[Chronique] Le Matin de Neverworld de Marisha Pessl – Un monde où le temps vous surprend…

Publié aux éditions Gallimard – Août 2019
320 pages
Traduction Laetitia Devaux
Merci à Gallimard pour cette lecture

Un an après la mystérieuse mort de Jim, son petit ami, Béatrice n’a toujours pas revu leur bande de copains. Populaires, complices, sarcastiques, ils se connaissent depuis toujours mais elle sait qu’ils cachent quelque chose. La soirée des retrouvailles dérape, et leur vie va basculer: ils devront affronter ensemble la vérité et prendre la plus difficile des décisions -ou revivre éternellement la même journée, prisonniers du neverworld.

Psychologique, plein de tension et d’humour, profond et singulier, le premier roman pour jeunes adultes d’une star de la littérature américaine.


J’ai reçu ce livre de la part des éditions Gallimard, sans m’y attendre. Et quelle bonne surprise ! Déjà, j’avoue avoir succombé à la couverture qui colle plutôt pas mal à l’univers qu’on va découvrir. Et le résumé m’a de suite parlé. Il n’est donc pas resté dans ma PAL bien longtemps et j’ai passé un très bon moment. Nous sommes donc dans un ouvrage conseillé à partir de 13 ans et abordant des thèmes sensibles, mais importants :  deuil, enquête, mort, paranormal, peur, temps qui s’écoule, amitié, amour, décision, regrets, mensonges…

On croit se rappeler le passé, pourtant nos souvenirs sont aussi fantasques que des rêves.

L’intégralité du roman adopte une narration à la première personne, puisque nous suivons le point de vue de Béatrice. Elle est une jeune femme plutôt ordinaire qui avance dans sa vie à sa manière après le terrible drame qu’elle a vécu y a un an : la mort suspecte de son petit ami Jim. Depuis, Béatrice n’a pas revu la bande de copains pourtant ultra soudée qu’ils formaient avec Cannon, Kipling, Martha et Withley, Jim et elle. Inséparables. Béatrice a beaucoup de mal à faire son deuil et reste persuadée que certaines personnes pourraient cacher quelque chose au sujet de la soirée où Jim a disparu. Car elle ne croit pas une seconde aux conclusions de l’enquête de police. Seulement, la soirée de retrouvailles ne se déroule pas vraiment comme Bee l’aurait pensé… non seulement elle n’aura pas l’occasion de les interroger tous les quatre au sujet de Jim, mais en plus vont ils se trouver dans une situation très délicate. Les cinq adolescents sont coincés dans le Neverworld, indéfinement ils revivent une boucle temporelle, prisonniers du même jour. Et la solution pour en sortir est des plus complexes. Chacun va tenter de comprendre les enjeux si délicats. Et si Béatrice pouvait en apprendre plus sur la mort de Jim à cette occasion ? Amis ou ennemis ?

Un roman avec une telle psychologie, j’en redemande ! Alors attention, c’est du young adult et la psychologie est adaptée parfaitement à l’âge des personnages qui viennent de terminer leur première année universitaire. Chaque adolescent rencontré, et même le défunt Jim, est parfaitement sculpté, présenté, analysé dans ses meilleurs moments comme dans ses noirceurs de l’âme. Je ne vais pas vous parler plus de chacun car j’ai eu un tel plaisir à les découvrir, que je m’en voudrais de vous gâcher ce moment. Concernant l’intrigue, je vais rester assez mystérieuse aussi et ne pas en dire plus sur le contenu mais plutôt m’attader sur le style et les effets qui sont une réelle réussite.

C’est tellement facile de haïr la jolie fille, de vénérer le petit génie, d’adorer la rock star, de faire confiance à la gentille. Mais la vie n’est jamais aussi simple que ça. Chacun de nous est une anthologie composée de milliers de pages remplies de conte de fées et de poésie, de mystères et de tragédies, de vieilles histoires que personne ne lira jamais.

Des personnages singuliers, très différents les uns des autres et pourtant très soudés. Un groupe d’amis qui a connu un drame ou plutôt un de plus sur leurs listes individuels. Le roman, résolument noir, prend des airs de thriller psychologique et nous donne matière à nous interroger sur chacun d’entre eux, même si l’intégralité de l’histoire nous est racontée par Bee. Ce sont de jeunes gens intelligents mais pas spécialement heureux. Un réel portrait de la jeunesse américaine, riche ou pauvre. Quoiqu’il en soit, dans le Neverworld, ils sont tous à égalités et condamnés à rester bloquer sur une date précise tant qu’ils ne prendront pas une certaine décision. Autant vous dire que c’est loin d’être une tâche facile. Nos personnages vont passer par divers stades de conscience dans cet univers étrange. Les tourments seront nombreux. Mais s’ils peuvent utiliser ce temps pour comprendre le drame qui les a tous marqués, alors… pourquoi s’en priver. Détermination et désespoir cohabitent au coeur de cette tempête temporelle et psychologique. Qui sait manipuler les autres et pourquoi ? Sont-ils réellement ceux qu’ils veulent présenter au monde entier ?

Ce thriller est un véritable page turner ! Deux intrigues se mêlent pour n’en former qu’une et nous allons de révélations en révélations. Les effets de surprises sont parfaitement ménagés, la tension monte et le décor prend des airs peu avenants. Nous sommes alors obligés de nous demander comment nous lecteurs, nous réagirions dans une telle situation. Nous nous questionnons sur chacun des 5 adolescents, passant nous aussi leur psychologie au peigne fin. Quelle prodigieuse construction d’intrigue ! La fin vous cueille assez violemment et la plupart des informations nous surprend avec vigueur. Si je vous avoue avoir anticipé un ou deux détails (merci l’intuition qui ne se tait pas forcément pour lire), ce n’est pas pour autant que j’ai pris moins de plaisir à lire ce roman. C’est une jolie claque bien époustouflante et qui nous laisse matière à réflexion.

Je termine en approfondissant sur le style de l’autrice, déjà reconnue pour ses romans, mais qui signe ici le premier roman YA. Si c’est une réussite c’est dû à la finesse de son intrique où les éléments se mêlent si bien qu’on ne voit pas forcément venir les choses. Il est impossible de détester les personnages et difficile de les aimer totalement car nous aurons vraiment leurs différentes facettes sous les yeux. Cette construction, forte, appuie le réalisme de l’histoire. Enfin, son univers bien mystérieux est quand même solidement soutenu par des pans narratifs astucieux et bien fascinants. Bref, c’est une autrice à suivre et je vais me pencher sur ses autres publications, même si l’on ne sera plus dans le YA.

L’esprit fait de son mieux pour atténuer l’impact d’une catastrophe. Mais au bout d’un moment, l’écart entre la réalité et le fantasme finit par être trop grand. Et là, toutes les tentatives de déni et l’espoir que tout s’arrange deviennent vain. Alors, vous vous réveillez en hurlant…

Si je n’avais pas deviné la chute… enfin les deux à vrai dire, je pense que je serais en mesure de parler de coup de coeur. Toutefois, j’ai passé un excellent moment dans ce roman atypique et à l’univers bien sombre et particulier. Le style de l’autrice est un régal et la psychologie des personnages et de leurs actes est finement travaillée !

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.