[Chronique] La vie secrète de Bee de Sara Wolf

Publié aux éditions Pocket Jeunesse – Mars 2019 – 384 pages
Traduction Noémie Saint Gal
Merci à PKJ pour cette lecture

Pour garder sa bourse d’études, Bee doit espionner son pire ennemi…

Bee a un but dans la vie : devenir psy pour soigner son père adoré. Elle ne laissera personne l’en empêcher, pas même les frères Blackthorn, qui règnent en maîtres sur le lycée. Ni Fitz, roi de la drague et du piratage informatique, ni Burn, l’impassible géant, ni même le mystérieux Wolf, qui a le pouvoir de faire renvoyer les élèves qui lui déplaisent en leur adressant un carton rouge. 
Le jour où Bee en reçoit un, elle comprend que son avenir risque de lui échapper. Elle se résout alors à signer un pacte avec le diable : en échange du maintien de sa bourse, le père des Blackthorn lui demande d’espionner ses fils…

Pour commencer j’ai envie de dire merci Pocket Jeunesse et surtout Pauline, d’aimer si fort Sara Wolf et de nous publier les petites merveilles de douceur et d’émotions qu’elle nous prépare. J’avais eu un vrai coup de coeur pour la trilogie Lovely Vicious et j’avais aussi apprécié Les leçons d’amour d’Alice Wells. Je partais donc totalement confiante au sujet de ce roman et j’avais déjà tellement hâte de découvrir les personnages modelés par l’autrice. Car oui, Sara Wolf possède ce don merveilleux de rendre ses personnages addictifs, vivants, réalistes et atypiques en même temps. Je n’ai encore jamais eu de déception avec son univers et ses intervenants. Mais alors Bee ? Son ambition m’intriguait et j’avoue que les frères m’intriguaient tout autant. Aux U.S.A. les études semblent vraiment difficiles au lycée à cause de la chasse à la popularité etc. Toutefois quand on sait ce qu’on veut…

Pour sauver sa peau/sa bourse/son avenir, Bee ne va pas avoir d’autres choix que de conclure un pacte bien peu réjouissant. En effet, papa Blackthorn lui demande d’espionner ses enfants. Donc de se retrouver un peu trop souvent sur leur passage. Sont-ils aussi impitoyables qu’elle ne le pense ? Vous allez me dire, l’histoire est basique, mais où est l’originalité et on sait déjà comment ça va finir. Et je vous réponds : pas vraiment. Avec Sara Wolf, les apparences futiles se transforment toujours en expériences bien plus profondes, de celles qui vous font regretter de tourner la dernière page. Je ne vais pas mentir, je reste toujours attachée à mon couple chouchou de Lovely Vicious, mais je dois reconnaitre que ce roman m’a beaucoup plu et que j’ai passé un excellent moment.

Être dans une école privée n’est pas chose aisée quand on vient d’une famille modeste. Le père de Bee est malade, elle veut absolument mener une carrière qui pourrait le sauver. Vous l’aurez compris, la jeune femme s’est mise de côté dans le but ultime de redonner vie à son père aux prises avec une sombre dépression. Mais quand elle se prend le fameux carton rouge, tout pourrait s’écrouler. Alors comment résister au pacte qu’on lui propose ? N’est-elle pas prête à tout pour accomplir sa tâche ? À partir de là, je me dois de préserver l’intrigue et de ne rien vous dévoiler de plus.

Niveau émotions, Sara Wolf tape toujours dans le mille avec moi et les larmes sont montées plus d’une fois, mon coeur s’est serré et je me suis attachée aux personnages en un rien de temps finalement. Du coup, impossible ou presque de reposer le livre tant je voulais avancer. Et ne pas le finir non plus, car quoi qu’il arrive, je savais que je finirais en larmes d’avoir quitté une histoire qui me faisait tant vibrer. Alors qu’on pourrait imaginer voir surgir les clichés à chaque coin de pages, Sara Wolf vient nous surprendre et nous lier à son petit monde, pour le meilleur et pour le pire. Je me suis souvenue avec une émotion bien particulière des vagues déferlantes dans mon coeur avec les héros de Lovely Vicious…

Les personnages sont agréables à suivre, parfaitement modelés, la psychologie est fine et intéressante et on a vraiment envie d’avoir ces jeunes gens en amis. La réalité est bien ancrée (encrée ?) à chaque page, Sara Wolf n’oubliant pas le sens des responsabilités et des sentiments qui en découlent. Elle sait mêler humour et drame à la fois et on se retrouve plus d’une fois avec les larmes aux yeux, le coeur serré mais aussi le sourire aux lèvres devant l’humour un peu gras de nos compagnons d’aventure ! Magique, tout simplement. Sara Wolf est pour moi une découverte formidable et je sais que Pauline de PKJ y est particulièrement attachée, et moi encore je lui dis merci de nous avoir mis à disposition de si belles histoires qui font grandir, brisent nos coeurs et les réparent à coup de baumes doudous.

Eh bien oui, coup de coeur ? Que dire d’autre ? Lisez-le, il est génial et je refuse d’en dire plus pour vous laisser toute la saveur intense et addictive de la découverte. Amusez-vous bien et prenez soin de votre coeur.

3 réflexions sur “[Chronique] La vie secrète de Bee de Sara Wolf

  1. tampopo24 dit :

    Je voulais faire un peu une pause dans mes lectures Y.A mais avec des titres tentant comme celui-là, impossible. L’univers me rappelle trop celui des séries US de mon adolescence. Vivement sa sortie en poche (l’année prochaine ?) que je puisse le lire !

    J'aime

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.