[Chroniqu’Express] Everless de Sara Holland, quand le temps est monnayable

Publié aux éditions Bayard – Pages Turners que je remercie pour l’envoi.
MAi 2019 – 445 pages – Traduction Ericc Moreau

Julie vit dans la misère avec son père. Pour pouvoir payer ses dettes, celui-ci va consulter l’extracteur de temps. Car au royaume de Sempera, tout se paie en temps. On peut en effet transformer en métal précieux le temps de vie contenu dans le sang…
Pour éviter que son père, déjà très affaibli, se condamne en procédant à une nouvelle saignée, Julie se fait engager comme domestique à Everless, la résidence des Gerling, la famille la plus puissante du royaume. On va y célébrer les noces de Roan, le fils cadet de la famille, avec la fille adoptive de la reine. Cette dernière est agée de plusieurs centaines d’années grâce à ses richesses (la monnaie créée à partir du sang peut aussi se consommer pour allonger la vie…)
Or, Julie est depuis toujours secrètement amoureuse de Roan. Car elle a vécu à Everless dans son enfance. Mais suite à un tragique accident, son père et elle ont dû s’enfuir. Et son père lui a toujours interdit de retourner à Everless…

Pour simple rappel : Après un bon mois sans poster, je dois vous dire que j’ai accumulé les chroniques de retard. Pas tant que cela non plus car je n’ai pas lu énormément, puisque, comme vous le savez maintenant, j’ai dû mal à trouver le temps. Encore une fois, oui, cela me manque, mais c’est la vie. On a des moments où on doit faire des concessions. Mais revenons-en à la série de chroniques à venir et qui est 100% Page Turners puis vous découvrirez des chroniques sur les ouvrages Collection R. Je vais garder pour le moment le format Chroniqu’Express qui me permet de vous parler de plus de livres. J’espère que vous y trouverez votre compte, si toutefois vous passez par ici.


Everless avait retenu mon attention il y a un bon moment déjà. Lisant beaucoup moins de dystopies qu’avant, je me demandait vraiment quelle relation j’allais avoir avec ce livre. Je vais vous le dire très franchement, je n’ai pas accroché. Et quand je vois les beaux avis, je me dis que je suis vraiment passée à côté de quelque chose. Alors, est-ce que je l’ai lu au mauvais moment ? Ou est-ce que le style n’était pour moi ? Pourtant, il y avait à peu près tout ce qui marche pour moi avec un Y.A.. Ce fut pénible d’arriver au bout, je m’ennuyais.

Pourtant, l’univers est vraiment intéressant. Nous vivons dans un royaume où un brillant Alchimiste a su extraire métaux et temps du sang, en faisant ici une véritable monnaie. Ainsi, tout se paie en temps et les plus pauvres doivent se faire saigner pour espérer survivre. Bien évidement, les hauts du royaume ne sont que guère impactés par le supplice et la misère. Nous rencontrons notre héroïne Julie, qui, arrivant à l’âge légal décide de se faire saigner pour préserver son père qui ne tiendra plus longtemps. Par un concours de circonstances, elle décide de s’engager au royaume d’Everless. Un lieu qui ne lui est pas inconnu, mais ça… elle seule doit le savoir.

Au fil des pages, les révélations tombent mais malheureusement ne sont pas vraiment venues me surprendre. Je n’ai pas énormément accroché au personnage de Julie, sans doute parce que l’autrice a mis le paquet sur l’univers mais moins sur le fond. On voit tout venir à l’avance et c’est bien cela qui a provoqué mon ennui. Je ne’ai pas eu une expérience lecture à la hauteur de ce que j’espèrais. J’avais l’impression de chutes vertignineuses et de remontées spectaculaire tant le bon et « l’irritant » se mêlait devant mes yeux. J’ai aussi perdu un peu pied en me rendant compte que ce livre m’en rappelait vraiment un autre et dans ma tête, tout a fini par se mélanger. Alors je peux plaider coupable pour cette lecture plus qu’en demi-teinte, mais je pense que les charges peuvent être partagées… Une énième histoire de secrets gros comme une maison et que seule l’héronïne ne voit pas.

En bref : c’est lent, vraiment, et tout est prévisible. Pourtant, l’univers est excellent. Dommage… Aucune originalité au-delà, du vu et revu. A voir si je donne une chance au second.

7 réflexions sur “[Chroniqu’Express] Everless de Sara Holland, quand le temps est monnayable

  1. Audrey dit :

    Il était vraiment prometteur ce roman mais les avis mitigés, voire très mauvais, tombent les uns après les autres… Je le lirai quand même l’ayant en VO mais avec une certaine réticence.

    J'aime

  2. plumesdelune dit :

    Ahhh mais je suis d’accord (enfin même si j’ai encore moins aimé que toi), c’est telllllleeeeemmmmeent conventionnel, arg. Et puis c’est ennuyeux au possible. Bref, ça m’a pas plu du tout XD
    Kin

    J'aime

  3. entournantlespages dit :

    Je lis pas mal d’avis mitigés sur ce livre, ça ne me donne plus très envie de le lire alors que l’idée de monnayer son temps de vie m’intriguait beaucoup. Mais ce n’est pas la première fois que je lis que cette histoire est du vu et revu…

    J'aime

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.