[Chronique] Ma vie pas si parfaite de Sophie Kinsella

Publié aux éditions Belfond – 11 mai 2017 – 480 pages
Merci à Belfond pour cette lecture

La vie à Londres. Du fond de son Somerset natal, Katie en a tellement rêvé, et aujourd’hui, ça y est ! À elle les soirées branchées, les restos fashion, le job de rêve dans une grande agence de pub… Certes, elle vit en coloc à deux heures du centre. Certes, son budget est si serré qu’elle se nourrit essentiellement de nouilles instantanées. Certes, sa boss est un cauchemar. Mais plutôt mourir que de renoncer à cette vie géniale, surtout si elle peut instagramer son mokaccino hors de prix. Mais ce que Katie ignorait, c’est qu’à la capitale, tout va plus vite. Y compris se faire virer. Retour à la case départ : la campagne. Pas question de se laisser abattre. Londres ne veut pas d’elle ? Katie va faire de la ferme familiale l’endroit le plus hype de tout le Royaume-Uni. Tellement hype qu’il pourrait bien attirer les hipsters de la capitale et, avec eux, de vieilles connaissances…

Lire la suite

Publicités

[Chronique] La petite librairie des coeurs brisés de Annie Darling

Publié aux éditions Milady – Avril 2017 -480 pages
Merci à Milady pour cette lecture
Amoureuse des livres depuis toujours, Posy travaille dans une vieille librairie londonienne et passe son temps à lire des romans d’amour. À la mort de l’excentrique propriétaire des lieux, elle hérite de cette institution qui périclite à vue d’œil. Posy remue ciel et terre pour éviter la faillite et fonder la librairie de ses rêves, spécialisée dans les romans d’amour, Au bonheur des tendres. Mais Sebastian, le petit-fils de la défunte propriétaire – et accessoirement le plus grossier des Londoniens – est bien décidé à faire de sa vie un enfer : ses goûts littéraires et ses intérêts sont opposés aux siens. Alors que Posy se démène pour sauver la librairie, elle tombe bien malgré elle sous le charme de son ennemi juré…

 

Une comédie romantique haute en couleur, au cœur d’une librairie anglaise au charme suranné. Un incontournable pour tous ceux qui ont espéré vivre les histoires d’amour qu’ils ont lues.

Comme vous le savez sans doute déjà si vous passez souvent par ici, les comédies romantiques n’ont pas ma préférence, mais me sont indispensables de temps en temps. J’adore alléger l’atmosphère et me réfugier dans ce genre de roman. C’est du feel-good assuré. Alors quand Milady a présenté ses publications, mon œil a de suite été attiré par celle-ci : La petite librairie des cœurs brisés. Pour moi, c’était une évidence, j’allais passer un agréable moment avec ce roman dont l’intrigue prend place au cœur même d’une vieille librairie londonienne. Du charme british, des romances à foison et un jeune séducteur qui n’a pas dit son dernier mot. Pas de doutes, ce roman est fait pour moi. Et laissez-moi vous dire qu’il a rempli sa fonction : j’ai passé un moment extra et j’ai peut-être même eu un léger faible pour Sebastian… Oh au fait, ne confondez pas La bibliothèque des cœurs cabossés de Katarina Bivald avec La petite librairie des cœurs brisés d’Annie Darling. Ils sont bien différents.

Lire la suite

[Chronique] Là où tu iras j’irai de Marie Vareille

Publié aux éditions Mazarine – Mars 2017 -358 pages
Merci à Marie et aux éditions Mazarine pour cette lecture !

Isabelle a 32 ans, un chihuahua nain prénommé Woody-Allen et une carrière d’actrice comparable à celle du Titanic : prometteuse en théorie, catastrophique en pratique.
Le jour où elle refuse la demande en mariage de l’homme qu’elle aime, sous prétexte qu’elle ne veut pas d’enfant, elle se retrouve à la rue, avec pour toute fortune vingt-quatre euros sur son compte en banque. Elle est alors forcée d’accepter le seul travail qu’on lui propose : utiliser ses talents de comédienne pour séduire Jan Kozlowski, un jeune veuf sur le point de se remarier.
La voilà donc partie en Italie, dans la maison de vacances de la richissime et déjantée famille Kozlowski. Seule ombre aux deux semaines de dolce vita qui se profilent : pour exécuter en toute discrétion sa mission « séduction », Isabelle devra jouer le rôle de l’irréprochable nanny anglaise de Nicolas, 8 ans, qui n’a pas prononcé un seul mot depuis la mort de sa mère cinq ans plus tôt. Isabelle est bien loin d’imaginer à quel point cette rencontre improbable avec ce petit garçon blessé par la vie va bouleverser sa vision du monde.

Une comédie pétillante, pleine d’humour et d’émotions.

Lire la suite

[Chronique] Le premier jour du reste de ma vie de Virginie Grimaldi

Lepremierjourdurestedemavie

Publié aux éditions City – 2015 – 283 pages / Disponible format poche au Livre de Poche

resume

Marie a tout préparé pour l’anniversaire de son mari : gâteaux, invités, décoration de l’appartement… Tout, y compris une surprise : à quarante ans, elle a décidé de le quitter. Marie a pris « un aller simple pour ailleurs ». Pour elle, c’est maintenant que tout commence. Vivre, enfin. Elle a donc réservé un billet sur un bateau de croisière qui fait le tour du monde. À bord, Marie rencontre deux femmes qui, elles aussi, sont à la croisée des chemins. Au fil de leurs aventures, parfois loufoques, elles pleurent et rient ensemble, à la reconquête du bonheur. Leurs vies à toutes les trois vont être transformées par ce voyage au bout du monde… Tout quitter pour tout recommencer : une comédie tendre et savoureuse !

livreaudio

Cette petite vignette signalera les livres audio qui seront présentés sur le blog.

A chaque fois, un commentaire sera ajouté sur la lecture du livre en question. 

Lire la suite

C’est lundi, que lisez-vous ? #6

On se retrouve pour le désormais traditionnel « C’est lundi que lisez-vous ? ». Rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. Le récapitulatif des liens se fait sur le blog de Galleane.

itsmonday

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?
semainepassee
De nouveau une plus « petite » semaine par rapport à ce que j’aurais souhaité, due à quelques ennuis de santé et une grande fatigue. Bon, sur  mes 4 lectures il y a quand même un gros pavé de 572 pages en grand format. Je pense que c’est déjà bien, 4 livres étant une excellente moyenne tout de même. Donc la semaine passée j’ai lu, comme annoncé, Une Etude en soie et même s’il m’a pris du temps, j’ai adoré en savourer chaque détail. Une histoire sympa dont je vous parle bientôt. J’ai lu aussi Moi&Moi Vice Versa en « partenariat » avec NetGalley et les Editions Harlequin, ainsi que Funny Girl toujours avec NetGalley et cette fois-ci les Editions Stock. De très bonnes lectures donc une très bonne semaine. Petit bémol avec ma lecture d’hier soir, un livre court nommé The Pink Tea Time Club, dommage mais ça va trop vite, c’est pas assez détaillé et rend l’ensemble presque « brouillon » alors que c’est un univers qui aurait pu être super développé avec des personnages ayant du potentiel et que l’auteure auraient pu rendre captivants…
 semaine34lue
LECTUREACTUELLE
  vdtome2Je le commence juste après avoir posté ce billet. Je l’attendais, il est arrivé je suis plus qu’impatiente de lire la suite des aventures de Blonde.
PROCHAINES
 De manière certaine, ma lecture suivante sera Le Secret de l’Inventeur d’Andrea Cremer. Pour le reste, on verra où mes envies me portent…

817Wg5Xr0vL

Toutefois, le 27 août sort un livre que j’attends depuis octobre dernier donc si j’en ai le temps il sera également lu cette semaine…Enfin le tome 2 en français de la saga Lux par Jennifer Armentrout…j’ai hâte de retrouver Daemon, vraiment hâte.

51o22UsrHHL

  Et vous, votre semaine ?
rdv

[Chronique] Moi & Moi Vice Versa de Sarah Mlynowski

couv24403037

Paru aux Editions Harlequin (368 pages)

resume« Je ne sais pas vous, mais moi, on m’a toujours répété que dans la vie, on ne peut pas tout avoir – le beurre et l’argent du beurre, l’Internet et le câble à un prix raisonnable, une vie sentimentale épanouie et une carrière réussie. Eh bien, il faut croire que je suis l’exception qui confirme la règle. Car, plutôt que de renoncer à un job de rêve (dans une chaîne d’info à Manhattan) ou à l’homme de ma vie (qui m’a demandée en mariage mais ne veut pas me suivre à New York), j’ai décidé d’avoir les deux. Vous êtes sceptiques ..

MONAVISV2

Voici un titre de Chick lit que j’ai énormément apprécié. Je l’ai lu grâce à NetGalley et aux Editions Harlequin qui ont accepté ma sollicitation. Il m’a donné l’occasion d’étrenner ma toute nouvelle liseuse, Kindle Voyage.

Alors que Gabby vient de plaquer son job en Arizona pour celui de ses rêves à New York, son petit ami Cam la demande en mariage. Seulement hors de question pour lui de partir loin de sa famille mais également hors de question de vivre une relation à distance. Cette demande en mariage qui apparaît un peu aux yeux de Gabrielle comme un ultimatum va sérieusement lui compliquer la vie. Alors qu’elle s’apprête à refuser, elle fait un vœu à une étoile filante : celui de ne pas avoir à choisir entre Cam et le job de sa vie…A son plus grand étonnement Gabby va voir son vœu se réaliser, du moins en quelque sorte…

Au delà du divertissement que constitue habituellement, pour moi, le genre, ici nous avons des péripéties pleines d’humour, une quête pour notre héroïne qui doit comprendre réellement qui elle est et ce qu’elle désire véritablement dans la vie. Son coeur est tiraillé entre l’homme de sa vie et la carrière de ses rêves. Ces deux choses essentielles à son équilibre se trouvent séparés par des milliers de kilomètres. Aussi adorable et amoureux que soit son petit ami/fiancé, Cam ne veut pas partir loin de sa famille. Mais Gabby n’est pas pour autant prête à tout sacrifier pour rester auprès de lui et de son enquiquineuse de maman…C’est alors que Gabby va voir son rêve devenir réalité : avoir les deux. Mais attention, ce n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît : elle vivra chaque journée 2 fois, une fois dans la peau de la Gabby d’Arizona, une fois dans la peau de la Gabby de New York. Et ses deux « elles » vont être confrontées à des vies bien différentes qui en aucun cas n’impactent l’une sur l’autre (si ce n’est sur son évolution personnelle bien sûr puisqu’elle est parfaitement consciente de mener deux vies). Ce qu’elle vit dans sa vie de New York n’a aucun lien avec sa vie d’Arizona. Par exemple si elle appelle sa mère dans sa vie New Yorkaise, c’est sa mère de la vie New Yorkaise qui a l’appel et non celle de la vie d’Arizona…Elle est la seule au courant de cette vie parallèle et tout ceci va l’aider à se découvrir et à faire un choix. Car Gabby le sait, elle ne pourra éternellement vivre deux vies, il lui faudra choisir. Mais quel est le meilleur choix ? Nous allons donc la suivre pendant plusieurs mois à la quête du bonheur et de son identité.

Le récit est très dynamique puisqu’il alterne les moments à New York et ceux en Arizona. Le personnage a une « dualité » très intéressante et pourtant elle n’est qu’une seule et même femme. Elle aura bien du mal à comprendre comment elle peut être si différente d’une ville à l’autre. Gabby est une jeune femme attachante, vive d’esprit et intelligente. Elle aime Cam, elle aime sa carrière. Elle veut juste pouvoir tout concilier et va donc devoir traverser bien des épreuves pour cela…Quand elle est en Arizona elle est au chômage, s’ennuie à la maison et se doit d’organiser son mariage. Ou plutôt, pardon, de regarder sa belle mère organiser le mariage et subir. Quand elle est à New York, elle se consacre à sa carrière et réussit ce qu’elle entreprend, elle sait également s’imposer et ne subit pas les autres et leurs directives.
Les amis, peu nombreux, de la jeune femme, dans une ville comme dans l’autre, ne lui sont pas d’un grand secours. A NY sa « psycoloc » est plus effrayante qu’une bonne oreille, et celle qui était sa meilleure amie en Arizona lui a fait un sale coup dans sa vie de NY donc cela complique leur relation dans leur vie d’Arizona sans que jamais l’amie en question ne le sache (vous me suivez ?). Il va donc lui falloir concilier tous les aspects de sa personnalité et de ses aspirations avant le grand choix final.. A qui dira-t-elle oui ? Cam ou New York ?

Cam est un personnage que nous aimons suivre, il est beau, bosseur, aimant et protecteur. Bien sûr il n’est pas parfait et son plus gros défaut n’est autre que sa mère…Parfois il peut se révéler un peu condescendant mais ce n’est que l’impact de son éducation et de son environnement familial (sa sœur Blair est tout aussi abominable que la mère).  Ah la mère de Cam, parlons en ! Combien de fois ai-je eu envie de l’étranger avec son tissu orange, de la remettre en place et de lui expliquer qu’elle ne peut pas dicter sa vie à sa belle fille et son fils en permanence ! Ce personnage est très bien crée et approfondi, si bien qu’on la déteste et qu’on ne rêve que d’une chose : que quelqu’un la remette en place une bonne fois pour toute.

La plume de l’auteur est douce mais dynamique en même temps. C’est une écriture pleine d’humour et d’introspection. Un livre plein d’espoir et de rêve. Pourquoi ne pourrions nous pas avoir ce qu’on veut ? Qui l’a décidé ? Et s’il s’agissait de faire un vœu et de croire en sa bonne étoile ?

La fin du livre semble quelque peu précipitée mais c’est une fin que j’ai beaucoup aimé et qui finalement est suffisante. Le suspens est ménagé jusqu’au bout et on se demande vraiment quel choix va faire Gabby et surtout comment elle va pouvoir mettre fin à cette double vie qui la lasse et lui complique tout. La solution est simple, pas plus expliquée que cela et ça convient très bien à ce genre de lecture. Une fois le choix fait tout s’enchaîne et nous entraîne vers l’épilogue. La fin du livre arrive sans que nous l’ayons vu venir, sans avoir eu le temps de s’ennuyer et on quitte presque à regret Cam et Gabby, la belle mère horrible et les autres personnages secondaires.

Photos Blog Aurélie - Moi&Moi-v-1

Gabby et ses deux vies (si vous avez lu le livre vous comprendrez le clin d’oeil avec l’orange) Photo par Greg Dutein

enbref

Un livre amusant et qu’on dévore en quelques heures. Une héroïne qui nous fait sourire et qui brille par son intelligence et sa capacité à se remettre en question. Des sentiments sincères et une dynamique de « vies parallèles » qui font de ce roman de chick lit quelque chose de nouveau et d’intriguant. Un excellent moment en perspective.

MANOTE

15/20

Merci à NetGalley et aux Editions Harlequin
Badge Lecteur professionnel

[Chronique] Un Doux Pardon de Lori Nelson Spielman

resume

Hannah Farr est une personnalité en vue de La NouvelleOrléans. Animatrice télé, son émission quotidienne « The Hannah Farr Show » est suivie par des milliers de fans, tandis que côté cœur, elle fi le depuis deux ans le parfait amour avec Michael Payne, le maire de la ville. Mais la vie toute tracée d’Hannah va être bousculée par deux petites pierres. Ces « pierres du pardon », une idée lancée par l’une de ses anciennes camarades de classe, connaissent un immense succès aux États-Unis. Le concept est simple : si vous avez quelque chose à vous faire pardonner, il suffi t d’envoyer une lettre d’excuse à la personne que vous avez blessée, accompagnée de deux pierres. Si le destinataire accepte vos excuses, il vous renvoie une des deux pierres et utilise la seconde pour, à son tour, demander pardon à quelqu’un. Les deux « pierres du pardon » reçues par Hannah, bien inoffensives à première vue, vont toutefois la forcer à replonger dans son passé. Un passé qu’elle avait soigneusement écarté depuis de nombreuses années. Et toutes les certitudes de sa vie vont être balayées comme un château de cartes. Est-il encore temps de changer le destin ?

couv46393188

Paru aux Editions Cherche Midi

MONAVISV2

Ayant adoré Demain est un autre jour, premier roman de Lori Nelson Spielman, je ne pouvais que lire celui-ci. Et c’est encore une fois une réussite, je suis conquise par cette histoire sublime et pleine d’optimisme, une histoire feel-good qui vous réchauffe le coeur et vous fait passer par tout un tas d’émotions, à l’instar de Demain est un autre jour, véritable phénomène littéraire désormais.

Hannah Farr est une présentatrice télé dont le succès est quelque peu en baisse, et, face à une concurrence rude elle va devoir faire preuve de créativité si elle veut développer sa carrière. C’est alors que les Pierres du Pardon vont prendre une place toute particulière dans sa vie, et bouleverser à jamais toutes ses certitudes et même tout ce sur quoi sa vie est basée. En couple avec le maire de la ville elle n’attend qu’une chose : qu’il officialise leur relation, ce qu’il tarde à faire. Pour les besoins de son émission de TV, Hannah va être amenée à renouer avec son passé, à pardonner pour avancer mais aussi à se faire pardonner.

C’est une histoire touchante, bouleversante par moment (il faut dire que certaines choses ont, en quelques sortes, fait écho à une partie de ma propre histoire, ce qui explique que le tout m’a atteint en plein coeur), pleine d’émotions, de bons sentiments et de pensées positives. Le concept des Pierres du Pardon (que je ne dévoile pas plus ici pour vous en laisser toute la saveur dans le livre) est sublime et cette création de l’auteure est exploitée à merveille, elle nous fait voyager, rêver, espérer, aimer, soupirer…Je suis passée des larmes à la joie en lisant ce petit bijou. Les personnages sont très bien travaillés et terriblement attachants. J’ai adoré Hannah, mais aussi sa gentille assistante, ou encore R.J. Comme dans Demain est un autre jour, la figure maternelle est très présente dans ce livre, et en particulier la difficulté des relations mère fille et le tout est tellement saisissant, émouvant. Des émotions donc, de l’introspection, des relations et de la difficulté de les construire ou de les défaire, des sentiments, de la culpabilité, du cheminement personnel et du pardon…Le tout sous la plume diablement efficace et poignante d’une auteure qui sait nous concocter des livres qu’on veut garder près de son cœur. Lori Nelson Spielman a su nous rendre encore plus humaines les émotions que nous avons parfois honte d’exprimer et nous invite à pardonner et se pardonner pour avancer et, enfin, vivre la vie que nous méritons tous.

enbref

Un roman touchant, feel good, un concept original via les pierres du pardon, le tout porté par une plume magique et poignante. On en redemande, et c’est un livre qu’on garde dans son cœur pour les jours où tout va mal.

MANOTE

18/20