[Chronique par La Fille de Saint-Jean] Status Update – #Gamyers Tome 1 de Annabeth Albert

Publié aux éditions MxM Bookmark – Juillet 2018 pour la version papier -300 pages

 

Adrian Gottlieb a réussi sa vie. C’est un brillant concepteur de jeux vidéo qui a tout ce dont un homme pourrait rêver, y compris un super rencard pour le mariage de sa sœur. Mais il est obligé de tout rebooter quand il se retrouve coincé sur un terrain de camping enneigé en Utah. Ses projets de vacances ? Un plantage monumental.

Du moins jusqu’à ce que Noah Walters lui offre un abri pour la nuit et, à contrecœur, un voyage à travers le pays. Rien chez le géoarchéologue ultra-conservateur ne devrait attirer Adrian, mais lorsqu’il découvre la passion secrète de Noah pour les jeux vidéo, la connexion entre les deux hommes passe au niveau supérieur.
Rapidement, une paisible mais indéniable alchimie s’installe entre eux.

Mais quelque chose cloche. Tandis que les kilomètres s’accumulent et que le temps passe, Noah doit faire le choix le plus difficile de sa vie. Leur relation vaut-elle la peine qu’on se batte pour elle, ou ce jeu a-t-il pris fin avant même d’avoir commencé ?

Comme indiqué, cette chronique est rédigée par La Fille de Saint Jean, les citations ont également été sélectionnées par ses soins.

« Noah ne s’était jamais vu comme quelqu’un qui avait besoin de câlins et encore moins d’en vouloir. Mais il avait rapidement changé d’avis en se blottissant contre Adrian. Il pourrait tout à fait en devenir accro. »

Un joli coup de coeur pour cette belle romance MxM. Je me suis vite laissée emporter par l’histoire aussi attachante qu’inattendue de Noah et d’Adrian que rien ne destinait à se rencontrer, et encore moins à faire un bout de chemin ensemble.

Alors qu’Adrian se retrouve « jeté » purement et simplement par Trent, sur une aire de camping, les pieds nus en plein hiver avec Pixel son petit chien, Noah va lui tendre la main et lui offrir l’hospitalité (normalement d’une nuit…) dans son camping-car qu’il partage avec son chien Ulysse. Mais très vite l’alchimie opère, et la connexion ne se fera pas que via les jeux vidéo, passion commune qu’ils se découvrent.

Dès les premières pages, on ressent combien Noah et Adrian sont complémentaires, malgré leur différence. Si l’alchimie est immédiate, le rapprochement de ces deux êtres se fera en douceur, en prenant le temps. Le temps de comprendre l’autre, le temps de se découvrir, le temps de ne rien brusquer, le temps de bien faire les choses.

« Pourquoi tu m’as embrassé pour commencer ? 

Euh, parce que tu étais somnolent et sexy et que tu sentais incroyablement bon et que tu avais l’air de vouloir être embrassé et… ce n’est pas à mon avantage, mais juste vraiment envie de te donner ton premier baiser gay. »
Comme souvenir. Je voulais être le souvenir de ton premier baiser et je voulais que ce soit incroyable pour toi et… oublie. « 

Noah a mis sa vie entre parenthèses durant trop longtemps. A l’inverse, Adrian la brûle un peu trop ! Mais c’est justement de ces deux tempéraments opposés que va naître une magnifique histoire d’amour et c’est cette histoire d’amour là qui va permettre à Noah de combattre ses démons et d’enfin s’accepter tel qu’il est ; car même si il semble une force de la nature que rien ne peut ébranler, son coeur est tendre, doux et à surtout besoin d’amour.

 « J’avais besoin de faire ces changements. Je devais arrêter de me punir d’être gay. C’est en le disant qu’il réalisa à quel point c’était vrai. Il avait passé des années à se fustiger inconsciemment pour cela. Il avait fallu qu’Adrian déboule dans son existence pour qu’il voit les murs de prison qu’il avait bâtis autour de lui. »

En découvrant cette solitude terrible que Noah s’est imposée durant des années, j’en ai eu le coeur brisé et j’avais envie moi aussi de le prendre dans mes bras pour le réconforter. Mais Adrian a su mieux faire que moi !! Au nom de leur amour, Noah fera son coming out… Cette romance est forte, puissante car elle aborde des sujets délicats, difficiles, tels que la confiance en soi, l’acceptation de soi,  les rapports avec la famille, l’approche de la religion, l’ouverture d’esprit. Elle véhicule de nombreux messages d’espoir, de jolies leçons de vie, délicatement et c’est franchement une réussite.

« La tendresse d’Adrian le retournait complètement. Il ne s’était jamais vu comme quelqu’un de romantique, mais Adrian respirait la romance, offrant câlins et merveilleux moments comme des bouffées d’oxygène. Et quelque part, Noah se retrouvait à désirer irrépressiblement ce qu’il s’était convaincu de ne jamais vouloir. »

Bravo à l’autrice pour cette superbe romance très addictive qui met en scène des personnages très très attachants, qu’on ne peut qu’aimer…
Cette lecture m’a émue et emportée. Mais lisez là pour vous en faire votre propre opinion, elle en vaut la peine.

« Il ne savait toujours pas exactement pourquoi il avait répondu à Adrian ; il savait simplement que son regard doux et son ton encourageant, dépourvu de tout jugement, lui avaient donné envie de parler. Et c’était si inhabituel qu’il n’avait pas du tout su comment gérer cet étrange besoin. »

« Je t’aime, dit Adrian. Je t’aime pour avoir décidé de t’aimer toi-même. La vie est trop courte pour que tu te détestes. »

21 réflexions sur “[Chronique par La Fille de Saint-Jean] Status Update – #Gamyers Tome 1 de Annabeth Albert

  1. Dress Me and My Kids dit :

    Hello, c’est sympa ce genre d’article rédigé avec un autre point de vue que le tien 🙂 Et le livre a l’air génial ! J’ai récemment traduit 3 bouquins auto-édités, il faudrait que je demande à l’auteure si elle serait partante pour faire lire la version française à des blogueuses comme toi 🙂 Enfin si ça te dit bien sûr !

    J'aime

  2. Chagaz'. et vous? dit :

    voilà une romance qui change de ce que je lis habituellement et je me laisserai bien tenter par la découverte des sentiments de Noah et d’Adrien 😀

    chagazetvous.com

    J'aime

  3. Clara dit :

    Coucou 🙂 c’est vraiment une romance qui a l’air tout mignonne mais ce n’est pas du tout mon genre de romance j’ai déjà essayé mais j’ai beaucoup de mal.

    J'aime

  4. Laura dit :

    Coucou,

    Oh une très belle lecture ! C’est bien loin de mes lectures habituelles, mais ça me plaît alors je l’ajoute à ma PAL !

    Belle journée,
    Laura – Bambins, Beauté et Futilité

    J'aime

  5. Josiane Josiane Simonneau dit :

    Je vois beaucoup de commentaires disant « ce n’est pas trop mon genre de romance »… et bien moi non plu ce n’était pas plus mon genre que ça, mais j’ai lu deux ou trois autres livres MxM et j’avoue que celui-ci est un des plus touchants que j’ai lus… Pourtant, à 62 ans, je ne pensais pas réussir à lire ce genre de roman et bien au contraire, j’ai appris beaucoup en les lisant et même si j’étais déjà plus que tolérante vis à vis de l’homosexualité, je le suis encore plus maintenant ! Les auteurs savent faire passer le message et nous faire comprendre que l’amour homme/homme ou femme/femme est tout aussi beau qu’un amour homme/femme ; je dirais même parfois plus fort !

    J'aime

  6. Kathleen Torck dit :

    C’est sympa de laisser une autre personne rédiger des chroniques !
    Je ne pense pas que ce livre puisse me plaire malgré le retour plus qu’enthousiaste. Je suis contente de voir que la lecture fut très bonne ! Peut-être que dans quelques années ce livre me tentera…
    Merci pour la découverte 🙂

    J'aime

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.