[Chronique] Dividing Eden, tome 2 de Joelle Charbonneau

Le Royaume des vents

Publié aux éditions Milan Page Turners – Février 2019 – 288 pages
Tradution : Amélie Sarn
Merci à Page Turners pour cette lecture

Andreus est enfin roi d’Eden. Mais loin d’être comblé, il est hanté par ce qu’il a fait pour accéder au pouvoir : il croit avoir tué sa jumelle Carys. Et sa culpabilité redouble quand il se rend compte que ses sujets sont toujours fidèles à la disparue. Pour couronner le tout, les vents sont retombés sur Eden et les moulins ne fabriquent plus d’électricité, le royaume est plongé dans l’obscurité ; il faut trouver au plus vite le moyen de sauver le royaume.
Et si Carys était la solution à tous ces problèmes ? Car Carys est en vie. Et elle compte bien revenir auprès de son frère, qu’il le veuille ou non.

Avec la fin du premier tome, difficile de savoir exactement à quoi s’attendre. Tout pourrait être parfait pour notre nouveau Souverain mais il possède bien encore cette part d’humanité qu’on aurait pensé perdue, et éprouve des remords. Sa soeur jumelle est morte… Et voilà que ses précieux moulins ont cessé de fonctionner, il n’y a plus de vent sur le Royaume… qui est alors privé d’électricité et se retrouve plongé dans le noir. Toutefois, Carys compte bien aider son frère, car non, évidement, elle n’est pas morte…

J’ai trouvé ce second tome moins captivant que le premier. Pour moi il y a eu un réel problème de rythme et toujours les mêmes soucis avec les personnages (voir ma chronique du tome 1). Pourtant, le concept de ce diptyque est très intéressant, mais peut-être que mon cerveau en surmenage ces derniers temps n’a pas réussi à saisir l’étincelle qui captive.

Vu que nous sommes sur un tome 2, je ne vais pas en dévoiler plus. Disons déjà que l’autrice a son style et que celui ci se retrouve dans chacun de ses livres. J’aime son style donc pour moi ce fut quand même de chouettes moments. J’aurais juste aimé plus d’action, de mouvements, surtout avec ce qui débarque en ville et effraie les citoyens. Certes la manipulation psychologique est bien exploitée mais finalement, je n’ai pas vu beaucoup plus d’enjeu que lors d’un roman de fantasy médiviale bien accessible. Si vous avez lu le premier et l’avez apprécié, lisez absolument ce second tome, vous saurez au moins comment cette histoire se termine.

Bilan de la duologie : sympathique, l’écriture de Joelle Charbonneau me plait toujours autant mais ses personnages n’ont pas réussi à me séduire. Le tome 2, légèrement en dessous du premier tome répond aux questions laissées alors en suspend. Ce n’est pas la série fantasy du siècle mais le tout reste divertissant en dépit d’un manque cruel de rythme. Pour le dyptique, ma note globale est de 3,5/5.

3 réflexions sur “[Chronique] Dividing Eden, tome 2 de Joelle Charbonneau

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.