[Chronique][Manga] SOS Love de Yasuko, et si le bonheur n’attendait pas ?

Publié aux éditions Akata – 30 août 2018
Traduction – Adaptation – Lettrage:  Marie-Saskia Raynal
Merci à Akata pour cette lecture

Kayo est cool, Kayo est jeune, Kayo est populaire ! Elle n’est pas très douée pour les études, mais ce n’est peut-être pas si grave. Car après tout, son plan de « carrière », il est tout tracé : trouver l’homme de sa vie à l’université et l’épouser pour ne plus faire grand-chose d’autre ensuite. En attendant, elle compte bien profiter de sa jeunesse. Oui, mais voilà… un beau matin débarque dans son quotidien une lugubre jeune femme qui prétend venir du futur, et même être la version plus âgée d’elle-même. Kayo refuse d’y croire, mais quand cette dernière lui annonce qu’à trente ans, elle sera célibataire, déprimée, et loin d’être heureuse, la lycéenne commence à se poser des questions… Et s’il était temps d’admettre l’amour qu’elle éprouve pour son ami d’enfance, et d’enfin lui mettre le grappin dessus ?

SOS LOVE – Série complète en 6 tomes, sortie bimestrielle. Tome 2 annoncé pour novembre.
Thèmes : Romance, Humour, Quotidien. Shojo, voyage dans le temps.

Cette couverture toute rose, du moins pour le tome 1, a intrigué le flamant rose qui sommeille en moi. Alors, je lui ai accordé le droit de me parler de ce manga. Et il a su me convaincre que cette sortie me plairait. Heureusement, ce fut le cas (parce que j’ai un flamant rose en moi, mais aussi un corbeau, l’affrontement pourrait ne pas être joli joli). Pour revenir sur un ton sérieux, j’avoue que les thèmes de la romance, du quotidien, le tout dans un shojo qui semble aussi évoquer le voyage dans le temps, ça m’attirait. Je voulais découvrir les déboires de Kayo.

Kayo est une adolescente plutôt ordinaire, assez populaire et qui ne se prend pas vraiment la tête. Elle n’est pas pressée de sortir officiellement avec quelqu’un, elle se dit qu’elle a le temps. De même, le travail scolaire ne la fascine pas puisqu’elle se voit déjà mariée à 25 ans et sans besoin de travailler. Oui, mais le jour une hystérique trentenaire débarque chez elle, ses certitudes vacillent. La femme en question prétend être la Kayo de 30 ans, dans le futur. Et les nouvelles qu’elle a pour notre adolescente ne sont pas bonnes du tout : elle sera seule, célibataire et malheureuse. Et elle se rendra compte bien tardivement de ses sentiments pour son ami d’enfance. Alors, il serait peut-être temps de se déclarer avant de laisser filer le bonheur ?

Bien entendu, rien ne sera simple, car nous savons bien qu’il est loin d’être aisé de dévoiler ses sentiments à quelqu’un. Surtout un ami dont on était très proche, mais dont on s’éloigne avec le temps. De plus, le jeune homme en question est populaire, sportif de haut niveau, et ne manque pas de propositions de la part de lycéennes amoureuses. Kayo doit se démarquer, mais elle est plutôt pessimiste et maladroite. Et puis avouons que l’homme de ses rêves réagit aussi parfois de manière étrange. Les deux adolescents semblent sur la réserve constante et ont des rancœurs à effacer, c’est certain. Si encore la femme était repartie et laissait la jeune Kayo se débrouiller, ça irait, mais non, elle reste là à mettre une pression énorme ! Et puis, un homme séduisant et inconnu pourrait bien débarquer…

Kayo nous incarne la Japonaise lycéenne typique et c’est un régal de la suivre. Nous sommes dans son quotidien, avec les aléas, les angoisses, et les moments de désespoir. Sa popularité n’est pas un remède miracle à sa vie et elle va devoir faire le point sur ses valeurs. L’amitié et ses notions seront déjà bien passées à la loupe dans ce tome 1, les langues commencent à se délier, mais on sait que rien n’est gagné. Faut-il saisir le bonheur de peur de le voir partir en fumée ? Et si son ami préférait quelqu’un d’autre, quel droit a-t-elle d’intervenir ? On s’interroge alors sur la profondeur des sentiments, sur les motivations à aller vers quelqu’un et sur les valeurs en tant qu’être humain. En gros, on rigole puis on passe à l’émotion. On pense que c’est fichu, puis notre cœur se gonfle d’espoir. Résultat, ce manga se dévore en un rien de temps et nous laisse un sourire figé dans l’attente de la suite !

Un premier tome encourageant, on a le temps de s’attacher aux personnages et il est certain que l’envie de lire la suite sera au rendez-vous. Le manga est beaucoup moins superficiel qu’on pourrait le penser et nous donne de jolies pistes de réflexion. Nul doute que les cinq tomes à venir vont nous en faire voir de toutes les couleurs. Et moi je dis  : vivement. 

Pour lire un extrait : CLIQUEZ

Tome 2 : 

Crédits images : Akata / BettieRose books

17 réflexions sur “[Chronique][Manga] SOS Love de Yasuko, et si le bonheur n’attendait pas ?

  1. Laura dit :

    Coucou,

    Les derniers Manga que j’ai lu, ça remonte à bien des années, j’étais encore au lycée, c’est pour dire ! Naruto et compagnie, mais mes lectures ont bien changées depuis.

    Belle journée,
    Laura – Bambins, Beauté et Futilité

    J'aime

  2. apprendreareverblog dit :

    Hello, c’est plutôt rare mais aujourd’hui je passe mon chemin…. je ne suis pas fan du tout des manges et après avoir essayé à plusieurs reprises, impossible d’accrocher! Et cela quelque soit l’histoire! Je sais c’est un peu bête mais je n’y arrive pas et en lecture, je marche vraiment au coup de cœur !

    Mais merciii pour cette revue

    J'aime

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.