, chaque personnage apporte sa pierre à l’édifice, son témoignage et ses révélations nous permettant, petit à petit d’assembler les pièces du puzzle de l’origine et de l’identité réelle de Blonde. Chaque récit s’inscrit dans la continuité des découvertes. Nous prenons vraiment part à l’histoire et ne pouvons que succomber à cet univers sombre et fantastique. La plume de Victor Dixen est juste magnifique, d’une beauté ténébreuse et féerique à la fois. L’intrigue est parfaitement maîtrisée, les éléments mis en place au bon moment et le rythme idéal. Je me réjouis déjà de lire le tome 2 qui sort le 20 août prochain et fais preuve en ce moment même d’une grande impatience. La fin est très bien en soi mais j’ai tout de même envie de parcourir encore un peu de chemin avec Blonde.

enbref

Une héroïne hors du commun, un univers froid et sombre, une interprétation de conte magnifique portée par une plume hautement addictive. Un véritable page turner rempli de détails captivants dans un monde très travaillé.

MANOTE19/20 (j’étais partie sur un 17 mais avec le recul, c’est 19)

Je vous propose la bande annonce de ce livre