[Pause Thé] Un dimanche en douceur #24


logoteatime

Bonjour à tous,
La dernière fois que nous prenions une pause ensemble, je vous disais que mon bureau/bibliothèque allait être chamboulé et en travaux. Malheureusement pour moi, un contretemps vient décaler cette histoire. Mais c’est pour une bonne cause, mon chéri travaille un peu plus. Donc je ne peux toujours pas vous montrer mes nouvelles installations et je nage dans un joyeux bazar livresque. J’espère que vous allez bien ? Vous profitez de votre été ?

auprogramme

  • Les librairies que je veux découvrir
  • Plaisirs de la semaine
  • Quelques photos de « reading nook » ou coin lecture

Lire la suite

Publicités

Forbidden de Tabitha Suzuma, l’histoire de ma relecture en français (chronique complétée)

Publié chez Milady – en numérique depuis le 12 juillet – publication papier prévue pour septembre
468 pages
Merci à Milady pour cette relecture. 

« Je refuse de laisser le monde extérieur nous condamner et détruire le plus beau jour de ma vie. Celui où j’ai embrassé le garçon qui hantait mes rêves depuis toujours. Sommes-nous condamnés à nous dissimuler derrière des portes closes et des rideaux tirés ? »

Il ne reste plus grand-chose de la famille Whiteley. Le père a refait sa vie à l’autre bout du monde, la mère essaie d’en faire autant. Elle dépense plus d’argent chaque mois en alcool et en fringues qu’en pension alimentaire pour ses cinq enfants. Dans la débâcle, les deux aînés, Maya et Lochan, seize et dix-sept ans, décident de prendre les choses en main. En effet, si les services sociaux s’en mêlent, ils seront séparés, placés dans des foyers aux quatre coins du pays. Luttant ensemble pour maintenir leur famille unie, ils partagent les mêmes joies et les mêmes peines. Mais peuvent-ils vraiment s’avouer ce qu’ils ressentent l’un pour l’autre ?

AUTRE RÉSUMÉ Lire la suite

Top Ten Tuesday : 10 romans peu médiatisés qui méritent d’être connus

Nous nous retrouvons pour une seconde édition du TTT et je ne vous cache pas que cette semaine, c’est un peu plus difficile pour moi…Mais on s’accroche, on va y arriver. Je ne sais pas ce qu’on entend vraiment par « peu médiatisés » mais je vais faire à ma sauce, en prenant 10 romans qu’on ne voit pas forcément partout mais qui méritent qu’on s’y penche. (L’ordre de présentation des livres est aléatoire)

TTT

1.Les âmes perdues de Poppy Z. Brite 

Je sais bien que ce n’est pas un livre récent mais il mériterait une jolie remise en avant. Attention, ce n’est pas pour tout le monde, c’est même particulier mais moi j’ai juste adoré cette lecture.

51GsuLYrfvL._SX302_BO1,204,203,200_

A quinze ans, Nothing, adolescent rebelle et mal dans sa peau, s’enfuit de chez ses parents. Sa route crosse celle des Lost Souls créatures étranges, vêtues de noir, qui boivent une liqueur au goût de sang. Insatiables, sensuels, sauvages, ce sont des prédateurs sans loi qui n’obéissent qu’à leurs instincts. Avec Molochai, Twig et Zillah, Nothing part en quête d’amour, de sexe et de violence au son de longs riffs lancinants dans les boîtes punk de La Nouvelle-Orléans et découvre la vérité sur ses origines… Poppy Z. Brite nous entraîne dans un univers noir où les vampires profitent de leur immortalité pour s’adonner à toutes les perversions et braver tous les interdits de la société puritaine américaine.

2.Le Corps exquis de Poppy Z. Brite

Oui encore cet auteur. Ce livre est sombre, glauque mais captivant. Il est devenu TRES difficile à trouver en France ou alors à des prix clairement exorbitant, dommage…Mais si j’en crois Amazon, une réédition brochée devrait bientôt paraître…Suspens

poppy-z-brite-le-corps-exquis

Andrew Compton, un serial killer anglais, s’évade de prison en se faisant passer pour mort. Réfugié aux U.S.A., à la Nouvelle-Orléans, il rencontre par hasard un autre prédateur, Jay Byrne. L’histoire d’amour qui va unir ces deux psychopathes cannibales et nécrophiles ne les empêchera pas de semer le désordre dans le statu quo ambiant et de laisser dans leur sillage une piste sanglante.

Roman censuré et scandaleux, Le Corps exquis n’est pas un catalogue d’horreurs gratuites, mais bel et bien une exploration de l’esprit malade de deux serial killers. En prenant le parti de ne pas juger, en exposant à vif la condition de victime et de bourreau, Poppy Z. Brite a refusé de tricher avec ses personnages et ses lecteurs. Jamais le portrait d’un tueur en série n’avait été aussi juste, riche et effroyablement réaliste. Perversion des âmes et poésie du macabre au service d’une des fictions les plus noires jamais publiées sur les serial killers : sans concession, choquante, répulsive. Un roman fascinant et extrémiste. Un livre violent dont aucun lecteur ne sortira indemne.

3.Innocenti d’Eric Descamps

J’ai eu l’occasion de lire ce livre grâce à la rencontre organisée par Livraddict mais je n’en avais jamais entendu parler avant, dommage, c’est une petite pépite dans son genre.

couv42322409

Paris, le 13 janvier 2013.
Au cours de la manifestation contre le mariage pour tous, six femmes s’écroulent, et meurent dans les minutes qui suivent, saignées à blanc. Hantée par l’idée d’un attentat politique, la police mène une enquête dans la plus grande discrétion. Rien ne relie les victimes les unes aux autres, si ce n’est que chacune est enceinte de son premier enfant.
Deux semaines plus tard, durant la manifestation en faveur du mariage pour tous, d’autres femmes meurent, laissant les enquêteurs sans la moindre piste.

4.Every Ugly Word de Aimee L. Salter

Alors certes c’est pas encore traduit en Français mais j’espère qu’on accueille et une médiatisation digne de ce nom lui sera accordé quand il sortira chez nous. Voir ma chronique 

everyuglyword

When seventeen-year-old Ashley Watson walks through the halls of her high school, bullies taunt and shove her.  She can’t go a day without fighting with her mother.
And no matter how hard she tries, she can’t make her best friend, Matt, fall in love with her.
But Ashley also has something no one else does : a literal glimpse into the future. When Ashley looks into the mirror, she can see her twenty-three-year-old self.
Her older self has been through it all already — she endured the bullying, survived the heartbreak, and heard every ugly word her classmates threw at her. But her older self is also keeping a dark secret : Something terrible is about to happen to Ashley. Something that will change her life forever. Something even her older self is powerless to stop.

5.Forbidden de Tabitha Suzuma

Pareil, pas encore traduit en français, mais si un jour c’est le cas, j’ai vraiment l’espoir qu’il soit vraiment médiatisé et connu de tous ! Un bijou ce livre. Voir ma chronique 

forbidden

« You’ve always been my best friend, my soul mate, and now I’ve fallen in love with you too. Why is that such a crime? »
She is pretty and talented – sweet sixteen and never been kissed.
He is seventeen, gorgeous and on the brink of a bright future.
And now they have fallen in love. But…
They are brother and sister

6.Helena Rubinstein, la femme qui inventa la beauté par Michèle Fitoussi

Un livre riche en découvertes, un destin fascinant qu’il est captivant de suivre.

couv27335111

Avant d’être une marque de cosmétiques, Helena Rubinstein eut un destin. Et quel destin, quelle incroyable aventure ! On connaissait la milliardaire couverte de bijoux peinte par Dali ou Picasso, l’impératrice de la beauté qui transforma l’image de la femme en lui tendant le miroir de la jeunesse éternelle, la travailleuse acharnée qui parcourait la planète au pas de charge, s’arrêtant à peine dans l’une de ses sublimes demeures, mais savait-on que cette « Hearst à l’échelle féminisme » fut d’abord une petite polonaise ? Née en 1872 dans le quartier juif de Cracovie, aînée d’une famille de huit filles, Helena sut dire non aux conventions. Elle resta libre et sut imposer sa vision. De l’Australie où elle s’exila à l’âge de 24 ans, pionnière des soins de beauté, à New York où elle mourut princesse cosmopolite à 93 ans, la vie d’Helena Rubinstein fut un roman. Un roman où se croisent tous les talents de l’époque, de Poiret à Chanel en passant par Louise de Vilmorin, une saga éblouissante, faite de krachs boursiers et de chagrins d’amour, de drames conjugaux et de diamants croqués.
Sous la plume vive de Michèle Fitoussi, Helena Rubinstein est l’illustration en actes d’un siècle de conquêtes pour les femmes, par les femmes : « Si je ne l’avais pas fait, d’autres que moi l’auraient fait ».

7.Avec tes yeux de Sire Cedric

Ce livre n’est pas encore sorti mais quand on connait un peu l’auteur on ne peut que s’attendre à du bon, alors j’espère qu’il sera médiatisé et qu’il sera venu comme des petits pains ! Sortie le 8 octobre !

couv3311284

Thomas ne croit que ce qu’il voit, mais personne ne le croit. Depuis quelque temps, Thomas fait des rêves atroces. D’épouvantables rêves qui le réveillent en sursaut et morcellent son sommeil qu’il a déjà fragile. Si ce n’était que ça ! Après une séance d’hypnose destinée à régler ses problèmes d’insomnie, il est en proie à des visions. Il se voit, à travers les yeux d’un autre, torturant une jeune femme… Persuadé qu’un meurtre est effectivement en train de se produire, il part à la recherche de la victime. Le cauchemar de Thomas ne fait que commencer.

8.Rien n’est trop beau de Rona Jaffre

Bon je triche un peu là parce que publié en 1958 il a suscité un véritable engouement à l’époque donc je suppose que la médiatisation était bonne, à l’échelle de la fin des années 50. Mais j’ai tellement, tellement aimé ce livre que je voulais en profiter pour le remettre en avant…Tout simplement.  Ma chronique. couv5760553

 

New York, début des années 1950. Elles sont jeunes et Manhattan leur tend les bras …
Lorsqu’il fut publié en 1958, le premier roman de Rona Jaffe provoqua l’engouement de millions de lectrices américaines. Elles s’identifièrent immédiatement à ses personnages, de jeunes secrétaires venues d’horizons différents employées dans une grande maison d’édition new-yorkaise. Leurs rêves et leurs doutes reflétaient ceux de toute une génération de femmes.
Il y a la brillante Caroline, dont l’ambition est de quitter la salle des dactylos pour occuper un poste éditorial. Mary Agnes, une collègue obnubilée par les préparatifs de son mariage. La naïve April, jeune provinciale du Colorado venue à New York pour faire carrière dans la chanson.
Si la ville semble leur offrir d’infinies possibilités professionnelles et amoureuses, chacune doit se battre avec ses armes pour se faire une place dans un monde d’hommes.

9. Les Larmes Rouges de Georgia Caldera

Car même si la trilogie a eu son succès, pour moi elle mérite d’être encore plus médiatisée, plus représentée, plus distribuée, plus connue. C’est une perle à côté de laquelle il ne faut surtout pas passer. Et puis quand on un véritable coup de cœur pour un livre, on trouvera toujours qu’il n’est pas assez connu.couv56402383

J’ai chroniqué les 3 tomes, ma chronique du tome 3 présente aussi un bilan de la saga.

10. A vous de me dire chers amis lecteurs quel livre selon vous mérite d’être connu plus qu’il ne l’est ? Quel est VOTRE  choix à vous pour compléter cette liste ?

106137526_o