[Chronique] Dark Net de Benjamin Percy

Publié aux éditions Super 8 – septembre 2017 – 400 pages
Merci à Netgalley et Super 8 pour cette lecture

Fermez toutes vos fenêtres !
Le Dark Net, vous connaissez ? Sous les fondations du réseau, un second Internet prospère : un eldorado sulfureux où rien n’est impossible et où on trouve de tout – drogues, armes à feu, instructions terroristes, etc.
Mais aujourd’hui, les forces obscures s’assemblent dans ces profondeurs. Des démons qui menacent d’envahir notre mon physique en « hackant » les esprit des utilisateurs pour les transformer en tueurs psychotiques.

Pour les arrêter, quatre personnages que rien ne destinait à se rencontrer : Hannah, une jeune aveugle de 12 ans ayant récemment recouvré la vue (mais pas seulement) grâce à une prothèse futuriste ; Mike Juniper, un ancien évangéliste qui combat ses propres démons et veille, dans le sous-sol de son refuge pour sans-abri, sur un impressionnant arsenal d’armes à feu ; Derek, un hacker aux allures d’Anonymous qui entend faire régner la justice au sein du réseau ; et Lela, une journaliste technophobe persuadée d’être tombée sur une histoire que personne ne veut entendre.

Bientôt, les portes de l’enfer vont s’ouvrir. Sont-ils prêts ?

Parmi les nombreux titres de cette rentrée littéraire, je dois avouer que Dark Net m’appelait comme un phare dans la nuit. J’ignore exactement pourquoi, mais probablement ce titre puis la couverture. En lisant la 4e, je me rendis compte que je n’en savais définitivement pas assez sur ce roman et qu’une seule solution s’imposait alors à moi : découvrir par moi-même. Et quelle expérience ! Si ce roman n’est pas un coup de cœur, il m’aura vraiment entrainée dans ses couloirs ténébreux et surprise au fil des pages. C’est une histoire sombre et atypique, et attention aux ombres dans la nuit, lisez-le peut-être lumières allumées. Je l’ai lu sur ma liseuse, dans le noir pour ne pas réveiller mon mari, et les frissons sont plus intenses. Bref, amateurs de sensations fortes et de passages qui peuvent faire peur, entrez dans ce roman sombre ésotérique sous fond d’hyper connexion et de données accumulées à vous rendre paranoïaque.

Tout d’abord, j’ai rendu visite à un ami accessible sur l’internet du quotidien, à savoir Wikipedia car savez-vous ce qu’est le darknet ?

Un darknet est un réseau superposé (ou réseau overlay) qui utilise des protocoles spécifiques intégrant des fonctions d’anonymisation. Certains se limitent à l’échange de fichiers comme RetroShare, d’autres permettent la construction d’un écosystème anonyme complet (web, blog, mail, irc) comme Freenet.
Les darknets sont distincts des autres réseaux pair à pair distribués car le partage y est anonyme (c’est-à-dire que les adresses IP ne sont pas partagées publiquement) et donc les utilisateurs peuvent communiquer avec peu de crainte d’interférence gouvernementale ou d’entreprise. Pour ces raisons, les darknets sont souvent associés avec la communication de type dissidence politique et les activités illégales (ex. : cybercrime). Plus généralement, le « Darknet » peut être utilisé pour décrire tout type de sites non-commerciaux sur Internet3, ou pour référer à toutes les technologies et communications web « underground », plus communément associés avec les activités illégales ou dissidentes.
Le terme darknet ne doit pas être confondu avec « deepweb » lequel signifie web profond. « Darknet » ne doit pas non plus être confondu avec le néologisme « darkweb ». Lien de la source.

Lire la suite

[Chronique] La Conspiration de Maggie Hall

Résumé :

Une énigme millénaire. Des indices aux quatre coins du globe. Une destinée extraordinaire. Ils ont le pouvoir de faire fermer Prada pour une session shopping privée. Mais aussi celui de déclencher une nouvelle guerre mondiale. C’est cette incroyable famille qu’Avery West se découvre à dix-sept ans. Ses membres appartiennent à une redoutable société secrète, le Cercle, qui voit en Avery la clé d’une prophétie millénaire. Écartelée entre des factions rivales, Avery va devoir lever le voile sur l’énigme de ses origines. Accompagnée de deux garçons du Cercle, le beau Stellan à l’humeur changeante et le ténébreux Jack, elle se lance dans une quête qui va la mener du musée du Louvre aux bazars d’Istanbul. Au coeur de la conspiration, Avery va devoir choisir entre sa liberté et sa famille, mais aussi entre le garçon qui pourrait l’aider à sauver l’humanité et celui qui fait battre son coeur.

LaConspirationMaggieHall

Paru dans la collection R aux éditions Robert Laffont – Juin 2015. Premier tome d’une trilogie

Mon avis :

Nous suivons Avery notre héroïne qui a une règle d’or : ne jamais s’attacher. Et pour cause, sa mère et elle ne cessent de déménager dès qu’un nouveau « mandat » tombe. Ce qu’est un « mandat » ? Avery l’ignore et fait confiance à sa mère qui dit travailler pour l’armée. Avery se fait tant bien que mal à cette vie jusqu’au jour où sa règle d’or va être mise à rude épreuve par l’arrivée du nouveau, Jack. Elle tombe sous le charme et a vite du mal à garder ses distances. De plus l’arrivée du mystérieux Stellan va semer encore plus le trouble dans l’esprit de notre presque naïve Avery. Pourquoi ces deux garçons s’intéressent à elle ? Lorsqu’elle apprend « qui » ils sont et qu’ils peuvent l’aider à retrouver son père, Avery ne réfléchit pas et les suit…à Paris. Là bas elle va vite découvrir que la vie qu’elle mène n’est pas celle à laquelle elle était destinée et qu’elle pourrait bien avoir une importance toute particulière pour les 12 familles du Cercle. Des USA à Paris en passant par Istanbul voici notre jeune Avery partie sur une quête, à l’aide d’indices, d’énigmes à travers les monument et œuvres d’arts du monde…Jusqu’où tout cela va la mener ? Que peut révéler la chasse au trésor ? Pourra-t-elle, à l’aide de Jack, déjouer la prophétie qui semble la menacer ?Qu’apprendra-t-elle sur sa propre identité ? Cette dernière ne l’exposerait elle pas à un terrible danger ?

C’est une histoire palpitant, prenante, un univers à la Dan Brown où les protagonistes sont des adolescents. Ce thriller ésotérique young adult nous fait voyager à travers le monde, via des descriptions très précises et des faits historiques pointus. Rien n’est négligé dans ce premier tome de la trilogie. Avery et Jack vont devoir déchiffrer les messages codés d’un vieil ami en commun, qui lui non plus n’était pas celui qu’il prétendait être. Par ce biais, nous parcourons des œuvres d’art et complétons nos connaissances historiques tout en faisant de plus en plus connaissance avec les personnages qui sont très attachants. Le début de romance entre Jack et Avery est parfait, présent mais sans déborder sur le reste de l’histoire.

La plume est fluide mais précise, elle ne nous laisse que peu de répit à travers les nombreux rebondissements de l’histoire…Et dire que ce n’est que le premier tome ! Que nous réserve la suite ? L’intrigue accélère au fur et à mesure des pages et il est bien difficile de reposer ce livre sans avoir vu où tout cela nous menait.

Alors que tout son monde est un mensonge, Avery trouve la force de se battre, d’avancer pour survivre mais aussi pour rencontrer son père qu’elle n’a jamais connu. Impulsive elle se retrouve dans une folle aventure…qui irait suivre un inconnu au bout du monde ? Mais elle souhaite tellement rencontrer son père que la raison n’a plus place. Elle se retrouve donc malgré elle embarquée dans une grande aventure qui pourrait bien avoir de très nombreuses conséquences sur le monde que nous connaissons.

Dans ce premier tome nous suivons principalement Avery et Jack, mais également Stellan et faisons connaissance de deux familles des douze du cercle : les Dauphin et les Saxon. Le personnage de Jack est très attachant, dévoué et courageux. Il est fiable et protecteur et prêt à braver tous les dangers pour connaître la vérité et protéger Avery. Stellan est à la fois exaspérant, imbu de sa personne mais attachant malgré tout. Il est pieds et poings lié par sa mission et sa loyauté. Et il ignore encore beaucoup de choses à son sujet. Des personnages que nous retrouverons donc dans le tome 2, la fin du tome 1 laissant entendre qu’il ne peut en être autrement.

Bilan : un très bon thriller ésotérique young adult qui nous fait voyager et découvrir tout un tas de choses. Une héroïne attachante à laquelle il est facile de s’attacher et de s’identifier malgré son impulsivité bien déraisonnable. Vivement la suite. Bonus : je suis fan de cette couverture qui a d’ailleurs de suite attiré mon œil sur cet ouvrage.

Ma note Livraddict  17/20