[Chronique] Cogito de Victor Dixen – Coup de Coeur pour ce roman d’anticipation explosif !

Publié aux éditions Collection R que je remercie pour cette lecture
2019 – 544 pages

Le nouveau thriller d’anticipation haletant de Victor Dixen, auteur de la saga best-seller Phobos !

Un don du ciel… 
Roxane, dix-huit ans, a plongé dans la délinquance quand ses parents ont perdu leur emploi, remplacés par des robots. Sa dernière chance de décrocher le Brevet d’Accès aux Corporations : un stage de programmation neuronale, une nouvelle technologie promettant de transformer n’importe qui en génie.
…ou un pacte avec le diable ? 
Pour les vacances de printemps, Roxane s’envole pour les îles Fortunées, un archipel tropical futuriste entièrement dédié au cyber-bachotage. Mais cette méthode expérimentale qui utilise l’intelligence artificielle pour  » améliorer  » la substance même de l’esprit humain est-elle vraiment sûre ? En offrant son cerveau à la science, Roxane a-t-elle vendu son âme au diable ?
Demain, l’intelligence artificielle envahira toutes les strates de la société.
L’ultime frontière sera notre cerveau.


Ce roman, je l’attendais autant que je l’appréhendais. Victor Dixen a su me captiver depuis un moment et forcément quand un auteur qu’on adore sort un nouveau roman, on est toujours partagés entre deux émotions : l’excitation pour cette nouveauté, la crainte de passer à côté. Eh bien avec Cogito, pas de problème, Mr Vixen a consolidé mon admiration pour son style littéraire et les histoires SF. De plus, sans le savoir, le thème abordé dans le roman et plus généralement celui de la conscience, est quelque chose sur lequel je travaille beaucoup ces derniers mois. Dans cette histoire, il est exploité d’une façon très intéressante et qui donne largement matière à réfléchir.

Si l’intelligence artificielle est un sujet qui vous fait peur, vous pourriez bien faire une crise de panique et de nombreux cauchemars en lisant ce roman, pavé de plus de 540 pages. C’est une histoire très riche, dense en informations et en réflexion, avec son lot de personnages aussi variés que possible. Disons le clairement, notre héroïne, Roxane, n’est pas des plus abordables au début du livre. Même si nous comprenons que nous sommes assez loin dans le futur et que le France (entre autres) est clairement repliée sous le poids des « pantins » (comprenez par là, les IA), on cherche quand même à comprendre d’où vient cette rage qui muselle notre héroïne. Finalement, vu que l’auteur ne laisse rien au hasard, nous comprendrons les enjeux d’une réalité bien plus complexe qu’il n’y parait.

Si l’on me proposait de me faire voyager dans le futur pour vivre dans le monde de Roxane, sincèrement, je ne suis pas sûre de signer. Ok, pour l’expérience c’est sans doute intéressant mais pas pour s’y installer. Imaginez un monde où plus que jamais les pauvres sont opprimés et même à la solde des IA qui prennent leurs emplois. Autant avouer de suite, pour les riches, tout roule. À moins de connaitre un scandale sans précédent comme ce sera le cas pour les parents d’un des compagnons d’aventure de Roxane… Le jour où la jeune femme apprend qu’elle est acceptée au stage de science infuse ouvert à quelques boursiers, elle n’en revient pas. Mais c’est aussi pour elle l’occasion de prendre sa revanche sur la vie. Grâce au stage, elle va pouvoir TOUT apprendre du programme du BAC (et non ce n’est pas le baccalauréat) et sortir du milieu « minable » dans lequel elle déteste évoluer. En arrivant aux Iles Fortunées, elle va aller de découvertes en rencontres et bien entendu, tout ne passera pas comme prévu.

Comme je le disais, le personnage de Roxane est absolument imparfait et parfois très agaçant même si je n’ai pas vraiment eu de difficultés à avoir de l’empathie pour elle. Elle est sur la défensive en permanence, c’est un peu son mode de survie dans une société qu’elle déteste, et croyez moi, elle a toutes ses raisons de détester les machines. Ainsi que son père et sa belle-mère. Pourtant elle va se retrouver dans ce programme et va devoir composer avec la multitude de robots sur l’Ile où va tout apprendre. Faisant connaissance avec des jeunes de son âges auxquels elle ne ressemble pas vraiment, Roxane va être amennée malgré elle à réfléchir sur sa vie mais plus généralement sur la place des intelligences artificielles sur la planète et ce qui les différencie désormais des humains… bien inférieurs. Evidement, on ne peut s’empêcher de se demander « Et si les pantins se retournaient contre les humains ? ». Impossible, lui dit-on… Pourtant les phénomènes étranges commencent à entourer le groupe de participants…

Véritable roman d’anticipation, ce pavé se dévore et je tenais à saluer la qualité éditoriale grâce à laquelle nous avons entre les mains un objet livre absolument magnifique, agrémenté (comme dans Phobos) d’illustrations et plans bien utiles pour voyager avec Roxane. Nous ne connaissons pas vraiment de temps morts dans cette histoire puisque les rebondissements, informations et interactions sont particulièrement nombreux et bien souvent matière à réfléchir. Chaque personnage bénéficie de sa propre identité et d’un travail remarquable de la part de l’auteur. On a vite l’impression de les connaitre, de les comprendre. Et il se pourrait même qu’on s’attache aux IA ou encore au grand patron de ce groupe… Danger ? Cela se pourrait.

Si je devais donner un seul point négatif à ce roman, ce serait que parfois les personnages nous paraissent un peu caricaturaux. Mais en même temps, ce sont des adolescents, très riches pour la majeure partie et appelés à régner sur leur royaume, alors ça passe. Et puis chacun va avoir l’occasion de confronter son identité à la menace la plus technologique possible. L’univers des Iles Fortunées est parfaitement orchestré, comme tous les rouages qui l’animent. Si la technologie règne, les sentiments ne sont pas absents pour autant. Paysage de rêve mais artificiel, connaissances acquises si rapidement qu’on a pas le temps de s’en rendre compte… et si c’était vraiment cela l’avenir ? Si l’humain était boosté au maximum et vivait en harmonie avec les IA pour un monde meilleur ? Sur le papier c’est vendeur… quand un rouage cède, cela ressemblerait presque à un film d’horreur.

En bref, j’ai adoré ce roman qui base son univers sur les IA (certes ce n’est pas un sujet nouveau) de manière particulièrement intéressante et même philosophique. Le livre donne matière à réfléchir et ce futur ne semble pas si loin. Quant au lecteur, il n’aura guère le temps de s’ennuyer vu les nombreux rebondissements. Et la petite choses qui a fait pour moi la grande qualité du roman : la capacité de Roxane à avancer quoi qu’il arrive et à se remettre en question.

2 réflexions sur “[Chronique] Cogito de Victor Dixen – Coup de Coeur pour ce roman d’anticipation explosif !

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.