[Chronique] Saisis ta chance, Calypso ! La comédie romantique de Valérie Lavallé

Publié en août 2019, aux éditions Charleston que je remercie pour cette lecture
272 pages

Ne jamais, jamais, l’avoir rencontré. Voilà ce que voudrait Calypso, en ce beau matin de novembre, alors qu’elle pense à sa récente rupture avec Yann. Yann est l’homme de sa vie et il l’a quittée. Brutalement. Une blessure qui jette une ombre sur tout le reste de sa vie si parfaite. Plongée dans ses pensées, Calypso ne voit pas venir la voiture qui la percute violemment. Cela pourrait être la fin de l’histoire… Ce n’est que le début. Car le choc l’a projetée six mois plus tôt, dans une vie à laquelle Yann n’appartient pas encore. Tout est donc encore possible et Calypso va devoir saisir sa chance pour tenter de réécrire l’histoire, son histoire. Une merveilleuse comédie romantique au ton enjoué, vif et résolument moderne, dans laquelle amour et amitié tiennent des places essentielles. Irrésistible Calypso !


Voilà un titre que j’ai choisi de lire car j’avais vraiment envie de légèreté et parce que le thème de la seconde chance m’obsède un peu ces derniers temps. J’entends pas là que c’est quelque chose sur lequel je prends le temps de me pencher, comprendre les choix du passé et oui, il m’arrive d’imaginer un retour en arrière pour faire les choses différemment. Mais cela n’existe justement que dans les fictions (ou alors personne ne partage le bon plan, ou alors c’est un plan si catastrophique que personne n’aurait assez de noirceur pour proposer cela aux autres…). J’étais à la fois très attirée et « inquiète » du traitement du thème. Toutefois, l’été est vraiment la période où j’adore les comédies romantiques (même si ce n’est pas ce que je lis le plus), alors pourquoi résister ? D’ailleurs si vous voulez vous consoler de la fin de vos vacances, Calypso pourrait bien vous faire rire et vous mettre du baume au coeur.

« Il y a des gens qu’il ne faudrait jamais rencontrer. Parce que leur présence, même furtive et heureuse dans votre vie, chamboulera tout le reste de votre existence. »

Calypso avait réussi sa vie ! Elle avait vraiment tout pour elle : les amies qui sont là depuis longtemps ou qui sont fusionnelles, le job de rêve certes un peu chronophage mais passion, le petit ami idéal… Ah non, lui c’est vrai il l’a larguée brutalement il y a quelques semaines. Mais Calypso ressasse et Calypso veut retrouver son grand amour Yann qui lui semblait si parfait. Perdue dans ses pensées, elle ne voit pas l’accident arriver. Et qui la propulse dans les bras d’un inconnu qui prend alors soin d’elle. Mais quelque chose cloche et Calypso s’en rend vite compte : elle est revenue à sa vie d’avant. Oui, celle d’avant Yann. Dans un temps suspendu où elle ne l’avait pas encore rencontré et où tout restait à jouer. D’une nature conquérante, Calypso se promet de le récupérer enfin de le rencontrer et cette fois-ci de le garder près d’elle. Après tout, on a un peu exaucé son souhait de ne l’avoir jamais connu, non ?

« Après réflexion, une perle n’est après tout qu’un parasite que l’huître veut à tout prix expulser ! J’aurais dû le voir venir… J’en parle au passé, oui, parce que Yann et moi, nous ne sommes plus ensemble.
La rupture brutale date d’il y a quelques semaines, mais j’ai l’impression que ça fait une éternité. »

Pour être honnête avec vous chers lecteurs, j’ai eu du mal à accrocher au style de l’autrice. Très moderne, presque comme une conversation avec une amie trop bavarde, je me demandais si à un moment donné on basculerait dans quelque chose de plus posé. Certes notre héroïne vit à 100 à l’heure et capte très vite certaines choses mais… le style était vraiment un frein. Il a fallu certains évènements pour que je finisse à accrocher à l’histoire. Si je comprends tout à fait l’effet recherché, disons que j’aurais probablement abandonné ma lecture si cette histoire de retour en arrière ne m’avait pas autant tracassé. Bah oui, dites moi, par quel miracle cela s’est-il produit ? Parce que Calypso n’en sait rien et vu que la narration est à la première personne… on ne sera pas plus avancés que la jeune femme.

Calypso est un sacré personnage, du genre qui peut être votre meilleure amie pour la vie ou qui peut vous taper complètement sur les nerfs. Mais ça, ce n’est pas quelque chose qui la préoccupe car elle jouit d’un pouvoir immense : celui d’être elle-même. Ce qui, malheureusement, n’empêche pas les déceptions ou les ruptures. Peu à peu nous allons entrer dans le monde de Calypso et elle va nous raconter avec humour, et parfois désespoir, son présent et son futur. Ou le passé de son futur, voyez cela comme vous le souhaitez. Reine de l’auto dérision, la jeune femme est toutefois attachante et très loyale envers ses amies. Elle a certes un caractère très « parisienne moderne » mais elle sait aussi s’attarder sur la beauté du moment. Du moins l’apprend elle.

Malheureusement et heureusement à la fois, nous n’échappons pas à une belle tartine de clichés mais avouons que bien souvent cela fait le charme des comédies romantiques. Yann est probablement le plus grand cliché qui soit. J’avoue par contre, et là c’est lié à mon mode de vie personnel, avoir vite été soulée par les innombrables blagues sur les vegan et la viande. J’ai trouvé ce trait d’humour très lourd mais sans doute est-ce parce que, en tant que vegan, je ne le connais que trop bien. Les personnages sont touchants, bon peut-être pas Yann mais il a le temps de grandir (et s’il avait lui aussi une nouvelle chance ?), humains et drôles. Les liens d’amitié sont beaux et bien décrits. Et surtout l’évolution de notre héroïne est totalement plausible, progressive et touchante. Ouvrir les yeux sur ce qu’on souhaite vraiment est très certainement la plus belle des nouvelles chances.

« D’ailleurs, je suis certaine que le monde irait mieux si chacun s’aimait davantage.
Note de Bettie Rose : comment peut-on être aimé si on ne s’aime pas d’abord soi-même ? »

Si le style ne m’a pas charmée, j’ai pourtant passé un excellent moment avec ces personnages suffisamment construits pour être attachants. Calypso est une jeune femme que j’ai adoré rencontrer, même si tous les clichés qui sortaient de sa bouche en début de roman me donnaient de l’urticaire. Quel geste plus habile que celui de prendre une fille un peu futile et lui faire ouvrir les yeux sur la vie ? Nous sommes tous passés par là, c’est ça la vie, expérimenter. Se tromper ou réussir. Recommencer. Reste à déterminer ce que l’on veut alors changer. Le récit est fluide et pétillant, les pages défilent rapidement et le final est percutant. J’avoue, je ne l’ai pas vu venir pour une fois, pourtant c’est presque classique. C’est une lecture feel good qui vous videra la tête et vous amènera, peut-être, à voir votre vie et vos problèmes sous un autre angle. Alors, saisissez votre chance, lecteurs !

Un roman plein de fraicheur et de bonne humeur ! Même si Calypso nous semble bien superficielle, l’autrice nous prouvera que ce n’est pas forcément le cas. Adieu jugement et #couplegoals d’Instagram et bienvenue à plus d’authenticité. Une histoire pleine d’émotions et d’amour.

Vu que ce livre m’a vidé la tête, je peux dire que j’ai passé un super moment. Et que la fin du roman m’a vraiment plu. Je vous invite à découvrir les avis des lectrices Charleston !

« L’erreur est humaine, acceptons-la, tout simplement. »
Note de Bettie Rose : L’erreur n’existe pas, tout est expérience 🙂

2 réflexions sur “[Chronique] Saisis ta chance, Calypso ! La comédie romantique de Valérie Lavallé

  1. Audrey dit :

    Tu m’intrigues avec tes remarques sur le style de l’autrice, mais surtout avec le personnage de Calypso qui a l’air haut en couleur. Le fait que son évolution soit réussie et présentée de manière réaliste est un gros plus pour favoriser l’attachement au personnage malgré ses défauts en début d’intrigue. Merci pour ton avis 🙂

    J'aime

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.