[Chronique] Terre de Brume de Cindy Van Wilder, un récit fascinant dans un monde de magie et d’obscurité

Publié aux éditions Rageot – Septembre 2018 – 288 pages
Merci aux éditions Rageot pour cette lecture

Dans un univers envahi par la brume, deux jeunes femmes unissent leur magie pour sauver le Monde de la destruction.

Depuis le Bouleversement, cataclysme qui a recouvert son monde d’une brume toxique en ne laissant que de rares survivants, Héra vit à Taho dans le Sanctuaire des Prêtres de l’eau, où elle apprend à maîtriser la magie pour devenir Guerrière. Au cours d’une mission, elle rencontre Intissar, une Sœur de Feu capable de communiquer avec les esprits. Intissar a bravé sa propre communauté pour venir avertir les habitants de Taho d’un terrible danger. Mais il est déjà trop tard  : une vague de Brume, peuplée de créatures ni mortes ni vivantes, s’est levée… et frappe le Sanctuaire. Et elle frappera encore. Héra et Intissar s’allient afin d’empêcher leur monde de sombrer dans l’oubli. Lire la suite

[Chronique] Memorex de Cindy Van Wilder

memorexbettie

Publication aux Éditions Gulf Stream – Collection Électrogène – 6 mai 2016 – 403 pages

resume2022. Cela fait un an que la vie de Réha a basculé. Un an que sa mère est morte dans un attentat contre sa fondation, Breathe, qui promeut un art contemporain et engagé. Un an que son père, un scientifique de génie, ne quitte plus Star Island, l’île familiale. Un an qu’Aïki, son frère jumeau, son complice de toujours, s’est muré dans une indifférence qui la fait souffrir. Le jour de ce sinistre anniversaire, la famille est réunie sur l’île : c’est le moment de lever les mystères, les tabous, les rancoeurs que Réha ressasse depuis un an. Au coeur de l’énigme : Memorex, la multinationale pharmaceutique de son père, ainsi que ses expérimentations sur la mémoire. Des expérimentations qui attisent les convoitises de personnages puissants et sans scrupules, prêts à tout pour accomplir leurs rêves les plus fous.

blablaTout d’abord avant de commencer cette chronique je voulais envoyer de gros bisous à Cindy, l’auteure de ce formidable roman. C’est aussi une femme géniale avec qui j’adore papoter sur Twitter et que j’espère bien rencontrer prochainement. Elle me doit un câlin, je lui dois un café. Pour toi Cindy :flamingos.heart

Quand Cindy a commencé à nous teaser avec Memorex, je savais que je voulais absolument lire ce livre. Il y avait quelque chose dans ses propos qui me fascinait. Ensuite elle a présenté la couverture, coup de foudre. Tellement original ce mélange de vert et de noir, cette tranche colorée. La collection Electrogène est vraiment qualitative. J’ai eu la chance de remporter un exemplaire lors d’un concours et c’est avec empressement que je me suis plongée dans l’histoire de Memorex. Je voulais ici, réitérer mes propos facebook avant de vous laisser avec ma chronique :

Chers flamants,
Je déclare officiellement ma flamme pour le talent, le génie, l’œuvre de Cindy Van Wilder – Auteur
Je viens de terminer Memorex et pour le moment je n’ai même pas les mots. C’est phénoménal. Oui.
Il sort bientôt, lisez-le, c’est une immense surprise.
Cindy a du talent, croyez-moi et j’espère bien qu’on va entendre parler d’elle très longtemps pour ses écrits ! Voilà.
Pour info, c’est publié chez les Nantais de Gulf Stream Éditeur ! Donc si comme moi vous êtes du coin, une raison de plus pour acheter ce fantastique roman.

Sachez, toutefois, que ma chronique n’est en rien influencée par l’affection que je porte personnellement à Cindy. C’est vraiment mon ressenti de lecture, et oui, c’est un immense coup de cœur. Pourtant, je ne m’y attendais pas. Certes, je faisais confiance à Cindy, je pensais passer un excellent moment mais je ne m’attendais pas à une telle claque. Un peu comme avec I.R.L. d’Agnès Marot.coupcoeur

MONAVISV2

 

L’intrigue prend place dans un futur proche, en 2022, entre les Etats Unis et une île paradisiaque. Le monde a connu des progrès assez intéressants, mais reste semblable au nôtre. Réha, notre héroïne a perdu sa mère dans un terrible attentat en 2021. Ce crime visait la fondation Breathe, que sa mère dirigeait et qui soutenait l’art contemporain et engagé, un endroit sublime qui laissait place à une grande liberté d’expression artistique. Depuis, la vie de Réha a basculé dans une langueur et son quotidien s’est assombri. Suite à cette catastrophe, son jumeau et elle ne communiquent plus. Aïki était son frère, mais aussi son meilleur ami, sa moitié et il ne semble plus capable d’exprimer le moindre sentiment à son égard, il est froid et passe son temps à l’éviter. Réha souffre énormément de cette situation, mais a au moins l’avantage d’être soutenue par sa meilleure amie, Ilse. À l’heure des vacances de Thanksgiving, toute la famille doit se rejoindre sur Star Island, île privée de la famille et lieu de travail de Kassa, père de Réha et Aïki, éminent chercheur à la tête du programme Memorex. C’est aussi l’anniversaire du jour tragique qui a changé leur vie à jamais, celui de la mort de leur mère. C’est le coeur lourd que Réha rejoint le convoi en direction de l’île avec son frère et la petite amie (Holly) de ce dernier que Réha trouve insupportable. À leur arrivée sur l’île très particulière qu’est Star Island, une certaine tension se fait ressentir…mais ce n’est que le début.

Très vite le roman va nous entraîner sur une intrigue complexe et extrêmement bien pensée, qui semble graviter autour de Memorex, la multinationale de Kassa, qui comme son nom peut le laisser présager travaille sur la mémoire. Ici, le sujet est parfaitement exploité et devient vite passionnant. Nous comprenons qu’un très grand nombre de mystères entourent Memorex et commençons très vite à nous interroger sur les réelles circonstances de l’attentat de 2021. Sans trop en dévoiler (mon Dieu que c’est dur de parler de ce roman sans spoiler tant il y a de choses d’exploitées), l’île va rapidement se transformer en un huis clos angoissant, oppressant où les masques vont devoir tomber et la réalité, aussi sordide soit-elle se dévoiler. Réha est une jeune fille qui saura faire preuve de beaucoup de sang-froid et aussi de tempérament pour comprendre enfin ce qu’on lui cache. Surprenant des conversations suspectes elle va devenir méfiante et se mettre en tête de comprendre ce que fait réellement son père et ce qui s’est joué après l’attentat. En effet, rescapée miraculeuse de l’horreur de 2021, Réha peine à se souvenir de certains éléments. Pourquoi ?

Nous comprendrons rapidement que Memorex, au-delà d’être un roman original porté par une fabuleuse plume est un réel thriller et que l’enquête s’avère bien plus complexe que l’on aurait pu s’y attendre. L’auteure a su travailler avec la psychologie des personnages, les poussant dans des retranchements, des interrogations, de l’introspection, des remises en question et surtout en les confrontant à l’enfer. Chaque personnage a son importance dans cette histoire et même si l’on ne sait pas vraiment à qui se fier, il nous faudra, au même rythme que Réha avancer. Le personnage de Réha est vraiment très intéressant. Bien sûr, elle souffre de la perte de sa maman et un an après la douleur est encore vive. Mais ce qui lui fait le plus de mal c’est la distance que son frère lui impose et le fait qu’il n’est plus le même. Elle saigne vraiment de cette séparation forcée et aura du mal à accepter Holly dans leur cocon familial sous tension. Pourtant, Holly est une jeune femme qui va beaucoup nous surprendre tout au long du roman. Partant du cliché « petite miss parfaite » comme dirait Réha, Cindy Van Wilder la fait évoluer en une jeune femme terriblement courageuse et qui sait dire les choses. Elle sera d’une très grande aide pour Réha et leur survie sur une île où le danger viendra roder plus que jamais. Magali, la tante de Réha et ennemie publique numéro 1 de la famille jouera également un rôle très important. Même si elle n’aura que peu d’occasions de faire face au lecteur, nous comprendrons tous les sentiments qu’elle a pu nourrir depuis le décès de sa soeur et ce qu’elle veut accomplir en revenant sur l’île. En ce qui concerne Aïki, il est difficile de vous en parler, c’est un personnage mystérieux mais fascinant, auquel on s’attache même s’il est distant. Enfin, Kassa et son mentor sont des personnages à la psychologie complexe, des scientifiques tourmentés par leurs propres découvertes.

Bien sûr, et là ça ne spoile rien, vous vous doutez bien que Memorex n’a rien d’un enfant de chœur et que leurs fondateurs se brûlent les ailes en voulant manipuler ce qui ne devrait pas l’être. De nature captivée par la mémoire et son fonctionnement, j’ai été subjuguée par la façon dont le sujet est traité ici. On ne nous assomme pas de détails scientifiques, mais on nous présente un homme passionné qui s’est battu pour sa vie et qui est poussé par son mentor, tout aussi animé par leurs découvertes. Mais parfois, les expériences dépassent leurs chercheurs et il est trop tard. Quant au pourquoi du comment de Breathe et de ce sordide attentat, cela constituera une autre part de l’intrigue et ici, c’est tout à fait bluffant, car on s’attend à tout, sauf à cela. Mais, Cindy n’a pas ménagé ses lecteurs. Alors que vous pensiez avoir tout compris, de nouvelles révélations, époustouflantes vous tombent sur le nez. Niveau narratif, là encore, le concept de l’auteure est habile. Si le récit nous est principalement proposé à la première personne (« Je » étant Réha), elle nous entraînera aussi dans la tête d’autres personnages, en particulier Kassa, le père de Réha et Aïki, ce qui sera particulièrement instructif. Je ne vous en dis pas plus pour le reste des techniques narratives, mais c’est tout à fait maitrisé, de même que les allers-retours 2021-2022.

Au final, c’est un récit bourré d’émotions, d’interrogations sur notre monde et de questionnement que nous livre l’auteure. Au-delà d’un thriller et d’un rythme parfaitement dosé, elle parvient à nous faire réfléchir sur l’humanité, la science et ses dérives. Nous nous attachons énormément aux personnages, nous sommes en totale empathie avec eux et ressentons leur souffrance. Fait très surprenant, les personnages que ne nous attendions pas forcément à apprécier deviennent tellement attachants qu’on ne peut que pleurer sur leur sort et la sinistre vérité à laquelle ils sont alors confrontés. Cindy Van Wilder saura nous briser le coeur et nous tirer quelques larmes, mais apportera une sublime conclusion à son roman. Star Island est peut être une île polynésienne qui fait rêver, mais méfiez-vous, elle n’est sans doute pas si abordable et sécurisante que cela…

Cindy Van Wilder a donc réussi avec brio à mêler drame familial, huis clos oppressant sur une île (presque) paradisiaque, science-fiction et au fond une touche d’anticipation. Amenant son lecteur à un réel questionnement sur le futur de l’humanité et la déontologie scientifique, mais aussi sur la notion d’identité et de mémoire en tant que propriété propre de chaque être vivant, elle parvient à marquer notre esprit. Alors que le lecteur ne sait absolument pas à quoi s’attendre en commençant ce roman, il sera vite totalement plongé dans l’intrigue et ne pourra pas reposer le livre avant d’en connaître le dénouement. Un roman Young Adult qui se démarque profondément des autres livres du genre par la complexité de son intrigue, l’identité de ses protagonistes et les pistes de réflexion qu’il nous laisse tout en nous bouleversant. Attachez, vos ceintures, mesdames et messieurs, et soyez prêts à décoller pour Star Island. Le retour indemne n’est pas garanti.

enbref

Ce thriller YA hautement addictif et parfaitement maîtrisé nous prouve tout le talent de Cindy Van Wilder pour concocter des histoires fabuleuses à l’intrigue totalement inattendue. Mêlant les genres avec brio, elle nous entraîne dans une incroyable introspection et une réflexion sur l’humanité ainsi que sur la déontologie scientifique. À l’aide de personnages passionnants, elle nous enferme sur une île pas si paradisiaque que cela, mais à aucun moment le lecteur ne sait à quoi s’attendre. Stupéfiant !

MANOTE

20/20

5flamantscoupcoeur

Top Ten Tuesday : Les 10 livres que vous aimeriez faire dédicacer

Bonjour à tous,toptentuesdayintro

Retour du Top Ten Tuesday après une semaine de pause involontaire. Aujourd’hui le thème est assez facile dirons-nous puisqu’il s’agit simplement de vous dire quels sont les 10 livres que j’aimerais faire dédicacer. Sachez déjà que les seuls livres que j’ai de dédicacés sont mes livres de Sire Cedric (et ils le sont tous). C’est tout. Aucune autre dédicace, pauvre de moi. Alors si je dois choisir 10 livres à faire dédicacer il est certain que le choix peut s’avérer difficile et en même temps, il y a des évidences. Des envies de dédicaces qui vont bien au delà de la simple « envie » d’avoir une signature mais plus d’échanger ne serait-ce que quelques secondes avec l’auteur. C’est pour moi toute la richesse même d’une dédicace. Archivo base

  • J.K. Rowling avec le premier tome d’Harry Potter

Oui je sais, ça sonne comme une évidence mais j’aimerai beaucoup rencontrer même juste quelques secondes cette grande dame, lui faire dédicacer mon premier tome d’Harry Potter et la remercier pour tout ce qu’elle a apporté au monde de la lecture. Car cette femme a permis à des milliers de personnes de s’évader et même pour beaucoup de retrouver le goût de la lecture.

  • Georgia Caldera avec le premier tome des Larmes Rouges

Encore une évidence n’est ce pas ? Mais oui je rêve d’échanger quelques mots en « vrai » avec Georgia ! J’aime tellement son style d’écriture, ses histoires, ses personnages masculins et puis elle est tellement sympa sur les réseaux sociaux qu’elle ne peut être qu’une agréable rencontre. On a un point commun, les cheveux bleus !

  • Cindy Van Wilder avec le premier tome des Outrepasseurs

Ah Cindy, elle c’est certain, il faut que je la rencontre. C’est une auteure douée et surtout passionnée. Très disponible pour discuter sur les réseaux sociaux c’est toujours un plaisir d’échanger avec elle. Ouverte d’esprit, drôle et pétillante il est évident qu’on ne peut que passer un bon moment avec une personne aussi adorable. Si elle est accompagnée de sa camarade Agnès Marot pour I.R.L. c’est le doublé gagnant ^^

  • Christelle Dabos et le premier tome de La Passe Miroir

Oui pour rencontrer cette femme à l’imagination exceptionnelle qui a su créer un univers quasiment aussi magique et captivant que celui d’Harry Potter. Parce qu’elle semble douce et passionnée et qu’elle dédicace sans compter son temps et ce même si elle est épuisée physiquement. C’est, j’en suis certaine, une magnifique rencontre. Et puis lui dire « merci pour Ophélie et Thorn » ils sont exceptionnels.

  • Jojo Moyes avec Avant toi

Pour parler de ses merveilleuses histoires et de l’émotion qu’elle parvient à transmettre dans ses histoires. Pour lui dire merci, ces livres m’ont apporté beaucoup de choses à des moments clés de ma vie. Lui dire qu’avec elle, il y a toujours de l’espoir dans le noir et que ses personnages, ordinaires, ni beaux, ni moches, sonnent tellement vrais qu’on s’y attache vite et qu’on ne veut plus les quitter. Pour lui dire que même si Avant toi est difficile à terminer, il n’aurait pas pu avoir de plus belle fin, de fin plus juste. 01

  • Victor Dixen avec le tome 2 d’Animale

Pour lui dire à quel point son écriture est fantastique, que ce soit pour Phobos ou Animale, pour échanger sur Blonde et la conquête de l’espace. Parce qu’il est talentueux et que ses mots sont tellement bien alignés, posés, qu’il vous rend raide dingue accro de son histoire. Et puis il semble être très sympathique et dynamique.

  • Anna McPartlin avec Les derniers jours de Rabbit Hayes

Oh oui ce livre m’a tellement émue, tellement bouleversée, je l’ai encore tellement en tête et dans le coeur que je voudrais l’en remercier. Lui dire que Rabbit et Johnny sont exceptionnels dans leur tragique destin et que même si Rabbit ne vit plus elle laisse un immense soleil derrière elle.

  • Ingrid Desjours avec Les Fauves

Parce que cette femme est talentueuse, parce qu’elle est engagée et dit ce qu’elle pense en toutes circonstances. Parce que c’est quelqu’un qu’il faut avoir rencontré au moins une fois dans sa vie, j’en suis persuadée. Et puis l’occasion aussi de parler avec son alter ego, Myra Eljundir, il semblerait que nous ayons une passion commune pour l’Islande.

  • Anna Todd avec le premier tome d’After en V.O.

Oui vous le savez j’ai succombé à cette saga et j’assume totalement mon côté fan girl ici. Parce qu’en plus il est évident qu’Anna Todd est d’une générosité exceptionnelle envers ses fans. Ses livres sont entrés dans ma vie à un moment bien particulier et m’ont beaucoup apporté. Ils m’ont permis de verser les larmes qui se devaient de l’être depuis un moment mais qui ne parvenaient pas à s’écouler. Elle a fait battre mon coeur comme jamais avec Hardin.

  • Colleen Hoover avec Ugly Love

Ah Colleen Hoover réussit à chaque fois à me faire pleurer. Chaque histoire m’emporte et me brise le coeur tout en recollant les morceaux un à un. Les sentiments et les émotions sont d’une puissance incroyable dans ses récits et j’adhère. Je « jalouse » toutes les chanceuses qui vont pouvoir se rendre prochainement aux dédicaces de Colleen Hoover en compagnie d’Anna Todd. Profitez en bien, je suis certaine que ce sont des femmes exceptionnelles. Print

Et voilà pour ce Top Ten, enfin vous remarquerez mon habileté à vous avoir glissé un onzième dans la liste mine de rien. Sinon je voulais mettre Bernard Werber mais normalement ce rêve deviendra réalité à la fin du mois puisqu’il vient en dédicace dans ma région. Il est en effet le président d’honneur du Printemps du Livre à Montaigu (85- Vendée) ce qui est tout proche de chez moi et je devrais donc assister à la rencontre – dédicace qui lui est consacrée si tout va bien.

Et vous les 10 auteurs que vous voulez rencontrer ? Enfin au moins les 10 livres à faire dédicacer ?

Comme toujours le récap des copines se trouve chez Frogzine :

TopTenTuesday

NB : les illustrations proviennent de freepik.com

Top Ten Tuesday : Les 10 auteurs qui furent une belle découverte en 2015

Bonjour ici,

Je sais pas vous, mais ça y est j’ai froid. L’hiver a peut être fini par véritablement arriver. Bref, nous n’allons pas nous étendre sur ces considérations météorologiques inutiles et allons plutôt nous contenter de répondre au Top ten du jour : Les 10 auteurs qui furent une belle découverte en 2015.

Ah que j’aime les bilans de fin d’année tiens ! J’ai travaillé sur des bilans mais je n’avais pas préparé de bilan « auteurs », honte à moi. Mais c’est pas grave vu que le TTT propose de s’en charger. Allez on est partis !

TTT

  • Victor Dixen : une passionnante découverte pour moi avec Animale (les deux tomes) et Phobos (deux tomes aussi). Une chose est certaine on ne va pas s’arrêter en si bon chemin, je vais continuer à suivre de très près l’auteur.
  • Christelle Dabos : J’ai succombé à cette plume magique, envoûtante, dépaysante et ensorcelante grâce aux deux premiers tomes de La Passe Miroir. Je sais que le 1ier tome est sorti en 2013 mais moi, je n’ai découvert la saga que cette année et ce fut qu’enchantement.
  • Jojo Moyes : ou l’auteur qui a l’art de me tirer des larmes. Trois romans de l’auteure lus cette année et j’ai succombé à chacun. C’est une plume franche, délicate, simple et touchante. Les émotions sont vraies, saisissantes et les histoires sublimes.
  • Sire Cedric : sur les conseils d’un ami (celui qui d’ailleurs m’a fait dédicacer les livres reçus à Noël) j’ai commencé à découvrir l’auteur en début d’année avec la lecture d’Angemort. J’ai ensuite succombé à son dernier roman Avec tes yeux et je vais continuer ma découverte de l’auteur sur 2016. Je compte bien lire tous ses livres.
  • Cindy Van Wilder : je prends mon temps pour lire Les Outrepasseurs, je n’ai lu que le tome 1, le tome 2 va être dévoré en janvier mais je peux déjà dire que c’est une excellente découverte pour moi et que je suis de très près son actualité pour son prochain roman. En plus, c’est une femme adorable et qui est autant accro au café que moi.
  • Georgia Caldera : je triche…je ne l’ai pas découverte en 2015, mais en 2014 avec ma lecture de Victorian Fantasy. Mais disons que je l’ai redécouverte et vraiment encore plus aimée avec ma lecture de sa trilogie Les Larmes Rouges, mon coup de coeur absolu de l’année. Donc j’estime qu’elle a tout à fait sa place ici.
  • Jennifer Niven : Oui, Tous nos jours parfaits m’a totalement fait succomber à l’écriture de l’auteure. C’est touchant, émouvant, percutant. J’ai hâte de lire d’autres livres de cette auteure prometteuse qui a su tellement bien me toucher…
  • Romina Russell : je suis totalement convaincue par la plume de l’auteure dans le premier tome de Zodiaque qui m’a fait voyager comme jamais. J’ai eu un véritable coup de coeur pour ce roman et son univers atypique. Hâte de lire la suite et de retrouver cette plume zodiacale.
  • Khaled Hosseini : découvert avec Mille soleils splendides et quelle découverte sublime. Son roman est une merveille, un trésor, un bijou qui nous présente une réalité si brute, si dure, si crue. De l’émotion, de la sincérité et des sentiments si forts. Je vais poursuivre ma découverte de cet auteur sur 2015.
  • Anna Todd : et oui, comment ne pas la citer ? Elle dont j’ai dévoré la saga cette année ? Elle qui m’a fait tomber amoureuse d’Hardin ? Pour qui j’ai versé des larmes, contre qui j’ai pesté avant de succomber encore et encore. C’est une plume simple, mais hautement addictive et cette histoire d’amour est merveilleuse.TTTauteurs2015

Et je termine avec une mention spéciale dans mes découverte, « l’alien » qui ne rentrait pas dans le top 10 tant ses écrits sont inédits, différents, percutants. Il s’agit de Poppy Z Brite. Ce fut une découverte époustouflante et il me reste quelques titres à lire encore pour poursuivre l’aventure. Je ne peux que vous recommander ce style si particulier.

Voilà pour ce dernier Top Ten Tuesday de l’année, on se retrouve donc en 2016 pour une nouvelle année de TTT. A toute à l’heure pour la chronique du jour et bonne lecture à tous. Et rendez-vous chez Frogzine pour le récap des liens et les prochains TTT etc…

106137526_o

[Chronique] Les Outrepasseurs, Tome 1 : Les Héritiers de Cindy Van Wilder

les-outrepasseurs-

Paru aux Editions Gulf Stream – 347 pages

resume

-Jure-moi fidélité et je te protégerai. Nous le ferons tous.
– Nous ?
– Les Outrepasseurs. Tous ceux qui portent la Marque. Regarde ces jeunes gens. Voilà ta seule famille, à présent. Vous combattrez ensemble. (Il baissa le ton de sa voix.) Nos adversaires ne s’arrêteront jamais. Les fés nous pourchassent depuis huit siècles. Une éternité pour nous. Un instant pour eux. »
Peter, un adolescent sans histoire, échappe de justesse à un attentat et découvre que l’attaque le visait personnellement. Emmené à Lion House, la résidence d’un mystérieux Noble, il fait connaissance avec les membres d’une société secrète qui lutte depuis des siècles contre les fés : les Outrepasseurs. Les révélations de ces derniers vont changer le cours de sa vie…

MONAVISV2

Outre l’objet livre magnifique et le titre intriguant ce livre a véritablement suscité un intérêt chez moi qui grandissait à mesure que je le voyais sur la blogosphère ou la booktubosphère. J’avais moi aussi très envie de me plonger dans cet univers fantastique et mystérieux. Car quand on lit la 4ième de couverture du tome 1 on est pas bien avancés pour autant.

Peter est un adolescent ordinaire qui rêve de gloire grâce au football. Depuis quelques temps il a fait de surprenants et fulgurants progrès mais se sent aussi observé en permanence…Un jour sa vie va basculer suite à une agression très particulière et mystérieuse donc il est sauvé in extremis par sa mère. Il découvre alors que sa mère lui a toujours menti et qu’il ignore qui elle est et ce qu’il est. Il va devoir lui faire confiance et la suivre dans le domaine de Monseigneur, maître incontestable d’une société secrète à laquelle va désormais appartenir Peter bien malgré lui. Ceci va lui permettre de s’immerger dans les souvenirs de ses ancêtres et de comprendre qui il est et quel sang coule dans ses veines. Le lecteur est donc transporté au Moyen Âge, en 1206 dans la vie de 7 familles. Nous allons comprendre la malédiction qui les a frappé et ce que cela implique pour leurs descendants dont Peter fait partie. Les allers-retours temporels permettent une révélation sans ménagement et se déroule via un processus plutôt épuisant pour les 14 héritiers.

Nous découvrons aussi les fées, personnages très importants de cette histoire car très impliqués dans l’origine et le destin des Outrepasseurs. Nous sommes ici bien loin des clichés mielleux des gentilles et bonnes fées Disney.

Attention, ne vous attendez surtout pas à suivre la vie et les aventures de Peter dans ce premier tome. 90% du roman se déroule au Moyen Âge, ce qui est plutôt très bien joué de la part de Cindy Van Wilder qui prend le temps de bien poser les bases, le contexte et les implications de la malédiction. Nous comprenons ainsi de suite ce qu’il s’est passé et ce que cela va engendrer comme bouleversement dans la vie de Peter et dans celle des autres Héritiers. Désormais leur destin est scellé.

La plume de l’auteur est agréable, féerique à ses heures, cruelles à d’autres et elle sait nous emmener au plus profond de son histoire. Moi qui ne lit quasiment jamais de roman médiéval j’étais fasciné par cette histoire du début à la fin.

enbref

Un roman unique en son genre, un livre objet magnifique à collectionner, des personnages encore mystérieux, des allers retours temporels qui nous apprennent toutes les bases de l’histoire. Une plongée captivante dans la France médiévale et dans l’univers magique des fées. Une entrée en matière consistante dans le monde des Outrepasseurs.

MANOTE

17/20

Compte pour le Booktube-a-thon du 03 au 09 août 2015. Lu en lecture commune sur Livraddict avec Elise M Bouquinier

5MJCU12s