[Chronique – La Fille de St Jean] L’ivresse des libellules de Laure Manel

Publié aux éditions Michel Lafon – avril 2019
Merci à Camille et Michel Lafon pour ce roman

Quatre couples d’amis dans la quarantaine décident de s’octroyer des vacances sans enfants dans une villa de rêve.
Mais l’ambiance qui se voulait insouciante et idyllique ne tarde pas à se charger d’électricité. La faute aux caractères (et petites névroses) de chacun, aux modes de vie différents, à l’usure et la routine qui guettent les amoureux quand s’invite le quotidien, et à des parents qui ont oublié ce qu’était leur vie lorsqu’ils ne l’étaient pas encore…
Quand débarque une jeune et jolie célibataire, le groupe est plus que jamais au bord de l’implosion.
On ne badine pas avec l’amour.


Bonjour lecteurs,
Tout d’abord, merci à vous qui êtes encore là, sur le blog. J’ai pu constater qu’Instagram prenait de plus en plus de place dans les habitudes que nous avons pour découvrir des romans. Cependant, je reste attachée à ce format blog, avec près de 15 ans de blogging sur différentes plateformes, c’est devenu une extension de mon fonctionnement dirons-nous. Aujourd’hui, encore une chronique oubliée. Oui, je manque d’organisation concernant la lecture car je travaille très dur à côté et du coup, je relâche tout après. Mais je suis en train d’améliorer tout cela. Je vous laisse en compagnie de ma maman, La Fille de Saint Jean pour une chronique à sa façon. Je n’ai pas lu le roman en question, enfin si le début mais je n’ai pas réussi à y accrocher, ce n’était pas la bonne période, alors il est parti en SOS chez ma mère pour qu’elle m’en dise plus.


L’ivresse des libellules

Amis de longue date, quatre couples – bien différents – se retrouvent, comme chaque année, pour passer des vacances ensemble. Cette fois-ci est différente : ils ont choisi de se retrouver sans leurs enfants respectifs. Quinze jours pour se ressourcer, où les couples comptent se retrouver, loin de tous les tracas du quotidien et de l’éducation des enfants.
C’était sans compter sur l’arrivée d’une invitée surprise aussi jeune que belle et célibataire, Valentine.

Ils étaient un couple. Être avec quelqu’un, c’est doux…
C’est social aussi : on existe différemment aux yeux des autres.

Bien que cet ouvrage nous propose une jolie couverture poétique et un titre prometteur, j’ai eu du mal à entrer dans cette histoire. Et ceci tout particulièrement au début où j’ai eu du mal à identifier tous les personnages et où j’ai trouvé l’écriture redondante et lente. Pour moi, cela manquait de rythme et je me suis parfois ennuyée. Pas de réels rebondissement venant donner du rythme, j’ai eu l’impression de tourner autour de chacun sans réellement pouvoir me poser. Oserais-je dire que certains aspects du roman flirtent avec le cliché ?

Difficile de s’identifier aux personnages aussi différents les uns que les autres et tous ont leur histoire d’amour bien particulière, confidences intimes et aveux étonnants, on va de surprises en surprises tout en découvrant l’Ardèche car l’auteur n’est pas avare des descriptions. Trop à mon goût, ce qui a pu alourdir la plume de Laure Manel que j’avais tant apprécié dans ces deux précédents romans « La mélancolie du Kangourou » et « La délicatesse du Homard » et que je n’ai pas retrouvé ici avec autant de plaisir. Les personnages ne sont pas réellement attachants car trop stéréotypés, formatés… Dommage !

L’ivresse des libellules reste un roman feel good à dévorer sur la plage en prenant son temps. Il m’a permis de m’évader et de partir en vacances sous le soleil ardéchois avec presque l’impression d’y être. Dommage, il manque la petite étincelle des précédents romans de l’autrice.

Ma note : 16/20

Une réflexion sur “[Chronique – La Fille de St Jean] L’ivresse des libellules de Laure Manel

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.