[Chronique] Les filles de l’astrologue, tome 2 de Laurence Schaack et Françoise de Guibert

Publié aux éditions Rageot – 22 août 2018 – 320 pages
Merci aux éditions Rageot pour cette lecture

Thérèse : née sous le signe du Capricorne, élément Terre.
Ariane : née sous le signe du Verseau, élément Air.
Philomène : née sous le signe du Verseau, élément Air.
Soledad : née sous le signe du Lion, élément Feu.

Le ciel des quatre filles de l’astrologue s’obscurcit. Pour Germain Lavol de Sauvagnac, le verdict vient de tomber : après un procès expéditif, il a été condamné aux galères. Pour tenter de sauver leur père d’une mort certaine, Thérèse, Philomène, Ariane et Soledad doivent à nouveau se séparer. Il est temps pour chacune d’apprendre à exploiter ses dons. Mais les étoiles leur seront-elles favorables ?

Si vous me suivez régulièrement, alors sans doute savez-vous déjà que j’avais beaucoup aimé le premier tome de cette série Les filles de l’astrologue. Par conséquent, il me tardait de découvrir la suite et de replonger dans les astres et le Paris de Louis XIV. Le premier tome, riche en péripéties et rebondissements, nous laissait sur une conclusion au suspens maitrisé. Qu’en est-il de ce tome 2 ?

/!\ Ceci est la chronique d’un tome 2. Si vous envisagez de lire le tome 1, abstenez-vous de lire mon avis ci-dessous/!\

Je tenais déjà à faire remarquer l’excellente idée éditoriale ou des autrices d’avoir ouvert le programme avec un résumé du tome 1 et de sa conclusion. Quand plusieurs mois séparent la lecture de tomes, c’est quand même particulièrement pratique. Conformément au premier opus, ce roman est divisé en chapitres et chacun d’entre eux se présente sous un ciel astral, donnant la température de ce que nous allons découvrir. Exemple, le chapitre 1 titre « Transit de la Lune carré Saturne et trigone Jupiter : humeur sombre, soucis d’argent, mais lueur d’espoir. » Les autrices nous entraineront dans les points de vue des quatre jeunes filles, dans leur quête désespérée de faire sortir leur père de prison et qu’il soit gracié. Entreprise délicate puisque le Roi, dans sa grande peur des empoisonneurs, fait enfermer toutes les personnes susceptibles de l’être. Un astrologue complètement dans la lune et piégé par un « ami » en fait le coupable idéal. Reste à éviter le pire…

Dans ce tome, chacune des jeunes femmes va devoir apprendre de la vie, pas celle qu’elles menaient dans la maison familiale. Prises de risques, associations douteuses, mensonges, trahisons, fuites, rencontres, peur, désespoir… les émotions et sentiments seront nombreux. Les autrices ont réussi, là aussi, à faire évoluer et grandir leurs personnages grâce aux épreuves rencontrées. Et laissez-moi vous dire que ce n’est pas rien, ce qu’elles vont vivre. Les séparations seront nombreuses, les prises de décision en désespoir de cause également. Et puis, encore jeunes, leurs sentiments sont parfois bien confus et certaines d’entre elles vont éprouver des choses complètement inédites. Leur périple est une formidable métaphore de la vie adolescente, et du côté « urgence » à grandir, ici, par la force des choses.

Si les caractères se renforcent, leur solidarité n’en pâtira pas. Chaque décision se prend en fonction des autres, même si certaines ont un caractère plus impulsif. Aucun sacrifice ne leur fera peur, toujours pour sauver leur père, mais également l’honneur de la famille. La passion de l’astrologie sera toujours présente, même si un peu plus discrète que dans le premier tome. Ici, j’ai beaucoup aimé suivre Thérèse, fille résignée et bien rangée, qui suite à son incident dans le livre précédent, devient quelqu’un d’autre et reste très débrouillarde, petit génie des herbes et préparations apaisantes. Des personnages, bien souvent détestables, resurgiront également, et leur entreprise n’est pas du tout bienveillante. Il semblerait que la famille cache un secret bien plus important que ce qu’elles croyaient.

Toutefois, je me dois d’être honnête avec vous. Ce tome m’a ennuyée. J’ai mis beaucoup de temps à rentrer dans l’histoire, alors que le résumé était parfait pour cela. Je lui ai trouvé des lenteurs trop importantes, pourtant certainement dues aussi à l’époque de l’action. D’autres évènements m’ont paru un peu gros ou faciles ou amené d’une manière que je ne parvenais pas vraiment à saisir. Si les personnages sont bien dessinés, l’action, elle, malheureusement manque de rythme. Pourtant, nous en avons des rebondissements, des rencontres, des fuites, des courses… Mais non, je n’ai pas réussi à être happée comme dans le premier tome. Notons toutefois que grand nombre de séries connaissent ce « creux » du tome 2 pour mieux repartir dans le suivant. C’est bien pour cela que je ne lâche pas Les filles de l’astrologue et que je lirai la suite. Parce qu’après tout ça, j’aimerais bien savoir ce que l’odieux balafré va bien pouvoir nous sortir de son chapeau..

Un tome 2 bien sympathique, toujours imprégné d’un univers astrologique puissamment mis en œuvre, abordant d’autres sujets occultes, mais qui n’offre pas rythme réel. Certes, les actions sont nombreuses, mais peu sont palpitantes, parfois à cause de facilité ou du manque d’approfondissement. Toutefois, on apprécie l’avancée de l’histoire et les différentes quêtes identitaires qui nous donnent envie de lire la suite. 

Je ne peux que dire que ce tome était en dessous du premier, mais comme très souvent quand il s’agit du deuxième. J’attends donc le troisième avec grande impatience pour voir ce que les étoiles réservent à la famille Lavol.

Chronique du tome 1 :Lesfillesdelastrologue astrologie oracle

À partir de 12 ans – Résumé premier tome : 
Quatre destins guidés par les étoiles dans un roman d’aventures au féminin.
Thérèse : née sous le signe du Capricorne, élément Terre. Ariane : née sous le signe du Verseau, élément Air. Philomène : née sous le signe du Verseau, élément Air. Soledad : née sous le signe du Lion, élément Feu.
Elles sont filles d’astrologue. Et elles sont en danger, car le monde change. Suite à l’arrestation de leur père par le roi Louis  XIV qui a interdit la pratique de l’astrologie, elles doivent quitter le domaine familial et se séparer. Avec les astres pour seuls guides, chacune doit désormais suivre sa voie.

Quel est votre signe astrologique ? Que pensez-vous de l’astrologie en tant que discipline (on ne parle pas ici de l’horoscope des magazines) ? Et d’ailleurs, quand vous tombez sur votre horoscope, le lisez-vous ?

40 réflexions sur “[Chronique] Les filles de l’astrologue, tome 2 de Laurence Schaack et Françoise de Guibert

  1. Callysse dit :

    Elle ne m’attire pas trop cette saga. Je suis taureau et je lis ou écoute mon horoscope uniquement par amusement. Mais j’ai tendance à croire que certains traits de caractères se retrouvent parfois chez des personnes de même signe astro. Bises

    J'aime

  2. Vampilou fait son Cinéma dit :

    Je suis poisson et je ne lis pas l’horoscope, parce que je n’y crois pas forcément, mais je préfère m’intéresser à tout ce qui entoure mon signe, sa signification, ce qu’il peut dire de moi, c’est plus concret à mes yeux ! Et sinon, c’est une série qui me tente toujours autant ma belle 😃

    J'aime

    • BettieRose dit :

      Je suis complètement d’accord avec toi pour l’astrologie. Bien entendu, un signe astrologique ne suffit pas à définir une personne, mais on retrouve quand même des points communs. Cela doit être fascinant à étudier de plus près.

      J'aime

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.